Laine de verre soufflée : prix au m2

Vous envisagez de la laine de verre soufflée pour isoler votre logement et vous vous demandez quel en est le prix au m². Vous êtes au meilleur endroit pour obtenir des réponses claires et précises. Nos partenaires du bâtiment, spécialistes dans ces domaines, vous apportent des indications de prix et vous présentent quelques éléments importants.

soufflage isolant

Prix au m² de la laine de verre soufflée

Le plus souvent, lorsqu’il est question d’assurer l’isolation de combles perdus, la solution de la laine de verre soufflée est très intéressante. Soufflée signifie que la laine de verre est conditionnée sous la forme de flocons en vrac. En termes de performances, elle est un peu moins bonne que la laine de roche. Elle est toutefois souvent utilisée en raison de son coût légèrement moindre.

D’ailleurs, côté prix, il faudra compter une dépense de l’ordre de 15 à 50 € par m² en fourniture et pose par un professionnel. Ce dernier sera d’ailleurs parfaitement au fait des normes en la matière et pourra donc adapter les besoins en épaisseur (ni trop, ni trop peu) et en type d’isolant pour proposer un résultat performant.

Pour votre information, le prix au m² annoncé comprend les éléments suivants :

  • éventuelle dépose de l’isolant en place
  • fourniture de la quantité nécessaire de laine de verre en flocons
  • calcul de la bonne épaisseur d’isolant
  • mise en place de l’isolant :
    • de façon manuelle : les flocons sont répandus dans les combles à la main (technique valable pour une petite surface)
    • de façon mécanique : une machine à souffler est utilisée (pour les moyennes et grandes surfaces)

La mise en oeuvre

Pour la mise en œuvre d’une laine de verre soufflée, il est important, notamment dans le cas du recours à une machine spécifique, de maîtriser l’utilisation de cette dernière.

Un des grands avantages de la laine soufflée est qu’elle permet, associée à un souffleur, une pose extrêmement rapide et efficace. Chaque recoin est comblé par les flocons qui sont propulsés par la machine. 

Par contre, pour ce type de travail, il faudra prévoir deux personnes. La première a pour mission d’aspirer les flocons de laine de verre et la seconde doit les souffler sur l’ensemble de la surface à traiter.

Dans le cas d’une pose manuelle, une seule personne suffit, mais le travail est un peu plus long et fastidieux.

Les recommandations

Faire appel à un expert vous permettra de disposer ensuite d’une isolation posée dans les règles de l’art, à savoir dans le respect des normes et des besoins de votre logement.

Si vous décidez malgré tout d’installer vous-même de la laine de verre, sous quelque forme que ce soit, n’oubliez pas qu’il s’agit d’un matériau irritant, aussi bien pour la peau que les yeux ou les bronches. Pensez donc à vous protéger correctement avec des lunettes et un masque de protection et des vêtements adaptés.

Les aides possibles pour une isolation de combles perdus

Dans le cadre de la transition énergétique, le Gouvernement et les collectivités, notamment, ont mis en place un certain nombre de dispositifs afin d’aider les ménages à améliorer les performances de leur logement. Pour ce faire, il est possible de prétendre à certaines aides financières, avec ou sans conditions de ressources. Voici les principales aides existantes à l’heure actuelle pour réduire le coût de vos travaux d’isolation des combles perdus.

Les aides de l’Anah

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat est à l’origine de divers dispositifs pour aider les foyers au quotidien, dont la désormais célèbre Ma Prime Rénov’ (pour l’ITE par exemple) ou l’aide Habiter Mieux Agilité (pour les combles aménageables). Concernant des travaux d’isolation pour les combles perdus, l’Anah propose alors l’aide Habiter Mieux Sérénité. Cette dernière peut être obtenue lorsque les travaux permettent au logement de gagner un minimum de 35 % sur la consommation d’énergie. Selon le niveau de ressources du foyer, cette aide peut venir financer entre 35 à 60 % du montant hors taxes de la facture du professionnel.

Les aides de l’Etat

L’État, de son côté, propose un large panel de dispositifs.

Le premier porte sur la TVA. Avec trois niveaux de TVA, les professionnels sont tenus d’adapter le taux au type de travaux exécutés tout en tenant compte de l’ancienneté du logement. Ainsi, pour ce qui concerne des travaux d’isolation, il est question de travaux en lien avec l’amélioration énergétique. Dès lors, si le logement est achevé de construire depuis plus de 2 années, alors le taux applicable est de seulement 5.5 % au lieu des 10, voire 20 % habituels. Ce taux s’applique d’ailleurs sur l’ensemble de la prestation, à savoir sur les fournitures et la main d’œuvre.

Vient ensuite la possibilité du prêt à taux 0. En effet, toujours dans la volonté d’aider les ménages à améliorer leur logement et à réduire leur consommation d’énergie, l’Etat est partenaires de certaines banques et prend les intérêts d’emprunt à sa charge à votre place. C’est l’Eco-PTZ. Cela permet ainsi d’emprunter, sans frais, et de rembourser plus sereinement.

Enfin, l’aide Coup de pouce économies d’énergie est accessible à tous, avec une variation de montant par m² selon le niveau de revenus. Dès lors, il est possible de bénéficier d’un financement à hauteur de 10 à 20 € par m² pour faire isoler ses combles.

Les aides des entreprises

Pour conclure ce chapitre sur les aides, sachez que certaines entreprises (les fournisseurs d’énergie) sont tenues de proposer des aides aux ménages sous la forme de Certificats d’Économie d’Énergie (CEE). 

Dans tous les cas de dispositifs d’aide financière, les travaux devront impérativement être planifiés et exécutés par des entreprises ou des professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

FAQ

Pourquoi isoler mes combles perdus ?

Un logement, lorsqu’il est mal isolé, souffre automatiquement de déperditions d’énergie. Cela signifie que l’énergie utilisée pour chauffer, voire rafraîchir dans certaines régions, file par les fenêtres, les toitures, les murs, etc. Pour éviter cette fuite vers l’extérieur, il est indispensable d’isoler tout en évitant au maximum les phénomènes de ponts thermiques. Ainsi, une bonne isolation permettra de retenir la chaleur produite par le chauffage ou la fraîcheur générée par une climatisation. Par ailleurs, cette même isolation a vocation à protéger du froid comme des grosses chaleurs. Concernant les combles, lorsqu’ils sont mal ou pas isolés, les déperditions peuvent être de l’ordre de 25 à 30 %, ce qui est loin d’être anodin et qui peut peser lourd sur la facture énergétique.

Quel calcul faut-il faire pour connaître la quantité de laine de verre à souffler ?

Pour apporter une réponse claire, nous allons partir d’un exemple. Imaginons des combles perdus avec une surface de 100 m² avec un besoin en épaisseur d’isolant de 41.5 cm. Le calcul du volume nécessaire sera alors le suivant : 100 m² x 0.415 m = 41.5 m³. Ensuite, si la masse volumique de la laine de verre à souffler retenue est de 12.5 kg par m3, il faudra alors calculer 12.5 kg x 41.5 m³ = 518.75 kg de flocons de laine de verre.

Quelle est l’épaisseur de laine de verre soufflée pour des combles perdus ?

En moyenne, pour une bonne isolation thermique, il faudra compter entre 30 à 40 cm d’épaisseur de flocons de laine de verre. Cette épaisseur est déterminée par le professionnel en charge des travaux en fonction des conditions climatiques du lieu d’implantation et des caractéristiques propres au logement.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire