La faïence de salle de bain: prix, pose, avantages, devis…

La faïence pour salle de bains est un revêtement qui peut combler les attentes de bon nombre tant elle propose de choix.

Quels sont ses avantages et comment est-il possible de poser ce type de carrelage mural ? Des artisans vous éclairent !

Rate this post
Pas de commentaire

Qu’est-ce que la faïence ?

La faïence est un carrelage mural fin et émaillé dont l’épaisseur est généralement plus fine qu’un carrelage au sol.

Attention, il est à noter que la faïence ne se pose pas au sol, sa résistance n’est pas assez élevée pour une telle application.

Les avantages et inconvénients de la faïence

Les “pour”

Les “contre”

Présente une belle tenue au fil des années. Certaines faïences ont plus de 50 ans (le souci devenant alors qu’elles sont démodées au niveau de la couleur et que leurs joints sont à reprendre).

Résiste à l’eau et ne moisit pas (la faïence n’intègre pas d’élément végétal ou organique).

Offre une esthétique agréable et variée.

Les faïences sont en outre faciles à entretenir.

La pose doit être parfaitement réalisée, avec minutie (comme pour tout revêtement mural).

L’émail est un matériau fragile ne tolérant pas les chocs.

La mise en œuvre demeure plus technique qu’une peinture!

La faïence en rénovation

Le changement de joint d’un ancien carrelage

Pour la faïence, il existe plusieurs types de rénovation.

Dans certains cas, dégager les joints de carreaux sera une éventualité, une opération fastidieuse durant laquelle il faut s’armer de courage.

Marche à suivre

Si, avec un carrelage en pierre, il est possible d’utiliser une petite disqueuse avec un variateur afin de repasser un coup de disque et recreuser les joints, ce ne sera pas possible avec de la faïence. En effet, la disqueuse provoquerait trop de dégâts dans ce cas.

Dès lors, deux options se présentent :

  • S’il y a un peu d’espace entre le joint et le bord des carreaux, il est envisageable de réappliquer un mortier joint par-dessus. Il faudra, au préalable, décaper et dégraisser le joint existant.
  • S’il n’y a pas d’espace, il existe des crayons qui permettent de recolorer le joint. Cette autre technique permet alors de reblanchir un peu le joint ou de le colorer.

Poser de la faïence sur un carrelage existant

Une autre solution consiste à poser une nouvelle faïence par-dessus la précédente.

Pour ce faire, il sera important que le support soit parfaitement nettoyé et dégraissé. Des produits spécifiques sont disponibles pour cette étape tels que l’acétone notamment.

Ensuite, il existe aussi un mortier colle spécialement conçu pour poser du carrelage sur un autre carrelage.

La méthode d’encollage sera choisie selon la grandeur du carreau. Ainsi, plus le carreau est grand et plus il faudra se diriger vers du double encollage.

  • Par exemple, avec un carreau présentant des dimensions de type 20 x 20 cm, un simple encollage pourra suffire. Pour autant, certains professionnels ne prennent aucun risque et optent pour un double encollage depuis des dimensions en 20 x 20 cm.

Même si le mortier colle est censé être assorti d’un composant, il est courant que les pros ajoutent tout de même un primaire d’accrochage.

Recevez des devis présentés par des experts du bâtiment ! 🙂

Comment poser une faïence neuve ?

Pour commencer, quelques éléments seront à vérifier en amont.

Il faudra notamment s’assurer de la planéité de l’ensemble. A défaut, il sera indispensable de travailler au préalable pour amener une planéité acceptable sur le support. Par exemple, si la faïence existante n’offre pas cette surface plane, il faudra envisager sa dépose. Ensuite, il sera possible de travailler sur un support de type plâtre ou placo.

Dans certains cas, une plaque de placo peut aussi être installée en superposition afin d’avoir une surface plane.

Il est à noter que, dans une salle de bains, l’idéal sera de travailler avec du placo hydrofuge !

En présence de faïence existante, un enduit de lissage peut être compliqué, notamment au niveau de l’adhérence. Toutefois un tel enduit évite la dépose de la faïence.

Enfin, pour les joints, plus la pièce de destination sera humide et plus il faudra opter pour un mortier joint dédié aux pièces humides.

Les prix

Il est possible de trouver des faïences à tous les prix à partir de 7 € du m² (déconseillé car la qualité sera certainement moindre) à 15 ou 20 € par m². Et les prix peuvent monter à plus de 100 € du m².

Ensuite, le tarif est de 80 centimes le kilo pour un sac de mortier colle en poudre. Egalement vendu sous forme de pâte, le mortier colle est alors vendu en pot et coûte 1,60 € du kg. A noter que la consommation sera fonction de la méthode d’encollage choisie.

Au final, avec un budget de 15 € par m² de fourniture, le coût total avec la main d’œuvre sera autour de 70 € par m² posé.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire