Prix et pose de plaque de plâtre

La plaque de plâtre avec ses différents usages est l’une des solutions d’aménagement les plus utilisées.
Découvrez la pose d’une plaque de plâtre pour cloisonner une pièce ou pour installer un faux plafond, et repartez avec votre devis de pose gratuit.

Rate this post
Pas de commentaire

Qu’est-ce qu’une plaque de plâtre ?

La plaque de plâtre, connue aussi sous le nom de placo, est un élément de construction, servant à ériger des cloisons et des faux plafonds.

Elle dispose de nombreuses cordes à son arc :

  • La légèreté: son poids plume permet un maniement facile et fait du placo l’allié idéal des chantiers de rénovation.
  • L’installation : la pose est simple et rapide.
  • Le prix : la plaque de plâtre est dans l’actualité l’un des revêtements de finition les plus accessibles du marché.

Pour les inconvénients, la plaque de plâtre en possède aussi quelques-uns, nous citerons les plus importants qui sont :

  • Fragilité : la nature légère du plâtre le rend faible face aux chocs et ne permet pas de suspendre des objets lourds. Vous pouvez néanmoins pallier à cela en optant pour une plaque de plâtre spéciale résistance.
  • Mauvaise résistance à l’humidité : les plaques en plâtres « standard » tolèrent mal l’humidité. Fort heureusement, il existe des plaques « hydrofuges » qui sont spécialement conçues pour les pièces humides.

Voyons à présent combien coûte la plaque de plâtre.

Prix d’une plaque en plâtre

La plaque de plâtre est disponible en vente dans une tranche de tarifs allant de 2 à 15 euros du m2.

Pourquoi une telle différence de tarifs ? Tout simplement, parce que le prix du placo dépend de plusieurs facteurs, notamment :

  • Type de plaque de plâtre : standard, hydrofuge, avec traitement ignifuge, ou à résistance mécanique renforcée.
  • Epaisseur de la plaque.

Mais quand il s’agit d’un chantier, pour installer du placo ou un autre élément de construction, en plus du prix d’achat, il faut aussi comptabiliser les frais liés à la pose !

Mais avant  de parler du prix de l’installation, voyons en quoi consiste concrètement cette dernière.

Le chiffrage de votre plaque de plâtre est gratuit, obtenez le vôtre sans plus attendre 😊 !

Comprendre la pose d’une plaque en plâtre

Avant toute chose, il faut clarifier que la méthodologie de pose est différente suivant l’emplacement du placo.

Commençons par la pose d’une cloison en plaques de plâtre.

La cloison

Là encore, il existe plusieurs méthodologies, mais au final elles se ressemblent toutes, et nous vous proposons de voir ensemble celle qui est la plus courante : la pose sur ossature.

Le principe est simple, il suffit d’installer une ossature métallique composée de rails et de montants.

Fixez vos rails de manière parallèle sur le sol et sur le plafond, puis installez vos montants perpendiculairement aux rails, afin de former l’ossature

Ensuite, découpez vos plaques de plâtre aux dimensions de votre cloison, insérez votre isolant si vous en avez, et procédez enfin à la pose des plaques en les vissant sur l’ossature métallique.

Remarque : commencez la pose par les deux extrêmes et terminez-la vers un point intermédiaire, et n’oubliez pas de vérifier le niveau durant toutes les étapes.

Passons maintenant à la pose d’un plafond en plaque de plâtre.

Le faux plafond

Le faux plafond est dénommé « faux » car le placo vient se superposer sur un plafond déjà existant.

Dans ce cas aussi il faut faire la différence entre la pose d’un faux plafond autoportant et celle d’un faux plafond suspendu.

Faux plafond autoportant : le faux plafond autoportant ne repose sur aucune structure de soutien, et doit sa stabilité à un ingénieux système de fixation sur les bords de la pièce.

La pose est d’une simplicité déroutante, puis que vous devez juste installer des rails sur le plafond (aux deux extrêmes parallèles) et d’y fixer vos montants (verticalement aux rails), puis enfin, de poser vos plaques de plâtre.

Faux plafond suspendu : fonctionnellement identique au modèle autoportant, le faux plafond suspendu est légèrement plus compliqué à poser que son homologue, car il repose sur une ossature métallique fixée au plafond ou à une poutre, par des suspentes spécifiques.

Il suffit donc juste d’installer la dite ossature, en la suspendant  au plafond ou à la poutre (toujours en formant un quadrillage de rails et de montants) et de procéder exactement comme pour un faux plafond autoportant pour la pose des plaques.

Les travaux pour installer du placo sont peut être faciles à première vue, mais ils demandent tout de même de bonnes dextérités et un maniement adéquat des différents outils nécessaires à l’accomplissement de la pose.

Si vous n’êtes pas un virtuose du bricolage, il serait plus judicieux de vous tourner vers des spécialistes.

Engager un pro équivaut à un surcoût au niveau de vos charges, et à ce titre, voyons ensemble quel est le budget nécessaire pour faire appel à un installateur.

Les meilleurs plaquistes de votre région vous offrent un chiffrage gratuit de votre plaque de plâtre 🙂 !

Prix de pose d’une plaque en plâtre

Un installateur facture ses services en moyenne, pour la somme de 20 à 50 euros du m2.

Toutefois,  la pose d’une plaque en plâtre ne répond pas à un prix unifié, car il existe plusieurs paramètres qui influencent les devis de pose, les plus notables sont :

  • Le type de chantier : monter une cloison en placo et installer un plafond du même matériau sont deux choses différentes qui entrainent des tarifs distincts.
  • Equipement extra et finitions : l’intégration de spots lumineux ou bien l’insertion d’un isolant, sont des travaux supplémentaires qui viennent alourdir le devis. Il en va de même pour une finition de revêtement spéciale (peinture, papier collé, etc…).
  • La nature du chantier : la rénovation implique généralement des travaux en plus comparée à une pose à neuf, comme la dépose d’une ancienne cloison ou celle d’un faux plafond.
  • Les honoraires du plaquiste : il n’existe au jour d’aujourd’hui aucune restriction sur les tarifs, il y a donc énormément de devis possibles pour un seul et même service.
  • La géolocalisation du chantier : l’emplacement du chantier exerce lui aussi une influence directe sur les devis, car en règle générale la main d’œuvre et le matériel sont plus chers dans les grandes métropoles.

Au final, on se retrouve avec toute une panoplie de paramètres à prendre en compte à l’heure d’estimer un budget.

Pour un chiffrage concret, précis  et sans tracas, il est préférable de demander des devis auprès des différentes entreprises de votre région.

Les meilleurs plaquistes de votre région vous offrent un chiffrage gratuit de votre plaque de plâtre 🙂 !

Trouver une entreprise pour poser une plaque de plâtre

La meilleure décision à  prendre lorsqu’il s’agit d’un chantier est toujours de faire appel à un pro ! Cela garantit une pose dans les règles de l’art et évite en général plusieurs complications, dont les réparations finissent par coûter vraiment cher.

Bien que cela puisse ajouter quelques frais en plus à votre budget initial, engager un pro est une solution qui octroie des avantages uniques, tels que :

  • Pose aux normes et garantie de réparations en cas de défaut de pose.
  • Guides, conseils, astuces ainsi que plusieurs combines pour faire le choix le plus malin et économique pour votre budget.
  • Un chantier facile ou vous n’avez à sortir aucun outil !

Si vous voulez obtenir des devis gratuits, vous pouvez le faire dès à présent sur notre site en sollicitant un chiffrage libre de tout compromis auprès de nos experts plaquistes.

Demander des devis est la clé du succès d’un chantier, car cela permet de comparer plusieurs propositions à la fois, et de sélectionner le professionnel qui vous sied le mieux !

Laisser un commentaire