Installateur de chaudière à granulés : prix et guide complet

Vous vouliez tout savoir sur l’installateur de chaudière à granulés ? Quels sont les prix pratiqués pour l’achat et la pose, mais aussi l’entretien de ce type de chaudière écologique ? Pourquoi passer par un pro et comment le choisir ? Quelles sont les aides et les réglementations ? Nous allons tout vous dire !

chaudiere a pellet

Les prix d’un installateur de chaudière à granulés

Dans son devis, l’installateur de chaudière à granulés va englober l’ensemble des prestations nécessaires selon votre cas spécifique. Par exemple, il devra se pencher sur les détails suivants :

  • présence ou non d’un réseau de chauffage central ;
  • besoin d’un système de chauffage seul ou ajout de la production d’eau chaude sanitaire (ECS) ;
  • chargement manuel ou installation d’un silo à granulés ;
  • système d’alimentation ;
  • éventuelles difficultés à prévoir pour l’installation (chantier difficile d’accès, contraintes bâtimentaires, etc.) ;
  • puissance nécessaire à l’alimentation de toutes les installations du foyer…

Une fois cette base posée, voici les tarifs à connaître en termes de chaudière à granulés pour des versions standards (8 à 20 kW, avec ECS, à chargement mécanique), selon le type de chaudière retenu :

Types de chaudière Prix en fourniture et pose
chaudière à granulés classique 9 000 à 15 000 €
chaudière à granulés classique + silo  10 000 à 20 500 €
chaudière à granulés à condensation 13 000 à 18 000 €
chaudière à granulés à condensation + silo 14 000 à 22 500 €

Mais le prix de l’installation peut aussi être fonction du type de chargement des granulés de la chaudière. En effet, ce chargement peut être automatique (soit avec un silo à vis sans fin ou par aspiration) ou manuel. Voici alors les différences tarifaires pouvant être observées sur les prix de fourniture des équipements :

Principes de chargement

Détails

Prix en fourniture seule

manuel

Les granulés sont déversés manuellement dans le réservoir de la chaudière.

Les sacs de granulés doivent être stockés à proximité et au sec.

dès 7 000 €

vis sans fin

Un réservoir spécifique accueille les granulés, à savoir un silo qui devra être placé à environ 60 cm de la chaudière.

Une vis sans fin permet de transférer automatiquement les granulés du silo vers la chaudière.

dès 8 000 €

par aspiration

Un silo est également utilisé pour l’aspiration. Cette méthode permet par contre de placer le silo jusqu’à 20 mètres de la chaudière, ce qui répond parfaitement à certaines contraintes bâtimentaires. 

Les granulés sont donc aspirés et envoyés vers la chaudière.

dès 10 000 €

Le prix de main d’œuvre d’un installateur de chaudière à granulés

Si l’on se penche uniquement sur le coût de la main d’œuvre d’un installateur de chaudière à granulés, il faut tout d’abord préciser que la mise en œuvre de ces équipements demande une certaine expertise dans le domaine. En effet, cela nécessite un réel savoir-faire même si ce type d’appareil se pose assez rapidement. 

Ensuite, il convient de prendre en compte la présence ou non d’un réseau de chauffage central. Si ce dernier existe, le professionnel pourra s’y raccorder directement, mais il faudra aussi prévoir la dépose du ou des équipements en place (ancienne chaudière, cuve de fioul ou citerne de gaz), sinon il faudra tout créer, ce qui demande bien sûr plus de travail et plus de temps. De même, si vous optez pour le silo, il faudra également l’installer.

Une fois ces éléments posés, il est possible de considérer les frais de main d’œuvre suivants :

Types de chaudière Prix de pose
chaudière à granulés  1 000 à 3 000 €
chaudière à granulés + silo  1 500 à 4 000 €

Le prix de l’entretien d’une chaudière à granulés

Comme les chaudières au gaz ou au fioul, la chaudière à granulés doit faire l’objet d’un entretien annuel par un plombier ou un chauffagiste. Il peut s’agir du même artisan que celui ayant assuré la pose ou d’une entreprise spécialisée en la matière. L’entretien annuel est obligatoire et permet, en outre, de conserver un rendement optimal et de réduire le risque de panne.

Durant cette visite, le professionnel a pour mission d’assurer : 

  • le nettoyage de la chaudière ;
  • le contrôle du fonctionnement de la chaudière, notamment en faisant un test de combustion.

Cet entretien annuel peut d’ailleurs faire l’objet d’un contrat annuel de maintenance. Dans ce cas, vous bénéficiez non seulement d’un suivi annuel de votre chaudière, mais également de conditions privilégiées en cas de panne (plus de réactivité, pas de frais de déplacement, certaines opérations de réparations comprises).

Il faut également prévoir, deux fois par an, le ramonage du conduit d’évacuation des fumées de combustion qui génèrent des dépôts de suie. 

En termes de coût, voici le prix d’un entretien de chaudière à granulés :

Opérations d’entretien Prix 
entretien annuel hors contrat de maintenance 150 à 250 €
entretien annuel sous contrat de maintenance 180 à 350 €
ramonage du conduit d’évacuation 40 à 100 €

Le coût de consommation d’une chaudière à granulés

En moyenne, la tonne de granulés est vendue au prix de 250 à 350 €.

Dans un logement de 100 m² parfaitement isolé, la consommation annuelle, pour le chauffage seul, et avec une consigne de température classique (autour de 20 degrés), tourne autour d’une tonne. Il peut être nécessaire d’en prévoir jusqu’à trois tonnes dans une maison de même superficie, mal isolée et ajoutant la production d’eau chaude. 

Ainsi, il est possible de considérer une consommation allant de 1 à 3 tonnes par an pour 100 m² selon les conditions, soit de 250 à 1 050 € par an.

Les différents types de chaudière à granulés

Il existe deux principaux types de chaudière à pellets, à savoir la version classique ou la version à condensation.

Types de chaudière à granulés

Présentations

Evacuation des fumées

Evacuation des cendres

classique

Les pellets (ou granulés) sont brûlés dans la chambre de combustion de la chaudière. Il en émane une chaleur qui est utilisée pour chauffer :

– l’eau du circuit de chauffage (plancher chauffant hydraulique ou radiateurs à eau) ;

– l’eau du ballon d’eau chaude sanitaire.

Les fumées de combustion doivent ensuite être évacuées par une sortie ventouse ou un conduit de cheminée. 

Une fois brûlés, les granulés produisent de la cendre. 

Ces dernières sont stockées dans un bac prévu à cet effet. 

Selon le volume du bac, il sera nécessaire de procéder à son vidage entre 1 à 4 fois par mois.

à condensation

En plus de la combustion simple assurée par la chaudière classique, le modèle à condensation utilise la chaleur des fumées de combustion.

Ce procédé supplémentaire permet de préchauffer l’eau du circuit.

En termes de rendement, ce fonctionnement permet d’obtenir de très bons résultats avec un rendement supérieur à 100%. Cela permet également de consommer moins de pellets.

Avantages de la chaudière à condensation :

– réduction des fumées de combustion : impact écologique plus faible ;

– réduction de la consommation de pellets : autour de 12 à 15 % d’économie d’énergie vs une chaudière classique.

Dans ces deux configurations, il est possible d’opter pour des chaudières avec ou sans silo. Il s’agit d’un réservoir offrant une belle capacité de stockage associée à un chargement automatique des granulés vers la chaudière. Ce réservoir peut être soit en béton, en plastique ou en tissu. Son installation pourra être faite à proximité immédiate de la chaudière (60 cm maxi) ou plus loin si les lieux ne permettent pas la première option (jusqu’à 20 mètres, en intérieur ou en extérieur). 

Dans le cas d’un silo, il faudra prévoir un équipement adapté afin d’éloigner les granulés de l’électricité, mais aussi de l’humidité (en présence d’eau, les pellets gonflent et deviennent impropres à la consommation).

Les avantages d’un silo sont les suivants :

– approvisionnement en granulés une à deux fois par an ;

– aucune intervention manuelle quotidienne à prévoir pour alimenter la chaudière.

Les aides pour une chaudière à granulés

Les aides possibles

Présentations

Montants des aides

Ma Prime Rénov’ 

L’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) propose différents dispositifs afin d’aider les ménages dans divers domaines. C’est notamment le cas lorsqu’un ménage désire passer à un système de chauffage plus respectueux de l’environnement.

Pour ce faire, c’est au travers de Ma Prime Rénov’ que l’agence intervient pour aider à acquérir une chaudière à granulés. Pour pouvoir bénéficier de cette aide, il faut :

– être le propriétaire occupant du logement ;

– que le propriétaire réponde aux conditions de ressources appliquées ;

– que le logement visé ait été achevé de construire depuis 15 années au moins ;

– que les travaux soient réalisés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Financement de 4 000 à 10 000 € de la facture.

Prime conversion

La volonté du Gouvernement étant d’éliminer les chaudières au fioul, jugées trop polluantes, propose également une aide ayant vocation à favoriser la lutte contre le réchauffement climatique.

Ainsi, tout ménage désireux de remplacer une chaudière au fioul par une chaudière à granulés peut bénéficier d’une prime à la conversion.

Le montant accordé sera fonction :

– des ressources du ménage ;

– du type de chaudière retenu.

Montant plafonné à 4 000 €.

Aide cumulable avec :

– MaPrimeRénov’ ;

– Eco PTZ.

Eco PTZ

L’éco-prêt à taux zéro peut être utilisé dans un grand nombre de cas pour aider le financement de travaux via un prêt dénué d’intérêts permettant ainsi d’étaler le coût sur plusieurs mois. Les travaux d’installation de chaudière à pellets entrent parfaitement dans ce cadre puisqu’il est question d’un équipement s’appuyant sur une énergie renouvelable. 

Pour pouvoir y prétendre, il faut :

– que le logement visé ait été achevé de construire depuis 2 années au moins ; 

– que les travaux soient réalisés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) ;

– dans certains cas, faire également appel à un fumiste.

Montant plafonné à :

– 30 000 € pour une enveloppe de deux travaux ;

– 10 000 € pour une enveloppe d’un seul chantier.

La réglementation pour les chaudières à granulés

Depuis l’année 2000, le label Flamme Verte initié par l’Ademe valorise les équipements de chauffage au bois peu émetteurs de particules fines et aidant à préserver l’environnement.

Désormais, seules les chaudières à granulés présentant un rendement de plus de 80 % peuvent obtenir ce label.

Pourquoi choisir un installateur de chaudière à granulés ?

Comme l’ensemble des autres principes de chaudière, les chaudières à granulés doivent être installées dans le respect de règles strictes qui garantissent à la fois un rendement optimal et la sécurité des occupants. Seuls les professionnels peuvent connaître et appliquer parfaitement ces règles.

Au-delà de cette donnée, voici les principales raisons de faire appel à un expert :

Raisons

Explications

bénéficier des aides

La fourniture et la pose d’une chaudière à granulés représentent un coût relativement important. Vous l’avez vu un peu plus haut, faire appel à un professionnel RGE Qualibois peut permettre d’accéder à certaines aides non négligeables.

Ces aides permettent de réduire votre investissement et donc d’amortir plus facilement votre projet. 

obtenir un bilan thermique

obtenir des conseils

améliorer le confort thermique

En amont de vos travaux, un professionnel effectuera automatiquement une visite des lieux. Cette visite lui permettra de faire un bilan thermique du logement (cartographie des zones de déperditions de chaleur et des ponts thermiques) et de proposer, alors, la meilleure solution.

Selon les résultats de ce bilan, il pourra faire des recommandations quant aux besoins en isolation pouvant être nécessaires pour bénéficier d’une performance optimale du système de chauffage. En effet, la chaudière la plus performante qui soit n’aura que peu d’intérêt si le logement est une passoire énergétique. 

Par ailleurs, cet expert sera également le mieux placé pour vous apporter ses recommandations quant aux réglages à faire pour consommer le moins possible, et donc faire des économies d’énergie.

disposer d’équipements adaptés au logement et aux besoins

Lors de sa visite, le professionnel saura aussi, selon les besoins du foyer (surface habitable, besoins en ECS, nombre d’occupants, etc.) et les éléments extérieurs (qualité d’isolation, secteur géographique, exposition…), présenter les chaudières et les silos les mieux adaptés pour répondre aux sollicitations qui seront faites. 

disposer d’équipements posés dans les règles de l’art

Comme déjà précisé, un professionnel saura effectuer une pose de la chaudière et de son éventuel silo dans le respect des normes et des règles de sécurité.

S’il s’agit d’un remplacement, cet expert saura également réaliser les bons raccordements, que ce soit sur le circuit d’eau chaude du chauffage ou sur la conduite d’évacuation des fumées de combustion. D’ailleurs, dans le cadre de ce remplacement, il pourra également se charger de l’évacuation et de la mise en recyclage de l’ancienne chaudière ainsi que du dégazage et de la dépose de la cuve.

disposer d’une chaudière bien réglée

Un bon réglage étant vecteur d’un rendement optimisé et, donc, d’économies d’énergie, lors de l’installation des équipements, le professionnel se chargera également d’en faire les réglages suivants :

– vitesse d’admission de l’air ;

– débit des granulés ;

– température de chauffe, etc.

bénéficier d’une maintenance efficace

Votre installateur de chaudière à granulés peut, en outre, vous présenter un contrat de maintenance. Dans ce cas, c’est lui qui se chargera de l’ensemble des opérations obligatoires de maintenance, en parfaite connaissance des équipements en place, et d’éventuels dépannages. 

bénéficier de la garantie constructeur

Enfin, confier l’installation d’une chaudière à pellets à un professionnel permet de bénéficier de la garantie constructeur. D’ailleurs, lors de la pose, le professionnel remet une attestation de conformité aux normes de sécurité.

Comment choisir son installateur de chaudière à granulés ?

Il n’est, certes, pas simple de savoir vers quel installateur se tourner. Voici quelques conseils pour vous aider à faire le meilleur choix possible.

Conseils

Explications

demander plusieurs devis

Disposer de plusieurs devis pour une même prestation permet de comparer les offres des professionnels. Il est important de se pencher sur les équipements prévus (marque reconnue, puissance proposée, etc.) et sur le coût de la main d’œuvre (taux horaire, temps de travail prévu, etc.).

Selon les devis, certains présentent une prestation d’évacuation de l’existant, un contrat de maintenance plus avantageux, une garantie prolongée, etc.

Tous ces détails sont à prendre en compte afin de choisir celui qui propose le meilleur rapport qualité/prix.

opter pour un installateur local

Au-delà du fait que cela permet de soutenir l’économie locale, se tourner vers un installateur présente un certain nombre de points d’intérêt :

– des frais de déplacement moindres ;

– une proximité intéressante en cas d’urgence ;

– un artisan connu sur le secteur (il est donc plus simple de trouver des personnes pouvant donner un avis).

consulter les avis sur Internet

Pour vous faire un avis plus complet, vous pouvez aussi consulter les avis donnés par d’autres clients du professionnel. Ces avis se trouvent sur certains forums, mais aussi, plus simplement, sur la page Google de l’installateur. Attention toutefois, il se peut aussi que certains soient de faux avis.

fuir les installateurs qui ne font pas la visite de pré-installation

Sans une visite de pré-installation, un artisan ne connaît pas les particularités et éventuelles contraintes de votre logement. Dès lors, comment pourrait-il établir un devis adapté à vos besoins ?

Cette visite de pré-installation a justement vocation à connaître chaque détail pour un devis le plus précis et adapté possible :

– qualité de l’isolation ;

– surface habitable ;

– place disponible pour les installations (chaudière et silo)… 

éviter les rendez-vous issus d’un démarchage téléphonique

N’oubliez jamais que, depuis le 24 juillet 2020, les actions de démarchage téléphonique pour proposer des travaux de rénovation énergétique dans votre logement sont interdites. 

opter pour un installateur RGE Qualibois

Que ce soit pour bénéficier des aides présentées par l’ANAH ou le Gouvernement (ou autres) ou pour disposer, ensuite, d’une installation parfaitement réalisée, se tourner vers un installateur affichant le label RGE Qualibois est important.

D’ailleurs, sur votre simple demande, l’installateur doit pouvoir vous fournir cette preuve. De votre côté, vous pouvez également savoir quelles sont les entreprises certifiées simplement en vous connectant sur l’Annuaire des professionnels RGE | France Rénov’.

être attentif aux prix de maintenance et d’installation

Un autre point qui doit attirer votre attention est un devis présentant un coût en fourniture et pose très intéressant assorti d’un contrat de maintenance très onéreux. 

Le devis pourra également mettre en avant une prestation sous-traitée. Dans ce cas, mieux vaut refuser le devis car vous ne savez pas qui sera le sous-traitant en question. Rien n’indique que ce dernier réalisera un travail de qualité ou que vous pourrez le joindre facilement.

contrôler le numéro de SIRET

S’assurer que le numéro de SIRET indiqué sur le devis est bien existant peut vous rassurer. En effet, ce numéro est la preuve que la société est effectivement immatriculée et active. Ce numéro peut, par exemple, être consulté sur Societe.com.

FAQ

Avant de me lancer dans les démarches, j’aimerais savoir quel est le prix moyen d’une chaudière à granulés ?

En moyenne, le coût d’une chaudière à granulés peut osciller entre 9 000 et 22 500 € en fourniture et pose.

Quelle est la consommation de granulés pour une chaudière à bois ?

Dans la pratique, une chaudière peut consommer de 1 à 3 tonnes de granulés par an pour une maison de 100 m². La consommation sera fonction du secteur géographique, du besoin éventuel en eau chaude sanitaire et également de la qualité de l’isolation.

Quelle puissance de chaudière à bois faut-il prévoir pour 150 m² ?

Pour répondre aux besoins d’un logement de 150 m², il faudra s’orienter vers un appareil de 6 500 à 13 000 kW. Cette puissance sera fonction du secteur géographique, du besoin éventuel en eau chaude sanitaire et également de la qualité de l’isolation.

Quel professionnel est qualifié pour installer les chaudières à granulés ?

Pour ce type de matériels, vous pouvez faire appel à un chauffagiste, un plombier ou encore un technicien biocombustibles.

Quelles sont les aides possibles pour installer une chaudière à granulés ?

Il existe différents dispositifs d’aides pour financer l’installation d’une chaudière à granulés : Ma Prime Rénov’, la prime de conversion chaudière, l’Éco PTZ, mais aussi une TVA à 5,5% et d’éventuelles aides locales.

J’envisage d’installer une chaudière à granulés et j’aimerais savoir quel est son rendement énergétique ?

En moyenne, le rendement d’une chaudière à granulés classique est de 85 %. Il est bien entendu plus important dans le cas d’une chaudière à granulés à condensation où il dépasse les 100 %.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire