Quel est le prix d’installation d’une chaudière au gaz de ville ?

Vous vous interrogez sur le prix d’installation de chaudière gaz de ville ? Découvrez tout ce que vous avez à savoir avant de vous lancer dans ce projet. Depuis le coût de la chaudière selon son principe à celui de sa pose, nos experts vous informent et répondent à toutes vos questions, et même plus !

Marque chaudiere gaz

Le prix d’installation d’une chaudière au gaz de ville

Pour estimer le coût d’installation d’une chaudière au gaz de ville, il faut s’appuyer sur différents paramètres dont, notamment, le prix en fourniture de la chaudière et le prix de son installation.

Le prix de la chaudière au gaz de ville

Tout d’abord, concernant le prix d’une chaudière fonctionnant au gaz de ville, il faut savoir qu’un certain nombre de critères doivent être pris en compte.

Le type de chaudière au gaz

Selon le modèle de chaudière au gaz, le budget ne sera pas le même. Voici un ordre d’idée des tarifs qui se pratiquent sur le marché selon les différentes technologies qui existent dans ce domaine :

Type de chaudière

Prix en fourniture

Présentation

Avantages

Inconvénients

classique

600 à 

3 000 €

Les chaudières dites classiques sont les premiers modèles créés. Il s’agit de versions peu évoluées en rapport des propositions actuelles.

  • moins onéreuses
  • bon confort thermique
  • capacité de chauffe rapide
  • moins performantes
  • moins technologiques
  • faible rendement
  • plus polluantes et énergivores

basse température

1 000 à 

4 000 €

Ces chaudières peuvent fonctionner avec une eau chauffée à basse température, à savoir autour de 40 à 50 degrés au lieu des 60 à 90 attendus pour le modèle classique.

  • économie d’énergie : 20 % en moyenne
  • meilleur rendement que la chaudière classique

rendement inférieur à celui de la chaudière à condensation

à condensation

1 500 à 

5 500 €

Plus évoluées, les chaudières à condensation utilisent à la fois le gaz, mais aussi les fumées issues de la combustion de ce gaz, pour produire de la chaleur. 

Souvent, ce type d’équipement est associé à des émetteurs de chaleur basse température.

  • économie d’énergie : 25 % en moyenne
  • éligible aux aides de l’Etat
  • meilleur rendement que les versions précédentes

requiert un raccordement au réseau d’évacuation des eaux usées (pour les condensats)

hybride

5 500 à 

8 000 €

Pour fonctionner, la chaudière hybride s’appuie sur deux types d’énergie. Le gaz d’une part, avec l’apport de la chaudière, et l’air d’autre part, par le biais d’une pompe à chaleur air/eau. 

Dans la pratique, la chaudière viendra en relève de la pompe à chaleur lorsque les conditions climatiques seront moins propices, à savoir en cas de baisse de la température extérieure (généralement sous les 7 degrés).

recours à une énergie renouvelable (PAC)

requiert le couplage de deux technologies

cogénération

10 000 à 

20 000 €

La chaudière à cogénération est un des modèles les plus technologiques. 

En effet, cette dernière est en capacité d’assurer la production d’eau chaude pour le réseau de chauffage central du logement, mais elle offre aussi une production en électricité.

  • technologies de pointe
  • propose le chauffage et la production d’électricité
  • permet une autoconsommation électrique assez importante (80 % des besoins)
  • possibilité de revente de la production non consommée

très onéreuse au départ

Un des grands avantages est que vous n’aurez pas à vous soucier du stockage de votre gaz puisque vous serez directement raccordé au réseau de gaz de ville.

La puissance de la chaudière

L’investissement sera également fonction de la puissance de la chaudière. Cette puissance sera notamment fonction de la superficie à chauffer et d’un éventuel besoin simultané en eau chaude sanitaire.

Superficie à chauffer

Puissance nécessaire

Prix en fourniture

chauffage seulement

chauffage + eau chaude sanitaire

 

inférieure ou égale à 90 m²

8 kW 

12 à 15 kW

1 500 à 2 000 €

entre 90 et 120 m²

11 kW

15 à 20 kW

2 000 à 5 500 €

entre 120 et 180 m²

15 kW

20 à 25 kW

3 500 à 6 000 €

supérieure ou égale à 200 m²

15.5 kW

25 à 35 kW

5 000 à 8 000 €

Pour disposer d’un logement correctement chauffé, il sera donc important de bien se pencher sur la puissance de la chaudière. Plus ce logement sera grand et plus la chaudière devra être puissante. Elle devra également être plus puissante si elle doit à la fois assurer le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Le nombre d’occupants sera un autre critère intéressant à l’heure du dimensionnement de vos équipements. 

Nombre d’occupants

Puissance de chaudière

3

23 à 25 kW

4

25 à 28 kW

5 ou plus

30 à 35 kW

Par ailleurs, il faudra prendre soin de choisir le bon dimensionnement, ni trop puissant ni trop peu, de manière à en tirer le meilleur rendement et la meilleure durée de vie.

En effet, une chaudière mal dimensionnée ne sera pas intéressante : 

  • La chaudière sous-dimensionnée ne satisfera pas la demande en énergie pour approvisionner correctement le réseau de chauffage, voir celui en eau chaude sanitaire. Elle sera surexploitée, consommera plus et s’usera plus rapidement.
  • La chaudière surdimensionnée, quant à elle, ne sera pas exploitée au maximum de ses capacités. Là encore sa consommation en énergie sera disproportionnée par rapport au besoin réel.

Ainsi, l’idéal est d’opter pour une chaudière légèrement plus puissante (20 % environ) que nécessaire afin d’anticiper sur des aménagements futurs au sein du logement qui solliciteraient ce surplus de puissance.

Le prix de l’installation

Concernant la mise en place de la chaudière, il faudra également prévoir un budget afin de confier cette mission à un professionnel aguerri.

En moyenne, ce dernier facturera entre 500 et 2 000 € selon le type d’équipement à installer et la complexité du chantier.

La pose pourra d’ailleurs se faire selon deux procédés que voici :

Type de pose

Explications

au sol

Moyennant un encombrement assez important, la pose au sol est judicieuse lorsque le logement dispose d’un espace dédié.

Le plus souvent, ce sont les chaudières les plus puissantes qui se présentent sous un tel format. Dès lors, l’installation gère à la fois le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.

au mur

Dans le cas de logement de petite taille une pose murale pourra être plus adaptée. Les chaudières sont alors bien plus discrètes, mais aussi moins puissantes.

Bien que moins lourdes que les versions à poser au sol, ces chaudières devront toutefois être fixées sur des murs porteurs uniquement.

Les frais annexes

Lors de la mise en place d’une chaudière au gaz, quelques frais annexes peuvent être à prévoir selon les cas.

La dépose d’éléments

Dans le cadre d’une rénovation, il se peut que la dépose de la chaudière existante soit nécessaire, que ce soit pour changer d’énergie ou parce que la chaudière est hors d’usage. Découvrez d’ailleurs le Prix du remplacement d’une chaudière au fioul. Dans ce cas précis, il faudra également dégazer la cuve à fioul, voire la déposer, ce qui demande une dépense de l’ordre de 500 à 1 000 €.

Changer de chaudière peut aussi être l’occasion de modifier les émetteurs de chaleur afin de passer de modèles standards à des radiateurs basse température.

La pose d’émetteurs de chaleur

En neuf, il faudra également se charger, entre autres, de la pose d’émetteurs de chaleur adaptés. Un raccordement au réseau de gaz de ville sera également nécessaire.

En termes de coûts, il faudra prévoir :

  • 800 à 900 € pour un raccordement au réseau de gaz ;
  • 120 à 300 € pour la pose de radiateur ;
  • 1 000 à 3 000 € pour créer un conduit d’évacuation des fumées.
Des artisans qualifiés chiffrent vos travaux d’installation de chaudière au gaz 🙂

Les frais de fonctionnement

En moyenne, avec un fonctionnement au gaz de ville, il faudra compter une dépense de l’ordre de 800 à 1 000 € par an en combustible. A titre de comparaison, il faudra entre 1 500 à 2 000 € par an avec du gaz propane (en citerne).

Le prix d’entretien de la chaudière au gaz

Pour une chaudière au gaz, il sera indispensable de programmer un entretien annuel par un professionnel. Cela peut d’ailleurs passer par un contrat d’entretien avec votre installateur. Ce dernier aura alors en charge de s’assurer que cet entretien soit effectué dans les délais et selon les attentes et spécificités du modèle de chaudière que vous aurez retenu.

Ce type de prestation est généralement facturé entre 100 et 200 €, hors contrat d’entretien, et entre 200 et 250 € sous contrat. Dans le second cas, vous pourrez bénéficier d’une intervention plus rapide en cas de panne et de certains tarifs préférentiels sur certaines opérations.

Le rendement d’une chaudière au gaz

Selon le type de chaudière, le rendement sera plus ou moins important. Voici les données majeures sur ce point :

Type de chaudière

Rendement

standard

entre 85 et 87 %

basse température

autour de 90 %

à condensation

entre 100 et 110 %

Les aides

Enfin, installer une chaudière au gaz peut ouvrir droit à des aides si vous optez pour un modèle à très haute performance énergétique (assorti d’un rendement de plus de 92 %) mis en place par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Les aides possibles sont alors les suivantes : 

  • TVA réduite à 5.5 % ;
  • MaPrimeRénov’ ;
  • aides de l’ANAH ;
  • éco prêt à taux zéro.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire