Radiateur à inertie sèche: comment le choisir? A quel prix?

Se chauffer à l’électricité peut parfois représenter un gros budget. Pour tenter de réduire les factures tout en profitant d’un meilleur confort thermique, le radiateur à inertie s’avère être une solution intéressante. Nous allons, vous présenter l’inertie sèche, ses caractéristiques et son prix.

Prix d’un radiateur à inertie sèche

Le prix d’un radiateur à inertie sèche dépend de plusieurs critères :

  • La nature du matériau accumulateur
  • La puissance du radiateur et donc, sa taille
  • L’esthétique de l’appareil
  • Les éventuelles technologies (radiateur connecté)

Le tableau qui suit présente quelques prix, à titre indicatif, de radiateurs à inertie sèche :

Type de radiateur

Prix TTC hors pose

Radiateur classique 1 000 w

259 €

Radiateur classique 2 000 w

319 €

Radiateur “plinthe” 1 000 w

479 €

Radiateur céramique premier prix 1 000 w

99 €

Radiateur façade pierre naturelle 2 000 w

339 €

Radiateur vertical 2 000 w

439 €

Radiateur sèche serviette pierre naturelle

379 €

Radiateur connecté 1 500 w

429 €

Radiateur inertie fonte 1 000 w

279 €

Radiateur inertie fonte design 1 500 w

509 €

Main d’œuvre

Prix

Pose radiateur neuf

40 à 200 € selon la taille et le poids

Principe de l’inertie

Il existe plusieurs principes de chauffages électriques. L’inertie en est une.

On parle de l’inertie comme une capacité à « stocker » la chaleur, par le biais d’un matériau spécifique. Ces matériaux peuvent être :

  • De type sec ;
  • De nature liquide ou fluide.

Dans les deux cas, une résistance thermique électrique monte le corps de chauffe en température.

Le principal avantage de ce type de radiateur est la capacité du matériau à accumuler de la chaleur et la redistribuer même lorsque le radiateur est éteint.

De plus, ce corps de chauffe décuple les capacités de chaleur de la résistance.

Néanmoins, le corps de chauffe est relativement lent à monter en température par rapport à un radiateur rayonnant.

Or, là où le rayonnant chauffe l’air de la pièce, le radiateur à inertie chauffe les éléments ainsi que les parois de cette pièce, ce qui augmente l’inertie et le confort plus longtemps.


Focus sur l’inertie sèche

L’inertie sèche est une méthode de chauffe qui repose sur l’utilisation d’un matériau solide dont les capacités d’inertie sont excellentes.

On remarque ainsi l’utilisation :

  • De la céramique ;
  • De la pierre naturelle ;
  • De la pierre reconstituée ;
  • De la fonte.

La pierre est aujourd’hui très utilisée car son inertie est excellente, procurant ainsi un meilleur confort thermique dans l’habitation et une chaleur douce.

La résistance y est intégrée au cœur pour que la chauffe se fasse plus rapidement.


Comment choisir entre inertie sèche et fluide ?

Le radiateur à inertie fluide est composé d’un fluide caloporteur. C’est ce liquide qui est chauffé et qui circule dans le radiateur dans le même principe que le radiateur hydraulique relié au chauffage central. Le confort y est d’ailleurs similaire.

Les capacités thermiques et la puissance de l’inertie fluide sont semblables à la sèche et sont tous deux d’excellents moyens de se chauffer. L’inertie sèche demande néanmoins plus d’espace pour la même capacité chauffante. En outre, son poids est conséquent.

De plus, l’inertie sèche est légèrement meilleure mais aussi plus chère à l’achat.


La puissance nécessaire

Le dimensionnement de son radiateur est une étape importante pour permettre de se chauffer correctement sans trop solliciter le radiateur et donc dépenser trop d’argent dans les factures électriques.

Le dimensionnement en passe par 3 critères principaux :

  • Le volume à chauffer (=surface x hauteur) ;
  • La qualité de l’isolation ;
  • La zone géographique où se situe l’habitation.

Le volume

En se basant sur une pièce standard, c’est-à-dire avec des plafonds de 2,5 m, on part sur une base de 100 w / m².

Une chambre de 15 m² demande donc un radiateur de 1 500 w.

L’isolation

Peu importe la puissance de votre nouveau radiateur, si vous disposez d’une mauvaise isolation, votre confort thermique sera mauvais. Il est donc conseillé d’en passer, en amont, par une isolation de votre logement comme une ITE (isolation thermique par l’extérieur) ou une isolation complète par l’intérieur en cas de grosses rénovations, mais aussi une isolation de vos combles. Des aides peuvent vous être accordées pour le financement de vos travaux comme l’ANAH, MaPrimeRenov’ ou encore les aides Action Logement.

Votre zone géographique

Les besoins en chauffage ne sont généralement pas les mêmes au nord qu’au sud.

La puissance requise pour vos radiateurs est ainsi impactée, mais elle est aussi fonction, donc, de la qualité de votre isolation.

Ainsi, une maison mal isolée dans le nord sera bien plus gourmande en énergie et en besoin de chauffage qu’une maison RT2012 proche de la méditerranée.

Le tableau suivant vous donne les critères de dimensionnement :

Qualité d’isolation

Climat froid

Climat tempéré

Climat doux

Mauvaise

60 w / m³

50 w / m³

40 w / m³

Moyenne

50 w / m³

40 w / m³

35 w / m³

Bonne

40 w / m³

35 w / m³

30 w / m³

RT2012

25 w / m³

20 w / m³

15 w / m³

D’autres critères de dimensionnement ?

Une fois la puissance est déterminée, un certain nombre d’éléments viennent influencer le calcul :

  • Retrait de ~20 % si l’espace est entouré de pièces chauffés
  • Retrait de ~10 % si l’espace est très ensoleillé
  • Ajout de ~20 % par tranche de 1000 mètres d’altitude
  • Ajout de ~10 % si la pièce possède une baie vitrée exposée nord

Un radiateur plus économe ?

L’inertie permet de faire d‘économiser sur sa facture de chauffage. Au même titre que l’isolation thermique. A ce titre, si vous ne possédez pas ou peu d’isolation, vous ne verrez pas l’effet du radiateur à inertie sèche sur votre facture.

En revanche passer au convecteur à inertie dans un logement bien isolé peut vous permettre des économies conséquentes, de l’ordre de 30 %.

C’est la capacité à redistribuer la chaleur après l’extinction du radiateur qui permet les économies. Le temps de chauffe sera moindre pour un confort identique voire supérieur.


Où placer un radiateur à inertie sèche ?

Ce radiateur peut être disposé dans tous les espaces que ce soit au séjour ou dans les chambres. Certains radiateurs à inertie sèche se présentent sous la forme de sèche-serviettes pour la salle de bains. Les lieux de passage comme les couloirs sont les moins adaptés à recevoir de l’inertie. Le rayonnant chauffe plus rapidement ce qui sera plus confortable.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire