Le garage en bois de 30 m2 : prix et guide complet

Faire construire un garage en bois de 30 m² entraîne un minimum de réflexion en amont. Quel est le besoin exact ? Quelles seront les dimensions ? Quelle méthode de construction doit être retenue ? Quelles essences de bois choisir ? Quelles options prendre, aussi, pour la toiture de ce garage ? Sera-t-il isolé ou non ? Les questions sont nombreuses et nous allons vous aider à y répondre.

ossature bois garage

Le détail du prix d’un garage en bois de 30 m²

Faire construire un garage en bois de 30 m² demande tout d’abord d’étudier les coûts. En effet, il faut que votre projet puisse être réalisé dans le respect de votre budget. Ainsi, vous pouvez déjà noter que le prix d’un tel garage oscillera entre 1 200 et 12 000 € en moyenne. 

Bien entendu, ce prix sera variable selon le type de construction, mais aussi les essences de bois retenues et les éventuelles options (électricité, plomberie, isolation, ouvertures motorisées…).

Concernant le type de construction, voici ce qu’il est possible de trouver sur le marché :

Types de construction de garage en bois Prix en fourniture pour 30 m²
Garage préfabriqué en kit modèle standard à partir de 3 000 €
modèle sur-mesure 4 500 à 12 000 €
Carport  carport adossé à la maison 1 200 à 3 000 €
carport autoportant 2 100 à 6 000 €
Garage ossature bois 4 500 et 11 250 €

Concernant la main d’œuvre, si vous confiez la mission à un maçon, ce dernier pourra présenter un devis de l’ordre de 50 € par m², soit un coût supplémentaire de 1 500 €. 

Calcul complet du prix d’un garage ossature bois : exemple

Dans notre exemple de chiffrage pour un garage en bois de 30 m², nous optons pour une conception en 5 x 6 x 2,70 mètres. Le garage en ossature bois est installé sur une dalle en béton armé.

En moyenne, cette création de garage demandera un budget compris entre 10 600 et 13 000 €.

Travaux à prévoir

Présentations

Prix moyens pour 30 m²

Le décapage du terrain

Afin d’accueillir le futur garage sur une bonne base, il est d’abord nécessaire de prévoir le décapage de la surface concernée. Cela consiste à retirer la couche végétale, soit le grattage du sol sur une épaisseur de 20 cm. En termes de coût, cela revient à 2,80 € par m3 (hors enlèvement de la terre qui est alors stockée sur le lieu du chantier).

Pour connaître le volume en m3, voici le calcul à réaliser : 0,2 x (5 x 6) = 6 m3

autour de 17 €

Le terrassement

Le terrassement, quant à lui, consiste à décaper la terre et à effectuer une fouille en rigole (tranchée). Ce type de travaux se réalise le plus souvent à l’aide d’une pelleteuse. Toutefois, le travail peut aussi être fait à la main pour les plus courageux…

Dans le cas d’une intervention mécanique (pelleteuse), le coût à prévoir (pour le décapage, la tranchée des fondations et le stockage de la terre) est alors de 5,90 € par m3.

En pratique, pour calculer le volume de la tranchée des fouilles en rigole pour réaliser les fondations d’un garage en 5 × 6 m, les informations et calculs suivants seront à prendre en compte :

– profondeur : 60 cm, soit 0,6 m 

– largeur : 50 cm, soit 0,5 m 

– longueur de la périphérie = (5 + 6) x 2 = 22 mètres linéaires

Le cubage à prévoir est donc de 22 x 0,5 x 0,6 soit 6,6 m3. 

autour de 39 €

La réalisation des fondations

Pour les fondations, il est indispensable de couler du béton dans les fouilles en rigole. Cette opération représente une dépense de l’ordre de 135 € par m3. Dans notre cas, le cubage nécessaire sera le suivant : 22 x 0,5 x 0,4 = 4,4 m3.

Par ailleurs, il faut aussi prévoir un ferraillage adapté dans les fouilles, ce qui ajoute un coût de l’ordre de 26 € par mètre linéaire.

Le calcul complet, ferraillage plus fondations est alors le suivant :

– le coulage du béton : 4,4 x 135 = 594 €

– le ferraillage : 22 x 26 = 572 €

1 166 €

La création du mur de soubassement en parpaings

Les opérations de création d’un mur de soubassement, de 20 à 40 cm de hauteur selon la nature du sol, seront, ici, effectuées à l’aide de parpaings de 20 (soit des parpaings présentant les dimensions suivantes : 20 x 20 x 50). La dépense sur ce poste est ainsi de 51 € par m².

Pour le calcul, nous conservons la même périphérie que précédemment, à savoir 22 mètres linéaires.

Le calcul est ainsi de : 51 x 22 x hauteur.

autour de 225 à 449 €

Le remblaiement en calcaire

Concernant le remblaiement en calcaire, l’objectif est de combler la partie en sous œuvre. Généralement, le travail sera réalisé avec une pelleteuse.

En termes de coût, il faut prévoir 55 € par m3 sachant que ce prix englobe la fourniture du calcaire, mais aussi la location de pelleteuse et son maniement.

Pour le calcul, il faudra appliquer la base suivante : 5 x 6 x (0,2 m à 0,3 m) = 6 à 9 m3 

330 à 495 €

Le coulage de la dalle en béton

Dans le cas d’un garage en ossature bois, il sera nécessaire de prévoir une dalle béton de 12 cm d’épaisseur sachant que, pour 1 m², la dépense est alors de 29 €.

Mais cette dalle devra aussi embarquer d’autres dépenses telles qu’un ferraillage adapté (à savoir un treillis soudé) et la pose d’un film polyane.

Voici, alors, les calculs à réaliser pour connaître le coût global de cette prestation :

– dalle béton : 30 x 29 € = 870 €

– film polyane : 30 x 4 € = 120 €

– treillis soudé : 30 x (1,30 € à 3,80 €) : 39 à 114 €

1 029 à 1 104 €

La pose de l’ossature bois

Afin de connaître la dépense à venir pour monter les murs en ossature bois, il est nécessaire, en amont, de calculer la surface. Pour ce faire, il convient de multiplier la périphérie par la hauteur, soit 22 x 2,70.

Pour le montage, il faudra également prévoir les postes de dépense suivants pour 1 m² :

– la quincaillerie : 7 € 

– les pannes : 17 € 

– les planches d’OSB (en 1,2 cm) : 6 € 

– le pare vapeur : 1,2 € 

D’autres postes se chiffrent, quant à eux, en mètre linéaire :

– la bande d’arase : 2,5 € 

– la ceinture périphérique en bois : 12 €

Selon les cas, il faudra enfin prévoir une isolation :

– l’isolant en passes croisées : 20 € par m²

Au total, il faudra donc prévoir une dépense de l’ordre de 70 €, environ, par m².

autour de 2 100 €

La réalisation de la charpente

Un garage aura également besoin de son toit. Cela commence par la pose d’une charpente en bois (soit des pannes, des chevrons et des liteaux).

Voici comment en déterminer le coût global :

– pannes en 8/18 : autour de 6 € par mètre linéaire

– chevrons en 6/8 : 3 € par mètre linéaire

– liteaux : 0,9 € par mètre linéaire

Pour les pannes et les chevrons, en moyenne, il faut prévoir 3 mètres linéaires de bois pour 1 m². Concernant les liteaux, il faudra 4,5 mètres linéaires de bois pour 1 m².

autour de 930 €

La couverture

Concernant la couverture, le garage pourra notamment être protégé par des tuiles. Avec un modèle au format grand moule, par exemple, le budget à prévoir sera de l’ordre de 24 € par m².

En termes de chiffrage, il faudra alors réaliser le calcul suivant :

– surface extérieure du garage : 5 × 6 = 30 m²

– ajout des débords de toit (30 cm)

La surface totale de la couverture sera ainsi de 33,39 m².

Mais il faudra également appliquer un coefficient complémentaire en lien avec la pente du toit. Ce coefficient, pour un toit en tuile, est de 1,2. Dès lors, la surface totale de couverture à prévoir est de : 33,39 x 1,2 = 40,07 m².

autour de 962 €

La réalisation de l’enveloppe extérieure

Pour terminer, un garage en ossature bois peut parfois recevoir, aussi, un habillage extérieur. Cet habillage, pour rester dans l’esprit du garage en bois, peut être réalisé en bois, selon différentes essences.

Un habillage en lame de sapin de 2,7 cm d’épaisseur représentera alors une dépense de l’ordre de 32 € par m². Cette dépense comprend aussi les contre-liteaux. Avec des essences de bois de plus haut de gamme, le coût peut vite grimper et atteindre des prix autour de 60 € par m².

Pour le calcul de la surface à couvrir, il faudra reprendre la périphérie par la hauteur, soit 22 x 2,70 = 59,4 m².

autour de 1 900 à 3 564 € sur base des exemples donnés

Les différentes constructions de garages en bois

Créer un garage en bois peut se faire, donc, selon différentes techniques de montage. Ainsi, voici ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Le garage en bois préfabriqué en kit

Lorsqu’il est préfabriqué en kit, le garage bois est conçu en usine, le plus souvent selon des dimensions standards. Toutefois, certains fabricants peuvent aussi proposer des versions sur-mesure en sortie d’usine. Cette technique permet de réduire considérablement le temps de conception et d’installation du garage. En effet, les différents éléments du garage sont livrés prêts à assembler. Au final, à l’instar d’un meuble, le garage en kit se construit sur base d’un plan détaillé. 

La carport en bois

Le carport en bois est un autre type d’abri pour voiture. Ce dernier est totalement ouvert, à savoir sans aucun mur ni porte de garage. Fait de poteaux de soutien et d’une toiture, le rôle du carport est simplement d’abriter le véhicule.

Le garage en ossature bois

Le garage en ossature bois, quant à lui, est fait de pièces de bois (poutres, madriers…) devant être assemblées entre elles. L’ossature bois peut être pensée selon trois modes :

Type de conception

Présentations

Industrielle

Certains fabricants sont spécialisés dans la création industrielle d’ossatures en bois. Ces ossatures peuvent être destinées à différentes constructions, dont celle d’un garage.

Dès lors, il est question de commander un garage sur-mesure auprès de ce professionnel qui, au préalable, fera intervenir une équipe pour prendre les mesures de la future construction. Sur base de ces mesures, l’entreprise assure la fabrication des différentes pièces de bois qu’il faudra ensuite finir d’assembler sur le lieu du chantier.

Généralement, l’ossature est livrée avec son plan d’assemblage et, selon les cas, son isolation et son pare vapeur.

En kit

Une autre solution est d’opter pour une version en kit. Celle-ci peut être trouvée auprès d’un vendeur spécialisé dans ce domaine. Là encore, pour le montage, il suffit de s’en remettre aux plans détaillés fournis. 

En auto construction

Enfin, pour les bricoleurs aguerris, il est encore possible d’opter pour l’auto construction. Dans ce cas, charge à vous de créer votre plan, d’acheter les fournitures nécessaires et d’effectuer la construction, pièce par pièce, de votre garage. 

Accolé ou indépendant : quel garage en bois construire ?

Pour installer un garage en bois de 30 m², il est possible d’opter pour l’une des deux options suivantes :

  • Le garage en bois accolé à la maison : Avec une telle conception, l’atout majeur est de permettre une liaison directe entre le garage et le logement, sans avoir à passer par l’extérieur. En effet, une porte de service peut permettre une telle circulation entre les deux espaces. Un autre atout de cette solution est qu’elle permet de retirer un pan de mur, et donc de réduire le besoin en matériaux et en temps de mise en œuvre. Toutefois, ainsi adossé au logement, les éventuelles nuisances sonores du garage peuvent perturber les occupants.
  • Le garage bois indépendant : Dans cette autre configuration, les nuisances sonores sont totalement éliminées. Par contre, il faudra systématiquement passer par l’extérieur, utiliser plus de matériaux pour la construction. De plus, il sera indispensable que la surface de votre terrain puisse accueillir convenablement cette nouvelle construction.

Les frais annexes

Des frais annexes peuvent venir s’ajouter. En effet, il faudra parfois prévoir des travaux en électricité et en plomberie pour achever d’équiper votre garage en bois selon vos attentes.

L’électricité sera souvent nécessaire, ne serait-ce que pour avoir un point de lumière et une prise électrique pour brancher l’aspirateur ou recharger la voiture.

La plomberie, elle, pourra être souhaitée si le garage embarque un espace atelier ou buanderie. D’ailleurs, les évacuations associées devront également être pensées.

Voici une idée des dépenses en la matière :

Postes de dépense Prix
Travaux d’électricité prise de courant 50 à 100 €
point de lumière 50 à 100 €
interrupteur 60 à 80 €
boîte de dérivation 50 €
câble avec gaine 100 € par ml
Travaux de plomberie réseaux d’alimentation en eau 45 € par ml
réseaux d’évacuation des eaux usées grises 50 € par ml
lavabo 340 à 660 €

Les démarches administratives pour un garage de 30 m²

Sur une zone de PLU (Plan Local d’Urbanisme), une simple déclaration préalable de travaux peut être suffisante pour construire un garage. La condition est qu’il ne dépasse pas les 40 m² de surface.

Par contre en dehors de cette zone, ou s’il s’agit d’une construction accolée portant la surface totale à plus de 150 m², un permis de construire sera indispensable.

Par ailleurs, dans certains secteurs, il faudra aussi obtenir l’accord d’un architecte des Bâtiments de France (zone protégée) ou observer le règlement de lotissement.

Dans tous les cas, il est préférable de bien prendre les informations en amont car, en cas de non-respect, il peut être demandé de détruire le garage.

FAQ

Comment est-il possible de construire un garage en bois de 30 m² sans permis de construire ?

Pour obtenir le droit de faire construire un garage de 30 m² sans permis de construire, il faut respecter une condition, à savoir être situé sur une zone régie par un Plan Local d’Urbanisme (PLU). Dans ce cas, il est possible de faire une simple déclaration de travaux pour toute construction jusqu’à 40 m². Attention, toutefois, cette nouvelle construction, si elle est accolée à l’habitation, ne devra pas porter la surface totale à plus de 150 m².

J’aimerais pouvoir faire l’économie d’un pan de mur pour mon garage en l’accolant directement au mur mitoyen avec la propriété voisine. Est-ce que j’en ai le droit ?

Selon les articles du Code civil, il est en effet possible de construire en limite de propriété. Il reste cependant important de prévenir votre voisin et de recueillir son accord écrit avant de vous lancer dans les travaux. Si toutefois ce voisin décidait de refuser votre projet, vous pourriez alors vous en remettre, là encore, au Code civil, et plus précisément à son article 662 qui stipule que “L’un des voisins ne peut pratiquer dans le corps d’un mur mitoyen aucun enfoncement, ni y appliquer ou appuyer aucun ouvrage sans le consentement de l’autre, ou sans avoir, à son refus, fait régler par experts les moyens nécessaires pour que le nouvel ouvrage ne soit pas nuisible aux droits de l’autre.”

Pourquoi opter pour le bois pour construire un garage ?

Il existe un certain nombre d’avantages à faire construire un garage en bois. Un des premiers est que le bois est un matériau 100 % recyclable et qu’il est issu de forêts éco-responsables, respectueux de l’environnement. Selon les essences retenues, il peut également proposer un matériau assez abordable sur le plan économique. Ensuite, le bois permet de monter facilement et rapidement votre garage. Le bois est aussi robuste, assez léger et peut permettre de faire évoluer la construction si besoin. Enfin, le bois est naturellement isolant, ce qui peut être un autre atout, notamment dans le cas d’un garage accolé à la maison.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire