Peinture murale : comment faire le bon choix ?

Vous souhaitez repeindre vos murs ? Vous vous sentez perdu face à tous ces produits étiquetés « peinture murale »?
Ne vous inquiétez pas : nous allons vous aider à trouver la peinture idéale en fonction de vos goûts et de vos besoins !

Rate this post
Pas de commentaire

Les différents types de peintures murales

Il existe plusieurs sortes de peintures applicables sur vos murs, nous avons résumé ici leurs principales caractéristiques, à vous de déterminer celle qui vous correspond le mieux !

Peinture glycéro

Cette peinture à l’huile extrêmement résistante, offre à vos murs une couvrance exceptionnelle et s’applique facilement. Lessivable, c’est la reine des cuisines et des salles de bains car l’humidité et les taches ne lui font pas peur !

Cependant, elle est assez toxique (elle dégage beaucoup de COV), son odeur persiste longtemps après application et le nettoyage des outils peut s’avérer fastidieux (seul le white spirit y viendra à bout).

Peinture alkyde

A base d’eau, cette peinture n’émet pas de vapeurs gênantes. Elle n’en est pas moins résistante! On peut l’appliquer dans les pièces de vie car elle résiste à l’humidité. Toutefois, elle peut présenter une tendance au jaunissement, dans les endroits peu exposés à la lumière.

Peinture acrylique

Ecologique, couvrante et résistante au fil du temps, la peinture acrylique semble être la peinture idéale, d’autant plus qu’elle sèche en moins d’1 heure. Cependant, elle nécessite un savoir-faire certain car, en raison de son séchage rapide, le peintre n’a pas droit à l’erreur. On l’utilise généralement dans le salon et les chambres.

Peinture naturelle

C’est la solution idéale si vous êtes soucieux de votre impact environnemental. La peinture naturelle ne dégage pas de COV et propose une résistance et une couvrance tout à fait correctes. Hélas, le choix de coloris est assez restreint et, pour le moment, ce type de peinture coûte cher (entre 20 et 40€ le litre).

Pour quelle finition opter ?

La finition détermine l’apparence et la résistance de votre peinture, elle doit donc être choisie avec soin. On trouve en général 3 types de finitions :

Mate

C’est la finition la plus couvrante : avec elle, les imperfections de vos murs disparaissent totalement.

Elle absorbe la lumière et est donc idéale pour créer une atmosphère feutrée et intime.

Attention cependant car elle n’est pas toujours adaptée aux nettoyages fréquents. Utilisez la de préférence dans votre chambre et surtout pas dans les pièces les plus sollicitées comme la cuisine, la salle de bain, la salle de jeu ou les chambres d’enfants.

Brillante

Cette finition est la plus aisée à nettoyer et la plus résistante face aux incidents du quotidien. Pour cette raison, on la conseille dans les cuisines et salles de bains.

Notez tout de même qu’elle ne camoufle pas les irrégularités des surfaces car elle renvoie la lumière avec son effet « miroir ».

Satinée

C’est le bon compromis entre les deux précédentes finitions. Elle masque les petites imperfections des murs et elle est lavable. Elle apporte aux murs un fini doux et poudré idéal dans les chambres.

Des peintres compétents chiffrent gratuitement vos travaux de peinture. Alors, pourquoi ne pas en profiter :)?

Monocouche ou multicouche ?

Les peintures sont pour la plupart disponibles sous deux formats d’application : monocouche (si l’on en croit son nom une seule couche est suffisante pour une bonne couvrance) et multicouche (elle doit être appliquée en deux voire trois ou quatre fois pour un résultat optimal).

Qu’en est-il vraiment ?

Une peinture monocouche est plus épaisse qu’une multicouche. Elle contient un grand nombre de pigments qui, tout en accentuant sa coloration, améliorent sa couvrance. Bien que légèrement plus cher que sa consœur multicouche, elle est très attractive car permettrait de gagner du temps.

Or, il est rare qu’une seule couche soit suffisante : c’est uniquement possible sur un support parfaitement préparé, de couleur neutre et préalablement recouvert d’une sous-couche.

A noter : Si votre mur est plus foncé que la peinture que vous souhaitez appliquer ou s’il est couvert de taches indélébiles, préférez une peinture monocouche : en deux ou trois fois vous obtiendrez un résultat similaire à quatre ou cinq passages de peinture multicouche.

Attention : La couvrance de votre peinture dépend de sa qualité ! Ne lésinez pas sur celle-ci même si votre portefeuille en souffre : cet investissement s’avèrera extrêmement rentable sur le long terme.

Comment peindre un mur ?

Maintenant que vous avez choisi le type de peinture qu’il vous fallait, voici nos conseils pour une application optimale :

Préparez votre surface

En peinture c’est la préparation qui fait la qualité du résultat.

Enlevez toutes les poussières et les taches superficielles de votre mur, poncez-le si nécessaire ; s’il a été peint auparavant, cette ancienne couche doit disparaître si elle est écaillée ou lourdement salie.

Votre support doit également être parfaitement sain : traitez-le en conséquence s’il est victime d’humidité ou de moisissures.

Comblez les trous et les fissures, aplanissez au maximum votre mur.

La peinture ne doit pas servir à cacher la misère.

En peignant sur une surface mal préparée, attendez-vous à voir apparaître cloques, craquelures et autres irrégularités qui gâcheront votre travail !

Appliquez une sous-couche

L’application d’une sous-couche (ou « primaire d’accrochage ») est vivement conseillée : grâce à elle, votre peinture adhère mieux au mur et les légères imperfections de celui-ci sont atténuées. Vous réduisez ainsi le nombre de couches de peinture à appliquer ultérieurement !

Optez pour un matériel adéquat

Renseignez-vous sur le type de matériel à utiliser : pinceau, rouleau, pistolet, brosse…les modes d’application sont nombreux et chaque type de peinture et de support a le sien !

Pensez toujours à tester vos outils avant de vous lancer, certains – comme le pistolet – peuvent s’avérer difficiles à maîtriser pour un novice.

Optez toujours pour des outils de qualité supérieure et n’oubliez pas de les nettoyer immédiatement après utilisation : à l’eau savonneuse pour les peintures à phase aqueuse, au white spirit pour celles qui sont à phase solvant.

Prix d’une peinture murale

  • Glycéro : 2-5€ le litre de bicouche, 5-10€ le litre de monocouche
  • Acrylique : idem
  • Alkyde : 40€ le litre
  • Naturelle : 20-40 € le litre

Trouver une entreprise de peinture compétente

Pour réaliser de gros travaux de peinture, il est plus judicieux de s’adresser à un peintre qualifié : il connait toutes les astuces, possède le matériel adéquat et sait travailler avec efficacité et rapidité. C’est pour vous un gain de temps non négligeable, et vous êtes certain d’obtenir un résultat impeccable.

Cependant, il est difficile de trouver un professionnel de confiance, c’est pourquoi nous vous proposons notre aide : nous vous mettons en relation avec les meilleurs peintres de votre région, vous pouvez leur demander un devis et à vous de faire votre choix, en toute liberté !

Laisser un commentaire