Prix pour créer une salle de bain dans une chambre

Que ce soit pour laisser la salle de bains à vos enfants ou vos invités, vous souhaitez créer une salle de bains dans une chambre, vous allez avoir besoin de conseils pour cette réalisation. Mêler le sommeil et cette pièce d’eau comporte des risques, aussi vous devrez lire attentivement et intégralement cet article pour bénéficier de l’expérience de professionnels.

Salle de bain sous comble

Le prix d’une salle de bains dans une chambre

Venons-en tout de suite aux faits, avant de détailler ces tarifs qui vous permettront de personnaliser vos besoins. Cette première présentation tarifaire va vous laisser entrevoir le budget que vous devrez prévoir dans l’ensemble.

Ce tarif général se base sur la surface disponible pour cette salle de bains, dans votre chambre :

Modèle de salle de bains

Tarif en fourniture et pose

Pièce jusqu’à 4 m²

de 6 000 à 8 000 €

Pièce de 4 à 8 m²

de 8 000 à 12 000 €

Pièce de plus de 8 m²

au-delà de 12 000 €

La dimension nécessaire

Pour définir ce que sera cette salle de bains dans votre chambre, il faut aussi définir ce que sera sa place disponible.

Et définir un autre élément primordial souvent confondu : salle de bains et salle d’eau. Alors que, dans la première, vous bénéficierez d’une baignoire, dans la seconde, ce sera une douche qui remplacera la baignoire, cette dernière prenant souvent moins de place que la baignoire, à moins d’être à l’italienne.

Pour en revenir à l’espace nécessaire, il vous faudra une chambre qui dispose d’environ 15 m² au total, car 3 m² sont nécessaires, a minima, pour créer ce complément d’équipement. Et, si vous souhaitez un peu de place pour disposer d’une réelle salle d’eau ou salle de bains qui soit plus qu’accessoire, optez plutôt pour 5 m². Sachant qu’une chambre de 10 m² est quasiment un minimum et que 12 m² sont plutôt requis, prévoyez donc une pièce de base de 15 à 17 m² pour pouvoir coupler les deux. Sans parler d’un coin dressing qui demandera encore un complément de surface qui est alors estimé autour de 25 m² pour une suite parentale confortable.

Si vous ne disposez pas de ces dimensions, il vous reste à repenser une disposition de votre espace nuit pour grappiller quelques mètres carrés sur les autres chambres ou sur un couloir, voire à sacrifier une chambre que vous pourrez partager en salle de bains et dressing.


Les différents éléments d’une salle de bains

Les premiers éléments essentiels à une salle de bains – ou à une salle d’eau – concernent toute la partie sanitaire. 

Les alimentations et évacuations

Et ce sera d’ailleurs la première difficulté puisque vous devrez, dans cette pièce, assurer l’alimentation en eau chaude et eau froide et l’évacuation des eaux usées.

C’est pourquoi la disposition de cette pièce sera primordiale, afin que la partie sanitaire soit la plus proche possible d’alimentations et d’évacuations existantes afin de minimiser toute la plomberie indispensable, ne pas voir des tuyaux traverser la chambre et, surtout, assurer une évacuation de l’eau avec une pente nécessaire de 1 à 2 %.

Le sanitaire

L’équipement de base de cette salle sera, alors, d’une vasque ou lavabo et d’une douche ou baignoire. Un peu plus luxueux, vous pourrez alors prévoir une double vasque et une douche à l’italienne pour répondre à la tendance du moment. Tout en sachant qu’une douche à l’italienne peut tout à fait se concevoir dans la même place qu’une baignoire.

Pour une baignoire de petit volume, la baignoire sabot est alors la solution idéale.

Enfin, si vous souhaitez vraiment penser à tout, l’ajout d’un WC reste possible, mais il faudra alors disposer d’un espace supplémentaire et, si possible, que vous pourrez fermer.

Travaux

Tarif en fourniture

Tarif en fourniture et pose TTC

Alimentations eau chaude et froide + évacuations eau

 

100 à 120 € le mètre linéaire

Vasque avec meuble

à partir de 150 €

à partir de 300 €

Vasque double

à partir de 200 €

à partir de 400 €

Douche simple

 

à partir de 500 €

Cabine de douche complète

à partir de 400 €

à partir de 700 €

Douche à l’italienne

à partir de 500 €

à partir de 1 500 €

Baignoire sabot

à partir de 400 €

à partir de 600 €

Baignoire classique

à partir de 300 €

à partir de 500 €

WC simple

à partir de 100 €

à partir de 200 €

WC suspendu

à partir de 200 €

à partir de 300 €

WC avec lave-mains intégré

à partir de 250 €

à partir de 400 €

L’eau chaude

L’autre problématique à laquelle vous pouvez être confronté est le besoin d’eau chaude.

Vous devrez donc voir si cette salle de bains supplémentaire entraîne un besoin plus grand en eau chaude ou si votre chauffe-eau actuel peut subvenir à ces travaux. Notre article sur les chauffe-eau pourra vous renseigner, si besoin, sur les travaux à réaliser.

Comptez, par exemple, en fourniture et pose, un tarif de 300 à 500 € pour un chauffe-eau instantané électrique pour cette pièce.

Une salle d’eau en kit

Si votre souhait est de voir des travaux réalisés très rapidement, vous pourrez aussi penser au kit. Il existe des packs complets, tels que ceux dont disposent certains hôtels, qui comprennent douche, lavabo et WC, l’ensemble ne demandant plus qu’un simple branchement final, et n’occupant qu’à peine 3 m², selon les modèles. Ces kits sont, alors, à des tarifs débutant autour de 3 500 €.

Une salle de bains grand luxe

Bien sûr, avec un gros budget et tout l’espace nécessaire, vous pouvez aussi voir les choses en plus grand et opter pour des versions baignoire balnéothérapie (autour de 1 000 à 1 500 € en fourniture) ou pour une cabine de douche hammam (à partir de 4 000 à 5 000 €).

Le cloisonnement

Si vous avez une salle d’eau à réaliser dans votre chambre, vous aurez peut-être envie de faire un minimum de cloisonnement afin de conserver un peu d’intimité ou, pour un couple avec des horaires décalés, ne pas déranger l’autre.

Vous pourrez aussi avoir à démolir tout ou partie d’une cloison existante avec une chambre contiguë afin de créer l’espace nécessaire à cet ajout.

Voici donc les différentes dépenses que vous pourrez être amené à effectuer dans ce sens :

Travaux de cloisonnement

Tarif

Ouverture mur porteur

de 1 500 à 3 000 €

Ouverture porte sur mur non porteur

autour de 500 €

Cloisonnement placo hydrofuge

de 40 à 50 € le m²

Cloisonnement béton cellulaire

de 80 à 120 € le m²

Mais vous pouvez aussi prévoir un cloisonnement laissant passer la lumière afin de ne pas totalement isoler cet espace salle de bains :

  • briques de verre : de 100 à 300 € le m² ;
  • cloison vitrée : à partir de 150 € le m².

L’adaptation des murs et sol

Que vous ayez créé une cloison ou que vous souhaitiez adapter les murs de ce nouvel espace, vous allez devoir personnaliser cette nouvelle salle d’eau et créer un ensemble harmonieux, tout en tenant compte de la particularité d’une pièce d’eau.

Pour les murs, une peinture glycéro ou une peinture acrylique convient parfaitement alors que la faïence prendra place dans la douche ou au-dessus de la vasque.

Pour le sol, à voir si vous devez changer le sol actuel ou le recouvrir. Un carrelage convient parfaitement, sous réserve de ne pas être trop glissant. Un parquet bois bien entretenu et vitrifié est également possible avec un peu de précaution. Enfin, pour recouvrir un sol existant, vous aurez le choix entre le béton ciré, le sol vinyle ou, éventuellement, les fibres végétales. L’article sur les sols de salle de bains complète ces propos.

Travaux murs et sols

Tarif en fourniture et pose

Peinture plafond

de 30 à 40 € le m²

Peinture murs

de 25 à 35 € le m²

Lambris

de 20 à 30 € le m²

Faïence

de 40 à 150 € le m²

Sol vinyle

de 25 à 75 € le m²

Parquet bois massif

de 180 à 260 € le m²

Parquet stratifié

de 50 à 90 € le m²

Carrelage grès cérame

de 60 à 80 € le m²

Carreaux de ciment

de 105 à 180 € le m²

Fibres végétales

de 22 à 40 € le m²

Béton ciré

de 80 à 210 € le m²

Comme nous l’avons vu dans d’autres articles, ces prix dépendent de la qualité des matériaux choisis, mais aussi, pour le carrelage notamment, du type de pose retenu (droite, diagonale, croisée, etc.).

Les autres travaux nécessaires

Comme toute autre pièce, cette salle de bains nécessitera quelques travaux supplémentaires particuliers.

Le chauffage

La salle de bains est une pièce qui nécessite plus de chaleur que la chambre, c’est pourquoi l’ajout d’un radiateur peut être nécessaire. Selon le type de chauffage que vous possédez déjà, central ou électrique, vous aurez donc le choix, dans la mesure où votre chaudière est capable de subvenir à ce supplément de besoin, évidemment.

Travaux de chauffage

Tarif en fourniture et pose

Extension du réseau actuel de chauffage central

environ 40 € le mètre linéaire

Ajout d’un radiateur chauffage central

à partir de 500 € avec les alimentations

Radiateur électrique sèche-serviette

à partir de 300 €

La ventilation

La salle de bains ou la salle d’eau est une pièce qui nécessite une bonne ventilation.

Vous devrez donc veiller à ce que celle de votre chambre soit efficace. Heureusement, votre chambre dispose certainement d’une ouverture vers l’extérieur qui peut renforcer cette aération et assainir la pièce.

Si vous avez besoin d’un complément, vous pouvez aussi penser à installer une ventilation mécanique ponctuelle qui peut s’allumer avec votre luminaire de salle de bains, ou avec une minuterie, voire en fonction du taux d’humidité de la pièce. Ce type de matériel vous coûtera autour de 200 € en fourniture.

L’électricité

Que ce soit pour ajouter des prises électriques ou des lumières, il vous faudra certainement repenser l’électricité autour de ce volume.

Attention toutefois, cette partie est très technique et liée à des règles très strictes, surtout dans des pièces d’eau. Il est donc très fortement conseillé de s’en remettre à un professionnel.

Il faut, en effet, respecter les notions de volume 0 (sol baignoire, douche), 1 (autour de ces points d’eau) et 2 (plus éloigné) afin de placer les luminaires permis et les prises possibles.

Travaux d’électricité

Tarif en fourniture et pose

Luminaire

environ 100 €

Interrupteur

environ 80 €

Prise électrique

environ 60 €

Alimentation électrique sous gaine

10 € le mètre linéaire

Les aides

Dans le cadre de rénovation d’un logement terminé depuis plus de 2 ans, et en faisant appel à un professionnel, vous pourrez bénéficier d’une TVA réduite à 10 % pour ces travaux.

Les conseils d’un professionnel

Vous avez ainsi pu entrevoir tout ce qui doit vous permettre de réaliser ou faire réaliser ces travaux dans de bonnes conditions. Voici quelques conseils que nous apportent les professionnels, dans ce domaine.

  • La chambre doit rester un espace de repos : Au moment de réaliser cette salle de bains personnelle, dans votre chambre, vous devez bien réfléchir à votre mode de vie, afin de savoir si vous allez créer un espace ouvert ou fermé, que ce soit pour une question esthétique mais, surtout, selon que vous aurez besoin d’une isolation phonique de cette pièce si vous êtes deux à vivre dans cette chambre et que l’un travaille de jour et l’autre de nuit, par exemple.
    Un minimum d’intimité restera requis et, encore plus, si vous y ajoutez un WC.
  • Apporter plus de volume : Selon ce volume disponible, vous pouvez vous sentir ensuite à l’étroit, une fois que vous aurez ajouté cet espace douche. C’est pourquoi toutes les formules habituelles pour donner cette impression de volume peuvent être bonnes à prendre. La pose de miroirs, des couleurs claires, le sens de pose du carrelage rectangulaire, le choix de grands carreaux, tout est important.
    Et, pour ne rien perdre en mètres carrés, pensez aux portes coulissantes pour les meubles et placards et aux portes à galandage pour les ouvertures.
    Vous privilégierez aussi les placards plutôt que les armoires, afin de ne pas donner cette impression d’encombrement.
  • Bien occuper tous les espaces : Si votre chambre est mansardée, vous pouvez profiter des volumes les plus bas pour installer du rangement ou, côté salle de bains, pour y placer la baignoire, par exemple.
  • Penser aux risques de fuites : Une pièce d’eau représente toujours un risque, c’est pourquoi mieux vaut le prévenir. Que ce soit une canalisation qui se bouche, une soudure qui lâche, ce risque n’est jamais nul. Il convient donc de conserver toujours une trappe d’accès qui vous permettra d’intervenir très rapidement en cas de problème.
    De plus, des robinets d’arrêt sur l’eau chaude et l’eau froide, spécifiques aux alimentations de cette pièce permettront d’isoler ce problème, sans perdre toutes les alimentations en eau de votre maison, vous laissant le temps d’intervenir pour un dépannage.
  • Les matériaux pour pièce humide : Même si cette salle de bains est dans votre chambre, elle n’en reste pas moins une pièce humide. Il vous faut donc bien penser tout ce qui est sol et murs en fonction des besoins adaptés. Si vous possédez déjà un parquet et que vous souhaitez le conserver, il faudra le traiter contre l’humidité. De même, le papier peint sera moins adapté qu’une peinture, tandis que le carrelage sera requis autour des parties sanitaires.
  • La ventilation : Si vous ajoutez une ventilation et que vous ne partagez pas les horaires de votre conjoint, soyez vigilant sur les décibels que cette ventilation produit. Sinon, assurez une bonne isolation phonique de cette partie de la pièce ou préférez l’ajout d’une ouverture donnant sur l’extérieur.

FAQ

Je comptais faire effectuer ce type de travaux dans la maison que je viens d’acquérir mais le temps m’est compté pour l’emménagement. Quel délai prévoir pour ce genre de travaux ?

Il est difficile de répondre dans l’absolu car, si vous prévoyez des travaux de carrelage au sol en supplément, vous ajoutez rapidement 2 jours. Mais, pour la partie sanitaire, avec du carrelage mural, de la peinture et un peu d’électricité, tous vos travaux seront réalisés dans une petite semaine si tout s’enchaîne parfaitement.

La difficulté est, évidemment, pour une salle de bains, de trouver les alimentations et les évacuations les plus proches. Auriez-vous des conseils à ce sujet ?

Si vous êtes en étage, se placer au-dessus d’une autre salle de bains ou à proximité simplifiera les choses et vous assurera aussi une évacuation avec une pente suffisante. Si vous êtes sur une maison de plain-pied, de la même façon, préférez un mur adossé à une autre pièce d’eau afin de vous assurer des alimentations plus simples et, surtout, de bonnes possibilités d’évacuation, surtout si vous n’avez pas de vide sanitaire.

Il est possible de camoufler tous ces tubes et tuyaux en les plaçant le long du mur et en organisant des coffrages.

Pour assurer une meilleure évacuation, notamment de la douche ou de la baignoire pour lesquelles le problème se pose le plus souvent, il est aussi possible d’organiser une sorte d’estrade afin d’en remonter le niveau et de gagner quelques précieux centimètres. 

J’hésite entre deux possibilités pour créer cette chambre parentale puisque deux pièces s’y prêtent plus particulièrement. La première est plutôt carrée et la seconde rectangulaire.

Vous avez tout d’abord intérêt à penser aussi sanitaire et voir dans laquelle de ces deux pièces ce sera le plus facile de créer les alimentations et évacuations nécessaires. Quant à la forme actuelle de votre chambre, dans une pièce rectangulaire, vous pourrez créer des espaces en enfilade alors que, dans une pièce carrée, vous devrez découper l’espace en deux pour un côté chambre et un côté dressing + salle de bains, par exemple, ce qui cassera justement ce sentiment trop carré de la pièce.

J’aimerais ajouter aussi un WC dans cet espace salle de bains, qu’en pensez-vous ?

C’est évidemment une question importante à laquelle il est délicat de répondre pour vous. Tout dépend de ce que vous en attendez, de l’espace intimité que vous souhaitez, notamment si vous occupez cette chambre seul ou à plusieurs, et de la ventilation de la pièce.

Un WC proche de la chambre peut, en effet, être pratique pour certains. Il est alors plus sage de ne l’utiliser que pour des urgences, à moins de l’isoler totalement. Dans ce cas d’un WC, prévoir un WC suspendu sera, en tout cas, préférable, que ce soit pour le bon entretien du sol de la pièce, et pour son aspect moins encombrant sur le plan esthétique, également.

Je dispose d’une chambre de 14 m² et aimerait y inclure une salle d’eau, est-ce possible ?

On parle généralement d’un minimum de 15 m² pour créer cet espace. Après, rien n’est figé, tout dépend aussi comment est conçue votre chambre. Mais vous aurez du mal à créer un espace intimiste sans rogner sur la partie chambre. On a vu que 3 m² étaient requis au minimum. Tout dépend également si vous pouvez vous contenter d’une petite douche et d’une simple mini vasque à ses côtés. Tout dépend aussi si vous souhaitez une séparation entre les deux surfaces et si vous êtes seul ou deux à partager ces espaces. Mais, pour disposer de tout cela et d’un minimum de rangement, dans des conditions normales, ce sont bien 15 m² qui sont recommandés. A vous de voir si vous pouvez restreindre ces dimensions sur plan ou si vous pouvez gagner sur du cloisonnement par rapport à d’autres pièces.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire