Prix de la peinture au m2

Vous cherchez des informations sur le prix de la peinture au m² ? Vous êtes au bon endroit ! Avec l’apport de nos partenaires, spécialistes de la peinture, nous vous apportons des réponses sur le prix de la peinture selon le type de peinture, le support et bien d’autres éléments encore.

repeindre sa cuisine peinture rouleau

Les différents prix de peinture au m²

Tout d’abord, dans les grandes lignes, concernant le prix de la peinture au m², sachez que le budget peinture sera fonction de l’état des supports. Ainsi, le plus souvent, pour des peintures à réaliser à l’intérieur d’un logement, il est déjà possible de dire qu’il faudra compter un budget de l’ordre de 25 à 55 € de l’heure si ce logement est récent et en très bon état général et autour de 22 à 50 € de l’heure dans un logement un peu plus ancien, où il sera alors question de rénovation. En rénovation, le coût est moins élevé de par l’application d’un taux de TVA de seulement 10 % en lieu et place des 20 % habituellement facturés dans du neuf. 

Lors de la signature du devis, il est fortement conseillé d’opter pour des tarifs au m². Cela permettra de mieux connaître et anticiper la charge financière des travaux prévus.

Les prix selon les types de peinture

Tout d’abord, il est important de noter que, selon le choix du type de peinture, il faudra s’attendre à des variations de prix, a minima sur la fourniture, et parfois aussi sur la main d’œuvre. En effet, certaines peintures demandent un travail de pose plus minutieux, plus complexe. C’est notamment le cas de l’acrylique qui demandera, pour le même travail de mise en peinture, un prix au m² légèrement supérieur à celui facturé dans le cas d’une peinture glycéro.

Dans la pratique, ce choix de peinture, au-delà de la teinte, se fera selon le type de support, mais aussi le type de pièce. Dès lors, vous n’opterez pas pour le même type de peinture selon que vous allez travailler dans un salon ou dans une salle de bains. Les pièces humides demandent, effectivement, à ce que la peinture utilisée soit capable de supporter une ambiance humide. 

Pour répondre à l’ensemble des attentes, un certain nombre de déclinaisons de peinture sont donc disponibles sur le marché. Il existe alors des peintures plutôt standard telles que la peinture glycéro ou la peinture acrylique, mais il est également possible de se tourner vers des peintures spéciales comme la peinture à la chaux, la peinture à motif ou encore la peinture à effet béton pour ne citer que celles-ci. Par ailleurs, dans le cas plus particulier du support en bois, il y a également la lasure qui sera intéressante pour le parquet ou les poutres apparentes notamment.

Par ailleurs, un autre facteur impactant sur le coût de la peinture est celui de la qualité :

  • Le pouvoir couvrant de la peinture :
    Pour juger de la bonne qualité d’une peinture, il faut commencer par observer le pouvoir couvrant de cette dernière. Cette notion se vérifie si une couche de primaire, assortie de deux couches de peinture permettent l’obtention d’un résultat satisfaisant. Toutefois, s’il est question de rénovation avec la nécessité de couvrir une ancienne peinture foncée afin de la remplacer par une plus claire, il faudra alors souvent prévoir une troisième couche de peinture pour un résultat optimal. D’autre part, même si vous optez pour de la peinture monocouche, il n’est pas rare de devoir malgré tout prévoir deux passes de peinture. Enfin, les professionnels recommandent le recours à la peinture bicouche qui, dans le temps, offrira une meilleure durée de vie et se montrera généralement bien plus résistante au nettoyage.
  • La tenue dans le temps :
    D’autre part, la tenue dans le temps est un autre critère de qualité de la peinture. Cette tenue sera visible par une teinte qui conserve sa superbe au fil des mois. Les peintures de qualité inférieure auront en effet tendance à jaunir ou à ternir.
  • Le rendement :
    En moyenne, une peinture est jugée intéressante lorsqu’elle propose un rendement de l’ordre de 10 à 12 m² pour un litre.
  • Le prix de la peinture :
    Le prix de vente est un élément fort à l’heure de la sélection de la peinture. S’il est tentant, pour faire des économies, de tirer les prix vers le bas, il faut cependant avoir en tête que des offres très basses peuvent aussi indiquer que la qualité du produit est moindre. A contrario, il est inutile de payer une fortune. En moyenne, un litre de peinture sera proposé à la vente autour de 12 à 25 € selon le type de peinture retenu.
  • Le fournisseur de peinture :
    Bien entendu, certaines marques n’ont plus besoin de se faire un nom. En effet, ces dernières sont devenues de véritables références en la matière. Ainsi, se tourner vers des fournisseurs tels que Ripolin, Dulux Valentine, V33 ou encore Luxens vous assure dans le fait d’avoir choisi une peinture de bonne qualité.
  • La nuance entre les couleurs :
    Comme évoqué précédemment, dans le cadre d’une rénovation, si la peinture d’origine affiche une teinte foncée, il sera alors indispensable de prévoir de quoi couvrir correctement, et ce particulièrement dans le cas où la nouvelle teinte est plus claire. Il faudra alors généralement prévoir une sous-couche blanche très couvrante avant d’appliquer votre peinture de finition. 
  • La finition :
    Enfin, selon la finition (mate, satinée ou brillante) de la peinture, il faut aussi savoir que l’état du support sera important. En effet, une peinture de type finition brillant ne tolèrera aucun défaut. Le cas échéant, celui-ci sera automatiquement mis encore plus en valeur. Des travaux de préparation du support, dont il sera question dans la suite de ce guide, seront alors nécessaires.

Conseil de pro : Lors du choix de la teinte de votre peinture, il faut garder à l’esprit que le résultat visible sur le pot lui-même ou sur le nuancier pourra ne pas être tout à fait le même sur votre mur. Selon le support lui-même, mais aussi selon le type d’éclairage de votre pièce par rapport à celui du magasin, le résultat visuel peut quelque peu différer. Il est donc conseillé de faire un test de peinture sur une petite surface avant de se lancer sur un mur complet par exemple.  

Découvrez désormais les différents types de peinture ainsi que leurs prix :

Nature de la peinture

Présentation

Prix au m² en fourniture

classique

vinyl en bicouche

Pensée sur une base aqueuse, cette peinture embarque aussi du vinyle, de l’acétate et des pigments. 

Adaptée à une pose sur des murs et des plafonds, elle affiche un caractère relativement élastique qui lui permet une belle couvrance et une adhérence de qualité. 

En France, elle est plus souvent employée pour obtenir des effets décoratifs ou pour de la sous-couche. 

3 €

acrylique mate ou satinée

Cette peinture à l’eau présente notamment l’avantage d’être inodore.

Destinée à un usage en intérieur, elle s’adapte parfaitement aux murs et aux plafonds, mais requiert toutefois des supports sains et lisses.

5 €

alkyde

Réalisée à base d’eau, d’uréthane et de résine alkyde, cette peinture se veut plus résistante que la peinture acrylique. 

Également dédiée à un usage en intérieur, sa bonne tenue lui permet, en plus des murs et des plafonds, d’être appliquée sur les sols, notamment ceux des garages puisqu’elle accepte la circulation des voitures. 

5 à 9 €

glycéro

La peinture glycéro est une version réalisée à base d’huile dont émane une forte odeur pendant la pose et le séchage, voire même quelques temps après son application.

Elle est particulièrement adaptée aux cuisines et salles de bains, mais aussi aux caves et buanderies (soit les pièces humides).

Très couvrante, elle est par contre un peu moins facile à appliquer. En effet, il faudra parfaitement maîtriser la technique de pose pour éviter que les coups de pinceau ne soient visibles. 

Ce type de peinture est moins plébiscité du fait de son caractère peu écologique.

4 à 10 €

polyuréthane

Idéale pour peindre un sol, en intérieur comme en extérieur, cette peinture à l’huile intègre une résine polyuréthane qui confère une excellente résistance aux passages et une belle couvrance.

6 à 8 €

époxy

Également composée d’huile, la peinture époxy est assortie d’une résine.

Cette composition rend le produit parfaitement couvrant et convient aussi bien aux murs qu’aux plafonds et aux sols. De plus, elle répond aux contraintes de tous les types de pièces, même humides.

Par ailleurs, cette peinture se destine à l’intérieur comme à l’extérieur grâce à son caractère imperméable. 

Toutefois, il faut savoir que son temps de séchage est long et que seul un professionnel ou un utilisateur aguerri réussira une belle application sans laisser de trace. 

15 à 25 €

spéciale

ardoise

La peinture ardoise est une belle option décorative de type tableau noir qui, en plus, est ludique et utile. 

Une fois appliquée, il est possible d’écrire sur la surface peinte à l’aide d’une craie.

Une telle peinture est envisageable dans la chambre d’enfant, la cuisine, mais aussi le couloir ou l’entrée par exemple.

3 à 5 €

magnétique

Cette autre peinture propose un revêtement comprenant des particules de fer capables d’accrocher ensuite des éléments aimantés.

Ludique et non toxique (elle ne contient pas de plomb), elle est généralement proposée dans une teinte blanche ou noire.

3 à 5 €

avec effet

Mais la peinture permet aussi de jouer sur les effets pour des résultats décoratifs parfois assez impressionnants.

Parmi les plus tendances du moment, il est possible de se tourner vers les effets suivants : béton ciré, effet marbré, effet métallisé, effet sablé, effet irisé, effet peau d’animaux, peinture à paillettes, effet velours, effet plâtre ciré ou encore effet chaux.

Pour son application, il est clairement conseillé de s’en remettre à un expert.

5 à 25 €

hydrofuge

Idéale dans les pièces humides comme pour des surfaces extérieures, ce type de peinture peut être posé sur le ciment, la brique, le plâtre ou encore le béton, l’enduit…

Dédiée à la prévention de l’humidité, elle présente un caractère étanche et permet le recouvrement par un autre matériau.

15 à 25 €

isolante

Comme son nom l’indique, cette autre peinture a vocation à apporter un supplément d’isolation au logement. 

Pour ce faire, cette dernière intègre des résines dans sa composition ainsi que de la peinture acrylique et des éléments céramiques.

Applicable en extérieur et en intérieur, elle reflète les rayons infrarouges pour améliorer l’isolation.

30 €

écologique

biologique

Dédiée à ceux qui souhaitent un produit plus respectueux de l’environnement, la peinture biologique est pensée sur base de composants naturels.

Elle répond idéalement à la mise en peinture d’une chambre notamment.

1 à 3 €

Afin d’aller plus loin dans ces types de peintures, voici un peu plus d’informations sur les différentes finitions que sont le satiné, le mat et le brillant dont il a déjà été question.

  • La peinture satinée est un compromis parfait entre le rendu mat et le rendu brillant. C’est ce qui lui permet d’ailleurs de pouvoir s’adapter à tout type de pièce. 
  • La peinture mate est utilisée lorsque l’on ne désire pas voir la lumière renvoyée par les surfaces. Cela permet de créer des ambiances calmes et paisibles où il fait bon se reposer. Par ailleurs, le recours à une peinture mate permet d’estomper les éventuelles petites irrégularités présentes sur les supports. Ce type de peinture ne peut être lessivée sans risquer d’en changer d’aspect.
  • La peinture brillante renvoie pleinement la lumière, ce qui rend la pièce plus claire mais cette caractéristique fait que le moindre défaut est mis en exergue. Par contre, elle possède l’avantage non négligeable de supporter un lessivage, ce qui en fait une peinture intéressante pour les pièces humides.

Conseil de pro : Se tourner vers un artisan peintre permettra de bénéficier dans son expertise, tant sur le choix du type de peinture à appliquer selon les cas, mais aussi d’être conseillé sur les coloris les plus tendances et capables de répondre à vos goûts et attentes tout en gardant une belle harmonie dans votre maison. 

Les prix selon les supports

Selon qu’il faudra peindre un mur, un plafond ou un sol, les tarifs des professionnels varient quelque peu. Ceci est notamment dû au fait que le plafond sera plus contraignant à peindre que le mur par exemple. 

Dès lors, voici une base de prix pour une mise en peinture selon le support :

Type de support

Prix 

sol

peinture

de 20 à 30 € le m²

résine polyuréthane

de 150 à 300 € le m²

résine Epoxy

de 50 à 150 € le m²

carrelage

de 25 à 40 € le m²

murs

peinture intérieure

autour de 30 € le m²

crépi intérieur

de 35 à 45 € le m²

peinture de façade

de 20 à 30 € le m²

crépi extérieur

de 25 à 75 € le m²

plafond

 

de 40 à 50 € le m²

menuiseries

porte

autour de 30 € pièce

fenêtre

autour de 30 € pièce

volets

de 20 à 40 € le m² selon état

portail

de 20 à 40 € le m² selon état

radiateur

acier

autour de 60 € pièce

fonte

autour de 120 € pièce

meuble

 

autour de 120 € par m²

baignoire

rénovation totale 

de 300 à 500 € pièce

autres

plinthes

autour de 10 € le ml

lambris

de 20 à 40 € le m²

escalier

de 20 à 40 € le m²

poutres apparentes

de 20 à 40 € le m²

clôture

de 20 à 40 € le m²

moulures

autour de 10 € le ml

Peindre à l’intérieur selon le type de support

Selon le type de support, notamment au sein des logements, voire pour certains éléments extérieurs, les travaux de peintures peuvent demander des choix de peinture plus ou moins variés.

Support

Présentation

Prix au m²

Placo

Pour le placo, c’est principalement sur le choix de la sous-couche que vous devrez être vigilant. Idéalement, il faudra opter pour une peinture de type glycéro. Il en existe des versions spécialement pensées pour cet usage. Toutefois, une sous-couche universelle peut aussi être mise en œuvre. 

4 à 10 €

Peinture

En présence d’une peinture, il faudra commencer par en vérifier l’état. Dans certains cas, il faudra la décaper avant de pouvoir en appliquer une nouvelle couche. 

Si elle est en bon état, qu’elle ne s’effrite pas et ne cloque pas, elle pourra alors être simplement lessivée puis repeinte avec une peinture adaptée.

1 à 10 €

Carrelage

Si vous avez pour projet de changer l’aspect d’un carrelage en le peignant, il existe également des peintures dédiées. 

Il est ainsi possible de peindre aussi bien le carrelage mural (les faïences) que les carrelages de sol. Dès lors, il faudra opter pour des peintures adaptées, celle pour le sol devant présenter une certaine résistance au passage et au piétinement.

Les faïences étant généralement présentes dans les pièces humides, la peinture retenue devra, en outre, accepter ces ambiances chargées de vapeur d’eau.

Ainsi, pour les faïences, il est conseillé d’opter pour des peintures murales spécial carrelage et pièces d’eau. Il faudra généralement prévoir une sous-couche pour une bonne adhérence. La peinture époxy est également possible pour de telles applications.

Au sol, vous pourrez vous tourner vers des peintures de type polyuréthane ou époxy car elles sont très résistantes aux chocs, aux rayures, à l’eau…

mur : 3 à 25 €

sol : 25 à 40 €

Papier peint

Le papier peint peut également être peint s’il n’est pas abîmé et que sa pose a été faite dans les règles de l’art.

Toutefois, dans le cas d’un papier peint texturé, avec des motifs, il faut garder à l’esprit que ces derniers ne pourront être masqués par la peinture. Tout dépend alors du résultat escompté et il faudra parfois quand même envisager sa dépose.

D’ailleurs, en présence de motifs ou sur un papier à la teinte sombre, il faudra prévoir plusieurs couches de peinture.

Pour cette application, ce sont les peintures de type acrylique ou glycéro qui conviennent.

4 à 10 €

Bois

La peinture du bois peut se décliner selon les effets escomptés. En extérieur, il sera généralement question d’une lasure claire ou foncée. Une peinture adaptée à l’extérieur et au bois peut aussi être utilisée pour changer de l’aspect brut du bois en lui offrant de la couleur.

En intérieur, en plus de ces solutions de lasure, il est possible d’opter pour des peintures à effet patiné ou badigeon par exemple, mais aussi pour des versions totalement couvrantes.

Dans tous les cas, il faudra une peinture adaptée capable de laisser le bois respirer. C’est le cas de la lasure, donc, mais aussi de la peinture à l’eau (peinture acrylique). La peinture glycéro pourra être utilisée à condition qu’il n’y ait pas de risque d’infiltration, donc plutôt en intérieur.

20 à 40 €

Métal

En présence de parties métalliques, comme les gonds d’un volet par exemple, il sera important d’assurer une protection efficace. Pour ce faire, il existe des peintures antirouille qui s’appliquent en guise de première couche ou qui peuvent être utilisées seules selon les versions retenues.

2.5 à 5 €

Plastique

Concernant le plastique, il existe également des solutions pour une mise en peinture. En effet, les fabricants ont développé des produits spécialement pensés pour une mise en œuvre sur des volets en PVC par exemple. Le plus souvent, il faudra prévoir une sous-couche spéciale “plastique et PVC”.

Mais certaines peintures sont prévues pour être appliquées directement, sans primaire d’accroche. 

sous-couche : autour de 3 €

peinture : 2.5 à 3.5 €

Les prix selon les techniques d’application

Par ailleurs, le tarif de la peinture au m² est fonction de la technique de pose employée. En effet, si nombre de travaux demandent une application assez minutieuse, à l’aide de pinceaux et autres rouleaux, d’autres peuvent être effectués au pistolet, ce qui permet un gain de temps considérable. 

Ainsi, voici les variations possibles :

  • application au pinceau :
    • de 20 à 30 € le m² pour les murs 
    • de 30 à 40 € le m² pour les plafonds
  • application au pistolet :  de 8 à 10 € par m²

Le prix au m² d’un peintre

Pour connaître le coût de vos travaux de peinture, il faut commencer par connaître ceux d’un artisan peintre. 

Ainsi, pour les travaux les plus courants que sont les mises en peinture des sols, murs et plafonds, il est possible de tabler sur une dépense de l’ordre de 20 à 40 € HT par m². Notez que les devis de ce type intègrent généralement les peintures des plinthes, radiateurs et autres moulures présents sur le chantier.

Dans ce prix sont englobés les éléments suivants :

  • travaux de préparation du support (comprenant si besoin une dépose de l’existant)
  • fourniture des matériaux
  • mise en peinture

Voici, selon les cas, les fourchettes tarifaires pouvant être appliquées par un professionnel. Ces coûts intègrent alors une notion de pénibilité du chantier :

Type de chantier

Prix

Selon l’état des supports à peindre

à partir de 20 € le m²

pour un mur

autour de 20 à 30 € le m²

pour un plafond, soit un chantier plus fastidieux du fait de la posture à adopter 

de 40 à 50 € le m²

Les prix annoncés englobent la préparation du chantier.

Notez également qu’un professionnel pourra appliquer des frais de déplacement. En moyenne, pour ce poste particulier, il faudra compter autour de 30 €, sous la forme d’un forfait. 

Les frais annexes

Avant de pouvoir effectuer la mise en peinture, un certain nombre de préparations peuvent être indispensables. De la simple protection du chantier pour éviter que la peinture n’aille sur des surfaces qui ne doivent pas être peintes (mobilier, huisseries…) au rattrapage des surfaces avant l’application de la peinture en passant par la dépose de certains revêtements, trop abîmés pour pouvoir être peints, il est important de penser à tout pour pouvoir obtenir un résultat de qualité. 

La dépose d’un ancien revêtement 

Certains revêtements doivent parfois être déposés avant de permettre une mise en peinture. Ce travail peut être nécessaire dans le cas de surfaces abîmées et/ou incapables de recevoir une peinture.

Parmi les revêtements pouvant être déposés, nous retrouvons le plus souvent le papier peint, la toile de verre, le lambris et le carrelage.

Revêtement à déposer

Prix

papier peint ou toile de verre

de 5 à 10 € par m²

lambris

autour de 15 € par m²

carrelage

autour de 30 € par m²

La préparation préalable

Une fois les opérations de dépose réalisées, ou directement s’il n’y a pas de dépose à faire, il faudra en passer par une mise en état des supports afin de les rendre compatibles avec une mise en peinture.

Selon l’état de ces derniers, il y aura plus ou moins de travail à effectuer pour obtenir une surface saine et lisse. L’objectif est donc de rattraper les défauts qui, sinon, seraient visibles malgré la mise en peinture.

Voici, donc, quelques idées de travaux envisageables et leurs prix :

Travaux de rattrapage

Prix

au sol

ragréage d’un sol abîmé

autour de 20 € le m²

au mur

légèrement abîmé : simple rebouchage et/ou traitement de petites fissures

3 à 5 € le m²

moyennement abîmé : simple rebouchage et/ou traitement de petites fissures, plus mise en œuvre d’un enduit croisé

10 à 15 € le m²

très abîmé : ragréage

25 € le m²

mur et plafond

pose d’une toile de verre en vue de masquer les imperfections résiduelles

10 à 15 € le m²

reprise après un dégâts des eaux

traitement en vue de l’assainissement du mur

30 à 50 € le ml

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire