Les possibilités d’isolation du plancher du grenier

Le plancher est l’un des points de déperditions de chaleur d’un logement.

Dès lors, se pencher sur les possibilités d’isolation d’un plancher de grenier est une excellente idée qui pourra permettre, ensuite, de réaliser quelques économies d’énergie.

Nos artisans vous éclairent et vous guident sur ce sujet !

Les solutions d’isolation selon le type de grenier

Les solutions en termes d’isolation d’un plancher de grenier sont notamment fonction de l’utilisation faite de ce dernier.

PRix 1 PRix 2  
zer zer  
     
Array
(
    [mobile_table] => 1
    [two_header_rows] => 0
)
Array
(
    [0] => 
    [1] => 
    [2] => 
    [3] => 
    [class] => NativeElement ng-star-inserted
    [data-color] => dark
    [data-size] => xxsmall
    [data-weight] => normal
    [data-style] => normal
    [4] => data-line-break="false">two_header_rows=1
)

En effet, du simple grenier non aménagé à une surface aménagée, les attentes et contraintes ne sont pas les mêmes.

Types de grenier

Combles perdus
(grenier non aménagé)

Grenier aménagé

Les solutions

Le cas du grenier ne possédant pas de plancher :

  • l’isolant sera alors directement intégré entre les solives
  • il pourra s’agir d’isolant en rouleau, de PUR ou d’isolant en flocon

Le cas du grenier possédant un plancher :

  • l’isolant pourra alors être installé sur ce plancher (rouleaux, plaques)
  •  il faudra disposer d’un isolant avec pare-vapeur pour cette opération

L’isolant peut être installé sur ou sous le plancher.

Les différents isolants

Pour effectuer les travaux d’isolation du sol d’un grenier, il est alors possible de se tourner vers un certain nombre de matériaux :

Types d’isolant

Présentations

végétaux et animaux

Il existe des isolants réalisés à partir d’éléments de type végétal ou animal.

Dans ce cas, il sera question de laine de coton, de chanvre ou encore de fibres de bois pour les isolants végétaux et de plumes ou de laine de mouton dans le cas des isolants issus d’animaux.

Il sont écologiques. Aussi, certains de ces isolants offrent de bonnes performances sur le plan thermique.

minéraux

Dans la catégorie des isolants minéraux, il sera question de laine de verre, de laine de roche, etc.

Ces éléments sont performants tant sur le plan phonique que thermique. Ces sont les isolants les plus utilisés!

synthétiques

Dans la catégorie des isolants synthétiques, il est possible de citer les matériaux tels que le polystyrène.

Ces derniers offrent de belles capacités thermiques, par contre, ils ne sont pas très respectueux de l’environnement.

minces

Enfin, les isolants minces sont assortis de films réflecteurs ainsi que d’un séparateur.

Ces isolants ne sont pas recommandés, car ils affichent des performances souvent « optimistes » par rapport à la réalité.

Les matériaux isolants et leur conditionnement

Voici quelques exemples, parmi tant d’autres, d’isolants envisageables pour un plancher de grenier.

Types d’isolant

Présentations

Conditionnements

La laine de verre

Cet isolant est l’un des plus courants lorsqu’il est question d’isoler un grenier.

Facile à mettre en œuvre, elle s’avère très abordable en termes de budget.

  • en rouleaux
  • en vrac
  • en panneaux

La laine de roche

Variante de la laine de verre, la laine de roche est extraite de pierre et plus écologique.

La plupart du temps, elle est installée entre les chevrons.

  • en rouleaux
  • en vrac
  • en panneaux

Les plaques d’isolation

Les plaques sont très intéressantes si le souhait est de pouvoir marcher de manière ponctuelle sur le sol du grenier.

Affichant de belles performances en termes d’isolation thermique, ces plaques sont également moins épaisses que les laines de verre ou de roche, favorisant ainsi un certain gain de place.

en plaques

Le PUR

Rapide à mettre en œuvre, la mousse de polyuréthane est directement projetée sur les surfaces et permet de circuler dessus.

Lorsqu’elle gonfle, elle vient occuper le moindre interstice, permettant une isolation parfaite.

Cette solution, bien que plus onéreuse, se révèle très intéressante lorsque les combles sont difficiles à isoler (de multiples recoins, un grand nombre de chevrons…).

en mousse, en plaques

Le choix selon l’usage du grenier

Ensuite, selon que le plancher du grenier devra permettre ou non une circulation, les choix à opérer pourront être différents :

Types de plancher

Présentations

les planchers circulables

 

Les panneaux semi-rigides seront sélectionnés dans des dimensions légèrement plus généreuses que celles disponibles entre les lambourdes. En moyenne, il faudra ajouter 2 cm.

Ce surplus de largeur permettra de venir appuyer les panneaux sur les lambourdes, assurant ainsi un bon maintien et une pose simple.

Les panneaux seront ensuite recouverts du plancher permettant cette circulation.

Les panneaux rigides, quant à eux, seront parfaits en présence de planchers lourds.

A l’inverse des panneaux semi-rigides, ils devront présenter une largeur moindre que l’espace disponible entre les lambourdes.

Il faudra alors compléter l’isolation par une injection de PUR dans les espaces laissés vides.

les plancher non circulable

 

Les panneaux souples offrent une plus grande facilité de pose que les versions rigides ou semi-rigides.

La pose s’effectue par-dessus les gîtes.

Les flocons, enfin, permettent une mise en œuvre très facile également puisqu’ils seront simplement soufflés sur la surface à traiter venant remplir chaque interstice.

Le cas particulier de l’isolation de la trappe

Lorsque le grenier est accessible par une trappe, il sera important de lui offrir l’isolation adéquate afin de ne pas perdre le bénéfice de l’isolation du plancher.

Dès lors, il faut garder en tête que, pour cette trappe, il faudra placer un joint en mousse synthétique et opter pour un modèle de trappe disposant des épaisseurs d’isolant nécessaires.

L’importance du pare-vapeur

Un grenier n’étant pas un espace disposant d’un système de chauffage (à moins d’être aménagé), il devra impérativement être protégé par un film pare-vapeur.

Le pare-vapeur est alors installé sous l’isolant, de manière à ce que l’air chaud ne vienne pas créer de condensation dans l’isolant, une condensation qui risquerait de créer de sérieux désordres, dont notamment de l’humidité, puis de la moisissure. A terme, ces désordres amoindriraient la qualité de l’isolation.

Quel budget pour une isolation de plancher de grenier ?

Un professionnel s’appuiera sur de multiples critères pour estimer le prix de votre isolation, dont notamment :

  • les conditions d’accès au chantier
  • la solutions choisie
  • la surface à traiter
  • son coût de main d’œuvre

Dès lors, les tarifs peuvent être assez variables. Toutefois, il est possible de donner une fourchette. En effet, en moyenne, il faudra tabler sur une dépense de l’ordre de 10 à 20 € par m² pour un grenier non aménagé et entre 25 et 50 € le m² s’il est aménagé.

Les aides

Il est à noter que, lors de l’étude de votre chantier, il est aussi possible de définir les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

La plupart du temps, ces aides sont soumises à des critères d’éligibilité et visent les travaux en lien avec les améliorations énergétiques du logement dont fait clairement partie la mise en place d’une isolation.

Parmi ces aides il est donc possible de mettre en avant :

  • Le pacte énergie solidaire, soit l’isolation à 1 € qui est une aide accordée aux foyers afin d’isoler des combles non aménagés.
  • Le CITE ou la Prime Rénov, mais aussi les subventions de l’Anah permettant de financer une partie des travaux
  • La TVA réduite à 5.5 %
  • L’éco-prêt à taux 0
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire