Le prix d’une isolation extérieure pour une maison de 100 m²

Le prix d’isolation extérieure pour une maison de 100 m² est un sujet qui vous intéresse particulièrement afin de savoir quel serait le budget de vos futurs projets en la matière ? Nos experts vous apportent cette réponse et bien plus encore afin de vous aider à y voir plus clair.

renovation facade isolation thermique

Les prix pour une isolation extérieure de maison

Le prix d’isolation extérieure pour une maison de 100 m² est fonction, notamment, du type de surface à prendre en compte et de la solution retenue pour cela.

Dans tous les cas, une isolation thermique par l’extérieur (ou ITE) consiste en l’ajout d’une enveloppe thermique via l’extérieur afin de créer une protection complète.

Selon qu’il est question d’isoler les façades ou la toiture, il existe trois principales techniques d’ITE :

Type d’Isolation Thermique par l’Extérieur

Prix au m²

Prix pour 100 m²

Façades

ITE sous enduit

85 à 180 €

8 500 à 18 000 €

ITE sous bardage

50 à 240 €

5 000 à 24 000 €

Toitures

Sarking

100 à 250 €

10 000 à 25 000 €

Les surfaces concernées par l’ITE

Isoler une maison par l’extérieur peut concerner deux types de surfaces. 

Si les façades sont le plus souvent visées par cette solution, il faut savoir que les toitures peuvent également en bénéficier. 

Côté mise en œuvre, il sera plus courant et facile de réaliser une ITE de façade qu’un sarking en raison de la complexité des travaux, notamment. En effet, pour le toit, il sera indispensable de déposer l’ensemble de la couverture. L’idéal est alors de le prévoir lors de la phase de construction ou, dans le cadre d’une rénovation, lorsqu’il faut déjà revoir en grande partie cette toiture.

Les différentes techniques d’isolation par l’extérieur

La technique de l’isolation thermique par l’extérieur est la solution la plus utilisée pour différentes raisons.

Tout d’abord, l’ITE permet d’obtenir très rapidement des résultats probants en termes de performances énergétiques. En neuf, mais aussi en rénovation, cette méthode se décline sous différentes techniques.

Dès lors, selon la technique d’isolation retenue, voici, donc, ce que vous devez savoir.

L’ITE sous enduit

Dans le cadre d’une isolation thermique par l’extérieur sous enduit, il est question de recourir à un enduit spécialement pensé à cet effet. 

Cet enduit est appliqué sur l’isolation (généralement réalisée avec des panneaux de polystyrène expansé, de la laine de roche ou de fibres de bois). Une fois la première couche d’enduit mise en œuvre, une seconde couche, de finition cette fois, pourra être appliquée sur une armature dédiée à cet usage. 

Les plus

Les moins

– excellentes performances d’isolation thermique et acoustique

– suppression des ponts thermiques

– réfection et isolation en une seule fois

– pas de perturbation des occupants au sein du logement

– pas de perte de surface habitable

– autorisé dans la majorité des communes françaises

– pas de besoins d’ossature particulière pour sa mise en œuvre

– moins onéreux qu’une ITE sous bardage

– vaste panel de finitions possibles

– permet de réaliser à la fois une isolation et un ravalement de façade

– au fil des années, risque de microfissures sur les murs 

– requiert de faire une déclaration de travaux

Notez qu’il existe différents types d’enduits pour réaliser une ITE. Parmi les possibilités d’enduit, il est ainsi possible de se tourner vers des enduits de type organique (composé de résine synthétique, applicable à la main, offre un rendu lisse et homogène) ou hydraulique (composé de ciment et de chaux, se projette à la machine avec un vaste choix de rendu plus ou moins granuleux). 

Côté finition, l’enduit propose de multiples options, que ce soit en termes de teinte que de technique (avec un aspect peinture ou crépi). Voici les possibilités en la matière :

Technique

Ce que vous devez savoir

enduit projeté

Projeté mécaniquement, ce type d’enduit ne subit pas d’autres interventions afin de conserver un rendu brut.

enduit taloché

Cette autre finition consiste en une application à la taloche. Cela permet d’obtenir une surface relativement lisse.

enduit ribbé

Lorsqu’il est ribbé, l’enduit embarque un granulat de petite taille. Lors de la mise en œuvre, ce type d’enduit est taloché.

enduit gratté

Appliqué avec une taloche, l’enduit gratté est, dans un second temps, griffé avec un gratton.

enduit lissé

L’enduit est appliqué avec une lisseuse. Le résultat final donne un enduit serré à l’aspect lisse.

L’ITE sous bardage

Concernant une isolation thermique par l’extérieur sous bardage, il est à noter que la couche isolante est installée par-dessous le bardage, lui-même étant associé à une structure porteuse (une ossature).

Les plus

Les moins

– excellentes performances d’isolation thermique et acoustique

– suppression des ponts thermiques

– réfection et isolation en une seule fois

– pas de perturbation des occupants au sein du logement

– pas de perte de surface habitable

– relativement souple, cette technique compense les potentiels mouvements du sol

– bardage disponible dans divers matériaux : bois, PVC, composite…

– bardage naturellement isolant, notamment s’il est en bois 

– plus cher que l’enduit

– requiert un entretien tous les 5 ans au moins

– requiert de faire une déclaration de travaux

– n’est pas toujours toléré par le PLU (Plan Local d’Urbanisme)

Comme dans le cas de l’ITE sous enduit, l’ITE sous bardage permet de se tourner vers différentes solutions en termes de rendu final. Cela se joue alors en fonction du matériau du bardage retenu.

Bardage

Ce que vous devez savoir

bardage bois

– solution prisée pour l’isolation des constructions traditionnelles en campagne

– solution résistante et durable

– protège parfaitement du vent et des intempéries

– solution financièrement abordable

– mise en œuvre simple

– rendu chaleureux et naturel

bardage PVC

– solution résistante et durable

– peu d’entretien

– grand panel de styles (aspect bois, surface granuleuse ou lisse, etc.) et de teintes et d’aspects

bardage composite

– solution résistante et durable

– solution la moins onéreuse

– le bardage est composé de fibrociment

– très bonne résistance aux flammes

– ne craint pas les parasites, les salissures, la poussière

bardage métal

– solution résistante et durable

– mise en œuvre facile

– excellente résistance au feu

– peu d’entretien

Par ailleurs, il existe différentes techniques de pose pour l’ITE sous bardage. Voici ce que vous devez connaître à ce sujet :

Technique

Ce que vous devez savoir

bardage double-peau

L’isolant est placé entre deux couches de parement.

bardage rapporté

L’isolant est installé entre la face extérieure du mur et le bardage.

bardage à panneaux sandwichs

Il s’agit d’un isolant placé entre deux parements, le tout étant assemblé en usine au préalable. 

Cette solution est la plus efficace en termes de performances thermiques.

Le sarking

Lorsqu’il faut réaliser une isolation thermique du toit par l’extérieur (ITTE), il est alors souvent question de sarking.

Dans la pratique, il s’agit de placer, sous la couverture qui assure la couche finale du toit, différentes épaisseurs de matériaux isolants. 

Pour la mise en œuvre, notamment dans le cadre d’une rénovation, il sera indispensable de commencer par une dépose complète de la couverture (tuiles, ardoises ou autres). Dès lors, afin de réduire les frais au maximum, mieux vaut profiter d’une réfection générale de cette couverture pour réaliser, en même temps, cette ITTE.

Dans certains cas, il faudra également prévoir de renforcer la charpente afin qu’elle puisse accepter le surplus de poids induit par l’ajout d’isolants.

Pour la pose à proprement parler, il faudra commencer par poser, sur la charpente, des panneaux (en PVC, bois ou autre). Viennent ensuite une épaisseur d’isolant (fibres de bois, laine minérale, polyuréthane), un pare-vapeur et un écran de sous-toiture. Pour finir, la pose de liteaux et de contre liteaux permettront la repose de l’ancienne couverture ou d’une couverture neuve.

Les plus

Les moins

– excellentes performances d’isolation thermique et acoustique

– réfection et isolation en une seule fois

– pas de perturbation des occupants au sein du logement

– pas de perte de surface habitable (pas de perte des combles aménagés)

– supprime les problèmes de condensation et évite l’apparition de moisissures

– ne convient pas à toutes les toitures (non compatible avec l’architecture ancienne ou historique)

– impose la dépose complète de la couverture

– ne convient pas à certaines ouvertures de toit

– requiert de faire une déclaration de travaux

Les aides financières

Si l’investissement pour ces travaux peut se révéler parfois lourd, il existe un certain nombre de dispositifs afin d’aider les ménages à réaliser une ITE :

Aides

Ce que vous devez savoir

Ma Prime Rénov’

Cette aide peut être accordée, en rénovation, à tous les propriétaires, qu’ils aient des revenus modestes ou non, à condition que le logement visé ait été achevé depuis plus de deux années. Par ailleurs, ce logement doit être utilisé en tant que résidence principale. Les travaux ne pourront porter que sur une surface maximale de 100 m². 

Pour connaître le niveau de financement accordé, un classement par couleur a été mis en place et s’appuie sur les revenus du demandeur. Ainsi, pour une ITE par exemple, voici les aides possibles : 

– Ma Prime Rénov’ bleu : 75 € par m²

– Ma Prime Rénov’ jaune : 60 € par m²

– Ma Prime Rénov’ violet : 40 € par m²

– Ma Prime Rénov’ rose : 15 € par m²

Primes CEE

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) peuvent être accordés pour des travaux réalisés sur des résidences principales ou secondaires, à condition que le logement soit achevé depuis plus de deux années. 

Cette aide est cumulable avec la précédente.

Programme Habiter Mieux Sérénité

Cette autre aide vise les ménages propriétaires d’un logement construit depuis plus de quinze années et dont les ressources sont jugées modestes et très modestes.

Ce programme peut couvrir de 35 à 50 % du prix des travaux. Pour cela, il faudra pouvoir constater, à l’issue de ces travaux, un gain énergétique de 35 % au minimum.

Par ailleurs, cette aide est plafonnée à 30 000 €. 

Il faudra en outre faire la demande d’aide avant même la signature d’un devis.

Eco-prêt à taux 0

Ce type de prêt n’est pas soumis à conditions de ressources et peut être contracté auprès des banques ayant signé une convention avec l’État. Il peut être validé pour le logement principal ou en passe de le devenir. Ce logement devra avoir été construit depuis plus de deux années. 

Ce prêt, de 30 000 € maximum, n’est pas assorti d’intérêts remboursables et peut être souscrit pour une durée de remboursement étalé sur un maximum de quinze années. 

Chèque énergie

Ce chèque, provenant des fournisseurs d’énergie, est attribué de manière automatique et transmis courant avril, chaque année, aux bénéficiaires. 

Il peut être utilisé, entre autres, pour financer des travaux de rénovation énergétique.

TVA réduite

Enfin, dans le cadre de travaux d’amélioration des performances énergétiques, les professionnels présentent des factures dont le taux de TVA est de seulement 5.5 % pour des logements, encore une fois, dont la construction a été achevée depuis plus de deux années. 

A ces dispositifs, il est encore possible d’obtenir des aides locales, départementales, voire régionales. Il faut alors se rapprocher des collectivités pour en savoir plus à ce sujet.

Notez également que, pour la plupart des dispositifs, il sera demandé de faire appel à des professionnels RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Les démarches administratives

Pour terminer avec l’isolation thermique par l’extérieur d’une maison de 100 m², il faut avoir en tête que ce type de travaux implique, en particulier pour les façades, une modification de l’aspect extérieur du logement.

Dès lors, il faudra en passer par une déclaration préalable de travaux. Selon les cas, ce sera à vous de réaliser cette démarche ou à l’entreprise en charge des travaux.

Attention, dans certains cas, il faudra envisager un permis de construire. Ce sera le cas si, après la phase de travaux, l’emprise au sol totale de votre maison dépasse les 150 m².

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire