Prix pour l’isolation de combles perdus de 100 m²

Vous hésitez encore à réaliser une isolation de vos combles perdus ? Savez-vous que près de 30 % des déperditions thermiques se font par la toiture ? Une bonne isolation de cette partie permet alors de réduire considérablement les pertes, d’améliorer le confort thermique du logement et de diminuer la facture énergétique. Nous vous exposons ici les prix pour l’isolation de combles perdus de 100 m².

isolation comble perdu

De quoi dépend le prix d’une isolation de combles perdus de 100 m² ?

De manière générale, le prix d’une isolation des combles perdus est fonction d’un certain nombre de critères que nous allons détailler ci-dessous :

  • la nature de l’isolant : en effet, selon le matériau choisi, certains sont plus onéreux que d’autres. Cela est notamment fonction de la qualité de ce dernier.
  • le type de pose choisi
  • l’accessibilité au chantier et s’il y a des difficultés particulières
  • le professionnel qui réalisera les opérations : chaque artisan est en réalité libre d’appliquer les tarifs qu’il souhaite

Prix d’une isolation de combles perdus selon le matériau

Le tableau qui suit expose les prix pour chacun des isolants qu’il est possible d’utiliser pour une isolation des combles perdus :

Catégorie de l’isolant Nature de l’isolant Prix en fourniture au m² Prix en fourniture pour 100 m² Prix en fourniture et pose au m² Prix en fourniture et pose pour 100 m²
minéral laine de verre 4 à 8 € 400 à 800 € 15 à 30 € 1 500 à 3 000 €
laine de roche 5 à 15 € 500 à 1 500 € 15 à 30 € 1 500 à 3 000 €
naturel ouate de cellulose 15 à 20 € 1 500 à 2 000 €  20 à 40 € 2 000 à 4 000 €
laine de chanvre 15 € 1 500 € 40 à 70 € 4 000 à 7 000 €
laine de mouton 15 à 20 € 1 500 à 2 000 € 40 à 60 € 4 000 à 6 000 €
fibres de bois 15 à 20 € 1 500 à 2 000 € 25 à 50 € 2 500 à 5 000 €
synthétique polystyrène expansé 8 à 10 € 800 à 1 000 € 15 à 20 € 1 500 à 2 000 €
polyuréthane 10 à 15 € 1 000 à 1 500 € 25 à 60 € 2 500 à 6 000 €

Les prix de ces matériaux peuvent varier selon l’épaisseur qui est mise en place, mais aussi en fonction du conditionnement pour lequel vous opterez. Certains isolants peuvent exister sous différentes formes tandis que d’autres n’existent que sous un seul format de conditionnement.

Prix de la main d’oeuvre

Pour ce qui est de la partie main d’œuvre, chaque professionnel dispose de ses tarifs qui lui sont propres. De ce fait, le prix dépend de l’artisan en question, mais également de la zone géographique car, souvent, dans les zones urbaines, les prix sont plus élevés qu’en zones rurales. 

L’artisan peut aussi appliquer des tarifs plus conséquents si le chantier présente des difficultés en termes d’accessibilité. 

Comme il sera vu ensuite, le prix sera aussi fonction de la méthode choisie pour isoler les combles perdus. 

Il existe principalement 2 façons de chiffrer le coût de la main d’oeuvre :

  • à l’heure : de manière générale, le tarif horaire d’un professionnel varie entre 50 et 60 €
  • au m² : les tarifs présents sur le marché sont compris entre 20 et 60 €

Prix selon la technique de pose

Comme il sera expliqué par la suite, il existe plusieurs méthodes pour la pose d’une isolation pour les combles perdus. Le tableau suivant reprend donc le coût du professionnel selon la technique d’isolation retenue :

Technique d’isolation des combles perdus Prix de la pose Prix de la pose pour 100 m²
soufflage 20 à 25 € 2 000 à 2 500 €
épandage 20 à 50 € 2 000 à 5 000 €
projection 20 € 2 000 €
déroulage 15 à 20 € 1 500 à 2 000 €
panneaux

Focus sur ce que sont les combles perdus 

Dans une habitation, les combles peuvent être aménagés ou non. Dans notre cas, il s’agit des combles dit perdus. Cela signifie donc que cette zone n’est pas habitable. Généralement, la hauteur dans cette partie de la maison est inférieure à 1m80. De plus, les fermettes composant la charpente ne permettent pas d’aménager cette surface. Enfin, lorsque le toit a une pente de moins de 30°, il n’est pas possible non plus d’aménager les combles.

Les combles perdus sont donc un grenier où il est simplement possible d’entreposer des affaires qui ne sont pas souvent utilisées. Ceci est possible lorsqu’il y a un accès à cette zone. Il existe aussi des combles perdus sans accès où le stockage n’est alors pas possible du tout. 

Les techniques d’isolation de combles perdus

L’isolation des combles perdus peut se faire selon plusieurs techniques de pose. Ainsi, selon la configuration des lieux, l’isolant choisi ou encore le professionnel, voici les choix qui peuvent s’offrir à vous :

  • le soufflage : un isolant en vrac se matérialisant par des flocons ou des granulés est soufflé dans les combles perdus à l’aide d’une machine, à savoir, une souffleuse. C’est une technique particulièrement utile dans les combles perdus difficiles d’accès, voire sans accès du tout. Dans le second cas de figure, il sera nécessaire de découvrir quelques tuiles ou ardoises de la toiture afin de pouvoir réaliser le soufflage. 
  • l’épandage : cette méthode est semblable à celle du soufflage à la différence que l’isolant en vrac est répandu au sol à la main et non à la machine.
  • la projection : la technique ressemble à celle du soufflage. Toutefois, dans cette situation, ce n’est pas un matériau en flocons en vrac qui est utilisé mais plutôt un matériau liquide, une mousse. Lorsque le produit est expulsé de la machine, il se colle au support en séchant. L’avantage majeur est de pouvoir épouser toutes les formes de support et ce, dans les moindres recoins, même les plus exigus. L’isolation est alors compacte a contrario du soufflage.
  • le déroulage : dans ce cas de figure, l’isolant est conditionné sous forme de rouleau qu’il suffit de dérouler, directement sur le plancher des combles perdus, entre les solives. Cette méthode nécessite d’avoir un accès à la zone et d’avoir l’espace suffisant pour y travailler. Il est possible d’apposer une seule couche ou deux.
  • la pose de panneaux : la pose est similaire à la technique précédente à la différence que l’isolant se trouve sous forme de panneaux et non pas de rouleaux. Il suffit donc de poser ces panneaux au sol. Un accès et des combles avec une hauteur suffisante sont également nécessaires dans ce cas de figure.

Les différents matériaux pour l’isolation de combles perdus 

Pour réaliser une isolation des combles perdus, il est possible de choisir entre différents matériaux. Voici donc les principales solutions qui s’offrent à vous pour réaliser vos travaux :

  • laine de verre : appartenant à la catégorie des isolants minéraux, il s’agit d’un matériau avec un bon rapport qualité/prix qui est souvent installé. Imputrescible et ignifuge, la laine de verre offre également une bonne résistance face aux éventuels rongeurs. Les performances d’isolation sont également très satisfaisantes.
  • laine de roche : il s’agit du même type d’isolant que le précédent. Toutefois, les performances sont meilleures et l’installation est plus simple. 
  • ouate de cellulose : issu de papier recyclé, ce matériau offre de véritables qualités en termes d’isolation thermique comme phonique même si la pose reste assez complexe.
  • laine de chanvre : issue d’une matière totalement naturelle, la laine de chanvre dispose de réelles performances sur le plan thermique. Totalement inoffensive pour la santé, son installation est assez simple.
  • laine de mouton : c’est un matériau idéal pour une isolation de combles perdus. En sus d’être un matériau naturel et écologique, ses qualités thermiques et phoniques sont très bonnes. 
  • fibres de bois : isolant naturel et bio sourcé, c’est une très bonne solution pour isoler efficacement les combles perdus. Les performances hygroscopiques sont très bonnes. 
  • polystyrène expansé : fabriqué à base de billes de monomère styrène, il s’agit d’un produit issu de la pétrochimie. Il offre une bonne isolation, aussi bien sur le plan thermique que phonique. 
  • polyuréthane : se présentant sous la forme d’une mousse le plus souvent, ce matériau est généralement projeté à l’aide d’une machine. La mousse est projetée au sol et, en séchant, se fixe au support, ici le plancher des combles perdus. 

Choisir son isolant selon la méthode d’isolation

Le choix de l’isolant peut notamment dépendre de la méthode choisie pour isoler les combles perdus. Voici quelques indications de compatibilité entre le type d’isolant et la technique de pose.

Technique d’isolation des combles perdus Compatibilité des matériaux
soufflage laines minérales, ouate de cellulose, laine de chanvre, laine de mouton, fibres de bois
épandage laines minérales
projection polyuréthane en mousse
déroulage laines minérales et naturelles 
panneaux laines minérales et naturelles ainsi que le polystyrène expansé

Qu’est-ce que la résistance thermique ?   

Afin de bien choisir son isolant pour ses travaux d’isolation de combles perdus, il est possible de se fier à un paramètre important. Il s’agit en effet du coefficient de résistance thermique. Ce dernier correspond en réalité à la performance du matériau en matière d’isolation. Généralement, cette indication se trouve sur les emballages des isolants.

Pour les constructions neuves, respectant la réglementation thermique RT 2020, la valeur de ce coefficient pour les combles perdus est de 10 m².K/W.

Ce coefficient, noté R, est fonction de la conductivité thermique du matériau noté ℷ ainsi que de son épaisseur. Il est possible de le calculer comme suit :

  • R = épaisseur / ℷ

Si c’est l’épaisseur que vous souhaitez connaître, vous pouvez alors utiliser la formule de calcul suivante :

  • Epaisseur = R x ℷ

Plus le coefficient de résistance thermique est important, meilleure sera l’isolation. Plus la performance de l’isolant est bonne et moins l’épaisseur de l’isolant devra être importante.

FAQ

Pourquoi isoler des combles perdus ?

Il est important de faire une isolation des combles perdus car cette partie de l’habitation est une source considérable de perte de chaleur. Ainsi, une bonne isolation permet de limiter ces pertes mais aussi de simplifier la chauffe du logement. Le confort thermique est alors meilleur et ce, que ce soit en hiver comme en été. De plus, les dépenses énergétiques seront limitées et les factures réduites.

Comment choisir l’isolant pour l’isolation de combles perdus ?

Le choix d’un isolant est fonction de plusieurs paramètres. Parmi eux, il est possible de citer :

  • le budget alloué à ces travaux d’isolation des combles perdus
  • le type de pose souhaitée qui peut contraindre à un certain isolant plutôt qu’un autre
  • l’accessibilité aux combles perdus
  • les performances souhaitées
  • l’épaisseur d’isolant nécessaire

Le mieux, pour faire votre choix, reste de se faire conseiller par un professionnel. Il est également recommandé, avant de se lancer dans ce genre de travaux, de demander des devis auprès de plusieurs professionnels afin de pouvoir comparer les prestations. Il est préconisé d’en réaliser au moins 3.

Existe-t-il des aides pour une isolation de combles perdus ?

Il est vrai que si vous cadrez comme il se doit aux conditions d’éligibilité, un certain nombre d’aides peuvent vous être ouvertes. Ces dernières, mises en place par l’Etat, permettent de réduire le nombre de logements de types passoires thermiques et offrir un confort thermique aux ménages, même les plus modestes. 

Voici quelques pistes pour réduire les coût d’un tel investissement :

  • l’éco prêt à taux zéro
  • la TVA à 5.5 %
  • les aides de l’ANAH
  • éventuellement, des aides régionales et / ou départementales

Notez que pour avoir droit à ces subventions, il faudra que les travaux soient réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire