Prix des travaux d’électricité dans une maison

Vouloir en savoir plus sur l’électricité d’une maison repose sur de multiples thèmes.

En effet, entre installation, rénovation ou remise aux normes, l’électricité peut reposer sur des bases assez différentes.

Suivez les explications et les conseils de nos professionnels pour en connaître plus dans ce domaine.

Le prix d’une installation électrique

Pour établir les premières bases, s’en remettre à un tableau permettra de présenter quelques chiffres d’ensemble apportant une notion relativement globale de cette installation électrique pour une maison, dans le cadre du neuf.

Travaux d’installation électrique

Tarif installation électrique simple

maison de 120 m² sans chauffage électrique

10 000 à 12 000 €

maison de 120 m² avec chauffage électrique

12 000 à 15 000 €

Le prix d’une rénovation électrique

Dans le cadre d‘une rénovation, le prix de l’électricité d’une maison est évidemment différent.

Encore faut-il nuancer certains propos puisque, à moins de la réinstallation complète d’un compteur, vous aurez deux options face à vous, qui vous entraîneront vers des tarifs variés.

Le diagnostic électrique peut d’ailleurs vous offrir un certain nombre de recommandations, notamment dans le cadre de la vente ultérieure ou de la location ultérieure de cette maison. Vous ne serez pas obligé de réaliser toutes les recommandations mais vous devrez les produire devant notaire afin que votre acheteur ou loueur prenne conscience des travaux à effectuer.

Travaux de rénovation électrique

Tarif

Diagnostic électrique

150 €

Mise en sécurité

1 000 €

Mise aux normes

70 à 120 € le m²

La mise en sécurité se contentera d’une révision globale afin, notamment, de vérifier la mise à la terre, le câblage général, le tableau, les risques des pièces d’eau et le bon fonctionnement du différentiel.

Ainsi, la terre renvoie vers elle le courant qui pourrait provenir de vos appareils, tandis que le différentiel coupera automatiquement ce courant en cas de problème électrique, une double protection afin de vous éviter l’électrocution.

La mise aux normes reprendra l’ensemble du réseau afin de s’assurer que tout est bien réalisé selon les règles que nous verrons plus loin, dans les grandes lignes.

Des prix par thème

Dans certains cas, les travaux électriques demandés ne sont que partiels, parce qu’une pièce est ajoutée, parce qu’une prise vient à manquer dans une des pièces existantes, par exemple.

Voici donc un tableau de différents travaux simples que vous pourrez alors avoir à faire réaliser.

Détail de travaux électriques

Tarif en fourniture et pose

Pose d’un tableau électrique

900 €

Pose d’un disjoncteur

150 à 200 €

Pose d’un différentiel

200 à 300 €

Pose d’une prise de courant 16 A

50 à 100 €

Pose d’un interrupteur

de 60 à 80 €

Pose de 1 m de câble avec gaine

~100 €

Pose d’une boîte de dérivation

~ 50 €

Pose spot encastrable

de 50 à 100 € le spot

Pose visiophone

de 700 à 2 000 €

Le compteur

Lors de l’installation de l’électricité dans une maison, le premier problème qui se pose est celui de la puissance du compteur qui vous sera nécessaire.

Logement

Compteur

petite maison

3 kW

maison 100 m²

6 kW

maison 100 m² avec équipement électrique important

9 kW

maison 120 m² avec chauffage électrique

12 kW

maison plus de 150 m² avec chauffage électrique et isolation moyenne

15 kW

Lors de cette installation, le choix d’un fournisseur d’énergie doit être effectué, tandis que la demande de compteur est faite auprès d’Enedis.

Attention, un délai d’attente peut être nécessaire et il vaut mieux effectuer une demande de compteur dès le début du chantier pour être certain de l’avoir dans les délais des travaux réalisés.

Les prix d’installation varient selon les zones, bien que la plupart des constructions entrent aujourd’hui en zone 1.

Mais ils varient également selon le type d’installation qui se décompose en 2 solutions :

  • type 1 pour un coffret électrique ou une borne installé sur une distance inférieure à 30 mètres.
  • type 3 pour un coffret électrique ou une borne avec disjoncteur installé sans limite de distance.

Il faut alors compter un tarif d’installation de l’ordre de 500 € pour du monophasé en type 1, 550 € pour un triphasé en type 1, et de l’ordre de 1 200 à 1 500 € pour un passage de câble en souterrain.

Le chauffage électrique

Une installation électrique varie aussi,

Radiateurs-electrique

Les différents types de radiateurs électriques domestiques

comme déjà démontré, selon la présence ou non d’un chauffage électrique.

Pour plus de précision, un tableau sera encore plus parlant que n’importe quelle explication.

En dehors d’un circuit électrique spécifique pour ce chauffage, voici quelques exemples de tarifs selon les modèles de radiateurs retenus et leurs particularités.

Modèle de radiateur électrique

Particularité

Prix unitaire en fourniture

convecteur simple

appelés grille-pains par un fonctionnement plus que classique

confort de chauffe très moyen

40 à 80 €

radiateur soufflant

pratique par exemple dans une salle de bains

100 à 200 €

radiateur radiant

déjà plus confortable que le convecteur simple

150 à 300 €

radiateur à inertie fluide

confort plus proche du chauffage central

200 à 500 €

radiateur à inertie sèche aluminium

idem avec moins de risque de fuites

250 à 450 €

radiateur à inertie sèche fonte

idem mais confort encore supérieur

300 à 600 €

radiateur à inertie sèche pierre

idem aussi avec meilleure durée de chauffe

400 à 800 €

radiateur à double cœur de chauffe

intéressant mais onéreux

500 à 1 000 €

radiateur à accumulation de chaleur

moins utilisé

700 à 1 800 €

radiateur sèche-serviettes

utile dans une salle de bains

100 à 500 €

chauffage par le sol

très confortable et basse consommation

40 à 80 € le m² en fourniture et pose

plafond rayonnant

solution moins utilisée que le précédent mais intéressant néanmoins

100 € le m² en fourniture et pose

Ces prix varient notamment selon leur puissance.

  • Il faut, dans un logement moyennement isolé, compter sur 100 watts par m²
  • Pour un logement mieux isolé, 80 watts par m² suffiront
  • Pour les dernières normes d’isolation, il est même possible de descendre à 60 watts par m²

Le tarif d’un électricien

Pour des besoins un peu spécifiques, il faut savoir qu’un électricien facture ses travaux sur une base tarifaire qui va d’environ 50 € TTC, jusqu’à 70 € TTC, selon les régions, mais peu aller au-delà pour des dépannages, des petites interventions et des temps de déplacement un peu plus conséquents.

Des besoins électriques très variés

Les travaux d’électricité vont souvent plus loin que les simples installations qui ont été présentées.

En effet, avec l’automatisation des maisons et la domotique, l’électricité revêt ainsi de nouvelles formes qui peuvent passer par :

  • l’automatisation d’un portail : de 300 à 1 500 €
  • la pose d’une porte de garage télécommandée : de 200 à 500 €
  • une porte d’entrée avec serrure connectée : de 200 à 500 €
  • du chauffage connecté : de 100 à 500 €
  • des volets connectés : de 100 à 400 €
  • la sécurité (détection d’ouverture, caméra de surveillance), etc.

Dès lors, entre connexions électriques, box domotique ou liaison avec votre box téléphone, l’électricien aura un certain nombre d’interventions à réaliser.

Les normes à respecter

La norme électrique qui est actuellement en vigueur a pour nom NF C 15-100.

Sans détailler la totalité de la norme, voici cependant quelques règles principales importantes :

  • nécessité de présence de la terre sur l’ensemble du réseau électrique
  • obligation de différentiel
  • présence de disjoncteurs individuels
  • circuit éclairage, prises de courant et radiateurs électriques différenciés les uns des autres
  • équipements certifiés IPX4 et IPX7 dans les pièces d’eau
  • nouvelles prises de courant sans griffes (ces dernières sont toutefois acceptées en rénovation)
  • interrupteurs à une hauteur entre 0,9 et 1,3 m
  • prises de courant avec alvéoles à au moins 5 cm au-dessus du sol pour du 19 ou 20 A et 12 cm au-dessus du sol pour du 32 A
  • prises de courant à moins de 1,3 m de hauteur, sauf prise hotte

Le nombre de prises se définit comme suit :

Pièce

Nombre de prises mini imposé

séjour de plus de 28 m²

7 + 1 prise réseau

séjour de moins de 28 m²

5 + 1 prise réseau

cuisine au-delà de 4 m²

6 (4 au-dessus plan de travail)

(+ 1 facultative pour hotte à mini 1,80 m de haut)

cuisine jusqu’à 4 m²

3

chambre

3 (1 à côté interrupteur) + 1 prise réseau

autres pièces de + de 4 m²

1

A respecter aussi, le dimensionnement des fils et l’ampérage du disjoncteur pour les prises selon la puissance des objets qui sont connectés sur la ligne :

Diamètre de fil

Puissance totale sur ligne

Disjoncteur

1,5 mm²

3500 W

16 A

2,5 mm²

4500 W

20 A

4 mm²

5750 W

25 A

6 mm²

7250 W

32 A

Mais le plus complexe est la norme à respecter dans certaines pièces comme :

La cuisine

  • Interdiction de prises au-dessus de l’évier ou des plaques de cuisson (en dehors de la prise hotte dans le dernier cas)
  • Circuit plaque de cuisson ou cuisinière alimenté en 6 mm² avec disjoncteur 32 A
  • Circuit four alimenté en 2,5 mm² avec disjoncteur 20 A
  • Circuit lave-vaisselle idem alimenté en 2,5 mm² avec disjoncteur 20 A
  • Hotte alimentée en 1,5 mm² et disjoncteur 10 A

La salle d’eau ou salle de bains

Ces pièces sont particulièrement surveillées parce que l’eau et l’électricité ne font pas bon ménage.

C’est ainsi que sont définies 3 zones qui sont :

  • le volume 0 (volume de la baignoire et de la douche) où seul peut être présent un appareil très basse tension de sécurité en 12 V (style éclairage LED)
  • le volume 1 (avec risque de projection d’eau dans un rayon de 1,20 m) où peut être proposé un éclairage 12 V IPX5 avec transformateur hors de la zone ou un interrupteur pour circuit basse tension
  • le volume 2 (un peu plus éloigné, de 0,60 m supplémentaire) qui peut avoir une prise rasoir de 20 à 50 VA, un éclairage et un radiateur électrique de classe 2

 Le Consuel

A noter que le Consuel (COmité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité) assure la bonne réalisation de votre distribution électrique et est indispensable pour que votre compteur puisse être raccordé.

Ce Consuel est indispensable dans le cadre du neuf, mais pas de la rénovation.

Le coût de cette attestation est de 120 €.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire