Prix d’un faux plafond en placo et de son installation

Grace à sa facilité d’installation, le faux plafond en placo occupe aujourd’hui une place de choix dans la construction moderne.
Découvrez dans notre article le prix du faux plafond en placo, ses avantages incontestablement intéressants, sa pose et bien plus encore, on vous dit tout !

Rate this post
Pas de commentaire

Le faux plafond en placo

Le faux plafond est un élément de construction qui vient se positionner sous un plafond existant.

Le faux plafond en placo, ressemble en tout point à un plafond classique.

On l’utilise pour :

  • Doubler un plafond « abîmé » ;
  • Faire passer des câbles et/ou des gaines d’aération ;
  • Améliorer l’isolation thermique et acoustique ;
  • Mettre spot led ou une illumination design ;

Et pourquoi choisir le placo plutôt qu’une autre solution ?

Tout simplement, parce qu’il est économique, rapide et simple à installer.

Toutefois, comme tout plafond de doublage, il réduit la hauteur de plafond. De plus, il ne résiste pas toujours à l’humidité et aux « chocs » (à moins de choisir un placo adapté).

Après, le prix d’un faux plafond en placo est sans aucun doute sa meilleure arme, car il est de loin l’une des options d’aménagement pour plafonds les plus accessibles du marché.

Alors combien coûte un faux plafond en placo ?

Prix d’un faux plafond en placo hors pose

Le prix d’un faux plafond en placo se situe dans une fourchette comprise entre 6 et 30 euros du m2.

Pour comprendre la différence de prix entre un faux plafond et un autre, il faut préciser que le faux plafond en placo se divise en plusieurs éléments distincts, adaptés à deux types de plafond et qui donnent lieu à des tarifs différents.

Voici la liste de ces éléments, du type de plafond qui les concerne, et de leurs coûts respectifs 

Composants du faux plafond: plaque de plâtre, fourrure, suspentes..
Composants du faux plafond: plaque de plâtre, fourrure, suspentes..
Elément Type de plafond Prix (€)
Placo Autoportant et suspendu 2 à 15€ du m2
Fourrure Suspendu 0,5€ du mL
Suspente Suspendu 0,1-0,6€ l’unité
Rail Autoportant 0,5€ du mL
Montant Autoportant 0,5€ du mL
Isolant Autoportant et suspendu 7 à 10€ du m2

En plus de cela, le prix du placo peut expérimenter de très grandes variations car il existe plusieurs types de placo : standard, hydrofuge, phonique etc…

Cela étant dit, les prix que nous vous avons fournis jusqu’à présent ne concernent que l’achat des différents éléments qui composent un faux plafond en placo.

Si vous décidez de faire appel à un pro, il faudra comptabiliser des frais en plus, qui correspondent au frais de la pose.

Mais avant de parler du budget nécessaire pour engager un spécialiste, intéressons-nous de plus près aux différentes étapes de l’installation d’un faux plafond en placo.

Comment faire un faux plafond en placo

La pose d’un faux plafond en placo est rapide et relativement facile.

Toutefois, il existe deux méthodologies de pose différentes en fonction des deux types de faux plafonds que nous avons vus auparavant : le faux plafond autoportant et le faux plafond suspendu.

Le faux plafond autoportant

Des deux méthodes de pose, c’est la plus rapide à mettre en œuvre, car le faux plafond autoportant ne repose sur aucune structure de soutien, et doit sa stabilité à un simple et ingénieux système de supports sur les bords de la pièce.

Pour la pose de ce type de faux plafond il suffit de procéder comme il suit :

  1. Prise des mesures : prenez vos mesures soigneusement et plusieurs fois si nécessaire pour vous assurer d’effectuer les bonnes découpes.
  2. Installation des rails : fixez vos rails en vis-à-vis sur les côtés les plus longs de la pièce.
  3. Installation des montants : vissez perpendiculairement vos montants sur les rails. Les montants doivent être en vis-à-vis les uns par rapport aux autres.
  4. Pose du placo : posez votre première plaque de placo, vérifiez sa bonne stabilité, et faites de même pour le reste des plaques.
faux plafond autoportant
Pose d’un faux plafond autoportant

Le faux plafond suspendu

Le faux plafond suspendu est quant à lui légèrement plus compliqué à poser car il repose sur des suspentes de soutien couplée à une ossature préalablement fixée sur le plafond, mais il reste quand même rapide et assez simple à mettre en place.

La pose se déroule sur 4 grandes étapes :

  1. Fixation des suspentes : vissez les premières suspentes sur votre ossature à 10 cm du mur du fond, et procédez à la fixation du reste des suspentes en les espaçant de 60 cm.
  2. Pose des fourrures : découpez vos fourrures pour les ajuster à la longueur des lignes de suspentes, puis clipssez-les sur ces dernières de manière perpendiculaire.
  3. Isolation : découpez votre isolant à la bonne largeur et fourrez-le dans l’espace compris entre les solives de l’ossature et les fourrures.
  4. Pose du placo : fixez vos plaques en les vissant sur les solives et sur les fourrures. Commencez par un latéral, et continuez jusqu’à tapisser tout le plafond.

Remarque : en général, il faudra réaliser plusieurs découpes au niveau des plaques de placo, pour les ajuster aux dimensions du plafond.

pose plafond suspendu
Pose de plafond suspendu

La pose d’un faux plafond, qu’il soit suspendu ou autoportant est à la portée d’un bon bricoleur avec l’outillage et l’équipement de sécurité adéquats.

C’est une autre paire de manche si vous n‘êtes pas habiles de vos main, et dans ce cas il serait préférable de faire appel à un pro.

Si vous engagez un spécialiste, cela impliquera des frais qui ne sont pas négligeables, et nous vous proposons à ce juste titre de voir ensemble  quel est le budget que vous devez allouer à cette partie du chantier.

Le chiffrage de votre faux plafond en plafond est offert, demandez sans plus de délais le vôtre 😊 !

Prix de pose d’un faux plafond en placo

Il faut compter à peu près 10 à 15 euros par m2 pour vous assurer les services d’un plaquiste.

En pratique, il existe une grande disparité de devis, car le prix de l’installation d’un faux plafond en placo dépend essentiellement des facteurs suivants :

  • Taille du plafond : la dimension du faux plafond implique des efforts ainsi qu’un temps de travail spécifiques qui engendrent des devis différents.
  • La nature du chantier : la rénovation est liée à plusieurs travaux annexes comme la dépose d’un ancien faux plafond par exemple, elle coûte donc plus cher qu’une pose à neuf.
  • Isolation et luminaire : la pose d’un isolant ou de spots LED augmente le devis.
  • La géolocalisation du chantier : les prix du matériel et de la main d’œuvre sont beaucoup plus hauts dans les grandes villes.
  • Le tarif horaire du pro : les honoraires sont tout à fait aléatoires car chaque pro est libre de chiffrer ses services selon son propre gré.

Quel que soit le cas de figure, il est difficile de faire un calcul précis des frais nécessaires en prenant compte de toutes ces informations !

Le mieux que vous puissiez faire si vous voulez obtenir un chiffrage concis, est de demander des devis auprès des entreprises de votre région.

Trouver une entreprise pour poser un faux plafond de placo

Engager des spécialistes, bien que cela coûte cher,  est sans aucun doute l’une des meilleures idées possibles pour vous garantir une pose en bonne et due forme.

Au-delà d’un faux plafond en placo dument installé, vous pouvez bénéficier de plusieurs autres avantages, tels que :

  • Conseils et choix du meilleur modèle de placo pour votre faux plafond.
  • Chantier facile : vous n’aurez pas à sortir un seul outil, le plaquiste s’occupe de tout ;

Si vous souhaitez recevoir un chiffrage rapide et personnalisé,  vous pouvez contacter via notre plateforme des entreprises qualifiés auprès de chez vous, et obtenir un devis gratuit de votre chantier.

Laisser un commentaire