Isolation d’un appartement : prix et guide complet

Pour un confort de vie optimal, l’isolation d’un appartement est primordiale. Les travaux d’isolation sont donc importants, tant sur le plan thermique que phonique. Différentes solutions existent pour isoler un appartement comme il se doit. Nous faisons le point sur ces méthodes, selon les surfaces à isoler notamment.

Isolation maison

Isoler un appartement par l’intérieur

Il faut savoir qu’en copropriété, la meilleure solution pour isoler son logement consiste à mettre en place une isolation par l’intérieur. Il s’agit bien entendu de la méthode la plus simple pour gagner en confort thermique notamment. 

Cette technique est à privilégier, car elle ne demande aucun accord de la copropriété s’il n’y a aucune modification de l’aspect extérieur du bâtiment. De plus, c’est la solution la plus simple pour isoler son logement de manière individuelle, mais c’est également la moins onéreuse.

laine de verre isolation intérieureEn copropriété, la seconde option qui existe pour isoler son appartement est de réaliser une isolation thermique par l’extérieur. Cette méthode consiste en réalité à venir apposer une couche d’isolation à l’extérieur du logement, c’est-à-dire sur les façades de l’immeuble. C’est une solution très efficace, car elle offre de véritables performances aussi bien sur le plan thermique que phonique, mais c’est une technique collective. En effet, il faudra alors isoler l’intégralité du bâtiment. Cette solution nécessite donc l’accord de la copropriété, notamment pour débloquer les fonds nécessaires pour mener à bien les travaux, mais aussi un accord du service d’urbanisme de la commune. En effet, l’ITE modifiant l’aspect extérieur du bâtiment requiert une autorisation spécifique, qui plus est si la copropriété se trouve dans un secteur géographique protégé. Dans ce cas, c’est l’aval de l’architecte des bâtiments de France qu’il faudra avoir. Malgré le fait que ce soit la meilleure technique pour isoler son appartement, c’est une technique complexe à mettre en œuvre, coûteuse et pouvant ne pas être adaptée au bâtiment. 

Points forts et faibles d’une isolation d’appartement

Isoler son appartement apporte un certain nombre d’avantages, mais ces travaux s’accompagnent également de quelques désagréments.

En termes d’avantages, il est possible de citer : 

  • une amélioration des performances thermiques du logement 
  • une diminution de la facture d’énergie : les économies d’énergie réalisées peuvent en effet atteindre près de 25 % en fonction des travaux mis en place
  • un confort de vie amélioré : les nuisances sonores se font moins ressentir, absence de sensation de courants d’air
  • rapport qualité prix très intéressant
  • absence de condensation sur les parois froides
  • travaux assez simples à mettre en oeuvre

Toutefois, l’isolation d’un appartement apporte également quelques inconvénients à connaître avant de se lancer : 

  • une isolation intérieure entraîne automatiquement une réduction de l’espace habitable
  • les travaux d’isolation peuvent rendre difficilement vivable l’appartement : il est préférable que ce dernier soit vide de ses occupants et que les meubles soient rassemblés dans une autre pièce pendant la durée des travaux ou correctement protégés
  • isoler son appartement s’accompagne aussi par un changement de décoration intérieure, car il faudra mettre un revêtement de finition sur les surfaces isolées
  • réaliser des travaux d’isolation peut aussi nécessiter de faire quelques modifications en termes d’électricité

Comment procéder à l’isolation d’un appartement ?

Il faut savoir que, dans un appartement, différentes surfaces peuvent être isolées. Il est notamment question des zones suivantes : 

  • les surfaces vitrées : une mauvaise isolation de cette partie du logement peut être responsable de près de 15 % des déperditions de chaleur.
  • les murs : il est important de bien isoler les murs donnant sur l’extérieur pour de meilleures performances thermiques. Les murs de séparation avec les voisins et les parties communes pourront également être isolés pour renforcer ce gain de chaleur, mais surtout pour limiter les nuisances sonores.
  • les sols : isoler cette zone est intéressant, notamment lorsque l’appartement se trouve en rez-de-chaussée, au-dessus de parkings ou autres. Une isolation des planchers bas permet également de limiter la propagation des bruits.
  • les plafonds : la chaleur montant, l’isolation des plafonds ne doit pas non plus être négligée. De plus, c’est une isolation supplémentaire sur le plan acoustique.

Isoler les murs d’un appartement : les différentes solutions

Un des premiers postes auxquels il faudra s’attaquer lors d’une isolation d’appartement consiste en une isolation des murs. Pour ce faire, il faut savoir que 3 grandes techniques existent, à savoir : 

  • l’isolation par doublage collé : il s’agit en réalité d’une plaque de plâtre sur laquelle s’ajoute un isolant de type polystyrène expansé. Du mortier permet alors de coller cette plaque isolante directement sur le support. 
  • l’isolation sous ossature : cette méthode consiste à mettre en place, au préalable, une armature métallique. Elle se compose alors de rails posés à la verticale et à l’horizontale, formant ainsi un cadre au sein duquel il sera possible de venir installer un isolant qui sera ensuite recouvert par une plaque de plâtre qui sera alors vissée directement dans cette ossature. C’est une technique intéressante qui permet, lorsque c’est nécessaire, de faire passer l’électricité de façon totalement invisible.  
  • l’isolation sur lame d’air : il s’agit d’une technique particulièrement intéressante pour les murs qui présentent des traces d’humidité. Cela permet alors de laisser un vide d’environ 2 cm entre le mur et l’isolant, pour que l’humidité ne se propage pas à cette dernière et pour laisser le support respirer. Il suffit alors de mettre en place des tasseaux de bois dans le mur support afin de pouvoir venir y apposer les plaques de plâtre. 

Isolation des surfaces vitrées

Les fenêtres sont également un élément qui peut être responsable de grosses déperditions thermiques. Ainsi, pour limiter les ponts thermiques, il est important que cette zone soit correctement isolée. 

double vitrageL’environnement géographique dans lequel vous vous trouvez pourra déterminer le type de menuiseries vers lequel se tourner. En effet, dans une zone climatique froide ou bien si vous vous trouvez dans un environnement urbain très bruyant, il pourra être judicieux d’opter pour des vitrages en adéquation.

Généralement, un double vitrage classique est suffisant pour assurer de bonnes performances thermiques et phoniques. Toutefois, dans certains cas de figure, comme ceux évoqués juste avant, il peut être intéressant de se diriger vers un double vitrage à isolation renforcée, voire un triple vitrage.

Néanmoins, si vous envisagez de remplacer les fenêtres actuelles, il faut savoir que des autorisations sont nécessaires. En effet, cela pouvant entraîner une modification de l’aspect extérieur du bâtiment, il faudra obtenir l’aval du service urbanisme et de la copropriété, à moins que le modèle choisi soit le même que celui déjà existant, notamment en termes de coloris et de matériaux.

Isolation des sols

Isolation toit terrasseIsoler les sols de son appartement ou les planchers bas permet une atténuation des nuisances issus de l’étage inférieur, mais permet également de limiter les déperditions de chaleur. C’est une méthode particulièrement appréciée pour réduire les bruits aériens comme les bruits d’impacts.

Il existe des solutions relativement simples à mettre en oeuvre pour une isolation de cette surface, à savoir : 

  • l’installation de revêtements isolants par-dessus le revêtement déjà en place : dalles flottantes, moquettes, parquet, PVC, lino… Il est possible d’ajouter une couche isolante entre le revêtement déjà en place et le nouveau. 
  • réaliser une dalle flottante : ce sont des travaux plus conséquents, mais l’efficacité est meilleure et durable.

Isolation des plafonds

Un appartement avec une grande hauteur sous plafond ou bien des voisins bruyants à l’étage du dessus, nombreuses sont les raisons pouvant vous pousser à vouloir isoler les plafonds de votre appartement. Pour cela, 2 principales solutions s’offrent à vous : 

  • l’installation d’un faux plafond : aussi connu sous le nom de plafond suspendu, c’est une méthode souvent employée pour diminuer la hauteur sous plafond, mais également pour isoler cette zone. Un système de suspentes et d’ossature métallique permet de créer un espace vide entre le plafond existant et le nouveau. Cela permet d’insérer un isolant, ce dernier étant ensuite recouvert par des plaques de plâtre.
  • la mise en place d’une toile tendue : il s’agit d’une méthode plus ou moins complexe à mettre en place qui consiste à venir appliquer une toile au plafond. Cette dernière est chauffée ou peut se poser à froid selon la technique employée. Un isolant peut venir prendre place entre le plafond et la toile, de même que les réseaux d’électricité.

Les différents isolants

Le choix du matériau isolant nécessitera une certaine réflexion. Il sera avant tout question des performances recherchées, de la surface à isoler, de l’épaisseur souhaitée ou encore du budget alloué.

Ainsi, plusieurs solutions s’offrent à vous et vous sont décrites dans le tableau qui suit : 

Nature de l’isolant

Description

Exemples de matériaux

minéral

Il s’agit d’isolants qui se fabriquent à base de sable, de verre recyclé ou bien de basalte. Ils offrent une bonne résistance face au feu. Le rapport qualité/prix est très bon.

laine de verre, laine de roche, silice

naturel/biosourcé

Issus de matières animales, végétales ou provenant du recyclage, ce sont des matériaux très écologiques. Ce sont des isolants de plus en plus privilégiés. Leur conception ne demande que peu d’énergie. Leurs performances sont très bonnes.

laine de chanvre, de mouton, de lin, ouate de cellulose, fibre de bois, liège, plume de canard

synthétique

Ce sont des isolants peu écologiques, souvent composés à base de plastique, mais dont les performances sont véritablement reconnues. Ils sont imputrescibles et ont une durée de vie très bonne. Toutefois, ils ne sont pas ignifuges.

polystyrène expansé ou extrudé, polyuréthane

Prix des isolants pour un appartement

Lors de vos travaux d’isolation, il faudra faire le choix du matériau isolant à mettre en œuvre. Sachez que des différences sont notables entre les isolants en termes de performances, mais également en termes de prix. Voici quelques indications tarifaires à connaître en la matière : 

Nature de l’isolant Prix au m² en fourniture 
laine de verre 5 à 10 €
laine de roche 10 €
fibre de bois 15 à 20 €
liège 20 à 25 €
verre cellulaire 10 à 15 €
ouate de cellulose 10 à 20 €
laine de mouton 15 €
chanvre 20 €
polyuréthane 15 à 40 €
polystyrène 30 à 60 €

Prix d’une isolation d’appartement selon la surface à isoler

En fonction du type de surface que vous souhaitez isoler dans votre appartement, le prix de travaux différera. Le tableau qui suit recense les tarifs de ces divers travaux : 

Surface Type de travaux Prix au m² en fourniture et pose
mur isolation par doublage collé 50 à 80 €
isolation sur ossature 70 à 110 €
isolation sur lame d’air 40 à 70 €
sol mise en place d’un revêtement 30 à 80 € selon le matériau du revêtement
création d’une dalle flottante 25 à 50 €
plafond faux plafond 50 à 100 €
toile tendue 100 à 200 €
fenêtre double vitrage 150 à 180 € par m² (hors pose)
double vitrage à isolation renforcée 220 à 250 € par m² (hors pose)
triple vitrage 250 € par m² (hors pose)

FAQ

Existe-t-il des aides disponibles pour faire isoler un appartement ?

Oui. Comme pour tous travaux d’amélioration énergétique d’un logement, des subventions sont disponibles pour réduire le montant de ces investissements. Toutefois, il faudra veiller à faire réaliser les travaux par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et respecter les conditions de revenus notamment. 

Ainsi, si les conditions d’éligibilité sont respectées, il sera possible d’obtenir : 

  • une TVA réduite à 5.5 %
  • un éco prêt à taux zéro
  • Ma Prime Rénov’

En tant que locataire, existe-t-il quelques astuces pour améliorer l’isolation d’un appartement sans engager de travaux de rénovation ?

Il est vrai que, souvent, les locataires ne souhaitent pas investir de grosses sommes d’argent pour des travaux dans un logement qui ne leur appartient pas. Si le propriétaire ne souhaite pas engager de travaux énergétiques, sachez que quelques astuces simples à mettre en place et peu coûteuses existent et pourront tout de même vous permettre d’améliorer quelque peu votre confort de vie, que ce soit au niveau phonique comme thermique.

Voici donc quelques précieux conseils à mettre en application : 

  • mettre en place un boudin à la porte d’entrée pour éviter les courants d’air provenant des parties communes
  • installer des doubles rideaux, voire des rideaux isolants
  • placer des tapis au sol
  • accrocher des cadres aux murs
  • réaménager les pièces pour gagner en confort phonique
  • mettre en place des joints autour des fenêtres 
  • coller des films isolants sur les surfaces vitrées
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire