La verrière entre la cuisine et le salon : prix, infos et mise en œuvre

Et si vous installiez une verrière entre la cuisine et le salon ? Véritable lien entre ces deux espaces, elle laisse passer la lumière et crée une ambiance conviviale, tout en limitant la diffusion des odeurs de cuisson et du bruit généré par l’électroménager. Découvrez les différentes options qui s’offrent à vous, leur prix, leurs avantages et leurs inconvénients.

Verriere-cuisine-salon

Le prix d’une verrière entre la cuisine et le salon

La création d’une cuisine semi-ouverte est souvent accompagnée de la pose d’une verrière car celle-ci présente un avantage non négligeable : elle isole sans assombrir.

Alors, que vous souhaitiez plus d’intimité dans votre cuisine ouverte ou plus de convivialité et de lumière dans votre cuisine fermée, la verrière est peut-être la solution qu’il vous faut !

Avec un coût au m² situé entre 150 et 350 €, elle demeure toutefois assez onéreuse :

Type de verrière

Prix (hors main d’œuvre)

Cloison vitrée

600 à 3 000 €

Verrière avec porte intégrée

600 à 2 000 €

Verrière et soubassement

600 à 4 000 €

Verrière simple

90 à 500 €

Verrière en bois

500 à 1 000 € (en kit)

800 € par m² (sur-mesure)

Verrière en alu

600 à 1 700 €

Verrière en acier

500 à 1 500 €

Verrière en kit

à partir de 400 €

Pour ce qui est de la pose de cette verrière, si vous passez par un professionnel il faudra prévoir une dépense de l’ordre de 150 à 850 € par m² pour un modèle standard. Il est aussi important de prendre en compte les travaux annexes à l’installation de la verrière :

Travaux liés à l’installation d’une verrière

Prix

Intervention d’un architecte d’intérieur pour repenser l’espace

50€/m² pour réaliser une étude de projet

Puis tarif horaire de 100€

Abattage ou ouverture d’une cloison

20-80€/mètre cube (selon composition de la cloison)

Abattage ou ouverture d’un mur porteur

2.000-5.000€

Le principe de la verrière

Une verrière est une sorte de baie vitrée intérieure. Elle peut revêtir différents styles et s’intégrer dans plusieurs matériaux tels que le bois, l’acier et l’alu notamment.

La plupart du temps, elle est pensée dans un esprit “atelier” qui offre un intérieur à la fois lumineux, moderne et design au travers d’un simple élément de séparation de pièce.

Au sein d’une cuisine, à savoir une pièce bien trop souvent coupée du reste des espaces de vie de la maison, la verrière ouvre une nouvelle dimension, bien plus agréable et conviviale. En outre, elle apporte une réelle valeur ajoutée lors de la revente.

Dès maintenant, découvrez les principaux atouts et points faibles de la verrière :

Avantages

Inconvénients

  • plus de luminosité dans la cuisine
  • belle esthétique
  • impression de plus d’espace
  • bloque les émanations olfactives
  • met votre intérieur en valeur
  • plus onéreux qu’une simple cloison, notamment pour du sur-mesure
  • laisse voir le désordre de la pièce (ce qui peut être contrecarré par l’installation d’un rideau ou la sélection d’un verre spécial en cas de besoin)
  • Entretien contraignant (les vitres doivent être toujours propres)

Les styles de verrière

Pour créer une verrière cuisine salon, il existe un certain nombre de possibilités. Voici les versions les plus souvent choisies : 

Types de verrière

Avantages

Cloison vitrée

Cette cloison est composée de grandes vitres qui s’étirent depuis le sol jusqu’au plafond.

Dénuée de soubassement, elle peut, par contre, être assortie de battants.

  • apport maximal de luminosité
  • esthétique

Verrière et porte

Avec ou sans soubassement, cette verrière est assortie d’une porte battante ou coulissante. Optez pour ce dernier modèle si vous avez peu de place chez vous, il est bien moins encombrant.

  • esthétique
  • permet une circulation
  • bel effet “atelier”

Verrière et soubassement

Dotée de soubassement, réalisé le plus souvent dans un métal opaque, cette verrière est l’esprit même de l’atelier.

  • esthétique
  • total esprit “atelier”

Verrière simple

Cet autre type de verrière vient s’encastrer dans une paroi existante. Il peut s’agir d’une cloison en plâtre, en bois, en placo ou même en béton.

Dès lors, elle ne s’intègrera que sur une partie de cette paroi et non en remplacement de la paroi complète. Elle pourrait alors être comparée à une vaste fenêtre intérieure.

  • pose aisée
  • esthétique
  • économique

Verrière en accordéon

Cette verrière s’ouvre et se ferme selon vos besoins. Pratique pour y passer des plats ou pour faciliter la communication avec vos invités lorsque vous cuisinez.

 

Les matériaux

La verrière est essentiellement composée de vitrage, mais elle est également dotée de cadres pouvant être déclinés dans divers matériaux. Voici ceux les plus couramment utilisés :

Types de verrière

Avantages

Inconvénients

Verrière en bois

Avec son look traditionnel, le bois s’harmonise parfaitement avec bon nombre de matériaux, dont le verre.

 

  • matériau chaleureux
  • naturel et écologique
  • intemporel
  • personnalisable
  • économique
  • doit être traité (humidité et parasites)

Verrière en alu

Devenu un véritable incontournable, l’alu apporte un aspect industriel très prisé à la verrière.

  • léger
  • moderne et design
  • entretien facile
  • personnalisable
  • L’alu conduit la chaleur/froid. Doit être associé à un rupteur thermique

Verrière en acier

L’acier est une autre valeur sûre dans la réalisation de verrière.

  • design
  • personnalisable
  • très robuste
  • lourd
  • doit être traité (corrosion)

La mise en œuvre

La mise en œuvre d’une verrière cuisine salon se fait en fonction de la configuration du chantier. En effet, le travail variera selon qu’il existe déjà une paroi à reprendre ou non.

Pose d’une verrière

En l’absence totale de cloison ou mur de séparation, il faudra alors créer l’ensemble de la structure.

Dès lors, trois projets sont possibles :

  • mise en place d’une paroi intégralement vitrée, depuis le sol jusqu’au plafond : dans ce cas il est possible de venir fixer le cadre de la verrière au sol, sur les murs adjacents et au plafond ;
  • mise en place d’une verrière avec soubassement
    • soubassement en métal : même technique de pose que la paroi intégralement vitrée
    • soubassement en placo : il faut alors commencer par poser le placo tout en prévoyant l’espace nécessaire à l’installation de la verrière avant de venir intégrer le châssis de cette verrière avec la même technique de pose que dans le cas d’une cloison existante après ouverture de celle-ci.

Intégration d’une verrière

En présence d’une paroi séparative, il sera impératif de venir créer une ouverture en son sein.

Il faudra, en amont :

  • s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un mur porteur. Si tel est le cas, des précautions particulières devront être prise lors des travaux d’ouverture avec un étayage adapté et la mise en place d’un IPN pour reprendre les charges. Dans le cas contraire, la technique d’ouverture sera fonction du matériau de la cloison.
  • vérifier qu’aucun câblage électrique ou gaine d’eau ne passe sur la zone à ouvrir.

L’étape suivante consiste à venir poser le cadre de la future verrière dans l’ouverture réalisée.

Dans une cuisine, la plupart du temps, en présence de soubassement, il est à noter que ce dernier arrive à la hauteur d’un plan de travail.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire