Prix d’une extension bois de 40 m²

La famille qui s’agrandit, l’envie de créer un nouvel espace ou d’ajouter une chambre au rez-de-chaussée ? Nombreuses sont les situations de la vie qui poussent à agrandir une maison. L’extension en bois peut être une bonne solution pour ajouter des mètres carrés habitables. Combien pourrait vous coûter une extension bois de 40 m² ? Nous allons y répondre avec cet article.

extension maison bois

Le prix d’une extension bois de 40 m²

Le prix d’une extension bois de 40 m² dépend de multiples facteurs et passe par différentes étapes de travaux. 

Nous vous proposons un tableau qui présente les prix globaux d’un agrandissement en ossature bois selon son type de finitions : 

Type de projet final Prix par m² en fournitures et pose Prix de l’extension de 40 m² tout compris
extension sans les finitions sans salle d’eau 1 000 à 1 900 € 40 000 à 76 000 €
avec salle d’eau 1 100 à 2 200 € 44 000 à 88 000 €
extension achevée sans salle de bains 1 200 à 2 500 € 48 000 à 100 000 €
avec une salle de bains 1 300 à 2 900 € 52 000 à 116 000 €

L’extension en bois : présentation et prix général

Une extension bois est une méthode pour agrandir son espace de vie qui a le vent en poupe. Esthétique, durable, et moins coûteuse qu’une extension en parpaings, le bois a cet avantage d’apporter un aspect authentique à votre logement tout en profitant d’un matériau renouvelable. 

Adaptée à toutes les configurations, l’extension bois se décline sous différents formats et modes de construction. En moyenne, il faut compter entre 1 000 et 2 900 € au m², mais différents facteurs viennent impacter ce tarif. 

Les facteurs déterminants le prix de l’extension

Plusieurs éléments peuvent faire rapidement augmenter la note totale de votre extension bois. On remarquera entre autres : 

  • la complexité d’accès et la configuration du terrain
  • le type d’extension souhaité
  • le type de toiture retenu
  • les essences de bois choisies
  • les finitions et peintures
  • les aménagements intérieurs (raccordement électrique, raccordement à l’eau et évacuations, nombre d’huisseries…)

Il est ainsi difficile de donner un tarif détaillé pour une extension bois de 40 m². Pour l’affiner, l’appel à un artisan est la meilleure solution à adopter. 

Les différents types d’extensions en bois et leurs prix

Il existe différentes configurations d’extensions bois, des plus simples aux plus complexes. Les prix sont donc différents en fonction de ce critère important. 

L’extension en kit

L’extension bois en kit est courante. Il s’agit généralement de modèles de petite taille. Les extensions de 40 m² en kit existent mais sont bien moins nombreuses que les formats plus petits. Le kit permet une construction rapide mais surtout un prix d’achat bien plus faible que les autres modèles. 

L’extension kit est composée, traditionnellement, de madriers. Le but est un montage par vos soins. Les professionnels procèdent rarement au montage des extensions bois en kit. 

Si côté prix, le kit tourne autour des 1 000 € / m², il reste moins qualitatif que le sur mesure. De plus, l’auto construction est un facteur à risque concernant la qualité et le rendu final de l’agrandissement. Enfin, le kit reste un type d’extension adapté uniquement aux bâtiments traditionnels. Pour une meilleure adaptabilité, le sur-mesure restera la solution adaptée. 

L’extension sur-mesure

Le sur mesure n’a pas de rival. Les extensions réalisées à la demande, selon les complexités du bâti et du terrain, offrent sans aucun doute le meilleur visuel possible. Il est alors envisageable de faire construire une extension en bois qui s’intègre à la perfection dans l’environnement. 

Avec des tarifs de base supérieurs, à partir de 1 700 € / m², l’extension bois sur-mesure n’a pas réellement de limite dans ses tarifs. Il en découle de l’ensemble des options que vous souhaitez, l’essence du bois, etc.

Les possibilités sont énormes avec le sur-mesure. La seule limite est votre créativité et votre imagination, vous pouvez ensuite penser avec des professionnels, des agrandissements modernes qui répondent aux enjeux environnementaux mais aussi aux caractéristiques de votre logement. 

La véranda en bois

La véranda est une solution d’extension très appréciée du grand public. Elle apporte une véritable ouverture sur l’extérieur grâce aux baies vitrées. En plus du côté esthétique, la véranda offre un confort de vie incomparable en laissant pénétrer la lumière comme aucune autre pièce. On retrouve des vérandas en bois, ou, plus justement, des vérandas dont l’ossature est en bois. Le reste repose bien-sûr sur des parois vitrées. Les menuiseries peuvent, elles aussi, être en bois mais également en PVC ou en aluminium. 

Qu’il s’agisse de la création d’un salon, d’une salle à manger ou tout simplement un espace de vie à mi-chemin entre l’intérieur et l’extérieur, la véranda en bois est un allié de choix pour un prix de départ à 1 300 € / m²

L’extension en bois selon sa configuration

On retrouve deux principales manières de configurer une extension en bois de 40 m² : 

  • L’extension latérale qui vient se coller au bâti et qui prolonge la projection du plan de la maison en augmentant la surface de plancher. Elle est la plus courante et la plus simple à mettre en œuvre. Pour 40 m², il faudra compter au moins 40 000 € tout compris. 
  • L’extension en surélévation, bien plus complexe, vient agrandir l’espace de vie sur les étages de la maison. Soit en rehaussant et agrandissant la surface sous le toit, soit en venant coller un agrandissement sur pilotis le long de la bâtisse. Les difficultés techniques de cette méthode d’agrandissement aboutissent à une facture plus élevée qui débute à 80 000 € pour 40 m² en fournitures et en pose.

Les avantages de l’extension en bois

La construction en bois propose un nombre considérable d’avantages qui poussent un grand nombre de propriétaires à opter pour cette solution d’extension. 

Voici une liste des principaux avantages que nous retenons : 

  • un bâti économique et écologique, à condition que le bois soit de qualité et issu de forêts gérées durablement
  • une construction modulaire qui s’adapte à toutes les situations grâce à la malléabilité du bois
  • une isolation de qualité grâce aux caractéristiques naturels du bois
  • un design incomparable et résolument moderne
  • une mise en œuvre rapide
  • un coût de travaux moins élevé qu’une solution traditionnelle
  • un chantier relativement propre
  • une bonne résistance face au temps et aux mouvements de terrain, en fonction de l’essence et de la qualité du bois

D’autres avantages peuvent être perçus avec l’extension bois qui s’impose comme l’une des principales solutions d’agrandissement de la surface habitable d’un logement. 

Les inconvénients

L’extension bois présente beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients et c’est ici toute la force de cette méthode de construction. 

Comme désavantage à prendre en considération, il serait important de noter l’entretien du bois qui nécessite une attention particulière pour maintenir un état convenable. Le choix de laisser le temps patiner le bois peut également être fait mais il faudra s’assurer en amont, que l’extension soit traitée contre l’humidité, les champignons mais aussi contre les insectes. 

Le bois est en effet une proie de choix pour les nuisibles. L’idéal et le conseil de pro que nous pouvons donner, reste de procéder à un entretien régulier du bois avec des lasures de qualité qui offrent une protection optimale du matériau. Il est recommandé d’appliquer une lasure tous les 4 ans en moyenne.

Quel bois pour l’extension ?  

Créer une extension en bois de 40 m² implique d’utiliser une belle quantité de bois. Ici encore, un choix sera à faire pour trouver l’essence qui correspond le mieux à vos attentes d’une part mais aussi à votre budget. 

Les essences sont nombreuses, qu’elles soient françaises ou exotiques.

Le choix du bois aura aussi son impact sur l’esthétisme de l’extension avec des teintes différentes et une patine qui varie dans le temps. 

Les essences couramment utilisées pour réaliser une extension sont les suivantes : 

  • L’épicéa est l’essence la plus utilisée pour la réalisation de constructions en bois, on y retrouve un avantage tarifaire, mais aussi un poids plume tout en conservant une belle résistance dans le temps. Sa sensibilité à l’eau implique en revanche un traitement en profondeur.
  • Le pin douglas est quant à lui naturellement résistant face à l’humidité, son prix est plus élevé que l’épicéa.
  • Le mélèze est un bois résistant au froid et donc apprécié dans les zones géographiques au nord.
  • Le chêne est sans doute le bois le plus résistant pour une essence française. Coûteux et lourd, c’est un bois qui fera vite gonfler la facture mais offrira une durabilité à toute épreuve.
  • Le teck est un bois exotique moins couramment utilisé pour la fabrication d’extensions en bois car son prix est très élevé. En revanche, sa couleur foncée est esthétique et sa durabilité est excellente. L’entretien du teck est quasi nul.

Le classement de durabilité du bois

Choisir une essence de bois peut aussi se faire en fonction de labels et de certifications qui répondent à différents enjeux.

On retrouve 2 labels importants dans le milieu du bois qui sont : 

  • PEFC pour du bois issu de forêts cultivées et exploitées avec des pratiques de gestion forestière durables. Ce label permet d’éviter l’achat de bois provenant de manufactures forestières de déboisement à grande échelle. Ici, le bois coupé est automatiquement replanté.
  • FSC est un label identique sur le fond par rapport au PEFC puisqu’il s’agit d’exploitations durables. Cependant, ce dernier est international et pourra alors concerner des bois exotiques. 

Les étapes de fabrication d’une extension en bois de 40 m²

La fabrication d’une extension en bois de 40 m² en passe par plusieurs étapes mais aussi plusieurs corps de métiers. 

Ci-dessous, retrouvez les détails tarifaires de chaque étape de la fabrication mais aussi des différentes options possibles à retrouver dans une extension bois :

Poste d’intervention Prix en fournitures et pose
Terrassement, création des fondations et d’une dalle de 40 m² 4 800 €
Installation de l’extension bois de 40 € comprenant la couverture et le bardage à partir de 40 000 €
Raccordement électrique complet avec radiateurs 5 000 €
Raccordement à l’eau courante (froide ou chaude) depuis l’habitation de 40 à 10 € le mètre linéaire
Raccordement au réseau d’évacuation des eaux usées de 75 à 300 € le mètre linéaire selon complexité
Ouverture de la maison sur l’extension si inexistante 1 500 à 3 000 € selon les dimensions
Travaux de finitions (revêtements sols et murs) dès 50 € / m²

Le choix du bardage

Le bardage permet de venir recouvrir l’ossature en bois de l’extension. C’est ce matériau qui apporte l’esthétisme de l’extension et qui permet de s’accorder avec le style de bâtisse. 

Au choix, divers matériaux comme le bois pour rester dans l’esprit naturel de l’extension, le PVC qui offre un confort d’utilisation exemplaire et un prix raisonnable ou encore le métal / zinc pour un attrait ultra moderne qui tranche avec le reste de l’habitation. Les possibilités sont nombreuses et répondent à diverses exigences.

Côté tarif, nous retrouverons : 

  • le bois : de 30 à 50 € par m²
  • le PVC : entre 20 et 80 € le m²
  • le composite : de 50 à 150 le m²
  • le métal : à partir de 100 € le m²

L’administratif

Qui dit créer une extension dit aussi des papiers. L’agrandissement de votre maison est soumis à diverses démarches qu’il est important de respecter pour satisfaire aux normes et aux exigences imposées. 

L’extension bois de 40 m² implique : 

  • la demande d’un permis de construire auprès de la mairie
  • l’interrogation du PLU pour connaître les éventuelles exigences sur les matériaux, coloris, hauteurs de construction, etc.
  • l’appel à un architecte si la surface finale de l’ensemble de l’habitation atteint ou dépasse les 150 m²
  • une approche d’un architecte des Bâtiments de France si l’habitation est classée, se situe dans une zone protégée ou à proximité d’un monument historique 

FAQ

Je réalise mon extension bois de 40 m² en auto construction, suis-je obligé d’en passer par un architecte ?

Dans le cas où la surface totale habitable, à l’issue des travaux dépasse les 150 m², alors oui, l’architecte est indispensable. Il se chargera alors, dans la plupart des cas, du dépôt de demande de permis de construire au service urbanisme de la mairie. Jusqu’à 149 m², ce professionnel reste facultatif. 

Dans le cas où l’habitation fait déjà plus de 150 m², l’architecte est de mise.

Le bois est-il assez isolant pour mon extension de 40 m² ?

Le bois présente un atout isolant naturel. Il évite les ponts thermiques et se voit efficace. En revanche, si l’extension est destinée à être une pièce de vie, il sera préférable de penser une isolation complète à l’aide de matériaux biosourcés comme la fibre de bois pour rester dans une démarche respectueuse de l’environnement. Une isolation efficace assure confort et réduction des factures d’énergie.  

Combien de temps dure le chantier d’une extension bois de 40 m² ?

Une extension bois de 40 m² est un chantier plutôt rapide. Il est aussi considéré comme propre et sec par rapport à une extension en parpaings. Il faudra alors compter entre 3 semaines et un mois pour la construction d’une extension en bois de 40 m².

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire