Prix d’un ravalement de façade

Il n’est pas rare qu’au cours de la vie d’une maison, il ne faille pas réaliser un ravalement de façade. Il est en effet préconisé de le faire tous les 10 ans. Cela peut seulement être effectué dans un cadre esthétique ou bien par nécessité, afin de protéger la structure.

Ravalement de facade

Le coût d’un ravalement de façade

Le tarif d’un ravalement de façade s’étend dans une fourchette de 30 à 150€/m2.

Il est souvent fonction de plusieurs paramètres qui peuvent être :

  • l’état du support : il est certain que plus ce dernier sera dégradé et plus les travaux de remise en état seront grands ;
  • la superficie à traiter  ;
  • la hauteur des façades : si ces dernières sont hautes, la mise en place d’un échafaudage pourra être indispensable. Dans ce cas, il faudra compter le coût du montage de cet équipement ;
  • les prestations envisagées ;
  • le type de revêtement choisi ;
  • le secteur géographique du chantier ;
  • l’accessibilité au lieu d’intervention.

Prix selon le type de prestation effectuée sur la façade

En fonction de l’état de la façade, différentes méthodes peuvent être utilisées afin de retrouver une façade esthétique et parfaitement étanche.

Le tableau qui suit expose quelques prix des différentes actions pouvant être réalisées pour ce faire. 

Nature de la prestation

Prix au m²

mise en place d’un échafaudage

15 à 25 €

nettoyage

10 à 70 €

réparation fissures

20 à 120 €

traitement anti fongique

20 à 80 €

étanchéité

30 à 90 €

peinture

20 à 50 €

ravalement complet

50 à 150 €

ravalement + mise en place de vêture/placage

50 à 200 €

ravalement avec intégration d’une isolation thermique par l’extérieur

50 à 250 €

Prix du ravalement de façade en fonction du support

Le support initial qui nécessite un ravalement est aussi un critère qu’il est important de prendre en considération lorsqu’on souhaite s’attaquer à un tel chantier.

Il est vrai que selon le matériau originel employé, cela peut impacter la note finale pour le ravalement de votre façade.

Ci-dessous voici quelques tarifs couramment appliqués :

Nature du support

Prix du ravalement au m²

peinture

10 à 20 €

enduit / crépi

10 à 20 €

bardage

métallique 

15 à 25 €

PVC

20 à 90 €

bois

20 à 100 €

composite

50 à 110 €

placage pierre

30 à 120 €

vêtures

80 à 150 €

Prix détaillés pour un nettoyage

Comme cela sera vu plus en détail par la suite, divers procédés peuvent être employés pour réaliser un nettoyage de façade

Voici donc les prix de ces différentes prestations :

Type de nettoyage

Prix au m²


nettoyage humide

nettoyage haute pression

10 à 15 €

la nébulisation

15 à 20 €

nettoyage à la vapeur

10 à 30 €

nettoyage chimique

15 à 35 €

nettoyage à sec

le ponçage

10 à 25 €

le peeling

25 à 45 €

sablage

25 à 70 €

aérogommage

30 à 70 €

Prix pour un revêtement de façade

Selon l’esthétisme choisi, plusieurs types de revêtements de façade existent. Voici ce pourquoi il vous sera possible d’opter :

Nature du revêtement

Prix au m²

peinture

20 à 40 €

crépi / enduit

20 à 50 € selon la finition 

bardage

métallique

20 à 30 €

PVC

20 à 90 €

bois

20 à 100 €

composite

50 à 120 €

placage

20 à 120 €

vêtures

80 à 150 € 

Pour ce qui est de la main d’œuvre, un façadier facture généralement une prestation entre 30 et 50 € de l’heure. Toutefois, dans un devis, cette partie est souvent inclue dans le prix au mètre carré. 

Ravalement de façade : définition

Le ravalement de façade a un double rôle. Dans un premier temps, il sert à la protection de la structure du bâtiment sur lequel il est appliqué puis, dans un second temps, c’est lui qui donne l’esthétisme à la surface sur laquelle il prend place.

Cette opération consiste donc en un nettoyage, une réparation puis une rénovation des murs extérieurs d’une maison ou encore d’un immeuble. Cela permet généralement de redonner l’aspect originel à la façade.

Quand il est question de ravalement de façade, ce procédé ne consiste pas seulement à redonner un simple coup de jeune aux façades, mais de traiter réellement ces dernières, plus ou moins en profondeur selon l’état, notamment contre les éventuels problèmes d’infiltration par exemple afin de ne pas fragiliser l’architecture de la maison. 

De plus, il faut savoir que le fait de réaliser un ravalement de façade permet d’améliorer les performances sur le plan de l’isolation. Il faut en effet savoir que, par les murs, les déperditions thermiques sont importantes. Il est vrai que cela représente près de 25 % des pertes de chaleur d’un logement, d’où l’importance de disposer d’une bonne isolation sur ces pans.

Il est donc important de planifier un ravalement de façade dès que le besoin s’en fait sentir, avant que des dégradations trop importantes ne fassent leur apparition et nécessitent des travaux de réparation de plus grande ampleur. Cela préserve l’enveloppe du bien.

Dans quels cas effectuer un ravalement de façade ?

Pour savoir si un ravalement de façade est nécessaire, il faut en contrôler l’état et l’aspect visuel.

Au fil des années qui passent, les façades sont soumises à l’action de diverses contraintes météorologiques telles que le vent, la pluie, la grêle, le soleil… Cela peut alors entraîner des dégradations plus ou moins visibles.

Il est possible de voir se former des taches de salissure, l’apparition de mousses mais aussi, plus grave, des fissures voire, dans certains cas, de l’humidité entraînant l’effritement du revêtement. La présence d’humidité ou bien la mauvaise étanchéité peut aussi se traduire par l’apparition d’altération blanchâtre sur les murs. Ce phénomène est dit efflorescence

Il est possible d’observer une dégradation des joints ou bien un changement de couleur des murs.

Faire confiance à un professionnel compétent est une bonne solution. Il réalisera au préalable un diagnostic de votre façade afin de mesurer l’ampleur du travail à réaliser pour retrouver une surface remplissant pleinement ses nombreuses fonctions.

Les différentes étapes d’un ravalement de façade

Réaliser un ravalement de façade se fait en plusieurs étapes qui sont intrinsèquement liées à l’état du support. 

Pourront donc être effectués : 

La préparation du chantier

L’étape de la préparation du chantier ne doit pas être omise. Cela permet en effet de déterminer la nature des travaux à effectuer et de planifier ces derniers, mais aussi de sécuriser le chantier. C’est également lors de la préparation que seront mis en place un échafaudage si le chantier en nécessite, mais aussi des bâches de protection afin de garantir la propreté sur l’espace de travail.

Un échafaudage est généralement indispensable dès lors que la hauteur atteint plus de 3 m. En deçà de cette hauteur, une simple échelle mobile pourra suffire. 

C’est également au moment de cette phase que pourront être effectuées les diverses demandes d’autorisation comme celle pour la mise en place d’un échafaudage sur la voie publique ou encore une demande préalable de travaux. 

En effet, du fait que l’aspect visuel de l’habitation est modifié, il est indispensable d’avoir l’accord du service urbanisme de votre mairie ou bien, si vous vous situez dans une zone protégée, il faudra demander l’avis de l’architecte des Bâtiments de France.

Le nettoyage ou le décapage de la façade

Une fois le chantier préparé, il est possible de passer au nettoyage de la façade. Cela permettra d’observer plus facilement l’état d’usure des murs. 

Ce nettoyage peut être effectué de différentes manières. Cela dépendra avant toute chose du matériau de construction.

Pour ce faire, un nettoyeur haute pression pourra être employé. Ponçage, aérogommage, sablage ou encore décapage chimique sont aussi des techniques qu’il est possible d’utiliser pour le nettoyage de murs extérieurs.

De ce fait, il existe donc plusieurs types de nettoyage :

Nature du nettoyage

Description du poste

nettoyage humide

nettoyage à la vapeur

Il est tout particulièrement adapté aux surfaces peu sales et fragiles. De la vapeur d’eau est projetée sur le mur à nettoyer.

nettoyage chimique

Les murs sont recouverts de produits chimiques adaptés à l’état de ces derniers. Cela peut alors permettre de lutter contre les mousses, les champignons ou encore les remontées capillaires. 

nébulisation

Cette méthode emploie simplement de l’eau claire qui ruisselle sur la surface à nettoyer. C’est donc un procédé particulièrement peu agressif pour le support en question. 

nettoyage à sec

ponçage

Il permet de polir et de lisser une surface. Cela retire tous les résidus ou encore les salissures. C’est une technique relativement abrasive qui retire de la matière du support. Ceci est particulièrement prisé pour les surfaces en bois ou bien en béton.

peeling

Le principe est le même que précédemment à l’exception que ce dernier est moins agressif pour la surface. En effet, le mur ne perdra pas de matière.

sablage

C’est une méthode qui consiste en la projection de sable qui permet d’abraser la surface afin d’en retirer les saletés.

aérogommage

L’aérogommage est une technique plus douce que la précédente et fonctionnant sur le même principe mais à basse pression.

au laser

Il s’agit du procédé qui est généralement utilisé pour rénover les façades des bâtiments historiques, soumis aux diverses pollutions les entourant.

Le traitement et la réparation du mur

Toujours selon l’état du mur, plusieurs observations peuvent être faites. En fonction de ces dernières, le traitement et/ou la réparation seront à adapter. 

Si les joints de dilatation ou encore les joints de façade sont usés et abîmés, il faudra alors les refaire ou les combler afin de les renforcer pour qu’ils assurent pleinement leur rôle. Il est vrai que cela peut influer sur les performances énergétiques de l’habitation. Pour ce faire, des joints élastomères ou encore de la pâte sont souvent employés.

Lors de cette phase, il faudra également s’occuper des fissures s’il en existe. Il est important de les reboucher, car elles peuvent être une porte d’entrée pour les infiltrations d’eau et rendre le bâtiment moins étanche.

Les remontées d’humidité ainsi que l’efflorescence devront aussi être regardées de près. Par exemple, un joint hydrofuge pourra être appliqué au pied des murs afin de renforcer l’étanchéité. De la même façon, un traitement contre l’humidité pourra être appliqué sur la façade nettoyée avant de mettre en place un nouveau revêtement. 

L’application du nouveau revêtement

Une fois seulement toutes ces étapes effectuées, il sera possible de passer à la phase d’application du nouveau revêtement. Il faut savoir qu’il existe de nombreux modèles de revêtements de façade. Ces derniers sont décrits plus en détail dans la suite de cet article.

Les types de ravalement de façade

Selon l’état de la façade existante, il se peut que le ravalement ne nécessite pas toutes les étapes précédemment dictées. 

En effet, si le support est sain et ne présente pas de problème apparent, un simple nettoyage pourra suffire afin de retrouver l’éclat et la couleur originelle du mur. L’application d’une nouvelle peinture pourra également redonner du peps à une couleur passée ou bien si vous vous êtes lassé du coloris initialement choisi.

Toutefois, si des dégradations sont visibles, des travaux plus lourds devront alors être envisagés et un ravalement complet pourra donc être nécessaire.

Ce sera également le bon moment de réfléchir à mettre en place une isolation thermique par l’extérieur (ITE) sur l’ensemble des façades à traiter.

Les options de revêtements

Une fois les différentes étapes énumérées ci-dessus réalisées, il sera possible de passer à la mise en place du revêtement afin de parfaire ce ravalement. 

Il existe alors de multiples options qui s’offrent à vous pour embellir votre façade. Nous vous exposons chacune d’entre elles dans le tableau qui suit :

Nature du revêtement

Descriptif

peinture

Les peintures de façade existent en une pluralité de teintes. Toutefois, la nature de la peinture en elle-même peut également différer afin de répondre aux différents besoins, notamment ceux de protection face aux aléas climatiques ou encore selon le support à recouvrir.

Voici les différentes peintures qu’il est possible d’employer pour un ravalement de façade :

-peinture acrylique : épaisse, elle est particulièrement adaptée pour des supports présentant des fissures ou des aspérités à recouvrir tel un crépi par exemple. 

-peinture pliolite : elle convient plutôt aux surfaces planes et lisses.

-peinture siloxane : c’est le modèle à choisir si vos façades sont fortement exposées aux aléas climatiques car elle offre une résistance hors pair grâce à son caractère hydrofuge notamment.

crépi / enduit

Il s’agit du type de revêtement le plus adapté lorsque le support présente un certain nombre d’aspérités et qui a subi un grand nombre de réparations. C’est une bonne solution car c’est un matériau relativement épais qui permet de combler et recouvrir parfaitement ces surfaces. Un crépi peut alors être projeté à l’aide d’une tyrolienne ou bien être réalisé avec une truelle ou encore un rouleau. Différents coloris existent afin de séduire le plus grand nombre. Les teintes les plus courantes sont celles qui se rapprochent du ton pierre, ocre, beige…

Il est également possible de choisir la finition que l’on souhaite donner à son crépi. Ceci n’est pas une obligation car un crépi peut très être laissé brut. Cela dépend avant tout du rendu et du visuel attendus. Un crépi pourra donc être taloché, lissé, gratté ou encore écrasé. 

Le crépi est un des revêtements les plus plébiscités.

bardage

Il s’agit d’un autre type de revêtement permettant de recouvrir les murs extérieurs d’une maison ou encore d’un immeuble. Il s’agit d’une méthode particulièrement intéressante dans le cadre d’un ravalement de façade intégrant une couche d’isolant. Ceci est tout particulièrement intéressant lorsqu’un logement dispose d’une mauvaise isolation. Cela permet alors de supprimer les ponts thermiques. De plus, il n’y aura alors plus aucun besoin d’effectuer d’isolation par l’intérieur dans chacune des pièces composant le logement.

Le bardage existe en différents matériaux dont les principaux sont le bois, le PVC, le composite ou encore le métal. Ils sont disponibles en de nombreux coloris ou encore aspects.

vêture

Les vêtures sont également un bon compromis lorsqu’une isolation par l’extérieur est envisagée lors du ravalement de façade. Il s’agit d’une méthode qui est plutôt employée sur les immeubles, mais elle peut aussi bien prendre place sur une maison individuelle. Les vêtures sont en réalité des plaques de parement qui peuvent se décomposer en différents matériaux. Il est ainsi possible de les trouver en aluminium ou encore en béton par exemple. A l’instar du bardage, elles sont également composées d’un matériau isolant.

placage

Pour donner un aspect plus authentique à la façade, il est possible d’installer des pierres en placage sur la façade. Pour ce faire, il est possible d’utiliser aussi bien de la pierre naturelle qui est un matériau noble et assez coûteux ou bien de la pierre reconstituée qui est moins onéreuse et dont le rendu est très esthétique. 

Il faut noter que pour ce qui est des enduits, ces revêtements se décomposent en plusieurs niveaux en fonction de leur capacité de protection. Ainsi, 3 grandes classes d’enduit sont dénombrées :

Classe d’enduit

Niveau de protection

la classe D1

Ce sont des revêtements qui sont principalement recommandés lorsque le matériau constituant la façade est de la pierre ou encore de la brique apparente. Leur rôle majeur est une protection hydrofuge.

la classe D2

Dans cette classe, il est généralement question de matériaux épais dont le rôle est principalement décoratif. Ils permettent de maintenir la façade dans son état originel.

la classe D3

Il s’agit là de revêtements plus ou moins épais pouvant alors entraîner des modifications de l’aspect de la façade. C’est notamment le cas des crépis par exemple.

Les bienfaits d’un ravalement de façade

Un ravalement de façade offre un certain nombre de bienfaits à cette dernière dont les principaux sont les suivants :

  • Une protection optimale afin de renforcer les performances énergétiques du logement. Il est vrai que cela amplifie l’isolation thermique mais aussi acoustique du bâtiment. Il est également mieux protégé contre les infiltrations, car des traitements ont pu lui être administrés pour lutter contre de tels phénomènes. De la même façon, il peut également être traité contre les éventuels champignons, mousses… 
  • De plus, une fois le nouveau revêtement mis en place, cela offre un bel aspect extérieur au bien en question. En effet une nouvelle jeunesse est donnée à ces surfaces qui sont rénovées plus ou moins en profondeur selon leur degré de dégradation.

Ravalement de façade : quelles sont les obligations ?

Il faut savoir qu’en tant que propriétaire de biens individuels ou propriétaire de biens en copropriété, des obligations légales existent en matière de ravalement de façade. Sachez qu’en copropriété, ce type de travaux doit obligatoirement être voté lors d’une assemblée générale. 

Ainsi, chaque propriétaire doit s’y astreindre sous peine de sanction. 

Les articles L 132-1 à L 132-5 du Code de la Construction et l’Habitation ont instauré une obligation d’entretien des façades. En effet, des travaux doivent être engagés tous les 10 ans. Toutefois, chaque commune est plus ou moins libre d’appliquer ce texte de loi différemment.

Lors, dans les villes où cette disposition doit être respectée à la lettre, le maire est en droit d’envoyer une injonction aux propriétaires afin qu’ils fassent des travaux de ravalement de façade. 

Le maire est en mesure de rendre ces travaux obligatoires via un arrêté préfectoral dans différents cas de figure :

  • lorsque 6 mois suivant l’envoi de l’injonction, les propriétaires n’y ont toujours pas fait suite ;
  • lorsque les travaux commencés dans les 6 mois suivant la réception de l’injonction ne sont pas terminés au cours de l’année suivante. 

Dans ce cas, le maire peut alors faire réaliser les travaux aux frais des propriétaires bien entendu.

De plus, chaque commune dispose d’un PLU, Plan Local d’Urbanisme, qui instaure un certain nombre d’autorisations. Pour ce qui est du ravalement, cela peut alors concerner la couleur, le matériau utilisé ou encore la technique d’application.

Des aides pour le ravalement de façade

Il faut savoir que de simples travaux de ravalement de façade n’ouvrent pas de droit aux aides de l’Etat sauf dans le cas où une ITE est réalisée dans le même temps. 

Dans ce cas seulement, il vous sera possible d’être éligible à :

  • TVA à taux réduit à 5.5 % ;
  • les aides de l’ANAH ;
  • un Eco PTZ pour financer tout ou partie des travaux ;
  • MaPrimeRénov’ ;
  • les CEE.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire