Chauffage géothermique, comment ça marche ?

Vous souhaitez vous chauffer tout en respectant l’environnement ? Le chauffage géothermique est peut-être la solution qu’il vous faut ! Pour en savoir plus sur les différentes options qui s’offrent à vous ainsi que leurs prix respectifs, poursuivez votre lecture 😉

chauffage geothermie

Chauffage géothermique : comment ça fonctionne ?

Même si vous habitez dans une région froide, le sol, lui, contient de la chaleur.

C’est cette énergie que rentabilise le chauffage géothermique.

En effet, il est constitué d’une pompe à chaleur (PAC) qui récupère les calories présentes naturellement sous la terre et les réutilise pour vos besoins domestiques.

La chaleur est ensuite redistribuée via des émetteurs qui peuvent être des radiateurs ou un plancher chauffant.

C’est une solution aussi écologique (elle utilise une énergie renouvelable) qu’économique (elle consomme bien moins d’énergie qu’elle n’en produit) mais sa mise en œuvre est assez onéreuse…

Combien coûte l’installation et l’entretien d’un chauffage géothermique ?

Une pompe à chaleur géothermique sur capteurs horizontaux, coûte entre 80 à 140€ du m2.

Sur capteurs verticaux comptez plutôt entre 150 et 190€ du m2.

Les prix prennent en compte la pose mais vous devrez toutefois y ajouter les frais d’entretien qui s’élèvent entre 100 et 300€ par an si vous souscrivez à un contrat avec votre installateur.

Mettez votre projet entre des mains expertes !

Pour mieux comprendre la différence entre les capteurs horizontaux et verticaux, poursuivez votre lecture !

Capteurs horizontaux ou verticaux ?

Pour extraire les calories présentes dans le sol, on utilise un fluide caloporteur. Celui-ci circule dans des tubes.

chauffage geothermie

Ces tubes peuvent être placés horizontalement (environ 80 cm sous terre) ou verticalement.

  • les capteurs verticaux sont plus performants mais ils sont plus complexes à mettre en place et les démarches à réaliser avant de commencer les travaux sont plus contraignantes. Ils présentent toutefois l’avantage de pouvoir être posés dans un espace restreint, contrairement aux capteurs horizontaux.
  • Les capteurs horizontaux sont moins coûteux car plus faciles à installer. Ils se heurtent toutefois à diverses contraintes : ils doivent être éloignés des arbres de plus de 2m et de 3m des fondations par exemple…

Pour vous faire votre propre idée, voici un tableau récapitulatif des avantages et des inconvénients de chaque solution :

Type de capteurs

Horizontaux

Verticaux

Points forts

Moins chers à l’achat. 

 

Installation rapide et facile.

Très rentable à l’usage. 

 

Peu être installé même sur un espace limité.

Points faibles

Contraintes liées à l’environnement (distances de sécurité à respecter). 

 

Nécessite un terrain suffisamment vaste.

Installation complexe et coûteuse

 

Démarches administratives contraignantes.

 

Maintenant que vous en savez plus sur la différence entre les capteurs verticaux et horizontaux, découvrez une 3e technique utilisée pour le chauffage géothermique.

Le cas des pompes à chaleur sur nappes ou aquathermie

Si vous possédez une nappe d’eau souterraine proche de votre habitation, cette solution est celle qu’il vous faut !

Il vous faut réaliser deux forages : un pour extraire la chaleur, l’autre pour évacuer l’eau vers la nappe.

Ces travaux sont complexes et donc assez coûteux : comptez entre 80 et 140€ par m2.

L’aquathermie est cependant un système très rentable, efficace et respectueux de l’environnement.

Avant de vous lancer dans l’installation d’un chauffage géothermique, consultez notre tableau ci-dessous : il vous expose les points forts et les points faibles de cette solution.

Avantages et inconvénients du chauffage géothermique

Les avantages:

  • Écologique : exploite une énergie renouvelable.
  • Économique : pour 1 kWh consommé, il en restitue 3 voire 4 !
  • Les capteurs étant enterrés, ils ne nuisent pas à l’harmonie du paysage.
  • L’installation nécessite très peu d’entretien.
  • Donne lieu à des subventions sous forme de réductions d’impôts (avec un professionnel qualifié RGE)

Les inconvénients:

  • Les travaux de mise en place sont complexes et onéreux.
  • Vous devrez vous plier à de nombreuses formalités administratives.
  • Votre terrain doit, selon le type d’installation, répondre à quelques critères (il doit être suffisamment vaste pour des capteurs horizontaux et ne pas comporter trop d’arbres par exemple).
  • Un chauffage géothermique doit être entretenu régulièrement.

Justement, il est temps de vous en dire plus sur l’entretien d’un chauffage de ce type.

Comment entretenir mon chauffage géothermique ?

Si le fluide frigorigène présent dans votre pompe à chaleur a une charge supérieure à 12 kW, il faut faire vérifier chaque année votre installation par un professionnel, de préférence RGE.

Lorsque ce dernier viendra poser et mettre en service votre nouveau chauffage, vous aurez la possibilité de souscrire à un contrat d’entretien. Ce contrat, qui coûte une centaine d’euros par an, stipule que l’installateur reviendra chaque année faire l’état des lieux du système. En cas de soucis, les frais de réparation ne vous seront pas facturés.

Il prêtera particulièrement attention aux éléments suivants :

  • La pression du module hydraulique
  • Le remplissage du circuit de chauffage avec de l’eau pure ou de l’eau glycolée

Tous les cinq ans, il est important de remplacer le fluide circulant dans vos émetteurs car il perd en efficacité au fil du temps.

Les capteurs quand à eux ne font l’objet d’aucun entretien. Toutefois, si votre pompe à chaleur fonctionne soudainement moins bien, il est possible que les capteurs aient été endommagés par un sol trop sablonneux par exemple et que leur liaison avec la pompe à chaleur en ait souffert. Vérifiez régulièrement que le coefficient de performance de l’appareil n’a pas diminué depuis son installation.

Bon à savoir : Si vous possédez une vieille pompe à chaleur géothermique, vous ne pouvez pas la détruire seul. Il faut faire appel à un professionnel car certains éléments qui la composent (comme le liquide frigorigène) ne peuvent être manipulés par des particuliers.

FAQ : Vos questions sur le chauffage géothermique

Peut-on installer un chauffage géothermique sur n’importe quel sol ?

La composition de certains sols n’est pas compatible avec l’installation d’un chauffage géothermique. C’est le cas de ceux qui comportent trop de sable ou qui sont rocheux. Non seulement ils rendent difficile le forage et l’installation des capteurs, mais encore ils ne permettent pas un transfert d’énergie suffisamment efficace pour que le système de chauffage soit performant.

Il est possible de réaliser des aménagements pour permettre l’installation sur n’importe quel sol mais cela risque de vous coûter très cher et il faudra toujours surveiller que le COP ne baisse pas.

La température du sous-sol varie-t-elle en fonction des saisons ?

En été, la température du sous-sol est évidemment plus élevée que lors des saisons froides et ne change pas pendant la nuit car la chaleur emmagasinée grâce aux rayons du soleil subsiste assez longtemps.

En revanche, en automne et surtout en hiver le tout refroidit lorsque la nuit tombe. Cela n’a toutefois pas d’impact notable sur l’efficacité de votre pompe à chaleur. Plus on s’enfonce dans le sol moins les variations de la température extérieure influent sur celle du sous-sol.

Nous avons vu que l’installation d’un tel système demandait de mener des démarches administratives : quelles sont-elles ?

Il faut commencer par consulter le PLU pour vous assurer que votre projet lui est conforme. 

  • Ensuite, s’il s’agit de capteurs horizontaux, il vous suffira de déposer en mairie une déclaration de travaux
  • Pour des capteurs verticaux en revanche, il faut faire une demande officielle auprès de la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et  de l’Environnement (DRIRE). Le dossier doit être déposé au moins un mois avant que ne commencent les travaux.

Puis-je faire des plantations à l’endroit où sont enterrés les capteurs ?

Alors qu’il est formellement interdit de planter des arbres à moins de 2 mètres, il est possible de faire pousser des massifs floraux ou des petits arbustes à proximité des capteurs. Toutefois, il faut garder en tête que les racines de ceux-ci ne doivent pas atteindre les capteurs sous peine de les abîmer ou, du moins, de nuire à leur fonctionnement.

Quelle est la durée de vie d’un chauffage géothermique ?

Bien entretenu l’installation peut durer une quarantaine d’années.

Vous en savez désormais plus sur le chauffage géothermique, son prix, ses atouts, ses points faibles et même son entretien…maintenant que vous avez fait votre choix, il est temps de contacter l’homme de la situation !

Où trouver un pro pour installer ce nouveau mode de chauffage ?

La mise en place d’un chauffage géothermique doit impérativement être encadrée par un géothermicien. Lui seul pourra repérer le meilleur emplacement pour réaliser l’installation. Il est également mieux équipé que vous pour effectuer les divers forages !

Nous vous proposons une mise en contact gratuite et sans engagement avec des professionnels compétents, proches de chez vous.

Pose réalisée dans les règles de l’art, résultat durable, service après vente de qualité…vous avez tout à y gagner 😉

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire