Tarifs d’un jointeur placo

Les tarifs d’un jointeur placo sont fonction, notamment, des missions qui lui sont confiées. Notre objectif est donc de vous permettre de vous faire une première idée des devis qui pourraient vous être présentés par ces professionnels dans le cadre de vos chantiers à venir.

pose cloison

Les tarifs d’un jointeur placo

Comme nombre de professionnels, le spécialiste du placo présente des prix selon les travaux qui lui sont demandés. De la pose de cloison sèche à la réalisation de votre isolation intérieure en passant par un simple doublage en placo, il intervient sur des postes de travaux, en neuf comme en rénovation, qui doivent ensuite permettre la réalisation de finitions (peintures ou autres) impeccables. Dès lors, dans le cadre de ses activités, il tendra à facturer au forfait, soit, le plus souvent, au m².

Voici, donc, les tarifs d’un jointeur placo selon les interventions :

Interventions

Prix au m² (fourni, posé)

isolation thermique intérieure des murs

25 à 50 €

isolation thermique intérieure des combles aménageables

20 à 45 €

isolation phonique des murs et plafonds

35 à 80 €

pose de placo

20 à 55 €

pose de cloison

10 à 60 €

pose d’un faux plafond suspendu

25 à 70 €

jointoiement à plat

5 à 10 €

jointoiement d’angles saillants

10 à 15 €

Dans la majeure partie des cas, les prestations facturées au m² englobent la mise en place des supports (BA13 simple ou autres) et la réalisation des bandes de jointoiement.

Les missions d’un jointeur placo

Voici, un peu plus en détail, en quoi consistent les différentes missions pouvant être, le plus souvent, confiées au jointeur placo, autrement connu sous le nom de plaquiste :

Interventions

Présentations

isolation thermique intérieure des murs

Une isolation thermique intérieure des murs concerne essentiellement les murs périphériques, à moins qu’il ne s’agisse d’une cloison de séparation entre une pièce du logement et un autre espace non chauffé comme un garage.

Selon la configuration des lieux, un professionnel pourra déterminer la technique de pose à mettre en œuvre, le type d’isolant à retenir et son épaisseur. Il pourra également définir si la pose d’un pare-vapeur est indispensable ou optionnelle. 

isolation thermique intérieure des combles aménageables

Lorsqu’ils sont aménageables, les combles auront également besoin des compétences d’un artisan plaquiste, aussi bien pour son isolation que pour la mise en place de placo pour l’habillage. 

Cet expert se chargera alors d’installer un pare-vapeur et l’isolant le plus adapté entre les chevrons de la charpente avant de venir fermer le tout par des plaques de parement (généralement du placo). 

isolation phonique des murs et plafonds

Mais le besoin en isolation peut aussi porter sur l’aspect phonique. Dès lors, c’est un autre type d’isolant qui est retenu par les professionnels et qui est le plus souvent placé entre les différents espaces d’un logement. L’isolant phonique est ainsi intégré dans des cloisons de séparation.

Un isolant phonique peut aussi être installé sur les parois périphériques pour les maisons implantées dans des zones impactées par les nuisances sonores d’une voie ferrée, d’un couloir aérien ou dans des quartiers pouvant se révéler très bruyants.

Concernant l’isolation phonique des plafonds, elle se révèle surtout nécessaire dans les bâtiments dotés d’étages, et particulièrement dans les immeubles abritant des appartements. L’isolant est alors intégré dans un faux plafond.

pose de placo

Les plaques de placo sont utilisées dans bien des applications. Création de faux plafonds, installation de cloisons de séparation, doublage de murs… 

Le modèle de placo le plus couramment utilisé est le BA13. Cette appellation signifie qu’il est question d’une plaque de 13 mm d’épaisseur et dont les bords sont amincis (BA). 

Le placo peut ensuite être décliné selon un certain nombre de spécificités, et donc différentes propriétés :

– le placo phonique : il apporte un plus en termes d’isolation acoustique (utilisé entre deux pièces ou entre deux niveaux)

– le placo hydrofuge : résistant à l’humidité ambiante, il est idéal dans certaines pièces de la maison mais aussi lorsque la ventilation est difficile (salle de bains, buanderie…)

– le placo ignifugé : pouvant être exposé à de fortes chaleurs, mais pouvant aussi résister un certain temps aux flammes, ces plaques sont recommandées sur les parois recevant une table de cuisson, une cheminée, une chaudière…

– le placo à haute dureté : l’objectif de cet autre type de placo est de permettre la fixation d’éléments lourds, mais également de résister aux chocs (parfait dans une pièce de jeu ou un atelier par exemple)

– le placo pliable : très pratique, cette version repliée sur elle-même permet un transport facilité tout en conservant, une fois déployée, des dimensions standards

– le placo cintrable : utilisé dans certains cas d’architecture, cette plaque pour adopter une forme arrondie

– le placo isolant : comme son nom l’indique, il est ici question d’un placo standard assorti d’une épaisseur d’isolant thermique, ce dernier permet une pose deux en un efficace et rapide

pose de cloison

Pour la pose de cloisons, les mêmes types de plaques que précédemment pourront être utilisés selon les besoins et les pièces à créer. 

L’avantage des cloisons placo, qui sont dans la catégorie des cloisons dites “sèches”, est la rapidité et la simplicité de la mise en œuvre. Les plaques sont alors posées sur une ossature métallique.  

Dans cette structure, il est possible d’intégrer de l’isolant (notamment phonique), mais aussi les gaines électriques par exemple.

Au-delà du placo, les cloisons verticales peuvent être réalisées avec des carreaux de plâtre, mais également des cloisons de bois ou encore du béton cellulaire.

pose d’un faux plafond suspendu

Là encore, c’est souvent du BA13 qui est utilisé. Les plaques sont alors fixées au plafond à l’aide d’une ossature suspendue spécifique.

Le plénum (espace entre le plafond d’origine et le faux plafond) peut alors accueillir de l’isolant, des gaines électriques et autres.

jointoiement

Le jointoiement est une opération spécifique à la pose de placo. En effet, cette étape vise à placer des bandes de joint entre les différentes plaques et à appliquer un enduit spécifique.

Le résultat final visé est une surface parfaitement lisse et plane qui pourra alors recevoir une finition en peinture, papier-peint ou autre.

Dans tous les cas, un plaquiste se réfère aux préconisations des DTU et du CSTB afin de mener à bien ses missions et ce, dans les règles de l’art.

Où trouver un bon jointeur placo ?

Il existe différentes manières de trouver un artisan plaquiste. En voici les principales :

  • le bouche à oreille : vos proches, vos amis, vos voisins ou encore vos collègues ont peut-être déjà fait appel à un tel artisan et pourront alors vous en recommander un
  • les annuaires professionnels : les pages jaunes et les sites internet peuvent également vous aider à trouver cet expert dont vous avez besoin
  • les sites spécialisés : certains sites spécialisés, tel que Constructeur Travaux – prix et devis pour vos travaux, peuvent vous mettre directement en lien avec des pros 

Dans tous les cas, prenez le temps de consulter les éventuels chantiers déjà réalisés par vos prestataires afin de constater par vous-même la qualité du travail. Vous pouvez également observer les avis clients laissés sur Google et ailleurs. 

Il vous faudra aussi vérifier que le professionnel finalement retenu est en règle sur le plan juridique (cela peut se vérifier avec son numéro de Siret sur les sites dédiés) et au niveau de ses garanties (présence des assurances légales).

Comparer les devis

Dans tous les cas, il est fortement conseillé de demander au moins trois devis afin de pouvoir comparer les services et les tarifs des jointeurs placo.

Lors de la comparaison, il faudra notamment observer les prestations incluses dans le devis et se pencher sur le coût de la main d’œuvre.

FAQ

Est-ce que je peux contacter n’importe quel jointeur placo pour mes travaux d’isolation intérieure ?

Non. Tous les jointeurs placo n’exécutent pas forcément l’ensemble des missions citées dans cet article. En effet, certains sont clairement spécialisés dans la pose de placo et ne se chargent alors pas de travaux d’isolation comme d’autres peuvent le faire. Il convient donc de bien se renseigner sur le professionnel contacté afin d’être sûr d’avoir affaire à un véritable expert en la matière. Un expert qui saura quelle isolation conviendra le mieux à votre logement et comment la poser de façon à obtenir les meilleurs résultats possibles.

J’aimerais faire faire un peu de stafferie en même temps que la pose de mes placos. Est-ce qu’un même artisan peut faire les deux ?

Tout dépend, en réalité, du professionnel retenu pour la réalisation de vos placos. En effet, certains seront clairement et uniquement spécialisés dans cette mission tandis que d’autres seront en capacité de proposer d’autres travaux, dont la stafferie ou d’autres travaux en lien avec la plâtrerie. Il convient donc de vous renseigner auprès de votre artisan pour connaître ses différentes prestations.

Quelle TVA peut être appliquée sur une facture de plaquiste ?

Le taux de TVA appliqué par un plaquiste va être fonction de la situation, et plus particulièrement de la date d’achèvement des locaux concernés par les travaux. Ainsi, notez que dans le cas d’un logement construit il y a moins de deux années, un taux classique de TVA sera pratiqué, à savoir 20 %. Par contre, si ce même logement a été terminé il y a plus de deux années ou que les travaux visent une amélioration de l’isolation, c’est alors un taux de 10 % qui est retenu. 

Est-ce qu’un jointeur placo peut appliquer des frais de déplacement sur sa facture ?

Bien entendu. Comme tout professionnel, votre plaquiste peut décider de vous facturer des frais de déplacement. Toutefois, pour certains chantiers, il peut estimer que ce n’est pas nécessaire (s’il est tout près de chez vous, dans le cadre d’un gros chantier, etc.). Généralement, des frais de déplacement pourront être prévus pour de petites interventions. Dans ce cas, vous pourrez vous attendre à une facturation complémentaire de l’ordre de 20 à 40 €.

Quelles garanties peuvent présenter les plaquistes ?

Comme les autres professionnels du bâtiment, les plaquistes sont tenus de souscrire une assurance très spécifique, à savoir la garantie décennale. Cette assurance couvre les chantiers réalisés sur une période de 10 ans. 

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire