Prix d’une pompe à chaleur pour une maison de 80 m2

Avec les enjeux écologiques actuels, la pompe à chaleur s’avère être un choix de taille parmi les modèles de chauffage les plus respectueux de l’environnement. Issu des énergies renouvelables, c’est une solution à la fois écologique et économique. Voici ce qu’il faut savoir sur la pompe à chaleur pour une maison de 80 m².

Prix d’une PAC maison 80 m²

Se doter d’une pompe à chaleur est un investissement assez coûteux pour lequel il est important d’allouer une enveloppe budgétaire conséquente. Cette dernière sera fonction d’un certain nombre de facteurs influençant sur le prix. 

Il est notamment question des caractéristiques suivantes :  

  • le modèle de pompe à chaleur et son système de fonctionnement 
  • les paramètres techniques de l’appareil : puissance, COP, rendement…
  • la marque
  • la complexité de l’installation qui est fonction du type de PAC
  • le professionnel choisi 
  • les spécificités du chantier

Prix selon le modèle de PAC

Le type de pompe à chaleur en lui-même est un critère prégnant en ce qui concerne le coût final de l’opération. Le tableau qui suit reprend les différents tarifs qu’il est possible d’observer sur le marché : 

Nature de la PAC Prix de l’équipement pour 80 m²
air-air 3 000 à 7 500 €
air-eau 6 500 à 9 000 €
sol-eau 8 000 à 19 000 €
eau-eau 10 000 à 20 000 €

Focus sur le prix de la pompe à chaleur air-air 

Pour ce qui est de la pompe à chaleur air-air, il est possible de différencier plusieurs modèles qui seront détaillés par la suite, dont voici les tarifs : 

Type de PAC air-air Prix en fourniture et pose
monosplit 2 000 à 3 000 €
multisplit 3 000 à 13 000 €
gainable 10 000 à 15 000 €

Prix de pose selon le modèle de PAC

Bien entendu, le modèle de pompe à chaleur influe directement le prix de la main d’œuvre. En effet, selon la PAC, l’installation est plus ou moins complexe. Voici quelques tarifs à garder en tête si vous souhaitez mettre en place une pompe à chaleur. 

Nature de la PAC Tarif d’installation
air-air 1 000 à 2 000 €
air-eau 1 000 à 3 000 €
sol-eau 2 000 à 5 000 €
eau-eau 4 000 à 6 000 €

Prix au m²

Il est aussi possible de calculer le prix d’une pompe à chaleur par mètre carré habitable. Les prix ci-dessous sont exprimés au m² et pour une superficie de 80 m².

Type de PAC Prix au m² Prix pour une maison de 80 m²
air-air 60 à 90 € 4 800 à 7 200 €
air-eau 80 à 110 € 6 400 à 8 800 €
sol-eau 100 à 150 € 8 000 à 12 000 €
eau-eau 80 à 190 € 6 400 à 15 200 €

Mode de fonctionnement d’une pompe à chaleur

Basée sur l’utilisation d’une énergie totalement saine et gratuite, la pompe à chaleur utilise en effet les calories qu’elle puise dans l’air extérieur, dans le sol ou encore dans l’eau selon le type de PAC.

cycle thermodynamique pompe à chaleur

Cycle thermodynamique d’une pompe à chaleur

Elle se base sur un cycle thermique de compression/détente, qui permet de fournir « plus d’énergie thermique » qu’elle ne consomme d’énergie électrique !

Ceci se matérialise au travers du coefficient « COP » qui indique le nombre d’énergie restituée par rapport à l’énergie consommée (ex: 3 signifie qu’elle redistribue 3x plus d’énergie qu’elle n’en consomme).

La pompe à chaleur se matérialise sous la forme d’un bloc extérieur et de blocs intérieurs ou bien d’émetteurs selon le modèle.

Les émetteurs sont en réalité des blocs, des radiateurs ou encore un plancher chauffant qui permettent la diffusion de la chaleur dans le logement.

Il est alors nécessaire de disposer déjà d’un réseau de chauffage central pour y installer ce type d’équipement lorsque la pose se fait en rénovation bien entendu. 

Les modèles de PAC 

Les pompes à chaleur sont disponibles en plusieurs variétés. Elles sont notamment fonction du type d’énergie renouvelable utilisée pour le fonctionnement de l’équipement. Voici une brève description des PAC aérothermiques et géothermiques

La PAC air-air 

Comme son nom le laisse entendre, ce type de PAC puise les calories dans l’air extérieur pour les insuffler dans l’air ambiant intérieur. 

pompe a chaleur air air

Pompe à chaleur air air

En version air-air, la pompe à chaleur se décline en différents modèles. Ainsi, il est possible d’opter pour : 

  • une PAC monosplit : dans cette version, la PAC est dotée d’un unique bloc en intérieur ainsi que d’un split extérieur qui permet de capter les calories. Cela permet alors de ne chauffer qu’une seule pièce du logement.
  • une PAC multisplit : à l’inverse du modèle précédent, cette PAC est dotée de plusieurs blocs intérieurs, ce qui permet de chauffer autant de pièces que possible. Là aussi, une unité est présente en extérieur. 
  • une PAC gainable : ce dernier modèle est particulièrement esthétique car quasiment invisible. Il se compose d’une unité extérieure et d’une unité intérieure, placée dans les combles. C’est ensuite un réseau de gaines placées dans un faux plafond qui permet d’acheminer l’air chaud jusqu’aux bouches de ventilation installées dans chaque pièce à chauffer. 

La PAC air-eau

schema installation pompe à chaleur air eau

Schéma d’installation d’une pompe à chaleur air eau

Ce modèle s’appuie sur l’énergie présente dans l’air extérieur du logement, la transforme afin d’alimenter un réseau de chauffage central.

Il peut alors être question de radiateurs ou bien d’un plancher chauffant.

Il est aussi possible de produire de l’eau chaude sanitaire.

Un module est présent à l’extérieur et un autre en intérieur. 

La PAC sol-eau ou sol-sol

La chaleur est puisée directement dans le sous-sol. Cela est rendu possible grâce à l’installation d’un système de capteurs horizontaux ou verticaux, placés directement dans le sol.

Pour la version sol-eau, la chaleur est acheminée dans un circuit d’émetteurs hydrauliques. A l’inverse, le modèle sol-sol offre un dégagement de la chaleur par le biais d’un plancher chauffant

La PAC eau-eau

Aussi connue sous l’appellation de PAC aquathermique, cette dernière puise ses ressources directement dans une source d’eau présente dans le sous-sol (nappe phréatique). La chaleur est ensuite transmise au sein d’un système de chauffage central, c’est-à-dire via des radiateurs.

La PAC réversible

Il s’agit d’un équipement 2 en 1 qui est à la fois capable de produire du chauffage en hiver et de rafraîchir le logement lors des périodes estivales. Ainsi, l’appareil est rentabilisé au maximum car il est utilisé tout au long de l’année. 

Les différents systèmes de PAC

Pour les pompes à chaleur, il existe principalement deux grands systèmes, à savoir : 

  • la PAC sans production ECS (Eau Chaude Sanitaire) : dans ce cas de figure, l’équipement sert uniquement à alimenter le réseau de chauffage. Il faudra alors un appareil supplémentaire qui se chargera de la production en ECS du logement. Il peut alors être question d’un chauffe-eau classique, d’un chauffe-eau thermodynamique ou encore d’un chauffe-eau solaire. 
  • la PAC avec production ECS : ce modèle de pompe à chaleur s’occupe à la fois de produire la chaleur pour le logement mais aussi celle pour l’eau sanitaire. Il s’agit d’un équipement 2 en 1. Il faut savoir que les PAC air-air ne peuvent pas produire d’ECS. 

Le dimensionnement d’une PAC pour une maison de 80 m²

Il est primordial de ne pas négliger l’étape du dimensionnement de la PAC. En effet, il en va du bon fonctionnement de votre installation. Une pompe sous dimensionnée ne sera pas en mesure d’atteindre la température demandée ou la production d’ECS souhaitée. Pour y arriver, elle peinera et aura besoin de plus d’énergie, ce qui est plus coûteux. De plus, cela forcera également sur l’équipement, ce qui réduira sa durée de vie. 

A l’inverse, si la pompe est sur dimensionnée, elle n’aura pas de problème à fournir la chaleur souhaitée pour alimenter le réseau de chauffage ou en ECS mais le coût d’un équipement plus puissant que nécessaire est plus coûteux, aussi bien à l’achat qu’en termes de consommation énergétique. 

Ainsi, pour bien dimensionner sa pompe à chaleur, voici quelques critères sur lesquels être attentifs : 

  • le volume à chauffer : le calcul est simple, il suffit de prendre la superficie du logement et de la multiplier par la hauteur sous plafond qui est, en règle générale, de 2m50. 
  • la température souhaitée : il s’agit de la température ambiante de consigne. Généralement, elle oscille entre 19 et 21 °C.
  • la température extérieure de base : elle est fonction des zones géographiques déterminées. Elles sont au nombre de 3, à savoir le Nord et l’Est, soit la zone H1, l’Ouest, la zone H2 et le Sud et la Corse, la zone H3. Ainsi, la température de base pour la zone H1 est de -9°C, de -6°C pour la zone H2 et de -3°C pour la zone H3.
  • le coefficient de construction de la maison : il est lié à la qualité de l’isolation du logement. Un DPE (diagnostic de performances énergétiques) peut permettre de déterminer cet indicateur.

Comment calculer la puissance d’une PAC pour une maison de 80 m² ?

Afin d’être certain de bien choisir sa pompe à chaleur pour une maison de 80 m², il est possible de calculer la puissance de l’équipement soi-même. 

Il suffit simplement de connaître la formule de calcul et de l’appliquer à la superficie souhaitée.

Voici donc ce calcul : 

  • Puissance = volume à chauffer x coefficient de construction x (température ambiante attendue – température extérieure de base)

Pour information, le coefficient de construction est fonction de la qualité de l’isolation du logement. Cet indicateur est compris entre 1.6 pour les logements les plus mal isolés et 0.7 pour ceux respectant les dernières normes en vigueur. 

Voici un exemple d’application : 

Volume à chauffer = 80 m² x 2.5 m (hauteur de plafond classique) = 200 m³

Coefficient de construction = 1.1 (logement assez bien isolé)

Température = 20 – (-5) = 25

  • Puissance = 200 x 1.1 x 25 = 5 500 Watts 

Choisir une PAC : quelles caractéristiques prendre en compte

Lorsqu’il faut choisir une pompe à chaleur, plusieurs caractéristiques peuvent être prises en compte : 

  • le COP, coefficient de performance : il s’agit d’un indicateur permettant de fournir des renseignements sur la performance de l’appareil. Il est en réalité question du rapport entre l’énergie consommée et celle qui est produite. Généralement, le COP est compris entre 3 et 7. Plus il est élevé, meilleures sont les performances de l’équipement. A titre informatif, un COP de 5 consomme 1 kWh pour en produire 5. 
  • les besoins : les besoins sur le plan thermique notamment doivent impérativement être étudiés. La température ambiante souhaitée permet de déterminer le type de pompe nécessaire mais aussi la performance. Il est aussi important de déterminer la nécessité de production d’eau chaude sanitaire ou non. 
  • le niveau sonore : une pompe à chaleur discrète est toujours plus agréable qu’un modèle bruyant. Maintenant, nombreux sont les constructeurs qui ont fait l’effort sur ce critère. Ainsi, un équipement dont le niveau sonore se trouve aux alentours de 30 dB est considéré comme silencieux. 
  • les options : les options les plus courantes sont l’option réversible, inverter, régulation bi-zone, connectable.

Avantages et inconvénients des différentes versions de PAC

S’équiper d’une pompe à chaleur offre un certain nombre d’avantages et d’inconvénients, qui peuvent être fonction du type de PAC choisi. Le tableau qui suit expose donc ces points forts et faibles pour chaque modèle de pompe. 

Type de PAC

Avantages

Inconvénients

air-air

  • Simple à installer en neuf comme en rénovation
  • Le prix d’achat
  • Possibilité de réversibilité
  • Coût de fonctionnement
  • Utilisation d’énergies renouvelables
  • La qualité du chauffage
  • L’absence d’aide financière pour l’acquisition

air-eau

  • Bon rapport qualité/prix
  • Ouvre droit à des subventions
  • Coût de fonctionnement
  • Utilisation d’énergies renouvelables
  • La performance
  • Le confort thermique 
  • Compatibilité émetteurs
  • Nécessite la présence d’un système central

sol-eau

  • Très bonne qualité de chauffe
  • Possibilité d’obtenir des aides financières 
  • Coût de fonctionnement
  • Utilisation d’énergies renouvelables
  • La performance
  • Compatibilité émetteurs
  • Installation difficile
  • Coût de l’équipement et de sa pose
  • Nécessite une certaine superficie extérieure pour creuser et implanter les capteurs

eau-eau

Entretien d’une PAC : fréquence et prix

Pour garantir une bonne utilisation de l’équipement mais aussi pour augmenter la durée de vie de la pompe à chaleur, il est important de bien réaliser l’entretien de ce matériel. 

A la suite du décret du 28 juillet 2020, toutes les pompes dont la puissance est comprise entre 4 et 70 kW doivent faire l’objet d’un entretien tous les deux ans. Néanmoins, pour tous les modèles dont la puissance est inférieure, même si cette révision n’est pas obligatoire, elle reste vivement conseillée afin d’optimiser le rendement de l’équipement et déceler d’éventuels dysfonctionnements. 

De manière générale, il est préférable de faire appel à un professionnel avant la période de chauffe. Ce dernier contrôlera alors le bon fonctionnement de l’ensemble des pièces. De plus, il aura une attention particulière sur le fluide frigorigène et en ajoutera au besoin. Notez que cette étape nécessite obligatoirement une habilitation particulière.

Enfin, il est recommandé de nettoyer régulièrement les blocs, notamment pour les PAC aérothermiques. Un nettoyage ou un changement des filtres est aussi important. Les filtres purificateurs se nettoient 2 fois par an et se changent tous les 3 ans environ. Pour ce qui est des filtres présents dans les splits intérieurs, il faut procéder à un nettoyage mensuel. 

Pour les versions à eau, le maintien de la pression recommandée par le fabricant doit être vérifiée de manière régulière.  

En termes de prix, un entretien coûte environ 200 €. 

FAQ

Quels critères prendre en considération pour choisir une pompe à chaleur pour ma maison de 80 m² ?

Avant toute chose, il faudra analyser les besoins du foyer. Il faudra alors tenir compte du nombre d’occupants, de la température de consigne souhaitée ou encore de la volonté d’une production d’eau chaude sanitaire ou non. S’il s’agit d’une pose en rénovation, il peut aussi être intéressant de regarder quel type de chauffage équipe déjà le logement. Ces premiers éléments sont importants pour orienter votre choix vers un modèle compatible avec le logement mais également avec les habitudes des habitants.

Il est primordial de bien dimensionner une pompe à chaleur pour qu’elle puisse assurer son rôle correctement et sans trop consommer. 

En termes de critères techniques, il faudra être vigilant, à la puissance de la PAC, au COP, au rendement, au niveau sonore ou encore aux options.

Existent-ils des solutions pour diminuer le niveau sonore d’une PAC ?

En effet, il est possible de trouver des solutions pour limiter le volume sonore d’une pompe à chaleur, ce qui peut particulièrement être intéressant lorsque ce type d’équipement est fixé en appartement ou à proximité du voisinage mais également pour son propre confort. 

Ainsi, il est alors possible d’opter pour un modèle silencieux. Autour de 30 dB, une pompe à chaleur est considérée comme ultra silencieuse.

Si cela ne suffit pas, il existe des éléments comme des écrans phoniques ou encore des plots anti vibrations pour atténuer encore plus le bruit issu de la PAC en fonctionnement. Lors de l’installation, il faut aussi penser à un endroit stratégique, c’est-à-dire loin des voisins, en évitant les recoins, les façades ou encore les cours intérieures qui ont tendance à amplifier la résonance. 

Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur ?

En règle générale, la durée de vie pour un tel équipement est comprise entre 15 et 20 ans. Cela est fonction de l’utilisation qui est faite de l’appareil, de l’entretien qui est réalisé ou encore de la qualité de l’équipement. 

Quels sont les frais de fonctionnement d’une PAC pour une maison de 80 m² ?

Il ne faut pas oublier que même si la PAC est basée, en grande partie, sur l’utilisation d’énergies renouvelables, l’appareil nécessite également de l’apport en électricité. Pour une maison de 80 m², les estimations de coût pour l’utilisation d’une PAC oscille entre 650 et 980 €. Cela est fonction du modèle et du système de PAC.

Des démarches administratives spécifiques sont-elles obligatoires pour l’installation d’une pompe à chaleur ?

Il est vrai que la pose d’une pompe à chaleur, dès lors que cela impacte l’aspect visuel de la maison, nécessite une demande préalable auprès de la mairie. 

Si l’installation d’une PAC se fait en copropriété, il sera indispensable de demander l’autorisation aux autres copropriétaires. Cela se fera par le biais d’un vote lors d’une réunion d’assemblée générale.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Ces informations servent à Constructeur Travaux et à nos partenaires de confiance pour vous contacter et traiter votre demande.
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire