La pose d’un plancher OSB sur solive

La pose d’un plancher OSB sur des solives ne doit pas être faite n’importe comment.

Des pros vous éclairent sur la création d’un plancher via des plaques en OSB !

Présentation de l’OSB

L’OSB peut se trouver boucheté ou non boucheté. Cela signifie qu’il peut, ou non, présenter un rainurage.

Si les panneaux d’OSB sont dédiés à une pose dans du neuf, il n’y aura pas de problème particulier puisque, généralement, les angles seront à d’équerre. En rénovation ce sera un peu plus complexe en raison des découpes à prévoir.

La préparation de pose d’OSB

Panneaux-OSB

 

L’OSB se pose de telle manière que le sens de la longueur des plaques devra être perpendiculaire aux pannes.

Lors de la phase de pose, il y a une petite implantation à effectuer.

En effet, il faut prendre le temps de mesurer la largeur de la plaque et de tracer un coup de cordeau perpendiculaire, sur les pannes, à la distance voulue.

Le coup de cordeau traceur est utile, par exemple en présence d’un mur qui n’est pas très droit. Le marquage sert alors de ligne de référence sur laquelle il faudra aligner le devant des plaques, même si la ligne se trouve le long du mur.

Dans le cas d’un mur en moellons, il faut placer le cordeau ou une grande règle dessus. Cela permet de voir s’il y a une bosse et, par rapport au constat, de placer une règle ou un cordeau et de reculer le trait.

La pose

Une fois l’implantation prête, il est possible de débuter la pose.

La pose commence à une extrémité de la pièce. Les panneaux sont posés dans le sens de la longueur et, une fois arrivé à l’autre extrémité, il faudra couper la dernière plaque.

La chute ainsi récupérée, si elle est correcte, peut être utilisée pour commencer le départ du deuxième rang de plaque, et ainsi de suite. Une telle opération crée le décalage de joint.

En effet, pour les jonctions, elles sont faites dans le même esprit que pour des parpaings, à savoir en « joints décalés ».

La fixation, quant à elle, se fait par vissage sur les pannes. Il faudra prendre des vis adéquates en fonction de l’épaisseur de la plaque afin de la percer et d’avoir une fixation sur les pannes.

L’OSB est prévu pour recevoir un revêtement par-dessus.

Le calcul d’un solivage pour plancher

Dans le cas où l’on est très bien équipé en menuiserie, charpente et logiciel, il n’y a pas de souci de calcul.

Par contre, lorsque l’on n’a pas suffisamment de certitudes, il est possible de faire appel à un fournisseur de bois. Dès lors, sur base des plans et en lui expliquant ce qu’il y aura ensuite sur le plancher (une salle de bain, un bureau en chêne…), le fournisseur pourra calculer les quantités de bois, les distances entre les bois et les sections nécessaires.

Sinon, il est également possible de demander conseil à un menuisier.

Une personne qui ne connaît pas et qui fait ses calculs seule risque de surdimensionner les sections de bois (et c’est alors une simple perte financière) ou de les sous-dimensionner (et cela engendre alors des risques de moindre résistance).

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire