Prix d’une extension au bois de 20 m2

Pour gagner des mètres carrés habitables supplémentaires, l’extension bois est de plus en plus plébiscitée. C’est en effet une solution pratique, esthétique, offrant une bonne solution, relativement simple à mettre en œuvre avec un bon rapport qualité/prix. Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur le prix d’une extension bois de 20 m².

extension ossature bois

Comment déterminer le prix pour une extension bois de 20 m² ?

Afin de connaître le coût global d’une extension bois de 20 m², il est primordial de se pencher sur plusieurs points qui sont détaillés dans la suite de cet article.

Les facteurs impactant le prix d’une extension bois

Dans un premier temps, il faut savoir que le coût d’investissement pour une extension en bois de 20 m² est fonction d’un certain nombre de paramètres qu’il est important de bien prendre en considération.

Ainsi, il pourra dépendre :

  • de la nature de l’extension bois
  • du type de configuration
  • de la variété de bois utilisée
  • des finitions choisies
  • du professionnel retenu
  • du lieu d’habitation et des conditions d’accès
  • de l’appel à un architecte ou non

Prix d’une extension bois de 20 m² selon la nature 

Un des premiers critères qui fera varier le prix, sera celui de la nature même de l’extension. Voici ce que vous pouvez garder à l’esprit en termes de prix :

Nature de l’extension bois Prix au m² (en fourniture et pose) Prix pour une extension bois de 20 m² (en fourniture et pose)
extension en kit 600 à 1 400 € 12 000 à 28 000 €
extension modulaire 1 200 à 1 600 € 24 000 à 32 000 €
extension sur-mesure 1 000 à 1 900 € 20 000 à 38 000 €
véranda en bois 1 400 à 1 800 € 28 000 à 36 000 €

Prix d’une extension bois selon la configuration

Il existe principalement 2 types de configurations pour une extension bois :

  • l’extension bois latérale : il faut compter un budget compris entre 1 000 et 1 500 € le m² en fourniture et pose pour ce type d’extension.
  • l’extension bois en surélévation : cette construction étant plus technique, le coût est donc forcément impacté. Il faudra alors octroyer un budget oscillant entre 2 000 et 2 500 € le m² pour une version surélevée. 

Pour une extension bois de 20 m², voici ce qu’il faudra compter comme enveloppe budgétaire :

Configuration de l’extension Prix pour 20 m²
extension bois latérale 20 000 à 30 000 €
extension bois en surélévation 40 000 à 50 000 € 

Prix d’une extension bois selon le matériau

En fonction du choix du bois pour l’extension, le prix de la note finale pourra être plus ou moins conséquent.

En effet, voici quelques tarifs des principales essences de bois utilisées pour ce type de construction :

  • pin : entre 250 et 300 € le m³
  • douglas : entre 350 et 400 € le m³
  • bois exotique : environ 400 € le m³
  • chêne : 450 à 500 € le m³

Il faut toutefois noter que ces prix peuvent varier selon le cours du bois. Actuellement, dans une période de pénurie de bois, les tarifs sont plutôt revus à la hausse, ce qui peut impacter de façon considérable ce type de projet. 

Prix d’une extension bois selon le bardage

Une extension en ossature bois nécessite forcément d’avoir recours à un revêtement pour parfaire l’étanchéité et l’esthétisme. Ce dernier est appelé bardage et peut se matérialiser sous différentes formes et surtout sous différents matériaux que sont :

  • le bois : de 30 à 50 € par m²
  • le PVC : entre 20 et 80 € le m²
  • le composite : de 50 à 150 le m²
  • le métal : à partir de 100 € le m²

Tous ces tarifs comprennent uniquement les fournitures. Pour la main d’œuvre, il faudra ajouter entre 30 et 60 € par m².

Prix d’une extension bois selon les finitions

Selon que vous optiez pour une extension bois à terminer ou clé en mains, le prix sera différent. Pour une extension qu’il faudra achever, il sera en réalité nécessaire de se charger des revêtements muraux et des sols.

Le tableau qui suit reprend les différentes possibilités, associées à leurs prix :

Nature des finitions Prix au m² en fourniture et pose Prix pour 20 m² en fourniture et pose
extension à terminer sans salle de bains 1 000 à 1 900 € 20 000 à 38 000 €
avec une salle de bains 1 100 à 2 200 € 22 000 à 44 000 €
extension achevée sans salle de bains 1 200 à 2 500 € 24 000 à 50 000 €
avec une salle de bains 1 300 à 2 900 € 26 000 à 58 000 €

Coût supplémentaire d’une extension bois

Le coût de revient d’une extension bois ne se limite pas seulement à l’extension en elle-même. En effet, nombreux sont les autres postes de travaux qui interviennent dans cette construction et qu’il ne faut pas négliger dans la note finale. 

Le tableau qui suit reprend certains d’entre eux :

Postes de travaux annexes Tarifs
terrassier 400 à 800 € par jour30 à 60 € le m³
maçon 40 à 80 €/h
charpentier/couvreur 50 à 70 €/h
plaquiste 40 à 60 €/h
électricien 40 à 60 €/h
plombier 40 à 80 €/h
carreleur 40 à 50 €/h
architecte 10 à 15 % du montant total du projet d’extension

Les solutions pour une extension bois

L’extension bois peut se matérialiser sous différentes formes. Ainsi, on distingue 4 versions décrites ci-dessous :

L’extension bois en kit

Il s’agit de la version la moins coûteuse. Il est possible de l’assembler soi-même ou bien de faire appel à un professionnel pour réaliser sa pose. Pour ce type d’extension, l’ossature est créée directement en atelier et livrée sur le lieu du chantier. Il suffit alors de réaliser le montage des différentes parties ensemble. 

Les kits sont, en général, des solutions prêtes à l’emploi. Le choix est restreint et il n’est pas possible de personnaliser son extension. En effet, les dimensions sont standards. 

L’extension bois modulaire

Plus personnalisable que la version en kit, l’extension bois modulaire se rapproche tout de même de cette version. Déclinables en différentes dimensions, elle est aussi conçue directement en atelier avant d’être livrée sur le chantier. Généralement, l’extension modulaire est assemblée en atelier, à la différence du modèle en kit. 

Ainsi, une fois sur place, il suffira de réaliser les divers raccordements de l’extension à la maison principale et de réaliser les finitions et aménagements intérieurs.  

L’extension bois sur-mesure

La version d’extension bois sur-mesure offre une totale personnalisation, notamment en ce qui concerne les dimensions, mais aussi le choix de l’essence de bois servant à la conception de l’ossature. Il sera aussi possible de définir le nombre et le type d’ouverture souhaités ainsi que la nature de la toiture. 

Ainsi, les envies et besoins de chacun peuvent être comblés grâce à ce modèle d’extension. 

L’extension bois véranda

Enfin, la dernière solution d’extension bois est la véranda. La différence majeure d’une véranda bois repose sur la quantité de surfaces vitrées présentes. L’ossature bois se doit alors d’être particulièrement solide et résistante pour supporter le poids de ces diverses fenêtres et baies vitrées.

Les différentes configurations pour une extension en bois

L’extension bois est possible selon 2 grandes configurations que sont :

  • l’extension latérale : il s’agit de la version la plus souvent utilisée. Elle consiste à venir mettre en place l’extension dans le prolongement de l’habitation déjà en place. Il faudra alors créer une ouverture dans cette dernière afin de pouvoir relier les 2 espaces. 
  • l’extension en surélévation : si la surface au sol ne peut pas être augmentée (contrainte de PLU ou de taille du terrain), il est possible de réaliser une extension bois en hauteur. Cela reste toutefois plus difficile et contraignant à mettre en place. Faire appel à un architecte pour ce type de projet est conseillé. 

Les variétés de bardages pour une extension bois

Pour ce qui est du bardage extérieur recouvrant les murs de l’extension, 4 principales solutions s’offrent à vous :

  • le bois : en sus de l’ossature, le bardage peut également être en bois. Ce matériau assure performance sur le plan de l’isolation mais aussi esthétisme. Toutefois, une attention devra être portée sur son entretien. 
  • le composite : d’un aspect semblable au bois, la résistance est meilleure que celle du bois. De plus, l’entretien est moins conséquent. 
  • le PVC : avec un bon rapport qualité/prix, le bardage PVC est une option intéressante qui ne nécessite aucun entretien. Il offre également de bonnes prestations en termes d’isolation thermique et phonique. En revanche, le point noir de ce type de revêtement est la durabilité dans le temps, notamment face aux actions des UV. Le PVC peut en effet perdre de son éclat et se ternir au fil des années. 
  • le métal : très esthétique, le bardage métallique apporte une touche de modernité. L’avantage incontournable est l’absence totale d’entretien du matériau qui est, très souvent, anti-corrosif. L’isolation et l’étanchéité sont toutefois moins bonnes que sur une version bois par exemple. 

Les avantages et inconvénients d’une extension bois

Effectuer une extension bois permet de nombreux avantages. Parmi eux, il est possible de citer :

  • un gain de mètres carrés supplémentaires en ajoutant une ou plusieurs pièces selon les besoins
  • utilisation d’un matériau écologique et renouvelable
  • le bois est un matériau offrant une bonne isolation 
  • moins coûteux que d’acheter un nouveau bien et déménager
  • permet de redistribuer les espaces afin de rendre la maison plus fonctionnelle
  • apporte un gain de lumière naturelle
  • offre un aspect moderne et esthétique pouvant se marier avec tous les styles de constructions existantes
  • le montage d’une telle extension est relativement rapide comparé à une extension maçonnée
  • le poids du matériau permet de faciliter l’assemblage
  • très bonne résistance face aux aléas climatiques notamment

Il faut aussi ne pas omettre de mentionner les inconvénients d’une extension bois.

  • Le bois est un matériau contraignant au niveau de l’entretien qui se doit d’être régulier afin que l’esthétisme soit au rendez-vous, mais aussi pour assurer une bonne durabilité au matériau en termes de résistance, de conservation et d’étanchéité. Peinture, lasure, traitement anti humidité, nombreuses sont les solutions pour préserver la qualité du bois. 
  • De plus, un isolant supplémentaire est nécessaire sur ce type de construction, même si le bois présente, de base, de très bonnes capacités isolantes. 
  • Enfin, avec la conjoncture actuelle, la rareté du bois fait considérablement augmenter le cours du matériau.

Quelles sont les formalités administratives pour une extension bois de 20 m² ?

Une extension bois de 20 m² est en réalité une augmentation de la surface habitable. De ce fait, des obligations et formalités administratives sont incontournables.

Parmi ces dernières, il est possible de mentionner :

  • une déclaration préalable de travaux suffit dans les communes dotées d’un PLU
  • une demande de permis de construire est nécessaire dans une commune sans PLU ou bien dès que l’extension bois de 20 m² porte la surface totale habitable à plus de 150 m²
  • la présence d’un architecte si la maison, extension bois comprise, dépasse les 150 m² 
  • vérifier dans le PLU de la commune s’il existe des contre-indications à une extension bois

Il faut prendre en compte le délai de réponse pour une demande de permis de construire. La mairie dispose en effet d’un délai situé entre 1 et 3 mois pour accorder le permis. 

Il faut aussi savoir qu’une extension augmentant la surface habitable s’accompagne d’une taxe sur l’aménagement. Le coût de cette dernière peut alors être calculé suivant la formule :

  • surface taxable en m² x valeur forfaitaire en €/m² x taux communal

A cela s’ajoute : 

  • surface taxable en m² x valeur forfaitaire en €/m² x taux départemental

FAQ

La présence d’un architecte est-elle obligatoirement requise dans le cadre d’un projet d’extension bois de 20 m² ?

Dans certains cas seulement cette présence est requise. L’architecte est obligatoire uniquement si la surface totale habitable de votre maison avec l’extension bois comprise, dépasse 150 m². Le reste du temps, il est possible de se passer de ce professionnel. Toutefois, il reste vivement recommandé de prendre conseil auprès de ce dernier, notamment si l’extension bois est surélevée.

Est-il possible de réaliser soi-même l’installation d’une extension bois de 20 m² ?

En effet, il est tout à fait possible de monter soi-même son extension bois. Dans ce cas, il suffit d’acheter un modèle en kit. Il restera alors l’assemblage à faire sur place. Réaliser soi-même la pose permet d’économiser quelque peu sur la main d’œuvre, mais il en va de la pérennité de votre extension, notamment de son étanchéité. 

Comment se passe la construction d’une extension en ossature bois ?

Pour une extension bois latérale, une fois le modèle choisi (kit, modulaire, sur-mesure ou véranda), il faudra créer une dalle béton afin de pouvoir recevoir l’extension ainsi qu’une ouverture dans la maison pour que les espaces puissent communiquer. L’extension pourra ensuite être assemblée ou prendre place directement à l’endroit dédié. Ce sera alors au tour de la toiture et des menuiseries d’être installées. Les divers raccordements pourront ensuite être réalisés. L’installation de l’extension bois se terminera par la pose des revêtements intérieurs et extérieurs.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire