La rénovation d’une maison des années 60 : prix et guide complet

Acheter une maison ancienne nécessite généralement la réalisation d’une rénovation partielle voire totale. En effet, les exigences structurelles ayant évoluées et les besoins en termes de confort s’étant nettement étoffés, de nombreux postes de travaux sont à prévoir. C’est le cas notamment de la maison des années 60 qui présente de multiples défis, surtout concernant l’isolation.

cloison maison

La maison des années 60 : présentation

Outre les couleurs parfois très vives dans les intérieurs sixties, la maison des années 60 se caractérise par une recherche d’espaces plus vastes mais aussi de clarté. Il est donc courant d’y retrouver de grandes ouvertures. Généralement, la maison des années 60 se caractérise par un certain confort de vie et une circulation bien pensée. Côté design, le style de maison années 60 est souvent surélevé avec un sous-sol complet et pourvue d’un toit à 4 pans. Les lignes sont épurées à l’extérieur pour laisser place à plus d’audace à l’intérieur avec des coloris flashy. Les sols en linoléum sont courants tout comme les dalles de céramiques colorées et le terrazzo.

Sur un aspect plus technique, depuis les années 50, le parpaing a pris une place très importante dans le domaine de la construction. Il est donc très probable qu’une maison construite dans les années 60 soit intégralement réalisée en parpaings, reposant sur un plancher hourdis. En outre, c’est une maison qui dispose d’une structure solide avec des matériaux dont l’inertie est encore aujourd’hui appréciable.

Ainsi, il est intéressant de se pencher sur la question d’une rénovation de maison année 60 qui offre de très bonnes bases !

Les principaux défis pour rénover une maison des années 60

Si la maison des années 60 présente un attrait particulier pour les acheteurs en raison de son bon rapport qualité/prix, il ne faut pas oublier qu’une rénovation reste nécessaire. Cette dernière aura naturellement un impact financier à prendre en considération dans le projet. 

Ce type de maison présente des failles qu’il faut prioriser pour garantir ensuite le confort des occupants. Voici donc la liste des principaux défis à relever dans votre rénovation : 

  • L’isolation
  • L’électricité
  • La ventilation
  • Le système de chauffage

En bref, la rénovation d’une telle maison demande un regard global. Il est donc nécessaire d’améliorer l’ensemble des points de vigilance cités. En plus de cela, il faudra se rapprocher du diagnostic technique de la maison afin de s’informer sur la présence ou non d’amiante et de plomb, matériaux couramment utilisés dans ces années.

Zoom sur l’isolation

Si à ce jour l’isolation est un poste phare et crucial dans les constructions neuves avec l’émergence de normes strictes sur le bâtiment, dans les années 60, il en était autrement. 

isolation mur interieurDans ces maisons, on retrouve une isolation thermique assez sommaire qui, en l’absence de rénovation depuis, s’est tassée à coup sûr ! Concernant l’isolation phonique, l’absence totale est à déplorer. Les maisons des années 60 sont en effet très mal isolées phoniquement, que ce soit depuis l’extérieur ou entre les pièces. 

Le vitrage revêt aussi une importance particulière. S’il est possible de retrouver du double vitrage, il est fort probable que celui-ci ne soit plus assez performant pour réduire vos coûts en énergie. 

On retiendra donc que la maison des années 60 doit être intégralement isolée sur l’ensemble de sa structure, du plancher au toit. Ces travaux restent réalisables. En effet, l’isolation des planchers pourra se faire par le sous-sol, couramment présent sur les constructions de ces années. L’enveloppe de la maison pourra être isolée par l’extérieur permettant aussi de redonner un coup de neuf à la façade. Les combles des maisons des années 60 sont rarement aménageables. Une isolation soufflée sera alors l’option de facilité ! Enfin, les menuiseries de cette décennie sont très souvent standards, réduisant donc le coût du remplacement.

Le tableau qui suit présente des tarifs indicatifs concernant l’isolation en rénovation d’une maison des années 60 : 

Poste de travaux Prix en fournitures et pose
Isolation du plancher (via le sous-sol) 20 à 40 € / m²
Isolation par l’extérieur 120 à 220 € / m²
Isolation des murs d’enceinte par l’intérieur + plâtrerie 40 à 120 € / m²
Isolation phonique 40 à 90 € / m²
Isolation des combles par soufflage 20 à 55 € / m²
Installation de 5 fenêtres, une porte d’entrée et une baie vitrée en aluminium double vitrage en dimensions standards 6 000 à 11 000 € tout inclus

Il est très important de porter une réelle attention sur l’isolation d’une maison des années 60 en mettant le prix nécessaire pour permettre une bonne durée de vie de la structure mais aussi le confort des occupants en supprimant les problèmes acoustiques mais aussi d’étanchéité à l’air.

Un système électrique obsolète

La rénovation électrique d’une maison des années 60 constitue un autre poste important dans le processus global de modernisation. Les systèmes électriques de cette époque peuvent être obsolètes, ne répondant pas aux normes actuelles de sécurité. 

Afin de garantir la sécurité des occupants et de s’aligner sur les exigences contemporaines, il est souvent nécessaire d’entreprendre une mise à jour complète du réseau électrique. Cela implique le remplacement des câbles, l’installation de disjoncteurs différentiels lors de la mise aux normes complète du tableau électrique et l’intégration de prises et interrupteurs conformes aux normes avec, la présence de la terre dans tout le circuit de la maison. 

Parfois, les maisons des années 60 peuvent également nécessiter une augmentation de la capacité électrique pour répondre aux besoins modernes. La rénovation électrique offre non seulement une amélioration fondamentale en termes de sécurité, mais elle permet également d’intégrer des technologies intelligentes, contribuant ainsi à rendre la maison plus fonctionnelle et connectée à l’ère contemporaine. La révision de l’électricité est en effet le moment opportun pour penser à l’installation de volets roulants, de portails électriques ou encore de systèmes de domotique. 

Pour une rénovation complète de l’électricité d’une maison de 100 m² incluant la mise à la terre, le remplacement de tous les circuits sous gaine et en saignée ainsi que l’installation d’un tableau électrique neuf, comptez un budget d’au moins 8 000 €.

La VMC, l’indispensable pour le confort

Les maisons des années 60 étaient peu étanches à l’air, créant ainsi des courants d’air peu confortables dans la maison mais qui permettaient aussi de ventiler les lieux d’une manière, certes, médiocre.

L’isolation complète de la maison et l’étanchéification de cette dernière doit être accompagnée de l’installation d’une VMC. Cet équipement assure le renouvellement de l’air de la maison. 

Le système de VMC évacue l’air vicié présent à l’intérieur et diffuse un air neuf et sain provenant de l’extérieur. Le flux d’air permet ainsi d’éliminer les polluants de l’air et d’éviter l’accumulation d’humidité, néfaste pour le bâtiment mais aussi pour la santé des habitants. 

Concernant le prix, on observe généralement : 

  • Un budget de 700 à 2 000 € pour la VMC simple flux
  • Entre 1 500 et 4 000 € pour un modèle double flux qui diffuse un air neuf à température ambiante à l’intérieur évitant ainsi de rafraîchir les pièces.

Le prix d’une VMC dépend donc du type de fonctionnement choisi mais aussi de la surface à ventiler. Plus la maison est grande et plus le système devra être performant avec un nombre supérieur de bouches d’aération dans la maison. Ces dernières seront placées en priorité dans les pièces qui émettent le plus d’humidité, de pollution et d’odeurs comme la cuisine, les salles de bains et les toilettes.

Un nouveau système de chauffage 

La mise à jour du système de chauffage représente un aspect primordial de la rénovation d’une maison des années 60, particulièrement lorsque celle-ci est équipée d’une chaudière au fioul comme la plupart des bâtiments de la décennie. Face aux impératifs de durabilité et d’efficacité énergétique, les propriétaires peuvent envisager diverses alternatives pour remplacer ce système vieillissant.

Une option écologique qui gagne en popularité est la conversion vers une chaudière à pellets. Utilisant des granulés de bois comme source de combustible, ce choix offre une alternative renouvelable et respectueuse de l’environnement par rapport au fioul. Outre son impact positif sur l’empreinte carbone, une chaudière à pellets peut également générer des économies à long terme, tout en maintenant le confort thermique de la maison.

Une autre voie à explorer est l’adoption d’une pompe à chaleur. En exploitant les ressources naturelles, telles que l’air, l’eau ou la terre, une pompe à chaleur extrait la chaleur de l’environnement pour chauffer la maison de manière efficace. Cette option offre non seulement une solution durable mais également une réduction significative des coûts énergétiques à moyen et long terme.

Par ailleurs, la pose d’un poêle à bois peut être une alternative attrayante sur le plan esthétique, tout en offrant une source de chaleur authentique. Les poêles à bois, qu’ils soient à bûches ou granulés, allient design élégant et performances thermiques, créant une atmosphère chaleureuse tout en respectant l’environnement.

Le choix du nouveau système de chauffage s’intègre donc dans une démarche visant à aligner la maison sur des normes modernes, tant en termes de confort que de critères environnementaux. Il faut toutefois noter qu’un système de chauffage ne sera performant uniquement s’il est installé dans une maison bien isolée et ventilée. La rénovation globale est donc importante.

Des aides pour rénover

La rénovation d’une maison des années 60 peut souvent être facilitée grâce aux différentes aides gouvernementales disponibles. Parmi celles-ci, MaPrimeRénov’ se positionne comme le levier principal. Cette incitation financière encourage les propriétaires à entreprendre des travaux visant à améliorer la performance énergétique de leur logement, couvrant ainsi une partie significative des coûts associés à des projets tels que l’isolation thermique, le remplacement de systèmes de chauffage, ou encore la mise en place de solutions de ventilation plus efficaces. Accordée sous conditions de ressources, cette aide centralisée permet aussi un accompagnement par des experts afin de disposer de conseils avisés pour réduire votre impact environnemental mais aussi vos factures d’énergies.

Il sera aussi possible de cumuler cette aide avec la TVA à taux réduit ou encore les primes “Coup de pouce énergie”.

FAQ

Comment savoir si ma maison est des années 60 si je n’ai pas sa date de construction ?

Les maisons des années 60 se caractérisent par des lignes épurées, des formes géométriques simples, l’utilisation de matériaux tels que le béton, le bois et des détails architecturaux novateurs. Nombreuses sont surélevées disposant ainsi d’un sous-sol semi-enterré.

Pourquoi la rénovation d’une maison des années 60 est-elle particulière ?

La rénovation de ces maisons présente des défis en raison de leur âge avancé. Il convient de remettre ces maisons aux goûts du jour esthétiquement parlant mais surtout sur les caractéristiques techniques afin de viser une diminution significative de leur consommation d’énergie en améliorant leur confort de vie.

Quels sont les principaux défis liés à la rénovation électrique ?

Les systèmes électriques des années 60 sont obsolètes et nécessitent une réfection totale. Il faudra alors réaliser des modifications majeures en réalisant des tranchées (saignées) dans les murs afin de remplacer les câbles par des nouveaux en profitant pour y installer aussi la terre. Le tableau aussi sera à refaire intégralement.

Quels sont les avantages d’opter pour une pompe à chaleur lors de la rénovation du chauffage ?

Les PAC sont des équipements de production de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire qui emploient une énergie renouvelable. Elles contribuent à réduire l’empreinte carbone tout en maintenant le confort thermique.

Changer de chauffage est-il suffisant pour faire des économies ?

Non ! Installer une pompe à chaleur ou une chaudière à pellets dans une passoire thermique ne sert à rien. Il convient de penser un chantier global pour avoir de réels effets sur vos factures, votre confort mais aussi l’environnement.

Comment connaître les points importants à rénover dans ma maison des années 60 ?

Si vous venez d’acheter, les anciens propriétaires ont eu l’obligation de réaliser un diagnostic de performances énergétiques, voire un audit énergétique pour la vente. Référez-vous à ce document qui explique les différents postes de travaux à prévoir.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Ces informations servent à Constructeur Travaux et à nos partenaires de confiance pour vous contacter et traiter votre demande.
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire