Tout sur la baie vitrée à galandage

Une baie vitrée est la solution idéale pour faire entrer la lumière naturelle chez vous. Elle vous offre de plus une vue imprenable sur votre jardin tout en vous permettant d’entrer et de sortir facilement. Vous avez le choix entre deux modèles car votre baie vitrée peut-être coulissante ou à galandage. Pour vous aider à vous décider, on vous présente ici le prix, les avantages, la pose mais aussi les inconvénients de la baie vitrée à galandage ! Bonne lecture 🙂

baie vitree galandage

Prix d’une baie vitrée à galandage

Quand la baie vitrée à galandage est ouverte, son vantail (ou ses vantaux, selon les modèles) disparaissent entièrement à l’intérieur de la cloison.

C’est une solution gain de place des plus esthétiques qui s’avère aussi très pratique puisque l’ouverture d’une telle baie vitrée est plus large que sur un modèle classique.

Toutefois, son achat et son installation sont onéreux.

Installation Description Prix en euros
Prix d’une baie vitrée à galandage selon le nombre de vantaux Un vantail 500-800€
Deux vantaux 700-1200€
Trois ou quatre vantaux 1000-2500€
Prix d’une baie vitrée à galandage selon le matériau utilisé pour le cadre PVC 500-700€
Bois 600-900€
Aluminium 700-1000€
Alliage Alu/bois 1000-2500€
Prix de l’intervention d’un professionnel Dépose d’une précédente baie vitrée 100-150€
Ouverture d’un mur porteur pour créer une baie vitrée 1000-2000€ (uniquement pour l’ouverture du mur, cela ne comprend ni les fournitures, ni la pose de la baie vitrée)
Pose d’une baie vitrée à galandage 400-800€
A titre de comparaison : pose d’une baie vitrée classique, coulissante. 150-300€

Vous avez maintenant de quoi vous faire une idée du budget nécessaire à l’achat et à la pose de votre baie vitrée. Toutefois, les tarifs de pose sont très disparates d’un chantier à l’autre. C’est pourquoi il est nécessaire de réaliser un devis pour établir un chiffrage personnalisé.

Dans notre tableau, nous abordons la question du choix du cadre. Vous savez désormais combien coûte chaque matériau, mais voyons ensemble comment faire votre choix.

Bois, alu ou PVC : quel cadre pour une baie vitrée à galandage ?

Le cadre de votre fenêtre peut être en PVC, en bois, en aluminium ou conçu avec un alliage de bois et d’aluminium. On parle alors d’un cadre « mixte ».

Matériau pour cadre de baie vitrée Avantages Inconvénients
PVC
  • Economique à l’achat
  • Facile d’entretien
  • Isolant
  • Vieillit mal
  • Aspect « plastique » peu décoratif
Bois
  • Esthétique noble et authentique.
  • Naturellement isolant.
  • Entretien difficile (il faut le protéger des xylophages et des intempéries)
  • A tendance à se déformer au fil du temps car c’est un matériau vivant.
Aluminium
  • Très léger et donc facile à mettre en place.
  • Design moderne et épuré.
  • Aucun entretien n’est nécessaire. Il ne craint pas la corrosion ni les parasites.
  • Absolument pas isolant. Il faut donc l’associer à des rupteurs de ponts thermiques.
Alu/bois
  • Allie les avantages du bois et ceux de l’aluminium, pour un cadre à la fois isolant, robuste, léger et qui dure dans le temps.
  • Très onéreux.

Vous avez choisi le matériau composant le cadre ? Il est temps de vous parler du choix épineux du vitrage.

Baie vitrée à galandage : le choix du vitrage

Commençons par être clair sur un point : le simple vitrage, quoique bon marché, n’est jamais une solution. Il offre une isolation thermique et phonique trop faible et se fracture facilement.

Vous avez donc le choix entre le double et le triple vitrage.

  • Le double vitrage offre une isolation tout à fait satisfaisante et il reste assez accessible en termes de budget.
  • Le triple vitrage, quant à lui, assombrit légèrement la pièce mais ses performances en matière d’isolation tant thermique que phonique sont impressionnantes. Il est à privilégier si vous vivez dans un environnement très bruyant (proche d’une voie ferrée par exemple).

Prêtez attention au coefficient uW : plus celui-ci est faible, plus votre vitrage est isolant.

Vous avez également la possibilité d’opter pour un vitrage doté de caractéristiques spéciales :

  • Anti-UV : Recouvert d’une couche d’oxyde de métal (une substance non émissive), il bloque efficacement les rayons du soleil. Idéal si vous êtes exposé plein sud dans une région très ensoleillée, mais il faut avoir conscience que vous ne pourrez plus bénéficier de la chaleur du soleil en hiver.
  • Anti-effraction : le verre feuilleté est difficile à briser et retarde donc le cambrioleur qui essaierait de s’introduire chez vous. Un tel vitrage a aussi un effet dissuasif.
  • Anti-bruit : les vitrages à isolation phonique renforcée sont classés de AR1 à AR6. (AR = Acoustique Renforcée).
  • Autonettoyant : Si vous avez une grande baie vitrée, opter pour ce type de vitrage vous évitera des heures de nettoyage. Il est recouvert d’une couche photocatalytique contentant du dioxyde de titane. En utilisant le pouvoir de la lumière, elle dégrade les impuretés venues souiller votre vitre.
  • Opacifiant : Ce vitrage vous dissimule face aux regards indiscrets des passants. Enduit d’un film de cristaux liquide, il s’éclaircit ou s’opacifie au besoin. Vous pouvez régler son opacité avec un interrupteur spécial.

Les différents vitrages n’ont désormais plus de secret pour vous. Revenons plus spécifiquement à la baie vitrée à galandage. Nous avions indiqué que sa pose était complexe et coûteuse, il est temps pour vous de découvrir son déroulement.

Comment installer une baie vitrée à galandage ?

La pose d’une baie vitrée à galandage se déroule en 5 grandes étapes :

Assemblage du cadre et du dormant

Fixation du cadre sur la maçonnerie

Mise sur rails des vantaux

Doublage et habillage de la cloison où vont entrer les vantaux

5° Pose des joints et remplissage de la cloison avec du mastic pour en garantir l’étanchéité

Une baie vitrée mal posée vous met en danger (elle constitue en effet un faible rempart contre les intrusions) et risque de vous causer bien des désagréments (courants d’air, déperditions de chaleur, vantaux qui coulissent mal, usure prématurée etc.).

Pour cela, nous vous conseillons de faire appel à un pro.

Baie vitrée à galandage et isolation : ce que vous devez savoir

Les vantaux de la baie vitrée à galandage viennent se placer dans un caisson, posé en applique contre le mur. Il est primordial que ce caisson soit correctement isolé ; les performances énergétiques de toute l’installation en dépendent car il peut être à l’origine de grosses déperditions thermique ou, au contraire, d’arrivée d’air chaud pendant l’été.

Alors, comment bien isoler ce caisson ?

Il existe des caissons déjà isolés. Ils sont remplis de panneaux de polystyrène extrudé. Cela permet de limiter le passage de l’air à l’intérieur du caisson, à chaque fois qu’on ouvre ou qu’on ferme la baie vitrée.

Si votre caisson n’est pas isolé, vous pouvez fixer – vous-même – à l’intérieur du caisson, du côté du mur, des panneaux de polystyrène extrudé. Utilisez du silicone pour coller les panneaux puis créez un boudin isolant avec du silicone et de la laine de verre sur les bords intérieurs du caisson. Vérifiez bien que le vantail de votre baie vitrée a toujours la place de s’insérer dans le caisson.

Pour la façade avant du caisson, fixez du placo pour finir de bien isoler le tout.

Où trouver un pro compétent pour poser ma baie vitrée ?

Pour une pose réussie et durable optez pour l’expertise d’un professionnel. Il saura vous conseiller quant à l’entretien de votre nouvelle baie vitrée et pourra vous faire bénéficier d’un service après-vente en cas de soucis.

Nous vous proposons une mise en contact gratuite et sans engagement avec les pros les plus compétents de votre région.

Remplissez notre formulaire, vous avez tout à y gagner !

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire