Le prix d’une isolation par l’extérieur

Le prix de l’isolation par l’extérieur est fonction d’un certain nombre de critères, dont notamment le type d’isolation mis en œuvre.

Des experts vous présentent les solutions et leurs prix afin de vous aider à y voir plus clair sur ce sujet !

Les prix d’une isolation par l’extérieur

Tout d’abord, un des premiers éléments qui vous intéresse est certainement l’investissement à prévoir afin de réaliser une bonne isolation thermique.

Dès lors, il faut savoir que cette isolation peut s’obtenir par la mise en place d’un isolant associé à un bardage ou à un enduit au niveau des murs ou d’un sarking pour le toit.

La dépense sera alors de l’ordre de 100 à 230 € par m² pour les murs et de 200 € par m² pour le toit.

Exemples de prix pour une maison de 100 m²

Pour une habitation de 100 m², il faudra calculer la surface murale extérieure à protéger :

  • [10 m (largeur) + 10 m (longueur)] x 2 = 40 x 2,90 m (hauteur) = 116 m²

Type

Prix total pour 116 m²

ITE sous bardage

26 680 €

ITE sous enduit

11 600 €

Exemple de prix pour une toiture de 100 m²

Dans le cas de l’isolation d’une toiture de 100 m², il faudra prévoir la dépense suivante :

Méthode isolation

Prix total pour 100 m²

sarking

20 000 €

L’intérêt d’une isolation par l’extérieur

Il existe de multiples raisons d’apprécier une isolation thermique par l’extérieur.

Le premier point fort de cette méthode est qu’elle permet de réaliser ces travaux sans perturber la vie à l’intérieur du logement. En effet, il est inutile de déplacer les meubles et les différentes pièces peuvent continuer d’être occupées tout le temps des travaux.

Par ailleurs, cette absence de travaux en intérieur évite également les opérations de dépoussiérage et autres nettoyages en lien avec les allers et retours des professionnels.

Un autre avantage, et non des moindres, une ITE permet de conserver intacte l’intégralité de la surface habitable. Par contre, elle viendra en diminution de l’espace dédié au jardin, ce qui peut parfois devenir problématique selon la configuration des lieux, surtout en limite de propriété.

De plus, lorsqu’elle est réalisée dans les règles de l’art, cette isolation permettra de supprimer les ponts thermiques (c’est-à-dire les fuites d’air) qui se retrouvent généralement au niveau des arêtes, des prises électriques et des ouvertures dans le cas d’une isolation par l’intérieur.

Enfin, en passer par une isolation extérieure, c’est aussi l’occasion de revoir l’aspect des façades. Effectivement, les finitions envisageables sont multiples et variées, de quoi combler bien des attentes.

Il faudra cependant aussi penser à la réglementation puisqu’une démarche auprès de la mairie, voire des Bâtiments de France, sera indispensable pour valider les travaux avant même leur commencement.

Les “plus”

Les “moins”

  • pas de perturbation des occupants
  • pas de ménage intensif
  • n’impacte pas la surface de la maison contrairement à l’isolation par l’intérieur (réduit l’espace habitable)
  • relooking de la maison
  • pas de ponts thermiques
  • nécessite des démarches administratives
  • modifie l’aspect extérieur du logement
  • empiète sur l’espace extérieur!
  • Chère

Les différentes solutions d’isolation par l’extérieur pour les murs

Réaliser une isolation par l’extérieur peut se faire de différentes manières :

  • isolation sous bardage
  • isolation sous enduit

1 Le bardage

Lorsqu’il est question de bardage, cela signifie que la partie isolante sera protégée par un bardage.

Bardage-bois

 

Dès lors, il faut savoir que l’isolant se présentera généralement sous la forme de panneaux semi-rigides qui devront ensuite être recouverts par le bardage.

Ce bardage pourra d’ailleurs se présenter sous divers matériaux et être posé de différentes manières.

En effet, le bardage, en termes de matériaux, peut être pensé dans des versions bois ou métal, la plupart du temps, mais aussi, parfois, zinc, tôle, etc.

Côté technique de pose, le bardage pourra être posé à la verticale, à l’horizontale, voire en diagonale pour des effets de style variés et personnalisés.

La personnalisation en passera également par les nombreux coloris possibles avec une telle mise en œuvre.

Mise en œuvre d’une ITE sous bardage

Pour ce qui est de la mise en place d’une isolation avec bardage, si l’on prend pour exemple un bardage métallique, il faudra, après avoir installé les panneaux isolants, poser un pare-pluie.

Viennent ensuite se positionner les tôles de bardage.

Il faudra d’ailleurs compter un budget de l’ordre de 52 € par m² hors bardage.

L’étanchéité sera alors prise en charge par le pare-pluie tandis que l’aération sera gérée via la présence de tasseaux (en métal ou en bois).

2 L’isolation sous enduit

L’autre solution sera le recours à l’isolation extérieure sous enduit.

Dans cet autre cas, il sera par exemple possible d’en passer par la mise en place d’un isolant de type polystyrène en 100 mm d’épaisseur.

Un enduit est ensuite appliqué sur les panneaux, après avoir apposé une couche de primaire d’accroche et un treillis.

Là encore, il est possible de s’orienter vers différentes finitions, que ce soit en termes de technique d’application (gratté, projeté, lissé…) et de teintes.

Mise en œuvre d’une ITE sous enduit

Dans la pratique, il faudra donc commencer par installer les panneaux de polystyrène.

Ces derniers seront recouverts d’une couche d’accrochage et du treillis qui permettront ensuite de venir appliquer l’enduit de finition.

Tout compris, il sera d’usage de compter une dépense de l’ordre de 114 € du m².  Un prix qui pourra varier, notamment selon la finition sélectionnée.

L’isolation par l’extérieur du toit : le sarking

L’isolation par l’extérieure concernant les murs, l’intérêt n’en sera que plus important si, en parallèle, une isolation du toit est réalisée sous les meilleures conditions.

C’est alors une isolation du toit par l’extérieure qui sera donc la plus efficace et la plus en adéquation avec celle des murs pour éviter les ponts thermiques.

Au niveau de la toiture, l’isolation par l’extérieure est connue sous l’appellation “sarking”.

Cette technique est très efficace mais assez contraignante. En effet, il est impératif, pour réaliser cette opération, d’effectuer une dépose complète de la couverture, ce qui représente une charge de travail très conséquente et donc un coût tout aussi conséquent.

L’idéal, alors, est de songer à ce type de travaux à l’occasion d’une réfection de la couverture. La dépose étant ainsi amortie.

Evidemment, dans le cas du neuf, c’est aussi une opération très intéressante et bien moins coûteuse puisque la partie enlèvement de la couverture n’est plus nécessaire.

Mise en œuvre d’un sarking

Dans la pratique, un professionnel commencera donc par découvrir intégralement la toiture afin d’avoir accès à la charpente. C’est sur celle-ci que l’isolant doit être fixée.

Une fois l’isolant en place, il convient de placer des chevrons et contre-chevrons dont le rôle est de permettre une bonne ventilation.

Enfin, vient le moment de réinstaller la couverture sur des liteaux.

Isolation par l’extérieur : les aides possibles

Lorsqu’il est question de travaux en lien avec les améliorations énergétiques d’un logement, il est possible de bénéficier d’un certain nombre d’aides.

Celles-ci sont généralement assorties de conditions, notamment celle de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Parmi les aides envisageables se trouvent :

  • les subventions proposées par l’Anah
  • le CITE (Crédit d’Impôts pour la Transition Energétique)
  • la TVA réduite à 5.5 %
  • le prêt à taux 0
  • etc.

Les professionnels, mais également la mairie, peuvent vous informer à ce sujet. Certaines d’entre elles sont sous conditions de ressources tandis que d’autres sont accessibles à tous.

Les démarches administratives

Pour finir, une ITE requiert généralement d’en passer par une déclaration préalable de travaux puisque, le plus souvent, ces travaux entraînent une modification de l’aspect extérieur de la maison.

Et si le logement est situé dans une zone protégée, il faudra obtenir l’accord de l’architecte des Bâtiments de France avant de pouvoir lancer la rénovation.

Il est à noter que certaines communes, via leur PLU (Plan Local d’Urbanisme) imposent aussi des contraintes de couleurs qu’il faudra respecter lors des choix de finitions.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire