La brique plâtrière: prix, pose, avantages…

Vous devez édifier une cloison et vous ne savez pas vers quel matériau vous tourner ? Intéressez-vous à la brique plâtrière ! Légère, résistante et isolante elle va peut-être vous séduire…

Rate this post
Pas de commentaire

Brique plâtrière : présentation

La brique plâtrière est constituée de terre cuite et présente la particularité d’être creuse.

Elle mesure en général 20 cm de hauteur pour 40 de largeur et son épaisseur varie entre 4 et 10 cm.

Une brique plâtrière pèse environ de 2 à 3 kilos.

Attention : elle n’est pas adaptée à tous les types de construction et il est donc nécessaire de connaître ses spécificités pour en faire le meilleur usage possible.

Dans quel cas utilise-t-on ce type de brique ?

La brique plâtrière est utilisée pour construire des cloisons de distribution ou de doublage. C’est pourquoi on l’appelle aussi parfois « brique de cloison« .

Vous êtes un peu perdu avec ces termes techniques ?

On vous explique tout :

  • Une cloison de distribution sépare deux espaces à l’intérieur d’un logement.
  • Une cloison de doublage sert à renforcer un mur extérieur pour améliorer ses performances en matière d’isolation phonique et/ou thermique.
  • Ce sont dans les deux cas des murs non porteurs.

Quel que soit le type de cloison choisi, il faudra ensuite le recouvrir d’un enduit ou – plus rarement – de plaques de plâtre.

Vous en savez plus sur la brique plâtrière et ses possibles utilisations, et si nous nous intéressions maintenant à ses points forts et ses points faibles ?

Brique plâtrière : quels avantages et quels inconvénients ?

Notre brique présente bien des points positifs :

  • tout d’abord, elle est solide et vieillit bien,
  • elle résiste à l’humidité, au feu (elle ne dégage pas de vapeurs toxiques) ainsi qu’aux parasites,
  • elle est capable de supporter des poids même importants (pratique pour y accrocher un meuble par exemple),
  • sa légèreté et sa petite taille la rendent facilement manipulable,
  • enfin, elle s’avère être un excellent isolant thermique.

Le matériau idéal alors ?

Presque !

Il présente en effet quelques inconvénients, à commencer par son prix plutôt élevé mais nous reviendrons sur ce point précis plus tard.

La brique plâtrière n’est pas très performante en matière d’isolation phonique puisqu’elle est creuse et à tendance à offrir aux sons une caisse de résonance.

Pour contrer ce problème il est toutefois possible de combler les cavités de la brique avec un isolant (laine de roche, polystyrène).

On peut noter également que monter un mur avec ce type de brique demande beaucoup de temps et peut ralentir l’avancée de votre chantier. Il faut en effet prendre en compte le délai de séchage du mortier (ou du plâtre) puis de l’enduit.

Ces inconvénients ne vous ont pas découragé ?

Voici maintenant quelques détails techniques concernant l’édification d’une cloison en briques plâtrières.

Comment monter un mur de briques plâtrières ?

Les briques sont disposées en quinconce et assemblées à l’aide d’un mortier ou tout simplement avec du plâtre.

Le choix du liant dépend du modèle de brique que vous avez choisi :

Épaisseur de la brique  moins de 7 cm plus de 7 cm
Type de liant plâtre, mortier bâtard ou mortier de chaux mortier de ciment

Si le mur est grand, il faudra rajouter des éléments raidisseurs pour le consolider. Ceux-ci peuvent être en bois, en béton ou en métal.

Une fois les briques assemblées et le liant séché, vous pourrez appliquer un enduit.

Le choix de l’enduit dépend du liant précédemment utilisé.

Type de liant plâtre mortier
Type d’enduit au plâtre au plâtre, au ciment, bâtard ou à la chaux

Pourquoi appliquer un enduit sur la cloison ?

Tout simplement parce que celui-ci permet de masquer les éventuelles irrégularités du support, mais son rôle n’est pas seulement esthétique; il renforce l’isolation phonique et thermique de la cloison tout en régulant son taux d’humidité.

Si vous n’avez pas beaucoup de connaissances en maçonnerie, si votre chantier est complexe ou si tout simplement vous manquez de temps, il vous faudra faire appel à un spécialiste.

Cela engendre un surcoût mais vous serez certain de bénéficier d’un résultat impeccable.

Justement, en parlant de prix, combien cela coûte-t-il de faire construire un mur en brique plâtrière ?

Prix de la brique plâtrière

Comme nous l’avons évoqué dans la partie concernant les inconvénients du matériau, ce type de brique coûte cher : comptez en effet une quarantaine d’euros par m2.

A cette dépense s’ajoutent d’autres frais tels que l’achat des éléments raidisseurs, de l’enduit (15€ maximum le m2), de l’isolant si vous en ajoutez…

Découvrez le prix de votre cloison en brique plâtrière !

Si vous faites appel à un professionnel, il faut également prendre en compte le tarif de celui-ci; sachant que dans les grandes villes les entreprises facturent leurs interventions plus cher qu’ailleurs.

Notre conseil : Choisissez un pro proche de chez vous pour limiter les frais de déplacement.

On évalue à une soixantaine d’euros le tarif horaire d’un maçon.

Cependant, bien des paramètres peuvent faire varier le prix de l’opération : les dimensions de la cloison, les conditions d’accessibilité au chantier, le type d’enduit que vous souhaitez appliquer etc.

Ainsi, pour obtenir un chiffrage précis de vos travaux, une seule solution : demander un devis !

Obtenir un devis gratuit pour faire un mur en brique plâtrière

En plus de vous donner une idée du budget nécessaire à la réalisation de vos travaux, le devis vous permet de comparer les différentes offres disponibles sur le marché et donc choisir en toute connaissance de cause.

Un devis ne vous engage à rien, vous avez donc tout intérêt à en demander au minimum deux.

De plus, si certaines entreprises font payer leurs devis, ici c’est gratuit !

En remplissant notre formulaire, vous êtes certains que votre projet est pris en charge par des personnes fiables et disponibles.

Alors, qu’attendez-vous ? 😉

Laisser un commentaire