Le châssis de toit : Prix et Guide complet

Se doter d’un châssis de toit permet d’apporter de la clarté dans des pièces qui en seraient dépourvues sans cela, comme lors de l’aménagement de combles, par exemple. Pour tout savoir sur ce sujet, les différents modèles qui existent, les tarifs, nos experts vous livrent leurs connaissances.

Les avantages et inconvénients d’un châssis de toit

Créer une ouverture dans un toit apporte l’opportunité de la lumière naturelle lorsqu’il n’est pas possible de créer une simple fenêtre. C’est ainsi que l’aménagement de combles devient tout de suite plus agréable, sans avoir à créer une ouverture beaucoup plus complexe et beaucoup plus onéreuse, voire irréalisable comme un chien assis.

C’est également un projet qui peut être intéressant pour créer un puits de lumière, par exemple sur un toit cathédrale d’une pièce de vie.

De plus, il n’est alors pas question de vis-à-vis et vous pourrez facilement éclairer une salle de bains sans avoir à inclure un verre opaque.

Attention toutefois, le châssis de toit est une solution qui peut vite être bruyante en cas de pluie ou, pire, de grêle. C’est pourquoi, pour une chambre, il sera peut-être intéressant d’inclure un volet roulant, qui aura également l’intérêt de bien faire le noir pour dormir.

Pour obscurcir à moindre frais, il sera aussi possible de prévoir un rideau occultant.

Pour la réalisation d’un tel projet, il faut compter de 200 à 1 000 €, dans les cas les plus généraux, pour donner, de suite, une première indication, avant d’en détailler les différentes possibilités. 

Mais il existe aussi des modèles qui dépassent ce budget, selon vos attentes.

Les différents modèles

Il existe évidemment de nombreux modèles de châssis de toit, souvent appelés Velux, du nom du principal constructeur de ces matériels. 

Le principe d’ouverture

Pour opter pour le principe de châssis de toit qui vous convient le mieux, voici les modèles que vous pourrez trouver sur le marché et leur mode de fonctionnement :

  • Le châssis fixe
    Il vous permet d’apporter de la lumière, mais ne vous sert que dans ce sens.
    Il est pratique comme puits de lumière dans une pièce haute que vous pourrez aérer par ailleurs.
    Il convient quelle que soit la pente de la couverture.
  • Le châssis par projection
    Il s’ouvre donc vers l’extérieur et convient ainsi à des pièces basses, vous évitant de vous cogner.
    Il permet aussi une ouverture en temps de pluie, à moins que la pente ne se situe à la frappe d’eau.
    Ses charnières sont alors situées sur la partie haute du châssis, avec une poignée en partie basse.
    Cette solution est aussi envisagée lorsque vous souhaitez bénéficier d’une possibilité de vision panoramique.
    Il convient pour des pentes de toit comprises entre 15 et 75°.
  • Le châssis par rotation
    C’est le modèle courant qui s’ouvre aussi en partie vers l’intérieur de la pièce.
    Il faut alors penser, lorsqu’il est manuel, à le fermer par temps de pluie.
    L’ouverture s’effectue alors par le haut et se tire vers le bas, afin d’éviter une position trop basse par rapport à la pièce.
    Les charnières sont souvent positionnées vers le milieu du châssis, parfois au quart.
  • Le châssis par projection / rotation
    Il permet de mêler les deux solutions précédentes.
    Il est intéressant lorsque la pente devient plus faible, notamment à moins de 30°.
  • Le châssis à ouverture latérale
    C’est une des solutions les moins coûteuses en fourniture.
    Le châssis s’ouvre alors sur un côté, vers l’extérieur et possède des charnières sur ce côté.
    Il convient pour des pentes allant de 20 à 85°.

Sur le plan technique, les châssis ouvrants bénéficient aussi d’une barre de manœuvre pour en faciliter l’utilisation.

Un clapet de ventilation est aussi présent afin d’assurer la circulation de l’air de la pièce, notamment dans les constructions modernes très hermétiques et avec chauffage électrique.

Ouverture de châssis de toit

Tarif en fourniture

châssis fixe

 

châssis à ouverture par projection

de 100 à 700 €

châssis à ouverture par rotation

de 120 à 1 500 €

châssis à ouverture par projection / rotation

de 300 à 1 000 €

châssis à ouverture latérale

de 120 à 300 €

Les matières de châssis de toit

Les châssis de toit sont, le plus souvent, proposés en bois, mais il peut aussi exister des solutions en PVC ou en alu. En voici les caractéristiques :

  • Le châssis bois
    Le châssis bois est donc le plus courant.
    Réalisé dans des bois résistants, lorsqu’il provient de fournisseurs sérieux, il possède une bonne durée de vie.
    Il est PEFC et donc en provenance certifiée de forêts gérées durablement.
    Parfois en version brute ou en version peinte, il peut s’adapter à vos divers intérieurs.
  • Le châssis alu
    Le châssis alu offre, à la fois, une excellente résistance en termes d’inviolabilité et une excellente durée de vie, sans nécessiter d’entretien particulier.
    Il permet des teintes variées afin de l’associer, à l’extérieur, avec votre couverture, à l’intérieur, avec votre style.
    Il permet aussi des armatures plus fines laissant entrer encore plus de lumière.
  • Le châssis PVC
    Il dispose des avantages habituels du PVC, dont la facilité d’entretien.

Matière du châssis de toit

Tarif en fourniture

Bois

à partir de 150 €

PVC 

à partir de 100 €

Alu

à partir de 300 €

Devis fenêtre de toit :)[/banniere_claire)

Les options

Pour accompagner le châssis de toit, vous trouverez toute une gamme de solutions pour en compléter l’intérêt ou en améliorer l’utilisation.

On peut trouver, par exemple :

  • Les verrières
    Qu’elles soient planes ou en angle, en rapport avec votre couverture, elle permet de combiner partie fixe et partie ouvrante, par exemple, ou de vous offrir une plus large perspective, voire inonder de lumière un appartement.
    La luminosité étant un des principaux critères de demande des propriétaires et des locataires, c’est une réponse à ces derniers, tout en assurant une excellente esthétique, tout à fait dans l’esprit “industrie” souvent recherchée.
    Parfois, la partie fixe du bas, tout en assurant un angle de vue, sécurise aussi cette partie vitrée, servant alors de garde-corps. 
  • Le rideau occultant
    Il est indispensable pour bien faire le noir dans une pièce, notamment pour y dormir, pour regarder la télé ou autres.
    Mais il peut aussi être intéressant, en pleine chaleur, lorsque le soleil tape un peu trop sur cette partie de toit.
  • Le volet
    Il permet aussi de faire la nuit.
    De plus, il a un intérêt phonique, afin d’atténuer le bruit de la pluie sur la vitre.
    Enfin, il peut aussi posséder un aspect sécuritaire.
  • La motorisation
    Que ce soit pour l’ouverture du châssis, pour celle du rideau occultant ou encore pour celle du volet roulant, cette motorisation est souvent très utile.
    Elle devient même indispensable lorsque l’accès à ce châssis est compliqué du fait de sa hauteur
  • La motorisation à énergie solaire
    Il existe même des solutions à énergie solaire, favorisée par la position du châssis sur le toit, et donc parfaitement exposées pour ce dispositif.
    Dans certains cas de pose délicate, et surtout en rénovation, cette option évitera de venir alimenter la motorisation de l’appareil avec un fil non prévu initialement et délicat à faire passer discrètement.
  • Le détecteur de pluie
    Il est pratique lorsque vous souhaitez aérer régulièrement votre pièce et que vous êtes du genre tête en l’air ou que vous devez vous absenter.
    Parfois, ce système est couplé avec un capteur qui permet de reconnaître les niveaux de CO2, d’humidité ou de température et se charge d’ouvrir ou fermer automatiquement ce châssis.
  • Le vitrage
    Si un châssis, de base, est aujourd’hui proposé en double vitrage, il existe aussi des solutions plus complètes, que ce soit un double vitrage avec isolation renforcée, ou un triple vitrage, selon la région.

Fonctionnalité particulière

Tarif en fourniture

ouverture motorisée

de 500 à 1 500 €

ouverture motorisée solaire

de 600 à 1 700 €

double vitrage

de 100 à 300 € le m²

double vitrage avec isolation renforcée

de 200 à 700 € le m²

triple vitrage

de 300 à 1 200 € le m²

La pose d’un châssis de toit

La pose d’un châssis de toit est une opération qu’il est sage de confier à un professionnel, du fait du risque important de fuites que pourrait générer une telle mise en œuvre par une personne non habilitée et ne connaissant pas tous les pièges liés à l’étanchéité.

De plus, au-delà de la simple étanchéité, il existe un risque tout aussi important de créer un pont thermique qui pourrait vous faire perdre une belle somme en énergie, chaque année, surtout sur un point haut tel que le châssis de toit.

En résumé, voici cependant quelques-unes des étapes importantes que suivra un professionnel pour cette pose :

  • le premier but sera d’identifier l’emplacement précis du châssis ;
  • le but est d’aligner ce châssis sur une rangée de tuiles pour avoir le moins de découpe à effectuer ;
  • en cas d’un châssis déjà existant ou de plusieurs châssis sur la même pente de toit, ils seront également alignés ;
  • après enlèvement des tuiles, une première découpe est effectuée à la scie sauteuse ;
  • toute la zone de pose de ce châssis est dégagée, notamment l’isolant ; 
  • le chevêtre et les chevrons sont placés ;
  • le cadre est alors installé ;
  • l’opération suivante consiste à mettre en place la bavette, ainsi que le profilé ;
  • l’étanchéité est alors effectuée ;
  • le coffre est ensuite recouvert afin d’éviter toute possibilité d’infiltration, et doté d’un capot et d’une bavette ;
  • de la mousse expansive est injectée entre le chevêtre et le dormant afin de prévenir les risques de ponts thermiques ;
  • il reste alors tous les petits travaux de finition pour intégrer esthétiquement ce châssis.
Devis fenêtre de toit :)[/banniere_claire)

La sécurité lors de la pose

Si faire appel à un professionnel est très fortement conseillé, pour que le travail réalisé le soit dans les règles de l’art et ne pas risquer un endommagement de votre plafond, notamment, ce n’est pas l’unique raison.

Ce travail est aussi réalisé en hauteur, avec une part d’intervention sur la couverture. Il s’agit donc d’être également prudent et de s’entourer de toutes les mesures de sécurité requises pour ce type d’intervention.

Le prix de pose 

Le prix de pose d’un châssis de toit sera variable selon les conditions dans lesquelles elle est réalisée et selon le modèle retenu.

Ainsi, pour une création de châssis de toit de taille standard :

  • le prix de pose sera de 400 à 600 € pour un châssis classique ;
  • il sera de 700 à 900 € pour un modèle motorisé.

Dans le cas d’un remplacement à dimension identique, comptez sur :

  • 200 à 400 € pour un châssis simple ;
  • 400 à 600 € pour un châssis motorisé.

Dans le cas d’un remplacement nécessitant des modifications sur la charpente et couverture, comptez sur :

  • 500 à 600 € pour un modèle classique ;
  • 800 à 900 € pour un modèle motorisé.

Dans ce dernier cas, ce tarif intègre le prix de dépose de l’existant.

Pour le prix de pose d’un volet roulant, il faut généralement ajouter autour de 200 € à ce barème.

Les aides

Les aides interviennent peu sur ce type d’ouverture, à moins d’entrer dans le cadre d’un remplacement d’un modèle particulièrement vieux et pouvant laisser place à une économie d’énergie certaine (remplacement d’un modèle à simple vitrage par du vitrage isolant), comme pour toute ouverture.

Dans la cadre d’une rénovation d’un logement terminé depuis plus de 2 ans, il est aussi possible de bénéficier d’une TVA à taux réduit à 10 %, dans la mesure où vous faites appel à un professionnel certifié RGE.

Ce professionnel vous fera d’ailleurs part des aides et des changements éventuels de législation vous permettant d’en bénéficier. 

Les obligations

Vous devrez, dans ce cadre, suivre un certain nombre de règles que le professionnel en charge de l’intervention vous aidera à suivre.

  • Pour une construction neuve, cette mise en œuvre d’un châssis de toit intègrera, de toute façon, la demande de permis de construire de la maison.
  • Dans le cas d’un remplacement à l’identique, aucune démarche ne sera à suivre.
  • Dans le cas d’une rénovation de maison, d’un aménagement de combles ou d’un remplacement par un modèle différent, que ce soit en apparence ou en dimension, vous devrez remplir une déclaration préalable de travaux.
    Si cette création intègre un aménagement de pièces dans les combles et que votre logement dépasse alors les 150 m² avec cette création, vous devrez même en passer par un permis de construire et accompagner cette demande d’une signature d’architecture.
    Mais le PLU peut aussi réglementer cette implantation de châssis de toit.
    Dans ce cas, cet aménagement est assimilé à un agrandissement et une incidence se fera sentir sur votre taxe foncière (et d’habitation s’il s’agit d’une résidence secondaire).
  • Si votre maison est située dans une zone sensible, à portée d’un monument classé, vous aurez aussi besoin d’un accord de l’architecte des Bâtiments de France.
    Des contraintes peuvent alors vous être imposées, notamment en termes de couleur. 
  • Si la création est réalisée dans le cadre d’une copropriété, il vous faudra aussi un accord des copropriétaires.
  • Enfin, il faut savoir que ces fenêtres nécessitent aussi quelques autres contraintes particulières telles qu’une hauteur minimum de 90 cm entre le sol et la partie basse de la fenêtre afin de respecter des normes de sécurité, si ce châssis est ouvrant, bien sûr.
  • D’autres normes peuvent être à prévoir, notamment par rapport à cet ouvrant, s’il donne chez un voisin, afin de respecter la notion de vis-à-vis, sauf accord éventuel des voisins. Les articles 675 à 680 du Code Civil régissent ces conditions, comme une distance de 0,60 m mini en cas de vue oblique et une distance d’au moins 1,90 m en vue directe. Il est aussi possible de réaliser des châssis non ouvrant et/ou opaque, dans ce cas.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire