Prix d’installation du chauffe-eau thermodynamique

Vous voulez vous tourner vers un équipement économique, écologique, mais aussi performant et vous vous interrogez donc sur le prix d’installation du chauffe-eau thermodynamique. C’est légitime et nous vous apportons, ici, toutes les réponses et même plus grâce à l’expertise de nos partenaires.

Prix pompe a chaleur taille cop

Les prix d’installation du chauffe-eau thermodynamique

Doté d’une petite pompe à chaleur, le chauffe-eau thermodynamique a vocation à utiliser l’énergie produite lorsque l’air passe d’un état gazeux à liquide. Dans la pratique, il faut noter que, en moyenne, ce type d’appareil est capable de produire ainsi 3 à 4 kWh pour un seul consommé.

Le prix d’installation d’un chauffe-eau thermodynamique englobe à la fois la fourniture et la pose, notamment afin de bénéficier des aides possibles et dont il sera question un peu plus loin. En dehors du type, parmi les facteurs qui déterminent ce prix, il est important de prendre différents paramètres en considération, à savoir la puissance, la capacité, les performances, l’encombrement de l’appareil et la configuration des lieux où il doit être posé.

Voici les fourchettes de prix actuellement visibles sur le marché :

Type de chauffe-eau thermodynamique pour un volume de 200 litres Prix en fourniture seule Prix en fourniture et pose
Sur air intérieur 1 500 à 3 000 € 2 000 à 4 000 €
Sur air extérieur 1 600 à 3 500 € 1 900 à 4 500 €
Sur air extrait 2 500 à 3 500 € 3 000 à 4 500 €
Split 1 400 à 3 000 € 1 900 à 4 000 €
Sur retour de plancher chauffant 1 400 à 2 500 € 1 900 à 3 500 €

Le prix d’un chauffe-eau thermodynamique selon sa capacité

Selon sa capacité, le prix de ce chauffe-eau thermodynamique peut varier. En moyenne, il convient d’opter pour une capacité de l’ordre de 35 à 50 litres par personne, par jour. Dès lors, pour une famille de 4 personnes, il faudra prévoir une capacité entre 150 à 200 litres.

Capacité d’un chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur Prix en fourniture seule Prix en fourniture et pose
100 L 1 400 à 2 300 € 1 900 à 3 300 €
150 L 1 400 à 2 600 € 1 900 à 3 600 €
200 L 1 500 à 3 000 € 2 000 à 4 000 €
250 L 1 500 à 3 500 € 2 000 à 4 500 €

Le prix d’entretien d’un chauffe-eau thermodynamique

Comme d’autres équipements de chauffage, le chauffe-eau thermodynamique doit faire l’objet d’un entretien régulier afin de garantir un rendement de qualité et une bonne durée de vie. S’il est confié à un professionnel, il faudra alors compter un budget annuel de 150 à 200 €. Notez que faire appel à ce professionnel permet d’être couvert en cas de panne. 

Lors de sa visite annuelle, le technicien procédera aux opérations suivantes :

  • dépoussiérage et nettoyage des filtres
  • purge du groupe de sécurité
  • contrôle de la bonne connexion des fils électriques et de l’électronique (tableau de commande et thermostat)
  • contrôle du fonctionnement du système anticorrosion
  • une fois tous les 2 ans :
    • vidange du ballon 
    • remplacement du joint

Les différents types de chauffe-eau thermodynamique 

Le chauffe-eau thermodynamique s’adapte à tous les types de logements. En effet, ce dernier se décline dans des versions variées capables de prendre en considération certaines contraintes bâtimentaires notamment. 

Par ailleurs, un des points forts de ce type d’équipement en production d’eau chaude sanitaire est qu’il répond aux exigences de la RT 2012, mais aussi aux critères des bâtiments basse consommation (BBC).

Voici, donc, une présentation succincte des différentes possibilités de matériels thermodynamique : 

Type de chauffe-eau thermodynamique

Présentation

Détails

Fonctionnement

Sur air intérieur

Le chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur est 70 à 80% plus efficace qu’un cumulus électrique.

Pour autant, sa conception monobloc ne le rend pas plus encombrant, ce qui permet de le placer aisément au sein d’une pièce.

Toutefois, en raison de son principe de fonctionnement, avec un rejet d’air glacial à l’intérieur, il faudra l’installer dans un espace non chauffé comme un garage, voire une buanderie, suffisamment loin des pièces chauffées afin d’y éviter une baisse de température qui ferait automatiquement augmenter la consommation de chauffage. 

De plus, cet espace, bien que non chauffé, ne devra pas présenter des températures de moins de 5°C. A défaut, il y aurait une perte de performance.

Enfin, pour permettre un bon fonctionnement, le local accueillant l’appareil devra faire au moins 20 m3 (soit un minimum de 10 m²) et être parfaitement ventilé.

Voici les différentes phases observées pour le fonctionnement de ce principe de chauffe-eau :

– cet appareil aspire l’air ambiant de la pièce grâce à son ventilateur

– l’air capté circule ensuite dans un évaporateur

– puis le système puise les calories présentes afin de les transférer vers le fluide frigorigène de la PAC (pompe à chaleur)

– ce fluide est alors comprimé, ce qui crée un effet d’échauffement, puis de l’énergie

– cette énergie est alors envoyée vers le ballon sanitaire via un condenseur afin de chauffer son contenu

– enfin, l’air débarrassé de ses calories (donc plus froid) est rejeté dans la pièce

Sur air extérieur

L’avantage de cette deuxième version est que, l’air froid étant évacué vers l’extérieur, il est possible d’installer le chauffe-eau dans n’importe quelle pièce, y compris si elle est chauffée. 

Cependant, il reste préférable de l’éloigner des espaces de nuit en raison de la possible nuisance sonore induite par le ventilateur de la PAC et les vibrations de l’appareil.

Le climat extérieur a, par contre, un impact direct sur les performances du chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur. En effet, plus les températures sont basses et moins il performe. Dès lors, pour les périodes les plus froides de l’année, il faudra parfois prévoir une solution d’appoint dans certaines régions.

Cela oblige à réfléchir à l’intérêt du projet dans les secteurs les plus froids, mais aussi dans les cas d’abonnement heures creuses et heures pleines.

Le fonctionnement de ce chauffe-eau est similaire au précédent, à la nuance près que les calories sont captées dans l’air extérieur au bâtiment. 

De la même manière, l’air refroidi est rejeté à l’extérieur.

Pour ce faire, l’appareil est relié à deux conduits devant traverser un mur porteur, l’un pour la captation et l’autre pour le rejet.

Sur air extrait

Le chauffe-eau thermodynamique sur air extrait prend la forme d’un équipement capable de produire de l’eau chaude sanitaire, bien sûr, mais aussi d’assurer un rôle de ventilation mécanique contrôlée (VMC). 

Cette double fonction permet :

– un meilleur rendement de l’échangeur à plaque de la VMC 

– une redistribution d’air chaud dans les pièces de vie

Très performant, ce système ne génère aucune perte de confort ni de rendement puisqu’il fonctionne sur un air à une température d’au moins 15°C.

Par contre, sa mise en place est plus difficile en raison de la nécessité de créer tout un réseau de gaines pour la VMC.

– Principe de VMC simple flux : la PAC capte les calories de l’air extrait des WC, de la salle d’eau et de la cuisine.

– Principe de VMC est à double flux : en sus du principe de la VMC simple flux, la double flux offre un apport en chauffage.

Split

Dans une version split, le chauffe-eau thermodynamique se compose de deux blocs distincts. Ainsi, le premier est installé à l’intérieur du logement et le second, comprenant la PAC, à l’extérieur. 

Dès lors, une telle configuration permet une pose de l’unité intérieure dans n’importe quelle pièce, voire dans un placard. Cet appareil est parfait pour des maisons ou appartements de petite surface. L’unité extérieure, quant à elle, peut être installée à un maximum de 10 mètres du chauffe-eau. 

La partie ventilateur étant placée à l’extérieur, cela rend le système totalement silencieux dans le logement. Toutefois, l’implantation extérieure ne devra pas gêner le voisinage. Par ailleurs, cette unité extérieure devra aussi être protégée un minimum des aléas climatiques et chutes de feuilles par exemple.

Du fluide frigorigène assure la transmission des calories captées par la PAC vers le chauffe-eau. Pour ce faire, le fluide circule en permanence entre les deux unités.

Sur retour de plancher chauffant

Sur un retour de plancher chauffant, le chauffe-eau thermodynamique s’adapte parfaitement. Ce principe permet ainsi de capter les calories résiduelles de ce plancher pour chauffer l’eau du ballon. Ces calories sont produites en hiver par le système de chauffage et par le rayonnement solaire en été, via l’inertie du sol.

Très silencieux, ce type de chauffe-eau peut être posé partout, à condition d’être sur le circuit d’eau de chauffage. 

Ce dernier système de chauffe-eau thermodynamique, à la différence des précédents, utilise l’eau. 

Comment installer un chauffe-eau thermodynamique ?

Pour installer un chauffe-eau thermodynamique, il est important de suivre un certain nombre d’étapes. Si la plupart sont communes à l’ensemble des modèles existants, le raccordement doit être adapté à chaque version.

Etapes

Explications

Fixation

Quel que soit le type de chauffe-eau retenu, il faudra que les fixations soient adaptées et conformes à l’article 20 de la norme EN 60-335-1. Ce dernier détermine notamment le type de fixation selon la nature du mur et le poids de l’appareil.  

Les versions les plus grandes en termes de capacité se posent au sol, de manière parfaitement horizontale.

Groupe de sécurité

Un groupe de sécurité doit obligatoirement être placé au niveau de l’arrivée d’eau froide. Ce dernier sera taré à 7 bars.

Raccordements

Principe général

Au niveau de la sortie d’eau chaude, il faudra impérativement un raccord diélectrique bi-métallique. Cela permet de protéger le ballon de la corrosion.

Pour le trop plein, il faudra un raccordement vers le réseau d’évacuation des eaux usées.

De plus, les condensats devront être évacués via le siphon du groupe de sécurité.

Sur air intérieur

Pas de raccordement.

Exception : un raccordement sera fait si l’évacuation est finalement réalisée vers une pièce non chauffée ou vers l’extérieur.

Sur air extérieur

Les conduits de raccordement feront un maximum de 7 mètres. 

Au-delà, il y aurait des pertes de charge.

Sur air extrait

Raccordement aux conduites d’extraction d’air de la VMC.

Il faudra assurer une étanchéité à l’air parfaite.

Split

La liaison frigorifique fera un maximum de 10 mètres.

Sur retour de plancher chauffant

Cette installation requiert la pose d’un module de dérivation sur le retour d’eau du plancher chauffant.

Il faudra assurer une étanchéité à l’eau parfaite.

Branchement électrique

Le branchement doit impérativement être réalisé sur boîte de sortie de câbles et non sur une prise électrique.

Mise en eau

Remplir la cuve d’eau.

Réglages

Procéder aux réglages du chauffe-eau thermodynamique.

Les aides possibles pour un chauffe-eau thermodynamique

L’installation d’un chauffe-eau thermodynamique représente un coût (3 à 4 fois plus cher qu’un cumulus électrique). Classé dans les équipements visant à améliorer les performances énergétiques, des aides et subventions peuvent être accordées :

Dispositifs d’aide

Présentations

Ma Prime Rénov’

Les ménages, selon leur niveau de revenus, peuvent bénéficier de l’aide MaPrimeRénov’ (contraction d’aides de l’Anah et de l’ancien CITE).

Il sera possible d’obtenir une aide de l’ordre de :

– 800 € pour les foyers modestes 

– 1 200 € pour les foyers très modestes

Les aides de l’ANAH

Les propriétaires de logements de plus de 15 ans, selon leurs revenus, peuvent parfois prétendre à des aides de l’Anah allant jusqu’à 20 000 €. 

Toutefois, il faudra constater un gain énergétique d’au moins 25 %.

L’Éco PTZ

Pour une résidence principale achevée depuis plus de deux ans, un prêt à taux zéro peut être validé pour l’achat d’un chauffe-eau thermodynamique.

Le prêt accordé sera d’un maximum de 20 000 € à rembourser sur 10 ans au plus.

Les certificats d’économie d’énergie

Les distributeurs et fournisseurs d’énergie sont contraints à offrir des aides aux usagers. Cela peut prendre la forme de prêts à un taux bonifié, de primes, de bons d’achat.

La TVA à 5.5 %

Ce taux de TVA est automatiquement associé aux travaux en lien avec les économies d’énergie.

Les autres aides

– Les aides ponctuelles : les mutuelles et caisses de retraites, par exemple, peuvent aider au financement de certains travaux d’économie d’énergie.

– Les aides locales : certaines collectivités peuvent aussi proposer des subventions.

Pour la plupart des aides, un des critères d’obtention sera de recourir aux services d’un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

FAQ

Où est-ce que je peux faire poser un chauffe-eau thermodynamique ?

L’installation d’un chauffe-eau thermodynamique est fonction du principe retenu. En effet, certains peuvent être installés uniquement dans des locaux non chauffés tandis que d’autres peuvent être installés, aussi, dans des pièces chauffées. 

J’envisage de changer mon ballon d’eau chaude et je me demande quel est le meilleur principe de chauffe-eau thermodynamique. Avez-vous des suggestions sachant que nous avons 3 enfants ?

A l’heure actuelle, un des meilleurs produits dans ce domaine est le chauffe-eau thermodynamique sur air extrait Aldes T. Flow Hygro+. Il s’agit d’un chauffe-eau connecté qui présente une très belle capacité de 600 litres, de quoi combler les besoins d’une famille jusqu’à 6 personnes.

Quel est le bon volume de local pour installer un chauffe-eau thermodynamique ?

Pour assurer de bonnes conditions pour installer un chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur, il faut prévoir un volume de pièce de 20 m3. Cela équivaut à une surface d’environ 10 m².

Comment puis-je réussir à réduire le bruit de mon chauffe-eau thermodynamique installé dans la maison ?

Les principales nuisances sonores d’un chauffe-eau thermodynamique proviennent du ventilateur de la pompe à chaleur et des vibrations de l’appareil en fonctionnement. Ainsi, pour réduire ces nuisances, il est possible de :

  • procéder à un réglage adapté de la température de l’eau : cela permettra de ne solliciter le ventilateur que lorsque ce sera vraiment nécessaire
  • surélever ou placer le chauffe-eau sur une dalle de béton afin de réduire les vibrations
  • assurer un entretien adapté des installations

J’envisage d’investir dans un chauffe-eau thermodynamique, mais j’aimerais d’abord en connaître la durée de vie. Avez-vous une estimation à me donner ?

En moyenne, selon l’entretien qui est réalisé et la qualité des équipements retenus, un chauffe-eau thermodynamique peut présenter une durée de vie allant de 10 à 20 ans.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire