Prix de pose de carrelage au m² avec chape

En intérieur comme en extérieur, le carrelage habille vos sols et vos murs ! Découvrez, dans ces quelques lignes, le prix de pose de carrelage au m² avec chape. Entre le coût d’une chape adaptée et celui du carrelage selon le style retenu, vous allez tout savoir du budget travaux à prévoir.

Prix de pose de carrelage au m² avec chape

Le prix de pose de carrelage au m² avec chape embarque un certain nombre de coûts, en fournitures et en pose.

Simulation :

Dimensions de ma pièce
m
m
Les travaux
€/m2
€/m2
Les suppléments
€/m2
€/m2
€/m2
€/m2
Chauffage au sol (chape comprise)
€/m2
€/m2
Erreur de champs ! Veuillez vérifier les valeurs saisies.
Prix estimé de votre parquet flottant:
Environ: 0
Soit: 0 €/m2
Demander un devis

Le prix de la chape

La chape est un des premiers éléments à mettre en œuvre, notamment en rénovation. En effet, c’est elle qui, ensuite, permettra la pose de votre carrelage dans les meilleures conditions qui soient.

Connue sous le nom de chape de carreleur ou chape maigre, cette chape est facturée entre 15 et 25 € le m² en fourniture et pose.

Le prix du carrelage

Le carrelage, quant à lui, se décline en un vaste panel de choix, que ce soit en termes de type de carrelage que de coloris ou encore de taille. Dès lors, voici quelques données afin de vous aider à savoir ce qui se fait sur le marché, dont le prix en fourniture et pose :

Type de carrelage

Prix en fourniture au m²

Prix de pose au m²

Prix au m²

Grès cérame

11 à 61 €

35 à 80 €

46 à 141 €

Tomette

36 à 101 €

71 à 181 €

Pierre

36 à 171 €

71 à 251 €

Carreau de ciment

66 à 141 €

101 à 221 €

Terre cuite

16 à 41 €

51 à 121 €

Mosaïque

46 à 191 €

81 à 271 €

Carrelage écologique

31 à 71 €

66 à 151 €

Faïence

21 à 111 €

35 à 60 €

56 à 171 €

Carrelage clipsable

11 à 46 €

35 à 80 €

46 à 81 €

Carrelage extérieur

16 à 71 €

51 à 151 €

Le prix de pose

Selon le format ou le type de carreaux, le prix de pose ne sera pas toujours le même. Voici quelques précisions à ce sujet :

Choix de carrelage

Prix de fourniture au m²

Prix fourni et posé au m² 

Carrelage grand format

Très tendance, les carreaux de grands formats arborent des dimensions de 45, voire 60 ou 75 cm de côté.

Ces carreaux offrent un design à la fois épuré et moderne, mais leurs dimensions XL demandent plus de précaution lors de la pose, ainsi qu’un double encollage. De ce fait, le prix de la pose est dans la fourchette haute.

11 à 71 €

46 à 131 €

Carrelage tradition

Classique et avec des dimensions rectangulaires, le carrelage traditionnel s’accorde avec des budgets modestes ou les projets mêlant l’ancien et le neuf.

16 à 81 €

51 à 131 €

Carrelage aspect béton

En grès, les carreaux imitation béton peuvent faire jusqu’à 100 cm de côté (soit un format XXL) du plus bel effet. Avec de tels carreaux, l’idéal est de faire des joints de carrelage le plus fin possible.

11 à 51 €

46 à 106 €

Carrelage façon ciment

De retour sur le devant de la scène en termes de mode, les carreaux de ciment en version grès cérame imitation permettent d’opter pour un look vintage à un prix abordable.

16 à 151 €

51 à 221 €

Carrelage imitation marbre

Et le grès cérame imite aussi à merveille le marbre.

16 à 51 €

51 à 106 €

Carrelage imitation parquet

Ou encore le parquet grâce à un principe de découpe au laser.

11 à 51 €

46 à 106 €

Carrelage imitation pierre

Parfaits pour les salles de douche ou de bains, les carreaux imitation pierre sont une autre variante du carrelage en grès cérame.

16 à 86 €

51 à 141 €

Carrelage de cuisine

Le plus souvent proposé dans des formats de petite taille, le carrelage de cuisine offre des teintes capables de mettre les espaces en valeur, que ce soit pour les sols ou les murs (crédences).

11 à 101 €

46 à 151 €

Carrelage salle de bains

Dans la salle de bains, le sol peut recevoir du carrelage grand format et les murs de la faïence rectangulaire.

11 à 121 €

46 à 171 €

Carrelage type métro

Toujours tendance sur les murs de la cuisine, le carrelage métro blanc offre un look industriel qui sera idéalement rehaussé d’une peinture murale à la teinte éclatante.

16 à 31 €

51 à 86 €

Mais le prix de pose du carrelage doit aussi tenir compte du type de pose. En effet, il existe différentes techniques afin d’obtenir des rendus variés :

Type de pose 

Prix au m²

Taux horaire

Au sol

collée

35 à 55 €

30 à 55 €

scellée

50 à 80 €

Au mur

collée 

35 à 60 €

La chape de carreleur

Réalisée à partir de sable, de ciment et d’eau (selon des dosages bien précis, à savoir 150 kg de ciment pour 1 m3 de sable et autour de 10 à 15 litres d’eau pour fabriquer 150 litres de mortier), la chape maigre est clairement recommandée dans le cadre de la mise en œuvre d’un carrelage. Cette chape offrira à votre revêtement toute la souplesse et la planéité nécessaires à une pose parfaite et, donc, une belle durée de vie.

Le carrelage

Si le grès cérame est le carrelage de prédilection de nombreux particuliers, ce n’est cependant pas la seule option possible en la matière. Avec des prix, des destinations et des esthétiques variées, voici ce qui se fait à l’heure actuelle :

Type de carrelage

Présentation

Utilisation

Grès

– Composition : argile, quartz, feldspath, kaolin

– Fabrication : moulage et cuisson en usine

– Nombreux formats

– Nombreux coloris

– Esthétiques variées

– Versions texturées ou lisses

– Face externe étanche et dure

– Très bonne durée de vie

– Pose simple

– Peu d’entretien

– Murs 

– Sols

– Escaliers

– Intérieur et extérieur

Tomette

– Composition : terre cuite (brute ou émaillée)

– Formats : hexagonal ou octogonal

– Versions simples ou émaillées

– Pose légèrement chronophage

– Entretien régulier pour les versions brutes

– Sols 

– Intérieur

Pierre

– Belle esthétique : raffinée ou rustique

– Très bonne durée de vie

– Pose simple

– Entretien régulier (hydrofuge)

– Sols : salle de bains, plage de piscine, terrasse

– Murs

– Intérieur et extérieur

Carreau de ciment

– Esthétique vintage 

– Design fait de motifs géométriques et colorés

– Sols 

– Intérieur

Terre cuite

– Composition : terre cuite (brute ou émaillée)

– Formats : rectangulaire, voire carré

– Versions simples ou émaillées

– Pose légèrement chronophage

– Entretien régulier pour les versions brutes

– Sols 

– Intérieur

Mosaïque

– Type : pâte de verre, grès, terre cuite, travertin

– Format : petite taille (moins de 10 cm de côté)

– Souvent précollée (quadrillage plastique ou feuille de papier kraft) pour simplifier la pose

– Sols : douche 

– Murs : crédence complète ou par petites zones au sein d’un autre carrelage

Carrelage écologique

– Matériau Ecolabel

– Souvent en grès cérame : fabrication avec des matériaux issus de filières écoresponsables

– Murs 

– Sols

– Escaliers

– Intérieur et extérieur

Faïence

– Carrelage haut de gamme

– Belle esthétique

– Entretien simple

– Fragile

– Murs : salles de bains et autres pièces humides

Carrelage clipsable

– Carrelage clipsable en grès cérame ou pierre

– Face intérieure dotée d’une matière synthétique (elle permet une bonne adhérence et offre une isolation phonique)

– Pas de collage

– Accepte de faibles charges

– Sols

Carrelage extérieur

– Carrelage plus résistant et adapté aux contraintes climatiques : gel, soleil 

– Carrelage certifié extérieur (souvent plus épais)

– Possibilité de carrelage antidérapant (en extérieur, prévoir un indice R entre 10 et 11)

– Sols : terrasses, balcons, plages de piscine, allées

– Extérieur

Les techniques de pose du carrelage

Pour ce qui est de la pose d’un carrelage, deux techniques se distinguent entre la pose collée et la pose scellée. Quel que soit le choix retenu, cette pose est capitale et doit être parfaitement réalisée. A défaut, c’est la pérennité de votre revêtement qui sera mise en cause.

La pose collée, tout d’abord, consiste à utiliser une colle à carrelage. Cette dernière peut être appliquée en simple encollage (la colle est mise sur le support uniquement) ou en double encollage (la colle est mise sur le support et au dos du carreau) selon les besoins du chantier. Ensuite, il suffit de poser le carreau sur le support en respectant les espaces de jointoiement entre les différents carreaux (cela se fait aisément avec les croisillons). Cette technique permet un temps de séchage assez rapide et offre une excellente résistance. La pose collée peut être utilisée aussi bien pour un sol que sur un mur.

La pose scellée, quant à elle, est une technique plus ancienne. Elle consiste à utiliser du ciment pour coller le carrelage (au sol uniquement). Pour ce faire, une fine chape de béton est réalisée et les carreaux y sont placés avant le séchage. Si cette technique demande un temps de séchage plus long, elle permet par contre un rattrapage efficace des irrégularités du sol.

Pour terminer la pose du carrelage, il convient enfin de réaliser un jointoiement de manière à garantir une bonne étanchéité du revêtement. Il s’agit de combler les joints laissés entre les carreaux avec un enduit spécifique. Les enseignes déclinent d’ailleurs ce produit dans différentes teintes afin de créer une belle harmonie.

Le nettoyage du carrelage après pose 

A l’issue de la pose et du jointoiement, il est indispensable de réaliser une opération de nettoyage de la zone carrelée. En effet, il est possible de constater quelques traces de colle ou de ciment et de produit de jointoiement sur les carreaux. Certaines de ces traces peuvent parfois être difficiles à éliminer une fois sèches. 

  • Les traces de laitance : Après la pose d’un carrelage, une fine couche de laitance (de couleur blanchâtre) apparait souvent sur les surfaces. Un simple passage de serpillère suffit à nettoyer, mais il faudra généralement réitérer l’opération plusieurs fois avant que toute la laitance ne soit remontée en surface.
  • Les traces de colle : Pour les éventuels résidus de colle sur la face visible des carreaux, il est possible de faire un nettoyage avec de l’acide chlorhydrique dilué.

Les travaux annexes

Dans le cadre de la pose d’un carrelage avec chape, il se peut que quelques opérations complémentaires soient embarquées sur votre devis.

En rénovation, vous devrez peut-être ajouter une dépose de revêtement à votre devis. En effet, s’il est possible de poser un nouveau carrelage sur certains revêtements, la contrainte de la surépaisseur peut poser problème ou l’ancien revêtement peut ne pas être en assez bon état. D’ailleurs, si une surépaisseur est envisageable, il faudra alors prévoir, en sus, un détalonnage des ouvertures et autres portes de placard.

Et, si le support présente des défauts très importants, un ragréage pourra permettre d’en venir à bout afin de retrouver une surface lisse et plane. C’est alors ce ragréage qui tiendra lieu de chape. Sur un parquet, c’est un ragréage fibré qui sera mis en œuvre.

Enfin, en guise de finition pour un carrelage au sol, il faudra aussi penser à la pose des plinthes afin de protéger le bas des murs. Ces plinthes peuvent être faites avec le même carrelage ou être dans un autre matériau (bois, PVC…).

FAQ

Quelle est la méthode de calcul pour connaître le nombre de carreaux nécessaires au m² ?

Pour connaître les quantités de carreaux à commander, le calcul est simple. En effet, une fois les mesures de la zone à carreler prises, il vous suffit d’en calculer la surface (longueur x largeur = surface en m²). Ensuite, calculez la surface d’un seul carreau et comptez le nombre de carreaux nécessaires pour couvrir 1 m². Le résultat obtenu sera ensuite multiplié par la surface totale de la zone à carreler. Plus simplement, vous pouvez aussi utiliser notre simulateur présent dans notre article : Calcul de surface de carrelage : simulateur! 

Attention, s’il est question d’une zone à carreler comportant un espace qui ne sera pas carrelé (porte, fenêtre, îlot central, etc.), il conviendra alors de les déduire de la surface totale en calculant, pour chaque, la surface occupée.

Je dois faire poser du carrelage mais je ne sais pas trop quel est le meilleur type de carrelage. Pouvez-vous m’éclairer ?

Très clairement, le carrelage en grès est le carrelage le plus intéressant en règle générale. Dans sa version grès cérame émaillée, il propose de très belles qualités et différentes esthétiques. Avec sa densité haute, il tient parfaitement au fil des années. Mais vous pouvez aussi opter pour un grès cérame pleine masse qui propose, lui aussi, une excellente durée de vie.

Comment choisir la couleur du carrelage ?

Pour choisir la teinte d’un carrelage, tout dépend à la fois de l’effet recherché et des goûts. Pour ce qui est des effets recherchés, sachez simplement qu’un carrelage clair tendra à agrandir visuellement les lieux tandis qu’un carrelage foncé tendra à les rétrécir.

Quelle est la tendance pour du carrelage en 2022 ?

Sans aucun doute, la mode 2022 pour le carrelage est le carreau XXL, à savoir le carreau offrant de très grandes dimensions. Présenté dans des coloris assez neutres et intemporels (gris, blanc…), ce carrelage XXL est plébiscité pour des pièces de vie telles que la cuisine, la salle d’eau ou encore le salon.

Quel carrelage puis-je retenir pour les revêtements des pièces de vie d’une maison au style moderne ?

Différents types de carrelages peuvent être retenus pour offrir un look moderne à vos espaces intérieurs. Tout d’abord, la grande tendance du moment va vers les carreaux grand format. Ces derniers permettent de jouer sur les volumes. En effet, avec des carreaux XXL, vous obtenez automatiquement une belle élégance de vos sols ainsi qu’une réelle impression de grands espaces. Mais vous pouvez aussi opter pour des carreaux imitant le bois ou le béton ciré pour créer, au choix, un espace chaleureux ou résolument moderne.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire