Le sabot pour poutre: ce qu’il faut savoir

Vous vous posez des questions sur le choix du bon sabot pour poutre ? Les lignes qui suivent, empreintes des informations transmises par des artisans expérimentés, devraient vous apporter des éclaircissements sur le sujet.

Fixation poutre par sabot-03

Le choix du sabot pour poutre

Le choix du sabot pour poutre est la première étape par laquelle il faudra passer.

En toute logique, il faudra alors opter pour un sabot adapté à la poutre, que ce soit en largeur ou en hauteur.

  • Généralement, le sabot fait la moitié ou les 2/3 de la hauteur de la poutre. L’objectif est que la poutre vienne se poser dessus. Cependant, il est tout à fait possible de mettre « des sabots de 20 » sur une « poutre de 20 ». Au final, cela dépend un peu de ce que l’on va mettre au-dessus. S’il y a beaucoup de poids, il faudra chercher plus de fixation.
  • En largeur, en général, les bois laissent de la marge. Par exemple, une panne de 8 fait 7,5 en réalité. Si la panne est plus grande que le sabot, il est possible de raboter quelques millimètres. Par contre, il ne sera pas envisageable de prévoir un sabot de 5 pour une panne de 8, ce serait inutile puisque la résistance souhaitée ne serait pas au rendez-vous.

Ensuite, dans le choix du sabot, il y a des notions de résistances mécaniques. L’idéal reste de se rapprocher d’un fournisseur qui va pouvoir vous conseiller en fonction de votre projet, car il y a un aspect structurel dans le sabot. Ce dernier pourra en effet vous orienter vers un modèle plutôt qu’un autre. 

La fixation d’un sabot pour poutre

Au niveau de l’accroche, tout dépend sur quel support il faudra se fixer: le support est-il plein ? Creux ?

En fait, la nature du matériau va conditionner le choix de la cheville:

  • Dans le cas d’un parpaing plein, puisque c’est un matériau plein, il est possible de prendre des chevilles adéquates.
  • Dans le cas d’un parpaing creux, il faudra une cheville qui va sur la première et la deuxième face, etc.
  • Si c’est de la brique, cela va être une autre sorte de cheville, etc.

Et si le mur est en moellon, le support est trop irrégulier. Mieux vaut, alors, faire un empochement dans le mur pour réaliser la fixation.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire