Prix d’une baignoire : guide complet

Le prix de baignoire découle d’un ensemble de données, que ce soit en termes de fourniture ou de main d’œuvre. Nos experts vous détaillent les différents tarifs du marché et vous présentent les possibilités en la matière afin de vous aider à faire votre choix.

Pose baignoire sabot

Prix de baignoire en fourniture et pose

Le prix de baignoire, en fourniture, est fonction à la fois du type de modèle retenu et du matériau de fabrication. Voici, pour commencer, une estimation des prix pratiqués selon le modèle retenu :

Type de baignoire Prix de fourniture Prix fourni et posé
classique 150 à 1 200 € 270 à 1 440 €
balnéo 800 à 6 000 € 920 à 6 400 €
2 places 1 000 à 8 000 € 1 120 à 8 240 €
PMR 1 500 à 4 000 € 1 620 à 4 240 €

De la même manière, le choix du matériau impacte directement le prix d’une baignoire. Découvrez maintenant les variations tarifaires en considérant ce point :

Matériau Prix de fourniture Prix fourni et posé
acrylique 150 à 1 200 € 270 à 1 440 €
fonte 750 à 2 500 € 870 à 2 740 €
acier émaillé 150 à 1 000 € 270 à 1 240 €
solid surface 2 000 à 7 000 € 2 120 à 7 240 €

En termes de prix de pose horaire, notez qu’un artisan facture généralement entre 40 et 80 € de l’heure.

Exemple de prix de pose de baignoire

Dans le cas de la pose d’une baignoire classique, droite, voici les éléments de facturation possibles :

  • Fournitures 
    • Baignoire droite moyenne gamme : 350 €
    • Kit de joint d’étanchéité avec le siphon : 10 €
  • Temps de pose : 3 heures (taux horaire ~ 45 €)

Au total, la facture sera de près de 500 €.

La baignoire droite

Très souvent, c’est la baignoire droite qui est utilisée. La raison principale est que ce modèle est parmi les moins chers à l’achat. En outre, sa forme lui permet de s’adapter à bien des pièces d’eau.

Côté robinetterie, deux options d’installation sont envisageables, à savoir une robinetterie posée directement sur le rebord de la baignoire ou une robinetterie encastrée dans le mur.

En règle générale, la baignoire droite est posée le long d’un mur, dans un angle de la pièce. L’espace mural au-dessus du bain est carrelé de manière à offrir une zone parfaitement résistante aux projections d’eau et à l’humidité. Pour masquer la partie cuve, un tablier est installé, ce dernier peut lui aussi être carrelé. Mais il peut être également pensé en acrylique ou en mélaminé, voire dans des essences de bois noble. Toutefois, il arrive que ce type de baignoire soit intégré dans un coffrage créant une sorte de petite plateforme tout autour du bain, ce qui donne une illusion d’encastrement.

Selon les variantes, la baignoire droite peut proposer des longueurs plus ou moins grandes. Cela permet non seulement d’adapter le bain à la taille de la pièce (sachant qu’il faudra toujours une salle de bains de belle taille pour accueillir cet équipement), mais aussi de disposer de plus ou moins de confort avec, dans certains cas, des dimensions permettant de s’allonger totalement.

Il existe également des baignoires dotées d’une double fonction. En effet, le bain-douche propose à la fois de s’allonger dans un bain chaud ou de prendre une douche, debout. La baignoire droite permet ce double usage, simplement en ajoutant une paroi vitrée et en équipant l’espace du nécessaire en termes de robinetterie.

Les différents types de baignoire

Détaillons désormais les différents types de baignoires droites disponibles sur le marché.

Types de baignoires

Les plus

Les moins

La baignoire classique

Il s’agit d’une baignoire très simple, sans aucune option particulière.

Parfaite pour un bain occasionnel ou pour un bain sans souhait de massage.

Version la moins onéreuse.

Très simple d’utilisation.

Sans porte, ces baignoires sont peu pratiques pour les personnes avec un handicap ou âgées.

La baignoire balnéo

Il s’agit d’une baignoire assez élaborée qui embarque des buses dédiées au massage.

Pour ce faire, le bain est doté d’une pompe destinée à la mise sous pression de l’air ou de l’eau injectés via les buses.

Pour encore plus de confort, le bain balnéo est équipé de repose-tête et autres éléments voués à votre bien-être.

De plus, il n’est pas rare de trouver des modèles assortis d’un principe de luminothérapie, voire d’un système de son.

Version spa de la baignoire.

Système de massage par le biais de jets (d’eau ou d’air) ou de bulles.

Disponible en monoplace ou multiplaces.

Requiert un entretien régulier des buses, notamment dans les régions où l’eau est calcaire.

L’installation de ce type de baignoire est complexe et demande plus de temps que pour un bain classique.

La baignoire double

Comme son appellation le suggère, le bain double propose deux places.

Ces versions sont dédiées à la détente et sont souvent assorties d’un principe balnéo, mais pas systématiquement.

Permet de se relaxer à deux.

Demande une grande surface de salle de bains. 

La baignoire PMR

Il s’agit de baignoires spécialement pensées pour faciliter l’accès au bain à des personnes dont la mobilité est réduite, que ce soit en raison d’un handicap ou d’un âge avancé.

Ceci est possible par le biais d’une porte de bain et d’un fond de baignoire au plus près du niveau du sol de la pièce.



Fond de bain antidérapant.

Possibilité d’inclure un siège de bain, amovible ou fixe.

Possibilité d’inclure d’autres équipements tels que :

– barres d’appui

– système d’aide au levage

– mitigeur thermostatique

– bonde de sol

Peut être plus onéreux mais ouvre droit à des aides.

Les différents matériaux pour la baignoire

Nous vous proposons maintenant de nous pencher sur les matériaux de fabrication de baignoires droites.

Matériaux de baignoires

Les plus

Les moins

La baignoire en acrylique

Thermoplastique, l’acrylique est un matériau très utilisé dans la fabrication des baignoires.

Pour renforcer les baignoires de ce type, une couche de résine polyester et de fibre de verre est appliquée sur la face invisible de la cuve.

Peu onéreux.

Léger.

Résistant avec une belle durée de vie.

Esthétique se rapprochant de l’émail.

Propose une inertie intéressante pour garder la chaleur de l’eau.

Sensible aux rayures.

Tolérance moindre face à certains solvants et détergents.

La baignoire en fonte

Très utilisée auparavant, mais supplantée par des versions plus modernes, la baignoire en fonte revient sur le devant de la scène, notamment pour ses propriétés esthétiques.

Elle est systématiquement émaillée, non seulement pour offrir le confort attendu, mais aussi pour protéger la fonte de la corrosion.

Très peu sensible aux rayures.

Tolérance accrue face aux solvants et détergents.

Très esthétique.

Peut conserver la chaleur sur de longues périodes de bain.

Matériau onéreux.

La baignoire en fonte est particulièrement lourde, le sol doit donc être adapté.

La baignoire en acier émaillé

En concurrence directe avec les baignoires en acrylique, les modèles en acier émaillé s’inspirent clairement de ceux en fonte.

Très belle durée de vie.

Peu onéreux.



Moins bonne inertie.

Durée de vie de l’émail un peu moins bonne, mais il est possible de refaire l’émail d’une baignoire.

La baignoire en solid surface

Matériau haut de gamme et moderne, le solid surface est issu d’un savant mixte entre de la résine (polyester ou acrylique), de bauxite et des pigments.

Les bains fabriqués dans ce matériau peuvent recevoir des éclairages intégrés.

Très haut de gamme.

Longue durée de vie.

Moderne.

Recyclable.

Léger et très résistant.

Matériau onéreux.

La pose d’une baignoire

Pour installer une baignoire, il faudra respecter différentes étapes. En voici les principales :

  • En rénovation, il faudra commencer par la dépose du bain en place. Durant cette étape, il sera indispensable d’obstruer correctement les arrivées d’eau.
  • La fixation de la baignoire : dans le cas de modèles non configurés pour une pose libre, il est nécessaire de prévoir la pose de liteaux sur les murs. Ces derniers ont vocation à assurer le soutien et le maintien du bain en lieu et place. Par ailleurs, des pieds réglables en caoutchouc permettent de supporter le poids du bain et évitent que la baignoire soit posée à même le sol.
  • Vient ensuite le raccordement aux arrivées d’eau et au système d’évacuation. Ce sont ainsi le mitigeur et la bonde qui sont raccordés.
  • L’étape suivante consiste à réaliser des joints en silicone sur le contour du bain et de poser une faïence. D’ailleurs, un second joint de silicone devra être fait après la mise en place de cette faïence.
  • Enfin, le tablier est installé. Ce dernier doit permettre de visiter le dessous du bain, dès lors deux options sont envisageables :
    • la trappe de visite ;
    • le tablier amovible.

Durant toute la procédure, il conviendra de porter une attention particulière à la stabilité de l’équipement, mais aussi à l’étanchéité de l’installation.

L’aide Habiter Facile

Comme nous l’avons expliqué, il existe des baignoires PMR. Celles-ci sont installées afin de sécuriser et de faciliter l’accès au bain pour certaines personnes dont la mobilité est réduite, que ce soit en lien avec un âge avancé ou un handicap. Pour ces publics, une aide financière peut alors être accordée afin de permettre une adaptation des équipements de la salle de bains.

C’est alors l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat qui, dans le cadre du dispositif Habiter Facile, propose une aide ciblée. Pour en bénéficier, il faut en passer par un professionnel et le logement doit avoir plus de 15 ans. De plus, l’aide est conditionnée au niveau de revenus du foyer et peut ainsi être sur l’un des niveaux suivants :

  • foyers modestes : 35 % du montant HT des travaux 
  • foyers très modestes : 50 % du montant HT des travaux

FAQ

Est-il difficile et complexe de remplacer une baignoire ?

Etre amené à remplacer une baignoire peut arriver. Que cette dernière soit usée par le temps ou qu’elle ne réponde plus aux attentes, la remplacer peut se révéler plus ou moins complexe, notamment selon le type de modèle. Dans tous les cas, il faudra prévoir des interventions en dépose, en plomberie, mais aussi parfois en carrelage. Si vous n’êtes pas à l’aise avec le sujet, mieux vaut faire appel à un professionnel pour un remplacement réalisé dans les règles de l’art.

Quelle est la durée de vie moyenne d’une baignoire ?

En moyenne, pour ce qui concerne les modèles les plus courants actuellement, à savoir les baignoires en acrylique, la durée de vie moyenne est d’environ 20 ans. Toutefois, certaines ont une durée de vie bien plus longue, c’est notamment le cas des baignoires en fonte.

Quel est le meilleur matériau de fabrication pour une baignoire ?

La fonte est, sans conteste, le meilleur matériau de fabrication de la baignoire. En effet, la fonte propose un grand nombre d’avantages parmi lesquels nous pouvons mentionner la durée de vie, la résistance, la facilité d’entretien, l’excellente inertie ou encore son côté “écolo” puisqu’elle est 100 % recyclable.

Quelle taille faut-il retenir pour une baignoire ?

La taille de la baignoire est notamment fonction de sa forme. En règle générale, voici les dimensions les plus courantes selon les modèles de bain :

  • baignoire carrée : à partir de 120 × 120 cm
  • baignoire sabot : de 70 à 90 cm de large
  • baignoire d’angle : de 70 à 90 cm de large
  • baignoire rectangulaire : de 70 à 90 cm de large et de 160 à 180 cm de long
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire