Prix d’une toiture de 80 m2 : guide complet

Le prix d’une toiture de 80 m², dimension d’une maison traditionnelle avec étage, le plus souvent, est un sujet qui va parfaitement correspondre à de nombreuses attentes. Vous allez ainsi pouvoir choisir la charpente et la couverture qui vous conviennent le mieux et vous faire une première idée de l’offre, avant de demander un devis personnalisé.

renovation toiture

Le prix d’une toiture de 80 m² en général

Dans un premier temps, pour satisfaire votre curiosité immédiatement, voici quelques prix qui répondront immédiatement à la tendance financière générale de vos travaux.

Nature des travaux

Tarif

Charpente

de 70 à 130 € le m², selon pente et selon modèle de charpente

Couverture

de 20 à 150 € le m², de couverture tôles à couverture ardoises

Zinguerie

12 € le mètre linéaire

Sarking (isolation toiture par extérieur)

de 100 à 200 € le m²

Pour une toiture de 80 m², il en résulte donc un tarif qui va de 7 200 à 22 400 € le m², hors zinguerie et isolation, pour les postes charpente et couverture.

Les différents tarifs constituant la charpente

Le premier élément qui compose votre toiture est la charpente.

Elle pourra être métallique ou bois, mais la charpente bois reste la plus courante.

La charpente métallique

Elle a un premier effet bénéfique qui est son prix puisque, dans une règle générale on peut considérer qu’elle est environ 10 % plus économique qu’une charpente bois.

Elle nécessitera aussi des traitements moins poussés que le bois, notamment parce que, en dehors d’un traitement initial antirouille, elle n’est pas sujette au développement de champignons ou aux attaques d’insectes comme peut l’être une charpente bois.

Par contre, les éléments qui jouent en sa défaveur sont son poids et le fait que le métal se dilate et se contracte au gré des températures, pouvant amener certains bruits.

Enfin, en cas d’incendie, si le métal ne brûle pas, il se déforme par contre et fait subir des dégâts au moins aussi importants.

Pour le prix, il faut tabler sur un tarif allant :

  • de 65 à 95 € le m² en fourniture et pose pour une charpente métallique en kit ;
  • de 150 à 200 € le m² pour une charpente métallique sur mesure.

La charpente bois

Voici quelques éléments qui entrent dans la réalisation d’une charpente :

  • Les liteaux
    Ils sont positionnés pour que la couverture puisse venir s’installer dessus et servent de butée ou de fixation, selon le modèle de cette couverture.
    Il faut compter environ 0,50 € le mètre linéaire.
  • Les chevrons
    Ce sont sur ces derniers que les liteaux sont cloutés.
    Leur tarif est évalué à 3 € le mètre linéaire.
  • Les pannes
    Elles sont en perpendiculaire de la couverture et se décomposent en panne faîtière au sommet, panne sablière sur le bas et pannes intermédiaires entre les deux précédentes.
    Le prix est alors de 20 € le mètre linéaire.
  • Les lambourdes
    Elles n’interviennent pas dans une charpente à proprement parler, dans le soutien de la couverture, mais dans le bas de cette charpente, par exemple pour soutenir le plancher du grenier.
    Comptez autour de 4,50 € le mètre linéaire.

Ces différents cas de figure entrent dans la solution d’une charpente traditionnelle. Toutefois, dans la plupart des cas, la charpente industrielle est préférée et permet, notamment, un travail plus rapide sur place, d’assemblage des fermettes, toute la préparation étant réalisée en usine.

Il en résulte les tarifs suivants :

Modèle de charpente

Charpente traditionnelle

Charpente industrielle

Particularités

S’adapte sur place à la construction

Permet de sélectionner l’essence de bois

Permet une bonne adaptation d’isolation

Bonne résistance au feu

Esthétique pour poutres apparentes 

Prix plus haut

Poids plus imposant

Solution la plus habituelle

Préparation en usine des fermettes

Permet un montage très rapide

Prix plus intéressant

Nécessite une adaptation pour combles aménageables

Prix fourniture au m²

70 € en sapin

80 € en douglas

110 € en chêne

à partir de 30 €

Prix pose au m²

à partir de 80 €

à partir de 50 €

Prix fourniture et pose pour 80 m²

12 000 € en sapin

12 800 € en douglas

15 200 € en chêne

6 400 €

Les différentes solutions et les tarifs de couverture

La couverture est un élément qui laisse place à de très larges possibilités, qui seront le plus souvent guidées par des contraintes régionales.

Le choix de la couverture aura, évidemment, une incidence sur :

  • la pente de la charpente, des tuiles plates ou des ardoises nécessitant des plus fortes pentes ;
  • la résistance de la charpente, selon le poids de la couverture ;
  • le liteaunage qui sera différent pour des tuiles, des ardoises et, encore plus pour une couverture bac acier.

Les contraintes sont, notamment, fonction des 3 zones climatiques déterminées en France qui ont pour particularité : 

  • pour la zone 1, sans trop de restriction, située à moins de 200 mètres de hauteur et plus de 40 km de la mer ;
  • pour la zone 2, plus exposée du fait d’une hauteur entre 200 et 500 mètres et une habitation entre 20 et 40 km de la mer ;
  • pour la zone 3, à plus de 500 mètres d’altitude et moins de 40 km de la mer.

A noter le cas particulier du toit-terrasse qui ne présente qu’une pente entre 1 et 5 %.

Mais il faut aussi prendre en compte les incidences régionales, comme la tuile en sud Loire et l’ardoise en nord Loire, par exemple, et les cas encore plus particuliers sur des zones où interviennent les Bâtiments de France qui peuvent aussi avoir leurs propres exigences, pour la proximité de sites classés.

Modèle de couverture

Tarif en fourniture et pose

Tarif pour une toiture de 80 m²

tôles bac acier

de 25 à 75 € le m²

de 2 000 à 6 000 €

zinc

de 70 à 160 € le m²

de 5 600 à 12 800 €

tuiles terre cuite

de 20 à 150 € le m²

de 1 600 à 12 000 €

ardoise

de 50 à 180 € le m²

de 4 000 à 14 400 €

chaume

de 100 à 150 € le m²

de 8 000 à 12 000 €

toit terrasse

de 200 à 350 € le m²

de 16 000 à 28 000 €

La couverture en tôles bac acier

Elle présente plusieurs avantages qui se présentent surtout par un prix moindre, dans l’ensemble.

Pour s’adapter à de l’habitat, elle est le plus souvent laquée de la couleur régionale, rouge tuile ou gris ardoise.
Elle peut aussi être doublée pour éviter une éventuelle surchauffe, car le bac acier prend très bien la chaleur.

Ce doublage apporte une isolation thermique, mais aussi une isolation phonique car la pluie et la grêle peuvent engendrer un bruit assez dérangeant, surtout la nuit.

D’une excellente durée de vie, elle nécessite une charpente plus simple et est très vite mise en place. 

La couverture en zinc

La durée de vie et l’aspect très particulier du zinc, surtout vieilli, en font un plan qui retient souvent le regard des architectes. 

De gris clair à un gris plus soutenu, elle reste plus onéreuse que des couvertures traditionnelles.

La couverture en tuiles terre cuite

La couverture de tuiles est une solution souvent retenue.

Entre tuile canal tige de botte, tuiles à emboîtement, tuiles plates, tuiles vieillies, il existe de nombreuses offres assez variées.

Le modèle le plus simple est la tige de botte ou canal, mais qui possède une moins bonne tenue, en cas de forts vents, que les modèles à emboîtement présentant des ergots comme butée. Elle est aussi, parfois, utilisée comme recouvrement de tôles fibro-ciment et assure plus l’esthétique que l’étanchéité.

Elle peut être rouge, brun, verte et parfois proposée en tons mêlés.

Pour assurer un prix inférieur, il existe aussi des tuiles ciment.

Enfin, la tuile plate n’est applicable, comme l’ardoise, que dans des pentes plus importantes.

La durée de vie est alors située entre 25 et 30 ans.

La couverture en ardoises

La couverture en ardoises était plus fréquente par le passé.

Aujourd’hui, elle est souvent réservée dans des régions en nord Loire ou à proximité de monuments classés.

Elle revient plus cher du fait de l’ardoise elle-même, mais aussi du nombre d’ardoises nécessaires au mètre carré, d’une obligation de pente plus élevée et d’une difficulté de pose plus grande, à l’aide de crochets, désormais en inox pour assurer la bonne tenue dans le temps.

Il existe aussi des ardoises synthétiques qui permettent d’en faire baisser le prix, mais présentent, évidemment, une durée de vie moins longue.

C’est d’ailleurs la durée de vie de l’ardoise qui fait sa force, puisqu’elle est estimée autour de 100 ans.

La couverture en chaume

On pourrait en douter mais, en plus d’une excellente isolation, le toit en chaume assure une excellente isolation et présente une durée de vie qui n’a rien à envier aux tuiles, par exemple, puisqu’elle est donnée de 25 à 40 ans

Elle est généralement constituée de bruyères, de roseaux, de genêts et de paille.

La couverture toit terrasse

Il ne faudrait pas croire que le toit terrasse est totalement plat. Une légère pente lui est donnée afin que l’eau ne stagne pas, de l’ordre de 1 à 5 %.

Le plus gros du travail consiste donc à lui assurer une excellente étanchéité.

Il est possible de l’utiliser comme une terrasse ou de le végétaliser pour lui conférer un aspect original.

Souvent dans des maisons d’architecte, il se propose dans des formats de maison assez modernes.

Sa durée de vie est extrêmement longue lorsque son étanchéité est parfaitement surveillée et qu’elle a été parfaitement conçue.

Rénovation et entretien de toiture

Que ce soit en neuf, mais encore plus en entretien, il convient d’assurer des traitements de la charpente et une surveillance de la couverture.

Pour la charpente

  • Traitement hydrofuge : de 20 à 30 €
  • Traitement fongicide : de 15 à 30 €
  • Traitement insecticide : de 20 à 50 €
  • Rénovation complète : de 110 à 170 € le m²

Pour la couverture

  • Rénovation partielle d’une couverture en tuiles : de 10 à 80 €
  • Rénovation d’un faîtage en tuiles canal : autour de 80 € le mètre linéaire
  • Rénovation partielle d’une couverture en ardoises : de 10 à 150 €
  • Rénovation totale d’une couverture en ardoises (dépose et pose) : de 100 à 240 €

Des travaux complémentaires

Des postes sont parfois plus ou moins associés à cette toiture et viendront donc compléter les travaux.

Poste zinguerie

Il existe différentes solutions pour les gouttières et les tuyaux de descente : le PVC, le zinc et l’alu.

Le PVC est plutôt employé par les particuliers, car la pose est plus simple, à base de collage.

Les artisans ont tendance à se diriger vers le zinc et l’alu, le zinc étant moins cher, mais l’alu pouvant se décliner en différentes teintes.

Pour ce poste, en zinc, il faut compter un prix d’environ 12 € le mètre linéaire, en fourniture, et environ 40 € en fourniture et pose, avec une faible différence entre les gouttières et les tuyaux, ce qui ramène à poste total, pour une toiture de 80 m², avec étage, d’environ 1 200 €.

Poste isolation toiture

L’isolation de la toiture, sur une maison neuve, sera facile à faire par l’extérieur, avant la pose de la couverture.

Ce sera la solution la meilleure pour éviter les ponts thermiques.

En rénovation, à moins de profiter de l’éventuelle rénovation de la couverture, en version sarking, elle est souvent réalisée par l’intérieur.

Par l’intérieur, entre 20 et 80 € le m², selon les matériaux employés et l’épaisseur posée, il faut compter de 20 à 80 € le m², soit un tarif total de 1 600 à 6 400 € pour 80 m².

Par l’extérieur, selon la méthode du sarking, en rénovation, ce prix augmente et va de 100 à 200 € le m², selon le type de couverture, ce qui revient à un tarif final pouvant aller de 16 000 à 24 000 € pour les 80 m².

En neuf, ce prix ne dépassera pas le prix d’une isolation par l’intérieur, même lorsqu’elle est exécutée par l’extérieur.

Des aides financières

Les aides sur une maison neuve n’existent pas.

Les seules aides dont vous pourrez bénéficier, sur ce type de rénovation de toiture sont :

  • une réduction de la TVA à 10 % pour tout type de travaux, si votre construction est officiellement terminée depuis au moins deux ans ;
  • des aides MaPrimeRénov’ pour la partie isolation du toit, sous conditions de ressources, et une TVA réduite à 5,5 % dans ce domaine des économies d’énergie.

Pour en bénéficier, vous devrez faire appel à un professionnel certifié RGE. 

Les conseils d’un pro

  • Avant de prévoir tous les travaux de charpente et de couverture, il est essentiel de bien se renseigner sur ce qui sera permis, que ce soit en pente, en matériaux et en couleur de finition, auprès des services de l’urbanisme, mais aussi dans l’éventuel cahier des charges de lotissement, voire auprès des Bâtiments de France en cas de monument classé dans les environs proches.
  • Si vous pensez faire poser une fenêtre de toit, pensez-y auparavant, ce qui vous évitera d’éventuelles coûteuses modifications de charpente, par la suite.
  • Pour des toitures exposées au vent, il convient de le prévoir au niveau des rives afin de ne pas avoir de problèmes ultérieurs. Selon le modèle de couverture, il existe des rives adaptées, ainsi que des faîtages, notamment dans le cas des tuiles.
  • Les

    dessous de toit, qu’ils soient en lambris ou grillagés éviteront d’avoir des oiseaux ou autres animaux qui pourraient venir vous déranger entre votre charpente et votre couverture.

  • Le prix d’une charpente – couverture sur une maison de plain-pied et sur une maison avec étage(s) peut varier du fait des problèmes de sécurité, voire de l’utilisation d’un échafaudage et / ou d’une grue, surtout avec la pose d’une isolation incorporée.

FAQ

La charpente est-elle traitée lors de sa pose ?

C’est effectivement le cas, en dehors du douglas qui n’en nécessite pas. Cependant, ce traitement doit être entretenu pour éviter un pourrissement, en cas d’infiltration, mais surtout des attaques d’insectes. C’est pourquoi il faut veiller, avant la construction, à ne pas se trouver dans une région où le risque de termites existe. Ce sera généralement fait par le professionnel qui intervient sur le chantier. Toutefois, les zones à risques peuvent évoluer, et les mairies en tiennent leurs administrés avertis.

Est-ce que j’ai une garantie sur ma charpente et couverture ?

Bien sûr, dans le cas de la construction d’une maison par un professionnel, la garantie décennale s’applique aussi sur cette partie.

Combien de temps est-ce que mon toit peut tenir, sur ma maison, sans risques ?

Tout dépend des éléments dont vous parlez. La charpente durera bien au-delà de votre vie, sur plusieurs siècles, sous réserve d’une surveillance et d’un entretien lorsque cela s’avère nécessaire.

Quant à la couverture, tout dépend des matériaux employés. Mais cela peut aller de 30 ans à plus d’un siècle. Là aussi, l’entretien de la toiture est essentiel, que ce soit pour éviter l’apparition de mousse qui pourraient réduire la durée de vie, mais aussi l’intervention d’un professionnel dès qu’un problème apparaît, glissement d’un élément, soulèvement par le vent, fissure, etc.

Faut-il un permis pour rénover une toiture ?

Tout dépend en quoi consiste cette rénovation. S’il ne s’agit que de remplacer des tuiles abîmées par des modèles neufs, pas de problème. Mais si vous changez quoi que ce soit, la pente de la maison, la couleur de la couverture, que vous placez une fenêtre de toit ou autres, il vous faudra demander une autorisation de travaux ou un permis de construire. L’artisan qui vient réaliser le travail vous renseignera.

Comment je peux décider du meilleur artisan pour intervenir ?

Le critère du prix est déjà un premier élément qui permet de retenir ou éliminer des professionnels. Il faut éliminer les prix les plus élevés, mais se méfier des prix trop bas, à moins qu’ils ne justifient par un chantier qui vient combler un trou dans le planning de l’artisan.

Il faudra donc comparer aussi, en plus du prix, les prestations assurées par chacun pour comparer ce qui est comparable, et ne pas avoir peur de poser des questions.

Il est aussi possible de se renseigner sur l’artisan, le bouche-à-oreille étant souvent intéressant, et demander à des clients précédents ce qu’ils en pensent.

Vérifiez aussi les délais d’intervention proposés, qui peuvent parfois être primordiaux pour vous.

Enfin, nous vous proposons de vous fournir plusieurs devis d’artisans de qualité qui vous permettront les bonnes comparaisons.

Quand et comment réaliser un entretien de couverture ?

Il est possible de faire appel à un professionnel qui fera une inspection de cette toiture. Demandez-lui un tarif auparavant et ce qui est compris dans cette inspection.

Sinon, l’apparition de mousses, le glissement de tuiles, le changement de couverture sont des éléments marquants.

Il faut aussi, généralement, monter sur cette couverture pour regarder de plus près. Ce qui demande aussi de prendre de grandes précautions, que ce soit au niveau de la sécurité, mais aussi pour ne pas casser des tuiles ou des ardoises. Il faut en effet regarder de près si, par exemple, au faîtage, il n’y a pas d’apparition de fissures, l’étanchéité autour de la cheminée ou autour des fenêtres de toit.

Un nettoyage avec un anti-mousse sera la meilleure solution, en dehors du remplacement éventuel de tuiles ou ardoises. Il faut éviter l’eau de javel qui nettoie effectivement bien, mais finit par rendre les éléments poreux. Il faut aussi éviter l’utilisation d’un Karcher qui peut aussi rendre votre couverture poreuse, en plus de risquer des infiltrations d’eau par la pression.

Quel isolant choisir pour sa toiture ?

La question est délicate, car elle dépend de différents critères. Est-ce que vous souhaitez vous protéger du bruit ou du froid (voire de la chaleur en été) ? Est-ce que vous isolez une toiture déjà existante ou est-ce dans le cadre d’une rénovation ? Quelle région habitez-vous ? Pour une isolation par l’intérieur, la laine de verre et la laine de roche sont des solutions souvent utilisées. Pour une isolation lors de la construction, des panneaux existent sur lesquels reposera ensuite le liteaunage et vos tuiles. Le professionnel vous conseillera alors sur les matériaux qu’il a l’habitude d’employer. 

Faut-il prévoir un écran de sous-toiture ?

L’écran de sous toiture est prévu notamment dans le cas de neige ou de pluies d’orage les plus inhabituelles et évite les infiltrations. Il contribue aussi à l’isolation. Il évite également les entrées d’air. Il est généralement recommandé et, parfois même, indispensable.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire