Tout savoir sur la natte de désolidarisation

La natte de désolidarisation est un accessoire pas si accessoire que certains pourraient le penser. Dans ces quelques lignes, nous vous apportons un grand nombre d’informations quant au prix, à la technique de pose ou à l’intérêt de ce produit qui pourrait vous rendre bien des services lors de vos projets de construction ou de rénovation.

Pose-carreaux

Le prix de la natte de désolidarisation

La natte de désolidarisation est fabriquée à partir de polyéthylène et se trouve chez les fournisseurs sous la forme de rouleaux. En termes d’épaisseur, la natte mesure 3 mm. Côté conception, une natte est composée d’un voile de polypropylène intissé, d’un film géotextile coextrudé (résiste mieux à la traction exercée par les fissures) et des alvéoles (favorise l’adhérence).

Pour ce qui est des prix de fourniture, voici ce qui se pratique actuellement sur le marché :

Conditionnement Prix de fourniture
à la découpe 1 m x 1 m autour de 20 € le m
en rouleau 5 m x 1 m  de 80 à 100 €
10 m x 1 m  de 150 à 200 € 
30 m x 1 m  de 350 à 450 € 

Bien entendu, aux frais de fourniture, il vous faudra ajouter le coût de la main d’œuvre pour la pose si vous la confiez à un professionnel. En moyenne, il faudra alors compter autour de 30 à 50 € le m².

Poser une natte de désolidarisation : technique

Le plus souvent utilisée avant la mise en œuvre d’un revêtement sur un support en béton existant, et ce, principalement lorsqu’il n’est pas possible de réaliser une chape, la natte de désolidarisation permet d’obtenir un bon résultat sans avoir à créer une surépaisseur trop importante. En effet, elle devient très intéressante pour éviter de gêner, voire d’empêcher, l’ouverture d’une porte qui ne pourrait être étalonnée (à savoir rabotée ou coupée) comme c’est le cas d’une porte blindée par exemple.

Le plus souvent utilisée dans le cadre de travaux de rénovation, la natte permet de protéger le futur revêtement des éventuelles fissures légères qui pourraient apparaître sur le béton et impacter le carrelage. Au-delà de cette capacité de protection face aux mouvements du sol, la natte de désolidarisation est également capable d’apporter de beaux atouts en matière d’étanchéité. 

Pour sa mise en œuvre, la natte de désolidarisation peut être posée, comme nous l’avons précisé, sur du béton. Mais elle peut aussi être installée sur du bois (panneaux d’OSB ou ancien parquet), de l’asphalte ou encore une chape récente (anhydrite ou ciment).

Concernant la pose d’une natte de désolidarisation à proprement parler, si le travail est assez simple, il demande par contre beaucoup de patience et de précision. Voici les étapes à respecter :

  • nettoyage du support : cette étape permet de supprimer les défauts les plus importants
  • réalisation d’un encollage : il s’agit d’appliquer, à la spatule crantée, un ciment colle adapté
  • pose des nattes en bords à bords afin de couvrir toute la surface
  • marouflage de la natte : cette opération se réalise au rouleau ou à la taloche en plastique et permet de plaquer parfaitement la natte sur le ciment colle et éliminer les bulles d’air
  • réalisation d’un encollage : ce second encollage est dédié à la pose du carrelage, il se fait donc avec un mortier colle adapté

En outre, pour des surfaces dépassant les 40 m², il sera indispensable de prévoir des joints de dilatation. Ces derniers permettent d’éviter la fissuration. Il faut également prévoir des profilés de liaison en cas de liaison avec des sols différents.

Intérêt de la natte de désolidarisation

La natte de désolidarisation présente différents avantages que nous allons vous lister ici :

  • Compatible en intérieur comme en extérieur : en effet, la natte peut être utilisée en bien des lieux, que ce soit un salon, une douche à l’italienne, une plage de piscine… tout est envisageable.
  • Compatible en horizontal comme en vertical : si la natte est principalement utilisée sur les sols, il faut savoir qu’elle peut aussi être posée sur les parois murales.
  • Protection contre les risques d’humidité : la natte empêche les remontées humides via vos sols.
  • Protection contre les risques de fissuration : à l’instar d’une chape, mais en étant bien moins épaisse, la natte permet d’absorber les petits mouvements de fissuration, dans une limite de 2 mm.
  • Suppression des tensions en lien avec les phénomènes de dilatation du support.
  • Egalisation de la surface à carreler : dans certaines limites, la natte permet de se créer un support plan et lisse (à condition que les défauts du support ne soient, bien entendu, pas trop importants).
  • Répartition des charges : de par sa bonne résistance, la natte permet d’accepter des charges assez importantes.

FAQ

Pourquoi est-il intéressant de mettre une natte de désolidarisation ?

Les nattes de désolidarisation présentent des avantages non négligeables. Le tout premier est qu’elle permet de travailler sur un support adapté avec une épaisseur moindre que celle imposée par une chape. Ensuite, il faut savoir que la natte réduit conséquemment le risque de fissuration de votre carrelage et absorbe les tensions issues de la dilatation des supports.

Est-il possible de mettre une natte de désolidarisation pour un sol extérieur ?

Oui, ceci est tout à fait possible. En effet, il existe des références spécialement pensées à cet effet. Il convient donc de bien regarder les indications du fabricant sur les produits sélectionnés.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire