Ouverture d’une fenêtre sur un mur en pierre: prix et guide complet

L’ouverture de fenêtre sur un mur en pierre fait partie des techniques délicates en termes de travaux de maçonnerie. Nos artisans maçons vous informent sur ce que vous devez savoir avant de lancer de telles opérations au sein de votre logement.

ouverture mur porteur poser un ipn

L’étayage d’un mur en pierre

Pour réaliser l’étayage, qui est la première étape indispensable pour des travaux d’ouverture de fenêtre sur un mur en pierre, sachez que des précautions sont à prendre.

En effet, il va falloir faire des trous pour l’étayage qui a pour rôle de maintenir la construction au-dessus. L’objectif de ces trous est de pouvoir passer des poutres en bois au dedans, puis de les soutenir avec des étais.

Si cette opération est relativement simple à mettre en œuvre en rez-de-chaussée, elle est par contre bien plus compliquée quand le travail est à réaliser en étage. Parfois, il est nécessaire de faire des paliers, à savoir installer une première partie d’étais, puis deuxième partie…

Dans la pratique, il va falloir percer les murs à l’endroit de la future fenêtre.

En présence de bois de charpente au-dessus, si cela est possible, décaler un peu la fenêtre peut permettre d’éviter que celle-ci se retrouve en dessous d’une ferme. 

Dans tous les cas, il est important de s’assurer d’un bon étayage de la charpente, du plancher, etc. 

La mise en place de l’étayage prend facilement 2 jours en fonction des cas de figure. 

Gardez toujours à l’esprit qu’il faudra systématiquement étayer la partie de maçonnerie qui va rester au-dessus de la fenêtre. Les murs en moellons sont traîtres, ils peuvent tomber rapidement s’ils ne sont pas correctement maintenus.

Obtenez des devis pour vos travaux d’ouverture 🙂

L’ouverture de la fenêtre

Ensuite, pour procéder à l’ouverture de la fenêtre, le travail sera fonction du choix de la technique retenue. En effet, il est possible d’opter pour des jambages et un linteau en béton, en pierre, etc.

Si la fenêtre fait 1 m de large, il faudra alors s’assurer, au préalable, que les pierres soient déjà taillées et prêtes à proximité immédiate de l’encadrement de fenêtre. Dans le cas d’un travail réalisé à partir d’une base en béton, de la même manière, il sera nécessaire d’avoir tous les matériaux pour faire ces jambages.

Par ailleurs, pour cette même fenêtre de 1 m de large, il faudra créer une ouverture d’au moins 1,50 m de large pour être tranquille et travailler dans de bonnes conditions. 

Les linteaux et les jambages

Pour les linteaux, l’étayage mis en place ne devra en aucun cas arriver sur la zone de création du linteau. En effet, il arrive parfois que les personnes n’aient pas calculé correctement et se retrouvent avec un étayage qui tombe précisément en lieu et place de la pose du linteau. Dans ce cas, il est indispensable de refaire l’étayage.

Ensuite, si le travail est réalisé avec du béton armé, il faudra commencer par couler les jambages. Une fois cette première opération réalisée, il sera possible de poser le linteau. 

En général, les coffrages de jambage restent en place, cela permet de sécher tranquillement et sans risque.  Par ailleurs, de cette manière, le linteau repose légèrement sur le coffrage bois.

Une fois le travail effectué, il faut laisser sécher

La dépose des étais

La dépose de l’étayage ne pourra être faite qu’après un séchage complet de la structure. Cette dépose sera faite très prudemment.

Enfin, pour un travail complètement achevé en termes de gros travaux, il faudra reboucher les trous créés pour l’étayage. Si la partie concernée est en moellon, il est possible de remettre du moellon.

Réponse à vos questions

  • Est-ce qu’il est possible d’utiliser les moellons d’ouverture pour créer un jambage ?

Dans certaines régions, c’est tout à fait possible. Toutefois, souvent, les jambages ne sont pas en moellons mais pas en pierre de taille. Cela dépend finalement du moellon. 

Il est à noter que la pierre de taille est généralement privilégiée, notamment parce que le jambage en moellon n’est pas toujours beau. Au final, structurellement, c’est possible, mais pas toujours esthétique.

  • Comment enlève-t-on les moellons ?

Si la construction est très vieille et qu’elle n’a pas été retravaillée entre-temps, il y a parfois de la maçonnerie avec de la terre. Cela veut dire qu’il y a alors un faible mortier de liaison. 

Avec un pied de biche, il est ainsi possible de faire levier sur une pierre et d’enlever moellon par moellon. Il est aussi possible de le faire avec un engin électroportatif, comme un burineur. Toutefois, cette seconde option est bruyante alors qu’il est important d’être à l’écoute de ce qui se passe dans la structure (un bois de charpente qui craque, une partie de maçonnerie qui travaille un petit peu, etc.).

  • Dans quel ordre faut-il travailler ?

Généralement, le chantier commence par la réalisation des jambages. Vient ensuite celle du linteau. Cet ordre est à privilégier simplement parce que le linteau repose sur le jambage. 

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire