Quel prix pour une isolation extérieure d’une maison de 140 m² ?

Le prix pour une isolation extérieure de maison de 140 m² est fonction de divers paramètres que nous allons vous exposer dans ce petit guide sur le sujet. Préparé en lien avec nos partenaires, professionnels du bâtiment, cet article vous apporte de nombreuses données pour étudier votre projet.

Le prix d’isolation extérieure d’une maison de 140 m²

Tout d’abord, notez qu’une isolation par l’extérieur, ou ITE, revient à envelopper la maison sous une enveloppe thermique. Parmi les principaux avantages d’une telle solution, il est possible de citer les suivants :

  • aucun besoin de quitter le logement le temps des travaux ;
  • pas de perte de surface habitable ;
  • excellente performance en termes d’isolation thermique ;
  • suppression des ponts thermiques.

Toutefois, il faut aussi savoir que cette technique d’isolation est plus onéreuse qu’une isolation par l’intérieur. En effet, il faudra compter un budget entre 50 et 250 € par m² selon la solution retenue.

Ainsi, voici quelques bases de prix pour une isolation extérieure de maison de 140 m² :

Parties isolées

Technique

Prix

par m²

pour 140 m²

Isolation des murs

Isolation thermique par l’extérieur sous enduit (prix selon la finition demandée)

85 à 180 € 

11 900 à 25 200 €

Isolation thermique par l’extérieur sous bardage

50 à 240 €

7 000 à 33 600 €

Détail selon choix de bardage

PVC

50 à 150 €

7 000 à 21 000 €

composite

70 à 170 €

9 800 à 23 800 €

bois

85 à 165 €

11 900 à 23 100 €

métallique

90 à 240 €

12 600 à 33 600 €

Isolation du toit

Sarking

100 à 250 €

14 000 à 35 000 €

L’isolant : les solutions possibles sous ITE

Mettre une isolation par l’extérieur en œuvre requiert, de fait, de recourir à une épaisseur d’isolant. Mais quels sont, alors, les matériaux utilisables dans cette configuration particulière ? Voici les isolants les plus courants dans ce type de structure. 

  • La laine minérale : mélange de laine de verre et de laine de roche, cet isolant propose un rapport qualité / prix (5 à 20 € par m²) très intéressant qui en fait la solution la plus souvent utilisée. 
  • La fibre de bois : utilisée pour les projets visant une très basse empreinte carbone, cette solution est à la fois écologique, moderne et efficace bien qu’un peu plus chère (15 à 25 € par m²).
  • La ouate de cellulose : également écologique, cet isolant est produit à partir du recyclage de papier journal et propose des performances thermiques intéressantes pour une dépense intermédiaire (10 à 20 € par m²).
  • Le polystyrène expansé : ce dernier isolant fait de microbilles de polystyrène est très souvent utilisé pour son excellente performance et son bon rapport qualité / prix (10 à 25 € par m²).

Les différentes solutions de finition

En termes de finition, lors d’une isolation par l’extérieur d’une maison, il existe deux grands principes que sont l’ITE sous enduit et l’ITE sous bardage. 

L’isolation extérieure sous enduit

Lorsqu’il est question d’une isolation thermique par l’extérieur sous enduit, il est alors question, une fois l’isolant en place, de mettre une couche de primaire d’accrochage en œuvre et de poser un treillis. Ensuite, il est possible de réaliser un recouvrement des parois avec un enduit qui sera appliqué en plusieurs passes. La première passe sera faite avec un enduit de protection adapté à l’isolant retenu et la seconde passe permettra d’assurer la finition, et donc le rendu visuel extérieur.

Simple à réaliser, cette opération est de plus en plus demandée, d’autant qu’elle permet de jouer à la fois sur la teinte et sur le style de finition, à l’instar d’un enduit classique. Ainsi, vous pourrez, selon votre budget et vos goûts, opter pour un enduit gratté, taloché, lissé, projeté, etc.

L’isolation extérieure sous bardage

Dans cet autre cas de figure, la couche isolante est protégée par un bardage. Ce dernier pourra être réalisé dans différents matériaux (bois, PVC, métal, composite). Il s’agit de panneaux ou de lames qui sont installés à l’horizontale ou à la verticale, voire en diagonale afin d’obtenir l’effet visuel recherché. Lors de la pose, selon le bardage retenu, il faudra aussi installer un pare-pluie entre l’isolant et la finition qui, elle, sera fixée sur des tasseaux. 

En termes de finition, outre le matériau retenu pour ce bardage, il existe un vaste panel de choix en termes de couleur, ce qui permet une belle personnalisation.

Les avantages et inconvénients d’une ITE sur les façades

Comme toutes les solutions, l’isolation thermique par l’extérieur de vos façades présente des avantages et des inconvénients :

Les avantages

Les inconvénients

– permet d’éliminer les ponts thermiques

– les performances énergétiques sont clairement meilleures

– offre un ravalement de la façade

– permet un large panel de choix de finitions (style, matériaux, coloris)

– pas de réduction de la surface habitable

– le logement reste habitable durant les travaux

– assez rapide et facile à mettre en œuvre

– petite perte de surface au niveau des extérieurs

– perte de l’aspect d’origine des façades

– des microfissures peuvent apparaître au fil du temps

Le sarking : une isolation de la toiture par l’extérieur

Mais l’isolation extérieure peut aussi concerner le toit qui est un des points faibles du logement en termes de déperdition de chaleur.

Ainsi, le sarking pourra être envisagé lors de grosses opérations de rénovation, ou dans le neuf, puisque cela nécessite que la couverture ne soit pas sur la charpente. 

En rénovation, ce type de travaux peut alors être planifié en même temps qu’une réfection totale du toit. Cela permet alors d’intégrer les frais de dépose de la couverture en place dans les deux postes de travaux plutôt que seulement dans celui de l’ITE. En neuf, cette dépose ne sera bien entendu pas nécessaire, ce qui allègera automatiquement la facture.

Dans la pratique, l’isolant est fixé sur la charpente, avant les chevrons et contre chevrons et la couverture.

Les démarches préalables

Les travaux d’isolation par l’extérieur, notamment au niveau des façades, impliquent le plus souvent un changement d’aspect du logement. En effet, il est rare de conserver exactement le même style avant et après travaux d’ITE.

Dès lors, puisqu’il est question d’un changement de l’aspect extérieur, il faut en passer par de petites démarches administratives auprès des services d’urbanisme de la commune. Cela se concrétise par le dépôt d’une déclaration de travaux.

En amont de cette démarche, et même de votre projet, il est vivement conseillé de vous renseigner sur la présence d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui pourrait apporter des indications particulières sur ce que vous pouvez prévoir ou non pour vos travaux, notamment en ce qui concerne les matériaux que vous pouvez utiliser et les coloris envisageables.

Par ailleurs, toujours en amont de ce projet, se renseigner sur les aides possibles est tout indiqué. En effet, puisqu’il est question d’isolation et d’amélioration des performances énergétiques, il est possible, comme nous allons le voir, de bénéficier de certaines aides. Certains professionnels peuvent même prendre en charge toutes ces démarches afin de vous faciliter la vie. 

Les aides

Pour terminer ce petit guide, voici quelques informations concernant les différentes aides qui peuvent être proposées lors de travaux d’isolation par l’extérieur.

La plus connue et utilisée actuellement est MaPrimeRénov’. Contraction de l’ancien CITE et des aides de l’Anah, elle est cumulable avec les CEE, ce qui permet un financement plus ou moins important de vos travaux. En effet, cette aide est accessible à tous et permet de se voir octroyer une enveloppe de l’ordre de 75 à 100 € par m². 

Pour les CEE, justement, le montant octroyé est fonction du dossier. Il s’agit en fait des Certificats d’Economie d’Energie qui sont également accessibles à tous et délivrés par certaines entreprises.

Bien entendu, puisque les travaux visés entrent dans le cadre des améliorations énergétiques, les professionnels en charge du chantier pourront émettre une facture assortie d’un taux de TVA réduit, à savoir de seulement 5.5 % aussi bien sur les fournitures que sur la main d’œuvre.

Notez que si certaines de ces aides requièrent l’étude de vos ressources, elles seront par contre généralement systématiquement assorties à la nécessité de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’Environnement).

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire