La maison passive : championne de l’éco-construction!

Soucieux du bien-être de votre planète vous souhaitez réduire vos dépenses énergétiques ? La maison passive est faite pour vous ! Découvrez avec nous ce mode d’habitat écologique…

Rate this post
Pas de commentaire

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

La maison passive est une habitation qui présente une très faible consommation d’énergie.

Pour maîtriser au mieux la thermique de l’habitat, la maison passive:

  1. Utilise les rayons du soleil comme source d’énergie;
  2. Est très bien isolée (triple vitrages, murs et toit renforcés…) ce qui lui permet été comme hiver d’offrir à ses habitants une température intérieure confortable;
  3. Utilise un système de ventilation (VMC à double flux), pour réguler l’air intérieur en le purifiant et en le réchauffant.
  4. Est étanche ce qui permet d’éviter les déperditions d’énergie.

Pour résumer, la maison passive est très économe en énergie, grâce à une construction optimisée.

Le saviez-vous?

Dans le barème du diagnostic de performance énergétique (DPE), l’habitat passif donne lieu à une notation « A »

Plus particulièrement, la maison passive se caractérise par une consommation d’énergie inférieure à 30  kWhep/m²/an.

Cette consommation inclue le chauffage, le refroidissement, et la production d’eau chaude.

Si la maison passive est définie par une « consommation seuil » (30 kWh par m2 par an), certains labels vont encore plus loin en définissant des « standard ».Voyons ce qu’il en est.

Certifications et labels, qu’en est-il ?

Plusieurs certifications valident la construction des maisons passives.

L’une d’elle est établie par l’association « La Maison Passive France ».

Pour l’obtenir, votre habitation doit répondre à des critères bien précis.

Les critères établis par « La Maison Passive France »

certificat basse consommationLa certification initiale est celle du « Bâtiment Passif Classique ». Pour posséder ce label, 4 critères :

  1. Votre logement ne doit pas nécessiter de plus de 15 kWh de chauffage par m² et par an.
  2. Il ne doit pas consommer plus de 120 kWh d’énergie primaire par m² et par an.
  3. Son enveloppe doit être très étanche
  4. En 1 an, il ne doit pas surchauffer pendant plus de 10% des heures (on considère qu’il y a surchauffe quand la température dépasse 25°C).

Il existe deux autres labels, encore plus exigeants.

Pour y prétendre, votre maison devra produire beaucoup d’énergie par rapport à son emprise au sol : au moins 60 kWh par mètre carré et par an pour le label «Bâtiment Passif Plus », et au moins 120 kWh pour le « Bâtiment Passif Premium ».

Enfin, le label le moins contraignant est le « BaSE » (Bâtiment Sobre en Energie) : ses critères sont les mêmes que pour le « Bâtiment Passif Classique » mais avec quelques adoucissements : 30 kWh pour le chauffage au lieu de 15, et une étanchéité moindre.

Les autres organismes de certification

En dehors de « La Maison Passive France », d’autres organismes attribuent également des certificats d’énergies.

Parmi-eux, les plus connus sont: Minergie, Passivhaus, ou encore, le Label Effinergie.

Bilan

certificat energétique

Pour résumer, les maisons passives font l’objet de certifications établies par différents organismes.

Au niveau de l’Etat – a en croire le barème du DPE – la maison passive se définit par une consommation en dessous de 30 Kwhep/m2/an.

Après, les organismes peuvent fixer des barèmes encore plus stricts pour valider l’efficacité énergétique d’une maison.

Tout en sachant qu’au-delà d’un certain seuil, la maison passe en « énergie positive » (elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme)!

Maintenant que vous y voyez plus clair sur les labels, passons aux avantages et inconvénients d’une maison passive. Peut-être cette partie vous aidera-t-elle à consolider votre choix.

Découvrez quelles aides vous pouvez obtenir pour votre projet de maison passive 🙂

LA maison idéale ? Avantages et inconvénients de l’habitat passif

La maison passive présente bien des avantages :

  • Respect de l’environnement
  • Confort : pas de courants d’air et température stable tout au long de l’année
  • Salubrité : le système de ventilation filtre l’air, l’atmosphère intérieure n’est donc pas polluée
  • Economie : la maison passive est très rentable (réduction de l’utilisation du chauffage de 90% par rapport à un logement classique)

En revanche,

  • Sa construction coûte de 15 à 25% plus cher que celle d’une maison classique.
  • Elle nécessite l’acquisition d’un terrain bien particulier, sans trop de végétation ni rien qui puisse lui faire de l’ombre, avec une bonne exposition au soleil tout au long de l’année (orientation plein sud de préférence), il est donc presque impossible de construire une maison passive en ville.
  • Il est difficile de trouver des professionnels compétents dans ce domaine (il existe encore trop peu de formations).

Si la maison passive est plus cher qu’une maison ordinaire, il est bon de s’intéresser cette fois ci à son prix.

Une maison passive, oui, mais à quel prix ?

Une maison passive coûte de 1 700 à 2 200€ par mètre carré, ce prix élevé est cependant rentabilisé grâce aux économies réalisées sur le chauffage en particulier.

Ais-je droit à des aides financières ?

Si vous embauchez un professionnel RGE, c’est à dire « Reconnu Garant de l’Environnement », vous pouvez obtenir certaines aides financières :

  • L’éco-prêt à taux zéro : quelles que soient vos ressources, vous avez droit à ce prêt si la maison que vous construisez est destinée à être votre résidence principale.
  • Le CITE (Crédit Impôt pour la Transition Energétique) : vous bénéficiez d’une réduction sur vos impôts correspondant à 30% de la somme que vous avez engagée dans ce projet de construction
  • Pensez également à contacter l’ANAH pour connaître les subventions auxquelles vous avez droit.

Trouver une entreprise de construction de maison et obtenir des devis

Si vous ne souhaitez pas vous lancer vous même dans la construction de votre maison passive, deux solutions s’offrent à vous :

  • un architecte
  • un constructeur de maison passive

Avant de vous engager auprès d’un professionnel, vérifié qu’il est bien labellisé RGE.

En France plusieurs entreprises construisent des logements passifs : Passivepaille, Epi-Logis, Boisethome… Cette branche de la construction immobilière tend à se développer mais il existe encore trop peu de professionnel formés spécifiquement pour ce type de projet.

Dans tous les cas, demandez des devis pour avoir une idée générale sur le panel d’offres existant sur le marché.

Laisser un commentaire