Quel est le prix d’une toiture de 140 m²?

Quel prix pour une toiture de 140 m² devez-vous prévoir ?

La réponse est plus complexe qu’il n’y paraît puisque ce tarif prend en compte des critères variés comme le type de charpente, la couverture et la région où vous vous situez.

Voici un tour d’horizon avec notre artisan !

Le prix d’une toiture de 140 m²

Le prix d’une toiture de 140 m² correspond à une maison d’environ 110 à 120 m² au sol, qui peut aussi varier selon les débords de toit et selon la pente de couverture.

 Modèle de toiture

Prix en fourniture et pose

Prix pour 140 m²

charpente bois + couverture bac acier

de 80 € à 200 € le m²

de 11 200 € à 28 000 €

charpente bois + couverture tuiles

de 100 € à 250 € le m²

de 14 000 € à 35 000 €

charpente bois + couverture ardoises

de 150 € à 350 € le m²

de 21 000 € à 49 000 €

toit plat

de 100 € à 200 € le m²

de 14 000 € à 28 000 €

Bien sûr, ces prix ne sont qu’une première approche d’une toiture de 140 m² et doivent être précisés selon la nature de la charpente, mais aussi selon les différents types de couverture et les pentes nécessaires.

A ces prix, comme nous le verrons ensuite, doivent être ajoutés ceux de l’isolation.

La charpente

Le premier élément qui entre dans la toiture est la charpente.

C’est elle qui recevra votre couverture et elle doit donc s’y adapter, que ce soit selon la nature de cette charpente, mais aussi sa pente, ou encore selon les liteaux qui permettront de recevoir les tuiles, par exemple, selon leur espacement, etc.

La charpente métallique

Elle est plus appropriée à des bâtiments annexes, tels que des abris de jardin ou des garages préfabriqués, ou encore pour des hangars.

Elle est beaucoup moins courante pour des maisons puisqu’elle nécessite une finition bois pour recevoir les tuiles ou les ardoises.

Son prix est d’ailleurs assez proche de la charpente bois, à partir de 50 € le m², soit 7 000 à 14 000 € pour 140 m².

La charpente traditionnelle

Composée de poutres réalisées sur mesure, elle entre dans le principe de construction ancienne ou de modèles très spécifiques tels que certaines maisons d’architectes à la conception particulière.

De ce fait, son prix débute autour de 60 € le m² mais peut aller au-delà des 150 € le m², soit 8 400 à 21 000 €.

La charpente fermettes

C’est le cas le plus fréquent en maison individuelle, aujourd’hui.

Préparées en usine, ces fermettes sont rapidement mises en place et requièrent un coût de main d’œuvre inférieur.

Dès lors, le prix d’une telle charpente débute autour de 40 € le m² pour atteindre, dans les constructions les plus complexes et les plus pentues, autour de 100 € le m², soit de 5 600 à 14 000 € environ.

Les différents types de toiture

La plus grande différence se fera cependant sur le choix de la couverture.

Une couverture qui dépendra du type de construction, mais aussi de la région de la construction, notamment pour la couleur, mais aussi de la proximité, parfois, de sites classés et de l’intervention des Bâtiments de France.

Voici une liste de couvertures possibles, en fourniture seule.

Tout en sachant qu’une couverture ardoises aura une durée de vie qui se situe plutôt dans l’ordre d’un siècle, de moitié pour des tuiles, et de 25 ans pour un toit en chaume.

La couverture en bac acier

La couverture bac acier est le plus souvent en lien avec des bâtiments annexes.

Elle est parfois utilisée, en mode peint, pour des constructions en altitude, avec du bac acier dit “double peau”, contenant un isolant, et capable de supporter les conditions particulières de ces régions, notamment face à la neige.

De 20 à 50 € le m² pour une couverture simple, le prix pour une maison passe alors de 50 à 100 € le m², ce qui représente un tarif d’environ 7 000 à 14 000 € pour les 140 m².

Il faut aussi prévoir, dans ce cas, un bac acier résistant à la condensation.

Inconvénient, le bac acier est aussi une couverture plus bruyante, notamment en cas de pluie.

La couverture shingle

couverture-shingle

 

Le shingle entre plutôt dans la couverture des chalets ou des abris de jardin et garages.

D’un prix assez bas, elle est plus légère et se contentera donc d’une charpente moins renforcée.

La pente d’une couverture shingle devra, par contre, être d’au moins 20 %.

Elle peut prendre différentes teintes et reste facile à mettre en œuvre.

Il faut alors prévoir un prix de 10 à 15 € le m², soit de 1 400 à 2 100 € pour un chalet de 140 m² de toiture.

La couverture en tuiles canal

La tuile canal est la solution la plus simple en tuiles.

C’est aussi une solution assez économique.

Selon la région, l’exposition au vent et le recouvrement des tuiles, cette pente pourra aller de 24 à 35 %.

Le prix est alors de 20 à 35 € le m², soit un tarif de 2 800 à 4 900 € pour 140 m².

La couverture en tuiles à emboîtement

Pour une meilleure tenue, surtout face au vent, il sera préférable de prévoir des tuiles à emboîtement.

De par leur forme, elles nécessitent aussi moins de tuiles au m², ce qui permet de faire baisser le prix.

Ainsi, pour ces tuiles très populaires, il faut prévoir un prix autour de 20 € le m², ce qui représente 2 800 € pour un toit de 140 m².

La couverture en tuiles plates

La tuile plate est souvent choisie pour un besoin esthétique.

Il en faut alors beaucoup plus au m², ce qui fait grimper le prix de la fourniture.

Il s’établit alors autour de 60 € le m², soit 8 400 € pour la même couverture de 140 m².

La couverture en ardoises

La couverture en ardoises était très présente par le passé, elle se situe plutôt dans une optique Nord Loire aujourd’hui.

Son prix est l’une des raisons de son recul.

En effet, le tarif est plutôt dissuasif puisque, s’il débute autour de 50 € pour de l’ardoise reconstituée, il s’approche des 100 € pour de l’ardoise naturelle. Ce qui porte le tarif d’une telle couverture, pour 140 m², de 7 000 à 14 000 €.

Toutefois, c’est sans prendre en compte l’extrême longévité d’une telle couverture, par rapport à la tuile.

Parfois, et notamment sur des sites sensibles, les Bâtiments de France peuvent exiger une telle couverture.

La couverture chaume

Certains secteurs, comme la Normandie, font appel à cette couverture naturelle qui assure une excellente résistance au froid et à la pluie.

Toutefois, c’est son coût qui peut être dissuasif puisqu’il faut généralement compter sur plus de 100 € le m², soit au-delà des 14 000 € pour 140 m².

A savoir, la pente d’un toit en chaume sera d’au moins 40 %, ce qui augmente automatiquement la surface de toiture pour une même surface au sol.

La couverture végétalisée

Autre couverture très écologique, la toiture végétale se situe autour de 60 € le m², ce qui se situe autour de 8400 € le m² pour 140 m².

La couverture en bardeaux bois

Très esthétique et en relation avec la nature, la couverture en bardeaux bois nécessite un investissement autour de 30 à 40 € le m², selon la valeur du bois employé.

Soit de 4 200 à 5 600 € les 140 m².

La couverture zinc

Comptez, pour cette couverture que l’on retrouve parfois en région parisienne ou sur des immeubles un tarif de 40 à 60 € le m².

Pour 140 m², ce tarif portera donc de 5 600 à 8 400 €.

La couverture photovoltaïque

Les tuiles photovoltaïques procurent alors un second atout à votre couverture qui est celui de produire de l’électricité.

Ce qui permet de se passer des panneaux photovoltaïques souvent peu esthétiques et dont l’étanchéité n’est pas forcément durable.

Le prix est alors de 1 000 à 2 000 € le m². Tout en sachant que l’ensemble de la couverture ne sera pas réalisé avec ces tuiles spéciales.

Son rendement est moindre que les panneaux (environ la moitié), mais offre un prix de revente d’électricité supérieur. Des aides sont aussi liées à ce type de couverture.

Le toit plat

Contrairement à son nom, il bénéficie d’une légère pente qui permet d’évacuer les eaux de pluie.

Cette pente se situe entre 1 et 2 %.

On a vu que son prix, en fourniture et pose, se situe entre 100 et 200 € le m².

Le prix de la main d’œuvre

Que ce soit un charpentier ou un couvreur, son tarif horaire, selon les régions, est à prévoir entre 45 et 70 € de l’heure.

Les travaux optionnels

Souvent liés à la couverture, certains travaux sont à lui allier.

C’est le cas de l’isolation qui, en rampant, permettra de profiter du volume maximal de votre sous-toit, par exemple pour créer un espace nuit ou un espace jeux. L’isolation mise en place à l’origine des travaux sera plus facilement réalisable qu’une fois les travaux terminés et son coût ne dépassera que rarement les 30 € le m².

A prévoir aussi toute la zinguerie qui pourra récupérer les eaux de pluie. De 30 à 50 € le mètre linéaire sont à programmer pour la pose de gouttières zinc.

Enfin, des plus-values peuvent aussi être engendrées par la présence de fenêtres de toit, de chiens assis, de cheminée, etc. Des découpes sont alors nécessaires aussi bien dans la charpente que dans la couverture et ralentissent le travail, augmentant les coûts de main d’œuvre.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire