Prix et pose d’une pompe à chaleur air air

Vous souhaitez profiter d’un chauffage sur toute l’année tout en faisant des économies sur vos factures ? La pompe à chaleur air-air est la solution qu’il vous faut ! Pratique et efficace, elle est capable de chauffer et refroidir votre maison à moindre coût. De plus, le prix de la pompe à chaleur air-air est plus accessible que les autres modèles. On vous explique !

pompe a chaleur

Prix d’une pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air est un équipement « deux en un », de chauffage et de climatisation. Elle permet de :

  • Chauffer en hiver ;
  • Refroidir en été ;
  • Faire des économies d’énergie grâce à son mode de fonctionnement.

Bien qu’elle ait de nombreuses qualités, la PAC air-air reste tout de même onéreuse et son installation est délicate.

Le prix d’une pompe à chaleur air-air est de 1 500 à 10 000 €. Ou de 35 à 130 € du mètre carré. Ces tarifs s’entendent en fourniture et pose.

Il y a cependant une série d’éléments qui peuvent faire varier ce prix, en particulier la puissance de la pompe à chaleur, son rendement (COP), le modèle (monosplit, multisplit) ou encore la marque.

Type de PAC air-air Prix de fourniture seule Prix en fourniture et pose
monosplit 1 000 à 2 500 € 1 500 à 4 500 €
multisplit 2 300 à 8 000 € 2 500 à 10 000 €

Tarif d’installation d’une pompe à chaleur air-air

pompe a chaleur air air

Pompe à chaleur air air

Il est indispensable de confier la pose et la mise en marche d’une pompe à chaleur air-air à un technicien spécialisé dans le domaine. En effet, ce type d’équipement requiert des connaissances et des compétences particulières, ainsi qu’une certification de capacité quant à la manipulation de fluides frigorigènes.

Le tarif moyen qui vous sera demandé par un installateur est de 500 à 2 000 €. En pratique le prix est variable, car plusieurs paramètres déterminent le devis final, les plus pertinents sont :

  • La dimension du chantier : l’installation peut concerner une seule ou plusieurs pièces à la fois. Plus il y aura d’unités à installer, plus le prix augmentera.
  • La complexité du chantier : les problèmes que l’on peut rencontrer lors d’un chantier (renforcements muraux, etc.) sont des frais à prendre en considération et qui peuvent avoir un impact sur le devis.
  • Tarif horaire des pros : il n’y pas de réglementation officielle sur le tarif standard d’un installateur, voilà pourquoi chaque entreprise offre ses services à un tarif qui lui est spécifique, donnant lieu à une multitude de prix.

Ainsi, le prix de la pompe à chaleur est conditionné par diverses variables. C’est pourquoi, vous pouvez demander un devis pour avoir un chiffrage précis de votre installation !

Coût d’entretien

Dès lors que la PAC atteint ou dépasse les 4 kW de puissance, il est impératif de faire faire un entretien par un professionnel. Cette opération est à renouveler tous les deux ans et doit être effectuée par un technicien agréé.

Cette maintenance est l’occasion de faire plusieurs points de contrôle, notamment concernant le gaz embarqué par le fluide frigorigène de l’installation. En cas de fuite, des réparations pourront ainsi être faites rapidement.

En moyenne, ce type d’intervention est facturé entre 100 et 300 €.

Les différents types de pompe à chaleur air-air

Les PAC air-air embarquent systématiquement une unité extérieure et une ou plusieurs unités intérieures. Dès lors, selon la configuration retenue, il est question de pompe à chaleur monosplit (une seule unité intérieure) ou multisplit (plusieurs unités intérieures).

Ce type de PAC ne produisant que du chauffage, voire de l’air frais dans le cas d’une PAC réversible, ne pourra pas être utilisé pour chauffer l’eau chaude sanitaire.

La pompe à chaleur air-air monosplit

La PAC air-air monosplit embarque deux unités distinctes. La première est installée en extérieur, il s’agit d’un groupe disposant d’un échangeur thermique et d’un compresseur. La seconde est une unité intérieure dotée d’un système de soufflerie d’air. La liaison entre ces deux éléments est assurée par le biais de tuyaux permettant la circulation de fluide frigorigène, à savoir le fluide qui transporte les calories d’une unité vers l’autre.

La version monosplit est très intéressante lorsque l’équipement n’a vocation qu’à chauffer une seule pièce. Dans certaines configurations de locaux, il pourra d’ailleurs être envisagé d’installer plusieurs PAC monosplit plutôt qu’un multisplit. Se rapprocher d’un expert pour déterminer quelle est la meilleure option est ainsi fortement recommandé en amont de projet.

La pompe à chaleur air-air multisplit

Lorsque la surface à chauffer est conséquente ou que plusieurs pièces sont à prendre en charge simultanément, la version multisplit comprenant une unité extérieure et plusieurs unités intérieures est une bonne option. Il est possible de connecter jusqu’à 10 unités sur le bloc externe. Avec la PAC air-air multisplit, il n’est pas utile de disposer d’un chauffage d’appoint.

Fonctionnement de la pompe à chaleur air-air

Le mécanisme de fonctionnement est relativement simple. Le circuit de la pompe contient un fluide frigorigène qui circule entre l’intérieur de l’habitation et l’extérieur de l’habitation. Ensuite :

  • fonctionnement pompe à chaleur air air

    Fonctionnement de la pompe à chaleur air air.
    Grâce à un cycle thermique, elle parvient à « capter » la chaleur contenue dans l’air (même quand il fait froid), pour la transférer dans le logement!
    Le cycle est « réversible », ce qui permet de refroidir en été!

    En mode « chauffage » : le fluide récupère les calories de l’air extérieur (même quand il fait froid) pour les transférer dans l’habitation.
    Elle consomme beaucoup moins qu’un radiateur classique, grâce à son mode de fonctionnement (elle restitue 2 à 5 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme).

  • En mode « climatisation » : le fluide prélève les calories de l’intérieur pour les « transférer » vers l’extérieur.
    En d’autres termes, elle refroidit l’air de la pièce et réchauffe l’air extérieur !

Pose de la pompe à chaleur air-air : comment ça marche ?

Une pompe à chaleur air-air est composée d’une unité extérieure qui ressemble à un « ventilateur » (elle récupère les calories de l’extérieur) et d’une ou plusieurs unités intérieures qui diffusent de l’air chaud ou froid. La ou les unité(s) intérieure(s) et extérieure(s) sont reliées par des tuyaux.

Une pompe à chaleur air-air monosplit sera toujours plus simple à installer qu’une version multisplit puisqu’il est alors question de multiplier la pose d’unités intérieures et d’assurer correctement l’ensemble des raccordements vers l’unité extérieure.

Ainsi, les travaux consistent à :

  • Poser le bloc extérieur : Ce dernier est placé par le professionnel qui aura, au préalable, étudié les lieux et déterminé l’emplacement le plus adéquat en s’appuyant sur divers critères (nuisance sonore, éloignement, possibilités de raccordement, etc.). L’unité est posée sur un support métallique dédié et pourra être placée en façade ou au niveau du sol. Cette unité doit être reliée à un système d’évacuation des condensats et fixée avec des Silentblocs (réduit le bruit et la vibration).
  • Percer le mur pour le passage des câbles et tuyaux ;
  • Poser le(s) unité(s) intérieure(s) : Chaque unité intérieure est installée dans les espaces à chauffer. Pour ce faire, après avoir déterminé le meilleur emplacement pour un fonctionnement optimal, il convient simplement de venir fixer le bloc sur le mur.
  • Effectuer des raccordements électriques : Une fois en place, le système de PAC doit être relié au réseau électrique. Pour ce faire, il faudra parfois faire quelques modifications de l’existant afin de disposer des éléments nécessaires au bon raccordement.
  • Mise en route des équipements : La mise en service se fait avec tirage au vide. Lors de cette opération, le professionnel se charge aussi de vérifier ses raccords ainsi que la pression présente dans le circuit. Par ailleurs, il arrive que du fluide frigorigène soit ajouté lors de cette étape.
  • Réalisation des finitions : Parfois, il est nécessaire de réaliser quelques travaux de finition tels que l’installation d’un coffrage dissimulant les câbles et tuyaux.

Bien qu’a priori la pose paraisse simple, ce n’est pas le cas. Comme vous avez pu le constater, il faut des connaissances pointues en électricité et une maîtrise adéquate des outils. De plus, le poids des unités et leurs maniements en hauteur est une tâche périlleuse.

Avantages et inconvénients de la pompe à chaleur air-air : faites-vous votre propre avis !

Comparé à un chauffage électrique ou à une climatisation traditionnelle, la pompe à chaleur a certes quelques avantages, mais aussi une série d’inconvénients, voici les plus importants à connaître :

Les plus :

  • Economie d’énergie sur vos factures : avec une calorie d’électricité elle produit plusieurs calories thermiques !
  • Permet de chauffer et de climatiser lorsque l’appareil est réversible.
  • C’est le modèle de pompe à chaleur le plus économique !

Les moins :

  • L’installation reste compliquée par rapport à un radiateur.
  • Prix d’achat.
  • La performance dépend de la température extérieure. Elle est recommandée pour les climats tempérés.
  • Aspect esthétique (boîtier extérieur et intérieur).
  • Vérifications annuelles.

Si votre choix se porte sur une pompe à chaleur air-air, il est nécessaire de faire appel à des spécialistes.

Les aides

Quelques aides peuvent être obtenues dans le cadre de l’installation d’un système de pompe à chaleur air-air. Nous vous les présentons brièvement :

  • L’aide Habiter Mieux de l’ANAH : Il est question d’une aide destinée aux propriétaires. Elle est accordée lorsque les travaux, en rénovation, sont capables de faire bénéficier le logement d’une baisse minimum de 25 % en termes de dépense énergétique. Selon les revenus déclarés, cette aide peut permettre de couvrir jusqu’à 50 % du coût hors taxes des travaux.
  • La Prime Énergie : Les Certificats d’Économies d’Énergie visent à offrir une aide financière proportionnelle aux économies d’énergie permises par les travaux.

Dans les deux cas, pour pouvoir prétendre à une aide, il est indispensable de faire appel à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement.

Trouver une entreprise pour poser une pompe à chaleur air-air

Une entreprise offre plusieurs avantages notables, entre autres :

  • Un dimensionnement correct de l’appareillage : dans le cas contraire, les coûts de fonctionnement peuvent être très élevés. Dès lors, la PAC perd de son intérêt !
  • Le gage d’une pose correcte sur le niveau fonctionnel et esthétique.
  • Le respect des normes de sécurité.
  • Garantie d’entretien à long terme.

Les installateurs sont à votre écoute, demandez-leur et obtenez un devis rapidement et gratuitement sur notre site !

Les devis sont l’unique manière de vous faire une idée réaliste des frais qu’implique l’installation d’une pompe à chaleur air-air, et de trouver l’entreprise qui épouse parfaitement votre budget.

FAQ

En moyenne, quelle est la dépense à prévoir pour faire installer une pompe à chaleur ?

Dans la pratique, les coûts moyens constatés pour la fourniture et la pose d’une pompe à chaleur sont autour de 100 € par m². Sur cette base, il faudra donc envisager un budget de l’ordre de 2 000 à 3 000 € pour équiper une pièce. Bien entendu, le coût sera fonction du type de PAC retenu (monosplit ou multisplit, simple ou réversible), du niveau de gamme et de la puissance.

Quelle est la durée de vie moyenne d’une pompe à chaleur air-air ?

Lorsqu’un matériel de bonne qualité est installé et, bien entendu, qu’il est correctement entretenu, vous pouvez espérer une durée de vie d’une vingtaine d’années.

Quelle est la puissance de pompe à chaleur air-air à retenir pour équiper une maison de 150 m² ?

Pour une telle surface, il suffit d’effectuer le calcul suivant : P = V (volume du logement en m³) x C (coefficient de construction donné par le DPE) x T (température intérieure de confort – température extérieure de référence). Dès lors, pour 150 m², il faudra calculer P = 375 × 0,9 x 28 = 9 450 W.

Lorsque l’on utilise une PAC, quelles sont les températures conseillées pour chauffer les différentes pièces de la maison ?

Les recommandations d’usage pour le chauffage d’une maison sont les suivantes :

  • les chambres : 17°C (voire 20°C dans le cas d’une chambre de bébé) ;
  • les pièces de vie : 19°C ;
  • la salle de bains lorsqu’elle est utilisée : 22°C
  • la salle de bains non occupée : 17°C.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire