Le chauffage au bois: une bonne alternative?

Le chauffage bois a le vent en poupe.
Cet article vous expliquera comment ce mode de chauffage à la fois écologique et économique est capable de répondre à vos besoins et quelles sont les dernières innovations dans le domaine.

Rate this post
Pas de commentaire

Le chauffage au bois: un sujet d’actualité!

Aujourd’hui et en France, plus de 3 millions de ménages sont équipés d’une chaudière au fioul. Or celles-ci sont polluantes et leur coût de fonctionnement qui fluctue en fonction des cours du pétrole est très variable.

C’est en partant de ce constat que la prime à la conversion des chaudières a été mise en place.

Le 24 janvier 2019, une conférence de presse a été tenue par François de Rugy et Julien Denormandie pour expliquer les objectifs de la mesure : atteindre 600 000 chaudières au fioul remplacées en 2 ans. Le chauffage au bois est l’une des alternatives.

Le chauffage au bois présente un intérêt économique

A l’usage le chauffage bois est peu onéreux :

En Janvier 2018, le coût du kWh du bois de chauffage était d’environ 5,6 centimes d’euros (comme nous le verrons plus loin, ce prix varie en fonction du combustible retenu). En revanche, il était d’environ 6,5 centimes d’euros pour le gaz naturel, 8,8 centimes d’euros pour le fioul et 17,9 centimes d’euros pour l’électricité.

(Source : Base de données Pégase du ministère du développement durable)

Le chauffage au bois est donc une solution qui se révèle très économique au quotidien.

Le bois: un mode de chauffage durable

Le bois est une ressource locale, propre et durable.

Il faut savoir que si la combustion du bois est parfaite, seuls du CO2 et de la vapeur d’eau seront rejetés. Par ailleurs, notons que le CO2 contenu dans le bois aurait également été rejeté lors de sa décomposition naturelle.

Cependant, tout le monde a en tête les critiques à l’égard des cheminées lors des pics de pollution.

En effet, si la combustion est incomplète ou que le bois est humide, des éléments polluants seront rejetés tels que du CO, des Nox ou encore des particules fines. Ainsi, les foyers et cheminées ouvertes du parc ancien rejettent énormément de particules fines : environ 97kg/an tandis qu’un foyer récent en rejettera environ 3kg/an. Ce sont donc bien les anciennes cheminées qui sont sources de pollution, et non le chauffage bois dans sa globalité !

poele a buche

Les différents appareils de chauffage au bois

On distingue deux grandes catégories parmi les différents appareils de chauffage bois :

  • Les appareils automatiques
  • Les appareils manuels

Voici ci-après une brève synthèse des principaux systèmes de chauffage bois :

Poêle à bûches

Prix d’achat : 500 à 4 000 € (HT et hors pose)

Prix du combustible : 3,6 centimes d’euros par kWh

Catégorie : Manuel

Cet appareil fonctionne un peu comme une cheminée à ceci près que le foyer est fermé.

L’utilisateur alimente l’appareil avec des bûches de bois et allume le feu.

Il s’agit d’un chauffage d’appoint qui peut vous permettre de réaliser de belles économies et vous être bien utile lors des périodes de grand froid.

Il restitue très rapidement la chaleur.

C’est donc un appareil adapté pour chauffer ponctuellement une à deux pièces.

Veillez à utiliser du bois de qualité : pas de bois vert ni de bois traité pour ne pas générer de pollution et ne pas abîmer l’appareil.

Poêle à granulés (ou à pellets)

Prix d’achat : 1500 à 5000 € (HT et hors pose)

Prix du combustible : 6 centimes d’euros par kWh

Catégorie : Automatique

Le granulé de bois, provient de la sciure de bois compactée (co-produit forestier). Il a un très bon rendement calorifique.

Cet appareil est autonome sur plusieurs jours. On peut aussi le programmer pour le faire fonctionner quand on le souhaite.

Un système amène progressivement les granulés jusqu’à la chambre de combustion, où le feu s’enclenche avec un résistance électrique.

Les poêles à granulés sont bien souvent associés à un ventilateur pour diffuser la chaleur de manière homogène.

On peut aussi l’associer à des canalisations pour acheminer l’air chaud dans les autres pièces du logement.

Chaudière à bûches

Prix d’achat : 1 500 à 4 500 € (HT et hors pose)

Prix du combustible : 3,6 centimes d’euros par kWh

Catégorie : Manuel

Les bûches brûlent dans la chaudière. Les calories sont ensuite transmises aux radiateurs ou au plancher chauffant grâce au circuit de chauffage central.

Ce système peut également être associé à un ballon de stockage pour produire de l’eau chaude sanitaire.

L’avantage de cette solution est le coût très bon marché du combustible.

L’inconvénient est que cet appareil nécessite l’intervention de l’utilisateur pour pouvoir fonctionner.

Chaudières à granulés

Prix d’achat : 5 000 à 15 000 € (HT et hors pose)

Prix du combustible : 6 centimes d’euros par kWh

Catégorie : Automatique

C’est le même mode de fonctionnement que pour la chaudière à bûches, à ceci près que les combustibles sont des granulés.

L’avantage de cette alternative est qu’elle fonctionne en autonomie.

Chaudière à plaquette

Prix d’achat : 15 000 à 22 000 € (HT et hors pose)

Prix du combustible : 2,7 centimes d’euros par kWh

Catégorie : Automatique

La plaquette est réalisée avec des copeaux issus de l’exploitation forestière ou de la taille des arbres.

C’est un matériau très peu onéreux car les entreprises en tirent un bénéfice qui était jusque-là inexistant.

Notons que le volume global nécessaire pour les chaudières à bois (chaudière + stockage) est important. Cette solution est donc adaptée pour les maisons individuelles mais pas pour le logement collectif.

De nouveaux systèmes de chauffage au bois plus performants

Les foyers et cheminées ouvertes du parc ancien avaient un rendement d’environ 10 % alors que les nouveaux systèmes proposés sont plus performants, avec un rendement moyen d’environ 80%, pouvant parfois atteindre les 100%.

Par exemple, certains systèmes comportent un conduit échangeur qui permet de restituer les calories qui sont habituellement évacuées dans les fumées.

Cette performance accrue permet de faire du chauffage bois le mode de chauffage principal du logement.

Conclusion

Loin des cheminées d’antan, le chauffage bois est aujourd’hui une technologie moderne, fiable, économique et écologique. Les nouveaux appareils et systèmes permettent d’obtenir une bonne distribution de la chaleur et une température homogène dans l’ensemble du logement. Renseignez-vous pour trouver la solution la plus adaptée à vos besoins.

Laisser un commentaire