Isolation phonique d’un appartement : prix et guide complet

En appartement, il n’est pas rare d’avoir affaire à un logement soumis aux nuisances sonores du voisinage notamment mais également à celles provenant de l’environnement extérieur. N’ayez crainte des solutions existent pour y remédier. Voici ce qu’il faut savoir pour l’isolation phonique d’un appartement.

laine de verre isolation intérieure

Les différentes sources de nuisances sonores

Avant de commencer, il faut savoir que les nuisances sonores peuvent être de nature différente. Dans la majeure partie des cas, les bruits sont issus de 3 origines distinctes, à savoir : 

  • les bruits d’équipement : ils sont liés à l’utilisation de matériel, que ce soit en intérieur (électroménager, chaudière, ventilation…) comme en extérieur (travaux dans la rue…).
  • les bruits d’impact : il peut alors s’agir de bruits de talons ou encore des chaises que le voisin du dessus fait traîner au sol.
  • les bruits aériens : ce sont tous les bruits qui se trouvent en dehors du logement et de la copropriété bien souvent. Il peut alors être question du trafic routier ou encore ferroviaire mais aussi de voix, d’animaux et autres.

Isolation phonique d’un appartement : quelles sont les zones à isoler ?

Afin de lutter contre les différentes gênes acoustiques vues précédemment, il est possible de jouer sur plusieurs paramètres. En effet, selon la nuisance sonore observée, des actions pourront être menées. Ainsi, des zones distinctes pourront être isolées phoniquement. 

Les ouvertures

Dans un premier temps, il est possible de se concentrer sur l’isolation des ouvertures, à savoir les fenêtres, les portes ou encore les portes fenêtres. 

En jouant sur cet élément, cela permettra une isolation phonique par rapport aux bruits extérieurs notamment. 

Pour ce faire, il est possible, selon l’équipement en place mais aussi selon le niveau de gêne, d’opter pour des actions différentes. 

Pour les fenêtres notamment, voici quelques travaux qui pourront offrir une meilleure isolation phonique : 

  • renforcer l’étanchéité des menuiserie ;
  • mettre en place une isolation des coffres des volets se trouvant à l’intérieur de l’appartement ;
  • si cela est insuffisant, il est possible de changer le vitrage ou la menuiserie dans son intégralité. Dans ce cas, il sera judicieux de choisir un double vitrage à isolation renforcée, voire un triple vitrage. 

Les murs

Une bonne isolation des murs peut aussi offrir une meilleure isolation, à la fois phonique bien entendu mais également sur le plan thermique. Il est intéressant de se pencher sur l’isolation des murs afin de lutter contre les bruits intérieurs, que ce soit les bruits intérieurs de l’appartement en question mais aussi pour se protéger des nuisances des logements voisins.

Cette solution est intéressante pour votre propre confort de vie mais également pour éviter de faire subir à vos voisins, les éventuelles nuisances provenant de votre logement ou de votre mode de vie. 

Selon la configuration des lieux, il est alors possible de se tourner vers :  

  • des travaux de rénovation : pour une cloison déjà en place, cela peut consister à venir un appliquer un enduit. Il est aussi possible de mettre en œuvre un doublage acoustique. Cela consiste, en réalité, à installer une ossature métallique sur laquelle viendront prendre place des plaques de plâtre type BA13. Le vide d’air ainsi créé entre la structure en rails et les plaques permet de venir y insérer un isolant. Ce dernier pourra alors être minéral, synthétique ou naturel. Cette solution engendre des travaux assez conséquents mais permet de pouvoir avoir des supports parfaitement propres et droits. Il faudra toutefois envisager des travaux de finition pour un rendu esthétique. Il sera alors possible d’appliquer une peinture isolante afin de renforcer encore plus l’isolation phonique, un papier peint, du lambris bois ou tout autre revêtement pour les murs. 

Dans le même esprit que le doublage de la cloison, il est possible de trouver des panneaux prêts à poser. Ces derniers sont directement constitués d’un isolant et d’une plaque de plâtre. Il suffit ensuite de les coller sur le support à isoler. Il faudra néanmoins que ce dernier soit parfaitement propre.

  • des travaux de construction : il est aussi possible de créer une nouvelle cloison dans l’appartement afin de séparer deux pièces distinctes. Pour préserver le confort et l’intimité de tous les occupants, il faudra que cette cloison soit parfaitement isolée sur le plan phonique. Le mieux sera encore d’opter pour une cloison double parois. 

Les plafonds

Il est vrai, avoir un voisin bruyant à l’étage supérieur peut fortement entraver la qualité de vie. Pour améliorer le confort acoustique, deux méthodes peuvent être mises en place. Ainsi, selon l’intensité des nuisances mais aussi du budget alloué à ce poste de dépense, voici ce qu’il vous est possible de faire : 

  • coller un isolant au plafond : assez facile à installer mais également peu onéreuse, c’est une solution intéressante qui permet d’atténuer quelque peu le bruit de voisinage. Il s’agit, dans la majeure partie des cas, de dalles légères en polystyrène faisant entre 5 et 20 mm d’épaisseur. Il faut tout de même savoir que ce type de matériau n’est pas du plus bel effet au niveau esthétique. 
  • effectuer un plafond suspendu : c’est une méthode plus complexe à mettre en œuvre mais également plus coûteuse. Toutefois, c’est également la solution la plus efficace pour lutter contre les nuisances sonores. Comme précédemment pour le doublage, il faut installer une ossature de rails métalliques avec l’aide de suspentes acoustique anti vibratile sur laquelle viendra prendre place une plaque de plâtre. Un isolant sera également inséré entre les deux. Il faut souligner que cette technique entraîne une perte de hauteur sous plafond.

Les planchers

Le sol est une autre zone qu’il est possible d’isoler pour limiter d’être impacté par les bruits. Là encore, plusieurs solutions existent : 

  • installation d’un revêtement de sol absorbant acoustique : il existe en effet des types de revêtement qui offrent une meilleure isolation que d’autres sur le plan phonique. C’est une solution efficace qui reste relativement peu coûteuse et qui est simple à mettre en place. Il sera alors possible de choisir entre des moquettes ou des sols PVC spécifiquement conçus pour limiter la diffusion des bruits.
  • mise en place d’une sous-couche acoustique : si vous souhaitez refaire le sol de votre appartement, que vous vous tourniez vers un parquet ou un carrelage, il peut être intéressant d’installer, entre la dalle et le revêtement, une sous-couche acoustique mince. Certains modèles de parquet peuvent avoir ce matériau déjà intégré.
  • chape ou dalle flottante : c’est probablement la solution la plus efficace mais c’est également la plus difficile à mettre en œuvre ainsi que la plus onéreuse. De plus, pour une isolation phonique optimale, elle devra être parfaitement réalisée. 

Quel est le prix pour une isolation phonique en appartement ?

Si vous souhaitez mettre en place une isolation phonique dans votre appartement, voici quelques notions de prix auxquels il vous sera possible d’être confronté : 

Nature des travaux Prix au m² en fourniture et pose
isolation des ouvertures 200 à 800 € l’unité (pour un changement de fenêtre)
isolation des murs 20 à 90 € 
isolation des plafonds 40 à 100 €
isolation des planchers  50 €
sous-couche phonique 15 à 20 €

Estimez votre prix :

1°) Dimensions de la pièce
m
m
m

0 m2 éditer
m2
0 m2 éditer
m2
2°) Caractéristiques de l’isolant
€/m2
3°) Frais additionnels
€/m2
€/m2
€/m2
€/m2
Erreur de champs ! Veuillez vérifier les valeurs saisies.
Première estimation de prix de l’isolation
Pour les murs :
Pour le plafond :

Isolation phonique d’un appartement : le diagnostic acoustique

Afin de savoir à quel type de nuisance votre appartement est soumis mais aussi les travaux qu’il est possible d’envisager, il est possible de réaliser un diagnostic acoustique. Dans ce cas, il faudra faire intervenir un technicien acoustique. Ce dernier se chargera de faire une étude approfondie du logement. Avec l’aide de micros, il déterminera l’intensité et la provenance des bruits. 

Le professionnel remet alors un document avec un système de notation qui permet de donner une étiquette acoustique selon le niveau de qualité phonique de l’appartement. Cette étiquette classe le logement de A à D, A offrant le meilleur confort acoustique possible. 

En termes de prix, il faudra alors compter entre 120 et 200 €. 

Il faut savoir que cette étude peut également être réalisée à l’échelle de la copropriété dans son intégralité. 

Normes et réglementations en vigueur

Il est important de souligner qu’une réglementation régit les normes phoniques dans toutes les nouvelles constructions. L’arrêté du 30 juin 1999 indique que sont concernés toutes les constructions dont le permis de construire est déposé après janvier 2000. 

Ainsi, la NRA (Nouvelle Réglementation Acoustique) fixe un certain nombre d’obligations en la matière. 

Voici un récapitulatif des seuils à respecter : 

Type de nuisance Niveau d’isolement minimum 
bruits d’équipement ≥ 53, 55, 58 dB
bruits d’impact ≤ 58 dB
bruits aériens ≥ 30 dB

D’autres normes sont en vigueur pour les bâtiments dont la construction remonte à avant 2000 : 

Date de construction Norme en matière d’isolation acoustique
entre le 01/01/1996 et le 31/12/1999 arrêtés du 28 octobre 1994 et du 30 mai 1996
entre le 01/07/1970 et le 31/12/1995 respect du décret et de l’arrêté du 14 juin 1969  
avant 1970 pas de réglementation, norme ou obligation spécifique

Conseils pour une isolation phonique avec un petit budget

Si vous n’avez pas les moyens financiers pour ce type de travaux ou que vous êtes en location et que le propriétaire ne souhaite pas réaliser des travaux d’isolation phonique, sachez que des astuces existent pour améliorer cette isolation et limiter les nuisances sonores.

Voici quelques conseils qui peuvent vous être utiles : 

  • Dans un premier temps, il faudra déterminer la provenance de la source de bruit afin de mettre en place les actions en conséquence.
  • Pour plus de tranquillité dans votre appartement, il est possible de réaménager et réagencer les espaces et les pièces du logement.
  • Pour limiter les bruits de voisinage, il est conseillé de ne pas laisser d’espace vide. Meubler les pièces permet d’absorber les sons. 
  • En mettant en place une décoration dans un appartement, cela participe également à atténuer la présence de bruit. En effet, il est conseillé d’ajouter des tapis assez épais mais aussi des doubles rideaux, des rideaux phoniques ou encore des tableaux. 
  • Refaire la peinture des murs et plafonds en utilisant une peinture anti bruit. En plus d’apporter un coup de jeune à votre intérieur, cela permettra une meilleure insonorisation du logement. Il est vrai que ce type de peinture permet une réduction des bruits de l’ordre de 3 à 15 dB.

Notez que pour tous travaux importants, en tant que locataire, il faudra se référer au propriétaire de l’appartement pour obtenir son aval. Dans tous les cas, il faudra également se référer au règlement de la copropriété pour voir ce qui est autorisé ou non.

FAQ

Comment faire pour déterminer l’intensité d’une nuisance sonore ?

Pour vous aider à déterminer l’intensité d’une nuisance sonore sans la mesurer réellement, voici quelques points de comparaison : 

  • conversation à voix basse : 20 dB
  • conversation à voix haute, lave-linge : 60 dB
  • tondeuse à gazon, passage d’un train : 80 dB
  • musique dans un concert : 100 dB
  • voiture de course, décollage d’un avion : 120 dB, voire 140 dB

Comment savoir si mon appartement est soumis à des nuisances sonores ou simplement à des gênes ?

Pour déterminer si un appartement est simplement soumis à des gênes acoustiques ou plutôt à de véritables nuisances sonores, il faut prendre en considération des paramètres importants, à savoir l’intensité, la fréquence et la durée des bruits. A partir de 35 dB, il est spécifié que des troubles du sommeil ou de la concentration peuvent survenir. A 55 dB, il est reconnu qu’il est difficile de communiquer. Enfin, au-delà de 80 dB, les bruits sont considérés comme dangereux, nocifs et sont donc des pollutions sonores. 

Quel est le meilleur matériau pour une isolation acoustique de qualité ?

Pour optimiser au mieux l’installation d’une isolation acoustique, il faut savoir que certains matériaux sont préférables. Ainsi, pour vos murs et plafonds notamment, il est préconisé de se tourner vers : 

  • des panneaux de liège
  • de la ouate de cellulose
  • de la fibre de bois
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire