Présentation du carrelage de garage: prix, avantage, devis

Le carrelage est un revêtement de sol adapté au garage.
Néanmoins, vous devrez sélectionner un bon format : classement upec, glissance.
Découvrez les formats de carrelage de garage, leurs atouts, et leur prix !

Rate this post
Pas de commentaire

Que cherche-t-on dans un carrelage pour garage ?

Le revêtement de sol d’un garage est soumis à rude épreuve.

En particulier, il est exposé:

  • à la compression issue du poids des voitures ;
  • au tâches générées par les traces de pneus ou les fuites d’huile
carrelage garage

C’est pourquoi, on privilégie un revêtement de sol qui soit :

  • Résistant ;
  • Facile à entretenir ;
  • Insensible à l’eau ;

Alors, pourquoi ne pas opter pour du carrelage ?

Les modèles de carrelage pour garage

Le carrelage pour garage se divise en plusieurs modèles:

Modèle de carrelage Prix (€/m2)
Carrelage « standard » 20 à 100€
Dalle en PVC 20 à 40€

Intéressons-nous de plus près sur chacune des deux options.

Le carrelage en grés cérame

Tout d’abord, vous pouvez opter pour du carrelage.

L’un des formats « répandus » est le grès cérame.

Il se distingue en plusieurs variantes :

  • Emaillé : il est recouvert d’une couche d’émail. Capable d’imiter de nombreux matériaux, il est très résistant à l’eau et à l’abrasion.
  • Pleine masse : il est coloré dans la masse. Il offre une forte résistance combiné à une faible porosité.

Tentons d’y voir un peu plus clair sur le carrelage en répertoriant les plus et les moins :

Les plus Les moins
Entretien facile : serpillère ;
– Choix des teintes et motifs;
– Résistance aux flaques
Résistance aux chocs : casse si un objet lourd vient percuter la surface ;
– Installation compliquée :préparation du sol, collage du carrelage…

Et son tarif ? Le prix d’un carrelage en grès cérame s’étend de 20 à 100€ du m2.

La dalle en PVC

La dalle en PVC pour garage est spécialement conçue pour un usage intense, propres aux garages.

Voici en résumé ses atouts et ses contraintes :

Les plus Les moins
– Pas cher ;
– Pose simple : sans colle, par clipsage ;
– Peut recouvrir un sol endommagé (gras, fissuré…)
– Isolant par sa composition (thermique, phonique)
– Amortissant : ne se casse pas avec une chute d’objet, amorti si quelqu’un tombe
Moins joli que du carrelage

Son prix : entre 20 et 40€ du m2

Bilan : nous avons vu une variante du carrelage : la dalle en PVC.

A présent, retournons au premier : le carrelage de garage.

Parmi tout le choix de carrelage, comment savoir s’il est adapté à un usage intensif ?

Existe-t-il un carrelage spécial garage ?

La réponse est « oui » !

Mais la véritable question à  se poser est : comment faire pour distinguer un carrelage pour garage parmi les différentes gammes proposées un peu partout en vente ?

Pour cela, il existe une solution : les classements et les normes.

Le classement UPEC

Le classement UPEC est une manière de catégoriser les sols en fonctions de leurs résistances à l’usure, au poinçonnement, à l’eau, et aux produits chimiques.

Ce classement se base sur les indices, U, P, E et C qui confèrent au sol des caractéristiques spécifiques indiquant l’emplacement le plus adéquat pour le poser :

Sigle Résistance à … Indice recommandé pour un garage
U l’usure 4
P au poinçonnement des objets 4
E à l’eau aux lavages et à l’humidité 3
C aux contacts des produits chimiques 2

La résistance est marquée par l’ordre croissant des indices (de 1à 4), ainsi un sol pour garage aura besoin d’une excellent résistance à l’usure et au poinçonnement, une très bonne résistance à l’eau et enfin une résistance moyenne face aux produits chimiques, soit un sol classé U4 P4 E3 C2.

Les normes de glissance

Un autre facteur à prendre en considération est la faculté antidérapante du carrelage !

Le garage est une zone à risque de glissade soit pour cause d’humidité ou des produits chimiques (huile de moteur, carburant dégagé).

Alors, autant choisir un carrelage avec un indice de glissance adéquat.

La norme qui régit la glissance est la norme XP P 05-011, qui définit la glissance d’un sol en prenant compte de deux paramètres :

  • PN : pieds nus, avec les indices A, B et C (C étant celui qui offre la meilleure adhérence).
  • PC : pieds chaussés avec des indices allant de R9 à R13, par ordre croissant de résistance à la glissade.

Dès lors, il convient de sélectionner les indices adéquats, pour l’utilisation que l’on souhaite en faire.

Vous pouvez aussi consulter d’autres normes comme :

  • PE : s’applique aux carreaux émaillés. Elle indique la tenue à l’abrasion, avec des indices  allant de 1 à 5.
  • MOHS : définit la tenue aux rayures. Plus l’indice est élevé, plus le carreau est difficile à rayer.

Penchons-nous maintenant sur la mise en œuvre d’un carrelage pour garage.

La pose d’un carrelage pour garage : comment ça marche ?

La pose d’un carrelage dépend essentiellement du modèle choisi pour le revêtement de votre garage.

Commençons par le carrelage classique.

Pose d’un carrelage traditionnel (ex : grès cérame)

La pose d’un carrelage traditionnel répond essentiellement aux trois étapes suivantes :

  1. Préparation du support : vérifiez que la surface du garage est bien plane, lisse et libre de tout imperfection ou de détritus, puis vérifiez le niveau, et au besoin ajoutez une chape, qui vous garantira la parfaite planéité de votre sol.
  2. Préparation du mortier ou de l’enduit de collage : suivez attentivement les recommandations de dosages du fabricant pour la préparation de votre solution de collage ;  une colle trop liquide ou trop solide empêchera la bonne pose de vos carreaux !
  3. Collage des carreaux : Enduisez  la surface du sol et le dos du carreau avec votre préparation de collage puis unissez-lespour garantir la fixation.

Remarque : pour un carrelage de garage, choisissez de préférence des petits carreaux car ils sont plus résistants et repartissent plus équitablement la pression exercée par le poids des véhicules.

Passons maintenant à la dalle en PVC.

Pose d’une dalle en PVC

La pose d’une dalle en PVC se fait par simple emboitement !

Vous n’avez qu’à disposer vos dalles sur le sol et les clipser les unes aux autres en vous servant d’un maillet adapté.

Que ce soit pour l’une ou l’autre des méthodes, vous pouvez tout aussi bien engager un professionnel pour vous éviter les désagréments du chantier ou pour gagner du temps.

Dans ce cas nous vous invitons à consulter la dernière rubrique.

Trouver un carreleur pour disposer un carrelage de garage

Vous souhaitez déléguer votre chantier à une entreprise du bâtiment ?

En dehors des frais de main d’œuvre que cela engage, cette solution reste tout de même avantageuse pour plusieurs raisons :

  • Les conseils : le professionnel travaille dès l’étape de sélection des matériaux. Il choisira un format de carrelage adapté à votre garage ;
  • La pose : vous pouvez vous éviter des erreurs de pose qui vous coûteront bien plus cher à réparer à longs termes.
  • Le calcul du nombre exact de carreaux pour ne pas vous retrouver avec un surplus ou pire encore d’en manquer.
  • Les garanties : l’entreprise est couverte par des assurances

Vous pouvez demander dès à présent votre devis sur notre site, des entreprises affiliées sont à votre disposition et vous offrent un chiffrage détaillé de vos travaux !

Il est toujours intéressant de demander plusieurs devis pour comparer les offres et de décortiquer les propositions afin d’engager une entreprise au meilleur prix, alors n’hésitez pas à vous en procurer autant que possible !

Laisser un commentaire