Prix de ravalement de façade en immeuble de 4 étages : ce qu’il faut savoir

Le prix de ravalement de façade en immeuble de 4 étages est composé de divers éléments qu’il est important de prendre en compte pour obtenir un chiffrage réaliste. Nous vous proposons de découvrir quels sont ces éléments et de vous apporter des réponses quant à certaines interrogations que vous pourriez avoir sur le sujet.

Ravalement de facade

Les postes de prix pour un ravalement de façade

Avant d’entrer plus dans le détail, il vous faut connaître les différents tarifs pratiqués dans le cadre du prix de ravalement de façade en immeuble de 4 étages. En moyenne, il faudra prévoir entre 12 000 à 48 000 € pour le ravalement des 4 étages de l’immeuble.

Voici, donc, des éléments permettant de vous faire une idée des coûts engendrés par ce type de travaux.

1°) Surface de la façade
m
m
m

0 m2 éditer
m2
0 m2 éditer
m2
2°) Travaux prévus pour le ravalement de façade
Aller à l'essentiel
€/m2
Décomposer les coûts
Préparation du chantier
€/m2
Nettoyage
€/m2
€/m2
€/m2
Remise en état de la façade
€/m2
€/m2
€/m2
€/m2
Travaux d'amélioration
€/m2

Erreur de champs ! Veuillez vérifier les valeurs saisies.
Coût du ravalement de façade sans la prime rénov :
Quote-part payée :
Demander un devis

Le nettoyage de la façade

Tout d’abord, une étape de nettoyage de façade sera nécessaire en raison des traces de pollution. Ce nettoyage peut être un nettoyage humide ou un nettoyage à sec.

Le nettoyage humide comporte différentes techniques avec des coûts associés plus ou moins élevés :

  • le nettoyage haute pression : de 10 à 15 € le m²
  • le nettoyage à la vapeur : de 10 à 30 € le m²
  • la nébulisation : de 15 à 20 € le m²
  • le nettoyage chimique : de 15 à 35 € le m²

Le nettoyage à sec, quant à lui, embarque les variantes qui suivent :

  • le ponçage : de 10 à 25 € le m²
  • le peeling : de 25 à 45 € le m²
  • le sablage : de 25 à 70 € le m²
  • l’aérogommage : de 30 à 70 € le m²

Les réparations et les traitements

Si nécessaire, après le nettoyage, il conviendra de procéder aux différentes opérations de réparation de la façade. Par ailleurs, selon les cas, des traitements peuvent être appliqués afin de protéger les murs de certaines agressions (champignons, humidité).

Les réparations portent généralement sur des fissures à colmater, ce qui demande une dépense de l’ordre de 20 à 120 € par m².

Concernant les traitements, il sera possible d’envisager :

  • le traitement antifongique : de 20 à 80 € le m²
  • le traitement d’étanchéité : de 30 à 90 € le m²

Les travaux de ravalement

Enfin, les travaux de ravalement de façade peuvent être différenciés en trois catégories distinctes :

  • le ravalement complet avec remise à l’origine : de 50 à 150 € le m²
  • le ravalement avec pose de vêture ou de placage : de 50 à 200 € le m²
  • le ravalement avec intégration d’une ITE (isolation thermique par l’extérieur) : de 50 à 250 € le m²

L’échafaudage

Dans le cas d’un immeuble de 4 étages, la mise en place d’un échafaudage est indispensable pour la réalisation des travaux de ravalement de façade.

Pour la location d’un échafaudage, il faudra alors compter un budget dépassant les 200 € par jour. De plus, le professionnel facturera des frais de montage et démontage dans une fourchette tarifaire de 20 à 50 € par m².

Lors de l’installation de l’échafaudage, le professionnel en charge du ravalement se chargera aussi de protéger les ouvertures.

Les prix d’un ravalement de façade selon l’option choisie

Pour aller plus loin, comme nous l’avons rapidement évoqué, un ravalement de façade peut se faire avec une remise à l’origine, une pose de vêture ou de bardage ou encore être combiné à une ITE. Le prix est donc fonction de ce choix, mais aussi de l’état de la façade.

Support Prix au m² pour un simple ravalement *   Prix au m² pour un nouveau revêtement **
peinture 10 à 20 € 20 à 40 €
enduit ou crépi 10 à 20 € 20 à 50 € 
bardage 15 à 110 € 20 à 120 €
placage en pierre 30 à 120 € 20 à 120 €
vêtures 80 à 150 € 80 à 150 €

* pas de réparation ni de réfection des revêtements

** hors nettoyage et réparation

Ravalement de façade d’immeuble : les techniques

Exposées au soleil, au gel et à la pollution, les façades d’immeuble subissent des dégradations plus ou moins rapides et conséquentes. Revêtements sales ou abîmés, apparition de fissures, infiltrations… De multiples agressions peuvent nécessiter de planifier un ravalement de façade afin de redonner un coup de jeune et de protéger ces parois. Un ravalement peut d’ailleurs, aussi, être l’occasion de changer l’aspect de la façade afin de lui donner un style plus moderne ou d’ajouter une isolation efficace.

Dans le cas précis d’un immeuble, la loi impose de procéder à un ravalement tous les 10 ans (art. 132-1 du code de la construction et de l’habitation). Toutefois, dans la pratique, à moins que la commune n’impose ce ravalement lors d’une revalorisation du secteur, ces travaux sont plutôt effectués tous les 15 à 20 ans.

Le nettoyage de la façade

Le nettoyage humide vise à rendre une surface propre. A l’issue du nettoyage, il sera possible de constater plus précisément l’état de la façade.

  • Le nettoyage haute pression : L’utilisation d’un jet d’eau à haute pression permet de décoller les saletés. Cette technique est intéressante si le bâtiment est sale et que ses parois ne sont pas fragiles.
  • Le nettoyage à la vapeur : De la vapeur d’eau est projetée sur les parois pour décoller les saletés. Cette technique est intéressante si le bâtiment n’est pas très sale et que ses parois sont fragiles.
  • La nébulisation : Il s’agit d’un nettoyage réalisé via un ruissellement d’eau. Cette technique est intéressante si le bâtiment n’est pas très sale et que ses parois sont fragiles.
  • Le nettoyage chimique : Réalisé à l’aide de produits chimiques, ce nettoyage peut permettre de supprimer les champignons, les mousses ou de lutter contre les remontées capillaires.

Le nettoyage à sec :

  • Le ponçage : Les saletés sont retirées à l’aide d’une technique d’abrasion. Ce nettoyage convient parfaitement pour les façades en bois ou en béton.
  • Le peeling : Plus doux que le ponçage, le peeling est une abrasion légère qui ne supprime pas de matière sur le mur.
  • Le sablage : Lorsqu’il est projeté sur les parois, le sable a un effet abrasif.
  • L’aérogommage : Il s’agit d’un sablage, mais avec un principe de projection à basse pression.

Pour les immeubles classés “Monument historique”, il est également possible de réaliser un nettoyage au laser.

Les réparations et les traitements

Les opérations de réparation de la façade :

  • Les réparations des fissures : Cela permet de lutter efficacement contre les futures infiltrations d’eau.
  • La reprise des joints : Cela consiste à renforcer les joints (de dilatation, de façade) existants afin de conserver leur efficacité.

Les traitements

  • Le traitement antifongique : Il s’agit de l’application de produits de traitement permettant de lutter contre les champignons.
  • Le traitement d’étanchéité : Il consiste en la pose d’un joint hydrofuge ou l’application d’un traitement contre l’humidité.

Les travaux de ravalement

Les travaux de ravalement de façade visent à retrouver l’aspect originel, à changer l’aspect ou encore à ajouter un isolant. Dès lors, un certain nombre de revêtements peuvent être utilisés pour rénover une façade d’immeuble de 4 étages. 

  • La peinture : Déclinée dans un nombre quasi infini de coloris, la peinture dédiée aux façades peut être pliolite (surfaces lisses et planes), acrylique (supports avec des aspérités ou fissurés) ou siloxane (forte exposition aux aléas climatiques).
  • L’enduit ou le crépi : Décliné dans un grand nombre de coloris, l’enduit ou le crépi dédié aux façades peut être brut, lissé, écrasé, taloché ou gratté. Ce revêtement est parfait en présence d’aspérités ou de nombreuses réparations. 
  • Le bardage : Décliné dans un grand nombre de coloris, le bardage dédié aux façades peut être utilisé avec ou sans isolant. Les matériaux possibles sont le PVC, le bois, le composite ou encore le métal.
  • La vêture : Déclinée dans un grand nombre de coloris, la vêture dédiée aux façades peut être utilisée avec ou sans isolant. Les matériaux possibles sont les plaques de parement en béton ou en alu.
  • Le placage : Dans un ton pierre, le placage est fait de pierre naturelle ou reconstituée.

Le ravalement de façade avec ITE

Lorsqu’il est décidé de procéder à la pose d’un isolant sous le bardage ou la vêture, l’immeuble bénéficie alors d’une excellente isolation sans ponts thermiques.

Ce type de travaux ouvre d’ailleurs droit à des aides financières non négligeables :

  • Ma Prime Rénov’ ;
  • aides de l’ANAH ;
  • Eco PTZ ;
  • CEE ;
  • TVA à taux réduit à 5.5 %.

Ravalement de façade d’immeuble : l’échafaudage

L’échafaudage est impératif pour permettre un ravalement de façade sur un immeuble de 4 étages dans de bonnes conditions. Ce dernier sera de classe 2, voire 3, et capable d’accepter jusqu’à 200 kg de charge par m².

Un tel chantier demandant un certain temps, il faudra opter pour un principe d’échafaudage fixe, suspendu, standard ou en sur mesure.

Si l’installation vient en partie sur la voie publique, il faudra disposer d’une autorisation de voirie. Celle-ci s’obtient en mairie.

Ravalement de façade d’immeuble : les obligations administratives

Dans le cas d’un ravalement avec modification de l’aspect extérieur (soit un changement de type de revêtement ou même un simple changement de couleur), il faudra préalablement consulter le PLU et déposer une déclaration de travaux auprès des services d’urbanisme. 

En outre, dans le cas d’une implantation sur un secteur protégé, un architecte des Bâtiments de France devra être consulté afin de valider le projet.

FAQ

Quand faut-il prévoir un ravalement de façade sur un immeuble ?

Sur un plan légal, le ravalement de façade est imposé tous les 10 ans. Toutefois, ce type de travaux de rénovation peut aussi être envisagé si la façade est abîmée, si un souhait d’ajout d’isolation thermique par l’extérieur est émis ou pour rajeunir le style de l’immeuble avec un revêtement différent de l’existant.

Comment est-il possible de financer un ravalement de façade d’immeuble ?

Dans un immeuble, et donc, généralement, une copropriété, les copropriétaires financent les travaux à hauteur des tantièmes détenus. Par ailleurs, selon les travaux engagés, des aides peuvent venir alléger la facture. C’est le cas des travaux englobant la mise en œuvre d’une ITE (isolation thermique par l’extérieur) qui sont éligibles à Ma Prime Rénov’ (pour les particuliers) et Ma Prime Renov’ Copro. Des bonus peuvent même être accordés en cas de sortie de catégorie “passoire thermique” ou d’entrée en catégorie “bâtiment basse consommation”.

Quelle est la majorité attendue pour voter un ravalement au sein d’une copropriété ?

Le ravalement de façade d’un immeuble doit être voté à la majorité absolue. Cela signifie simplement qu’il faut obtenir le vote positif de l’ensemble des tantièmes, à savoir, donc, un vote à l’unanimité des copropriétaires.

Qu’est-ce que le déficit foncier ?

Les investisseurs, lorsqu’ils se lancent dans le locatif, peuvent profiter d’une aide fiscale quand le montant de leurs charges se révèle plus élevé que le montant des recettes collectées (les loyers). C’est ce qui est appelé le déficit foncier. Concrètement, cela signifie que lorsqu’un propriétaire effectue des travaux de rénovation, par exemple, il peut les placer en déduction du montant de ses impôts.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire