Tour d’horizon des matériaux isolants!

Lors de la conception d’un bâtiment, la question de l’isolation thermique est une question de première importance. Cependant, il n’est pas toujours facile de faire son choix face à la grande variété de produits aujourd’hui disponibles sur le marché. Pour y voir plus clair, nous vous proposons ici un petit tour d’horizon des produits les plus couramment utilisés ainsi que des innovations récentes.

Rate this post
Pas de commentaire

Pourquoi utilise-t-on des matériaux d’isolation?

L’isolation thermique d’un bâtiment est indispensable sous notre climat, et ce quelle que soit la saison :

  • En hiver elle permet de se protéger du froid et de garder la chaleur.
  • En été elle permet de maintenir la fraicheur et empêche les condensations.

L’isolation d’une maison: une question de dosage!

Un bâtiment mal isolé entraîne de l’inconfort, de la condensation, la dégradation des matériaux, et des coûts de chauffage importants.

Au contraire, un bâtiment trop isolé entraîne de l’inconfort, de la perte de surface habitable et des coûts d’isolation importants.

La bonne isolation est donc affaire d’optimisation et d’équilibre entre l’isolation et les systèmes de chauffage/ventilation mis en place.

Qu’est ce qui caractérise un matériau d’isolation? Petit cours de thermique!

Il existe des valeurs qui permettent de caractériser les propriétés plus ou moins isolantes d’un matériau.

a- La conductivité thermique : λ en W/m.K

La conductivité thermique détermine la capacité du matériau à « conduire la chaleur ».

Plus la conductivité thermique est basse, plus le matériau est isolant!

b- Résistance thermique : R en m2.K/W

La résistance thermique est définie par la formule suivante:

R= épaisseur du matériau/(λ x Surface)

Cette fois-ci, plus la résistance « R » est élevée, plus ce matériau isole bien!

Bilan: un isolant performant se caractérise par une conductivité faible. Mais pas que…!

En effet, le matériau d’isolation doit également assurer une bonne isolation en conditions réelles: il doit résister à l’eau, à la compression, aux rongeurs, etc.

A présent, voyons plus en détail les grands matériaux d’isolations que l’on utilise, et leur propriété.

Les matériaux isolants

Voici une brève présentation des principaux isolants que l’on trouve aujourd’hui sur le marché.

La laine de verre

laine de verreλ = 0,030 à 0,045 W/m.K

C’est le matériau d’isolation le plus utilisé aujourd’hui en France.

Cet isolant se compose de sable et de verre recyclé et se présente sous la forme de fibres enchevêtrées qui emprisonnent l’air.

Le tout forme un matelas plus ou moins épais qui peut être utilisé pour l’isolation thermique des murs, des sols et des toitures.

Les plus : Les moins :

Avec une conductivité thermique de 0,03-0,045 pour un prix de 2 à 5€ le panneau de 10mm, ce matériau est très efficace et peu onéreux.

La laine de verre est un matériau peu dense qui ne retiendra pas beaucoup la chaleur en été.

Le polyuréthane

λ = 0,025-0,030 W/m.K

La conductivité thermique de ce matériau est la plus faible des isolants disponibles sur le marché.

isolation polyurethane

Le polyuréthane peut se présenter sous la forme de panneaux ou sous la forme d’une mousse à injecter directement sur un support.

Les plus : Les moins :

La mousse de polyuréthane est très performante : une faible épaisseur suffira à assurer l’isolation thermique.

Cependant, les points négatifs de cet isolant sont sa faible capacité de respiration et son impact environnemental.

Le polystyrène expansé ou extrudé

λ = 0,028-0,04 W/m.K

C’est un produit issu de l’industrie pétrochimique. Il se compose de billes de monomère styrène qui sont expansées avec du pentane et de la vapeur d’eau.

Les plus : Les moins :

Il peut être utilisé aussi bien en isolation par l’intérieur qu’en isolation par l’extérieur car il résiste bien aux intempéries.

Il est économique et isole bien!

Ce matériau est très imperméable à l’eau/air et n’est donc pas adapté à la rénovation du bâti ancien.

La laine de bois

λ = 0,042 à 0,070 W/m.K

La laine de bois est élaborée à partir de copeaux de bois et d’un liant permettant d’obtenir des panneaux ou plaques rigides. Elle peut également se présenter en vrac.

Les plus : Les moins :

C’est un matériau dense qui participe donc au confort d’été et qui participe également au confort acoustique.

C’est un matériau assez onéreux.

La ouate de cellulose

λ = 0,035 à 0,044 W/m.K

La ouate de cellulose est un matériau qui provient du recyclage de vieux papiers. Ceux-ci sont broyés et défibrés avant d’être malaxés avec du sel de borre qui va permettre de protéger le matériau des rongeurs et empêcher la propagation du feu. Ce produit se présente soit sous la forme de flocons à insuffler, particulièrement adaptés pour les combles ; soit sous la forme de panneaux, plus adaptés pour les murs et planchers.

Les plus : Les moins :

Issu de l’industrie du recyclage et performant!

Plus cher que la laine minérale.

La laine de chanvre

λ = de 0,039 à 0,045 W/m.K

C’est un isolant issu de fibres naturelles de chanvre. Les fibres sont rangées pour former des nappes puis un liant de polyester est ajouté pour assurer la cohésion de l’ensemble.

Les plus : Les moins :

La laine de chanvre est à la fois performante thermiquement et acoustiquement.

Plus cher que la laine minérale. Mais bon compromis environnement / prix.

Le liège

λ = 0.037 à 0.045 W/m.K

Cet isolant est obtenu à partir de granulés de chêne liège qui sont ensuite expansés à la vapeur.

Les plus : Les moins :

C’est un matériau qui permet par ailleurs d’absorber les vibrations acoustiques et qui est particulièrement adapté aux milieux humides.

Les principaux inconvénients sont le prix.

La paille compactée

λ = 0,07 W/m.K

Les panneaux de paille se composent de bottes de pailles compressées et chauffées à très forte température afin d’assurer la consolidation du panneau. Puis des feuilles de cartons sont encollées sur la paille pour finaliser le panneau.

Cette technique d’isolation est née en Suède, au début du XXème siècle pour reconstruire rapidement les bâtiments détruits durant la guerre. Depuis quelques années c’est une technique qui connaît un nouvel engouement si bien qu’une entreprise française s’est elle aussi lancée dans la production.

Les plus : Les moins :

C’est un matériau biosourcé avec une longue durée de vie

Ces propriétés isolantes sont assez faibles et une épaisseur conséquente est nécessaire pour assurer l’isolation.

Demander un devis pour l’isolation de votre maison!

Le choix du matériau d ‘isolation dépendra de nombreux critères tels que la géographie du projet, le procédé constructif auquel on a affaire, la surface que l’on souhaite isoler (s’agit-il des murs, des planchers ou des combles ?) ainsi que des performances et labels visées.

Des spécialistes sont à votre disposition pour analyser votre projet et vous aider à faire le choix le plus adéquat. Pour les contacter c’est ici !

Laisser un commentaire