Remplacement d’une toiture en zinc: comment faire? A quel prix?

Vous possédez une toiture en zinc, nous allons vous aider à trouver des solutions pour la remplacer, que ce soit à l’identique ou par des solutions alternatives, ainsi que pour l’entretenir afin qu’elle dure le plus longtemps possible.

toiture zinc travaux

Les spécificités d’une toiture en zinc

Une toiture en zinc demande l’intervention d’un spécialiste, car de nombreuses contraintes sont à respecter, ainsi qu’un matériel spécifique.

Que ce soit pour tenir compte des vents, des risques de chocs thermiques, mais aussi des directives locales, il faut une certaine connaissance de ce qui existe, des possibilités de fixation, que ce soit pour une toiture en zinc joint debout ou une toiture en zinc froide, par exemple. 

La pose de la toiture en zinc fait également appel à une certaine technicité, entre agrafage et système à ressaut.

De même, il faut un minimum de connaissance pour venir adapter des bandes de rives et un faîtage, entre autres.

Que ce soit dans le domaine industriel, ou même pour des particuliers, avec une isolation adaptée, la toiture en zinc peut se décliner en de nombreuses possibilités.

Les différentes solutions de pose de toiture en zinc

Les différents modèles de toiture zinc s’apparentent à des poses différentes.

  • La toiture zinc sur tasseaux
    C’est l’origine de la pose de ce type de couverture.
    Traditionnellement, vous risquez donc de tomber sur ce type de couverture à remplacer.
    Elle présente un aspect assez similaire à une couverture zinc réalisée aujourd’hui avec un profil de plaque et de présentation générale identique.
    La surélévation de la bordure permet l’agrafage et le recouvrement par la tôle suivante.
    Ce recouvrement est également étanchéifié par un joint.
    Toutefois, cette solution est plus sujette aux infiltrations.
    Dans le cas d’une rénovation partielle, le même type de montage sera utilisé.
    Et, dans le cas d’une rénovation totale, le démontage de ce système reste relativement facile à réaliser.
  • La toiture zinc à joint debout
    C’est la pose traditionnelle qui est effectuée aujourd’hui.
    Placés également horizontalement, les panneaux sont équipés de bords relevés qui s’emboîtent idéalement pour assurer une parfaite étanchéité.
    Les panneaux sont sertis et agrafés sur les voliges préalablement posées.
    Selon les besoins et, en particulier, la pente, un double sertissage est prévu.
    Cette solution laisse également place à la dilatation des tôles, selon les conditions météorologiques.
  • La toiture zinc en gradins
    Il est également question de toiture zinc à ressaut.
    La pose s’effectue sur tasseaux qui sert à la fois de point de fixation et de rehausse.
    Le panneau supérieur recouvre le panneau inférieur, d’où la seconde dénomination de ressaut.
    Toutefois, cette solution est plus complexe à mettre en œuvre et représente un surcoût qui peut la réserver à des cas plus extrêmes.

Les dimensions

Pour remplacer votre toiture en zinc, vous pourrez vous appuyer sur des dimensions de tôles variées qui vous permettront de vous adapter à vos besoins et, notamment, à l’existant.

C’est ainsi que ces dimensions se caractérisent tout d’abord par une largeur qui dépendra des contraintes mécaniques, du système d’assemblage et de la pente :

  • la largeur de 500 mm est la plus utilisée et indispensable dans des secteurs de vents forts comme la zone 4 des vents, en bord de mer ou en montagne ;
  • la largeur de 650 mm est utilisée dans des secteurs où les vents ne sont pas forts.

Mais ces tôles zinc proposent également des épaisseurs très différentes :

  • 0,65 mm dans des conditions climatiques normales ;
  • 0,70 mm lorsque des conditions climatiques se révèlent un peu plus extrêmes, comme en altitude, lorsque les chocs thermiques peuvent engendrer des problèmes ;
  • 0,80 mm pour les conditions climatiques les plus extrêmes.

Lorsque l’altitude atteint 1 000 mètres et plus, il est également essentiel de s’en remettre à une toiture froide à double ventilation.

Les différentes finitions

Pour mieux correspondre à l’existant, il vous faut également savoir qu’il existe différentes finitions qui ont une incidence sur l’aspect de votre toiture en zinc. C’est ainsi que l’on peut trouver :

  • du zinc naturel qui est le plus courant et propose la couleur grise communément existante, avec une finition légèrement brossée ;
  • du zinc laqué offre une présentation plus lisse et bien brillante, il existe également en finition bilaqué et est également recto/verso ;
  • du zinc prépatiné présente un aspect vieilli qui pourra convenir dans un remplacement partiel de couverture, pour assurer une toiture beaucoup plus uniforme. Il existe en gris clair, en anthracite, en gris foncé, en basalte ou en noir ;
  • du zinc pigmenté qui embarque des pigments de minéraux pour apporter des nuances de couleurs, que ce soit anthracite, rouge, bleu vert, et est aussi prépatiné ;
  • du zinc engravé texturé qui est un peu plus en relief, du fait de ses aspérités et se présente dans une teinte mate gris clair.

L’étanchéité

C’est l’un des atouts de ce type de couverture qui propose une excellente étanchéité, que ce soit par son choix de pose ou par la présence de compléments tels que les faîtières.

Il est cependant indispensable de penser à inclure des joints de dilatation afin d’assurer parfaitement cette étanchéité, car les panneaux, selon les conditions climatiques, sont appelés à se dilater ou à se contracter.

Pour parfaire cette étanchéité, il faut également penser à la ventilation qui évitera aussi les phénomènes de condensation qui peuvent se révéler aussi problématiques que les fuites. C’est la raison pour laquelle il existe deux types de pose :

  • la couverture froide
    Elle se compose de différentes couches représentées par un isolant, un support de toiture, un pare-vapeur, une lame d’air pour la ventilation et une membrane d’étanchéité.
    Elle est utilisée dans les bâtiments servant à l’habitat, à la réalisation de bureaux ou à des entrepôts nécessitant des zones tempérées.
  • la couverture chaude
    Elle se compose alors du support, du pare-vapeur, de l’isolant et de la membrane d’étanchéité.
    La lame d’air pour la ventilation disparaît.

La durée de vie

Il faut savoir que la durée de vie d’une telle couverture se situe autour de 70 ans, mais peut aussi aller jusqu’à un siècle dans des situations optimales, durée de vie qui peut varier selon l’exposition de cette dernière.

Plusieurs phénomènes peuvent réduire la durée de vie naturelle de cette couverture :

  • les conditions climatiques extrêmes de certains lieux et de certaines régions ;
  • les différences de températures très fortes ;
  • les risques de pollution et, plus particulièrement la pollution automobile et la pollution industrielle ;
  • une pose mal exécutée ne tenant pas compte de la nécessité de joints de dilatation ;
  • un mauvais entretien.

Cette durée de vie provient du vieillissement naturel de ces tôles qui affichent, avec le temps, une patine qui va de gris clair vers le blanc avec le temps et qui représente un dépôt servant à sa protection.

L’entretien de la couverture en zinc

Pour mieux faire durer cette toiture, il conviendra donc de l’entretenir régulièrement.

Cet entretien consiste par exemple en :

  • un démoussage, pour lequel il faut compter autour de 15 € le m² H.T., mais généralement peu nécessaire puisque le zinc, à son état brut, n’est pas sujet à la mousse, à moins d’arriver réellement en fin de vie ou d’avoir été détérioré ;
  • un nettoyage complet, tôles et gouttières, pour un tarif de l’ordre de 50  € le m² H.T. ;
  • des petites réparations pour un prix d’environ 40 € le m² H.T.

Les avantages et inconvénients d’une toiture en zinc

Vous possédez une toiture zinc et vous vous demandez si vous devez la remplacer par une neuve ou changer totalement de modèle de couverture ?

Voici les avantages et inconvénients de ce type de couverture.

Les avantages de la toiture en zinc

Element

Description

son esthétique

Les tôles zinc sont assez élégantes et, aussi bien pour des bâtiments industriels que pour de l’habitat, offrent une présentation assez moderne.
Le profil des tôles, avec une vaste partie plane et un joint légèrement surélevé assure leur esthétisme.
Par ailleurs, lorsque le gris ne convient pas, par goût ou selon les règles d’urbanisme de la région, il est également possible de se diriger vers le zinc pigmenté teinté.

sa durée de vie

On a vu que ce type de couverture avait une durée de vie de l’ordre du siècle, dans les meilleures conditions, ce qui s’apparente à la durée de vie d’une couverture en ardoises.

sa facilité d’entretien

Cette toiture sera bien plus facile à entretenir qu’une couverture en tuiles ou en ardoises.

sa facilité de pose

Même s’il est préférable de s’en remettre à un professionnel, notamment compte tenu de certaines contraintes techniques, une toiture zinc est relativement vite posée.
Elle permet même de très faibles pentes, tout en garantissant une excellente étanchéité et peut même se poser en bardages. On peut, parfois, descendre jusqu’à une pente de seulement 3°.
Le zinc est également très malléable et permet, par exemple, des courbes.
Sa légèreté le rend très maniable pour la pose.

ses performances

Elle résiste parfaitement à toutes les conditions climatiques, que ce soit les grands froids ou le soleil.

son empreinte écologique

Le zinc naturel est recyclable à 95 % et se veut parfaitement respectueux de l’environnement.
Si c’est un produit extrait de mines, il est cependant de plus en plus détenteur de produits eux-mêmes issus du recyclage.

sa résistance à la corrosion

Si une tôle en zinc a une tendance à se ternir avec le temps, elle résiste, par contre, parfaitement à la corrosion.

Les inconvénients de la toiture en zinc

Comme tout produit, il est important de peser le pour et le contre et de bien connaître, également, les limites de la couverture en zinc.

Voici donc les défauts répertoriés :

Element

Description

le bruit

Que ce soit la pluie ou, encore plus, la grêle, il faudra une très bonne isolation pour atténuer le bruit de ces éléments sur la couverture.
Ce que vous serez aussi susceptible d’entendre, ce sont les bruits de dilatation des tôles, en fonction des différences de température.

la nature de la couverture

Certains PLU peuvent restreindre l’utilisation d’une telle toiture.

la pose

Si, par certains côtés, elle reste simple avec le principe à joint debout, qui s’encastre, elle doit cependant assurer une excellente étanchéité, laisser place aux joints de dilatation et laisser l’air circuler librement pour ne pas risquer une corrosion de la sous-face ou un pourrissement des voliges.
La difficulté provient aussi des compléments tels que le solin, les arêtiers, les rives, etc.

l’isolation

La toiture zinc nécessite une excellente isolation, car le zinc est moins performant que la tuile, par exemple, et est propice à la propagation du froid en hiver et du chaud en été.

l’incompatibilité chimique

Certains matériaux ou certaines matières vivent très mal leur mariage avec le zinc.
Il en est ainsi du béton, du mortier, du plâtre, de la chaux, du bitume d’étanchéité et de certains bois, tels que le chêne, le châtaignier, le peuplier, le douglas et certains pins.
A éviter également les adhésifs époxy, silicone ou les colles phénol-formaldéhyde.
Pour le voligeage, il faudra donc privilégier l’épicéa, le pin sylvestre ou le sapin.

La pose d’une toiture en zinc

Nous avons déjà noté les systèmes de pose de la toiture zinc, comme la couverture à joint debout, sur tasseaux ou en gradins.

Voici quelques éléments supplémentaires concernant cette pose en remplacement.

  • La dépose
    C’est le premier élément du remplacement de la couverture en zinc.
  • La vérification de la charpente et du voligeage
    Une fois la dépose réalisée, il est important d’inspecter la base qui va recevoir votre nouvelle couverture et de remplacer ce qui doit l’être.
  • L’isolation
    Cette isolation, lorsqu’elle n’existe pas ou est insuffisante, voire endommagée, est essentielle.
    Il faut à la fois penser à l’isolation thermique, bien sûr, mais aussi à l’isolation acoustique.
  • La pose du zinc
    Pour le principe de pose, il a déjà été abordé.
    Il faudra particulièrement veiller à l’agrafage des panneaux, à leur sertissage, qu’il soit mécanique ou en soudure.
    Au-delà d’une pente de 20 %, un double agrafage est nécessaire.
  • Les finitions
    Il faut être particulièrement vigilant sur tout ce qui pourrait générer aussi des fuites, comme les solins, les raccords et autres.

Quand remplacer une toiture en zinc ?

La question est bien de savoir quand il est temps de remplacer une toiture en zinc et ne pas attendre les premières fuites pour devoir le faire dans l’urgence.

Ce sont trois éléments qui peuvent vous indiquer que sa durée de vie commence à atteindre ses limites :

  • sa couleur d’une part puisque, avec le temps, sa teinte grisée devient de plus en plus claire ;
  • sa rugosité qui s’accentue au fil du temps et qui fait que les tôles se salissent de plus en plus, perdant de leur valeur anti-mousse ;
  • l’usure visible de ses joints d’autre part ou, pire, quelques traces d’infiltrations, à ne pas confondre avec des traces de condensation lorsqu’il y en a.

Si vous avez des doutes sur votre couverture, faites appel à un expert qui réalisera une inspection de cette toiture.

  • un diagnostic pour une somme d’environ 800 € passera par un nettoyage et permettra de déterminer ce que votre couverture doit nécessiter comme plus amples travaux.

Le prix d’une toiture en zinc

Pour connaître le prix du remplacement d’une toiture en zinc, voici donc les prix des différents principes de pose, sachant que, sans la pose, ce tarif s’évalue autour de 40 à 70 € le m² :

Principe de pose

Prix en fourniture et pose

toiture zinc sur tasseaux

de 120 à 130 € le m²

toiture zinc à joint debout simple agrafage

de 90 à 100 € le m²

toiture zinc à joint debout double agrafage

de 100 à 110 € le m²

toiture zinc en gradins

de 150 à 160 € le m²

Ces tarifs s’inscrivent dans le cas général de tôles avec une épaisseur de 0,70 mm et de 500 mm de large.

Ils impliquent également la pose des tasseaux, mais pas celle du voligeage qui se situe entre 20 et 25 € le m².

Bien sûr, l’accessibilité du chantier et la forme de la toiture seront des éléments pouvant faire varier le prix, tout comme la finition des tôles puisque ces prix sont présentés pour une finition en zinc naturel.

Il faut en effet tabler sur une plus-value d’environ 10 € le m² pour du zinc prépatiné et de 20 € pour du zinc laqué.

Le remplacement d’une toiture en zinc

Dans le cas d’un remplacement d’une toiture en zinc, il est important de se concentrer sur un certain nombre de points :

  • Lorsque la toiture zinc est déposée, c’est donc le voligeage qui apparaît.
    S’il est nécessaire d’isoler, il sera peut-être nécessaire de l’enlever, surtout s’il est endommagé.
    A moins qu’il ne soit possible d’isoler par en dessous, tout en pensant à la circulation de l’air.
    Cette isolation des combles variera selon qu’il s’agira de combles aménagés, aménageables ou perdus.
    De 20 € le m², ce prix d’isolation peut atteindre 40 € le m² pour une isolation mince spéciale.
  • Le traitement de la charpente pourra aussi être réalisé en même temps, que ce soit pour éviter les attaques d’insectes, l’apparition de champignons ou pour éviter un pourrissement suite à des infiltrations. Comptez alors autour de 20 € du m² en supplément.
  • Il est préférable de faire appel à un professionnel spécialisé dans ce domaine, surtout lorsqu’il est indispensable de réaliser des découpes tout à fait spéciales.
  • Toutes les finitions sont également particulières, notamment dans le cas de présence de lucarnes, œil-de-bœuf, chiens assis et autres fenêtres de toit, afin de s’assurer de la bonne étanchéité. Des soudures peuvent alors être essentielles.
  • Si les prix peuvent s’envoler dans certaines régions, la nécessité d’un échafaudage particulier peut aussi venir gonfler le tarif, lorsque le professionnel devra faire appel à de la location. 

Les coûts annexes

Parmi les travaux annexes qui peuvent aussi faire que le budget sera dépassé, voici quelques postes qui, pour certains, ne sont que des finitions d’embellissement mais, pour la plupart, indispensables à la bonne étanchéité de l’ensemble. 

Travaux annexes

Tarif en fourniture et pose

Rive de pignon en zinc

55 à 60 € le mètre linéaire

Noue en zinc

90 à 100 € le mètre linéaire 

Chéneau en zinc

200 à 220 € le mètre linéaire

Faîtage en zinc pour double pente

80 à 90 € le mètre linéaire

Arêtier en zinc

60 à 70 € le mètre linéaire

Ce sera aussi l’occasion de faire réviser tout ce qui pourrait émaner de cette toiture, que ce soit votre VMC, l’évacuation de votre hotte aspirante, de votre chauffage ou le conduit de cheminée.

De même que les autres travaux de zinguerie qui seront le plus souvent rattachés à cette rénovation, gouttières et/ou travaux de descente.

Les temps de pose

Si vous voulez une estimation des temps de travaux de votre rénovation de couverture en zinc, il vous faut compter :

  • pour le voligeage, comptez 15 mn par m² ;
  • pour une couverture zinc sur tasseaux, double agrafure : 1 h 30 par m² ;
  • pour une couverture zinc à joint debout avec simple agrafure : 45 mn par m² ;
  • pour une couverture zinc à joint debout avec double agrafure  : 1 h par m² ;
  • pour une couverture zinc cintrée à joint debout avec double agrafure : 1 h 30 par m² ;
  • pour une couverture zinc en gradins : 2 h par m² ;
  • pour une rive de pignon en zinc : 50 mn par m² ;
  • pour une noue en zinc : 1 h par m² ;
  • pour un chéneau en zinc : 3 h par m² ;
  • pour un faîtage double pente en zinc : 50 mn par m² ;
  • pour un arêtier en zinc : 50 mn par m².

Réglementation

Attention, si votre rénovation de toiture respecte parfaitement l’ancienne, vous n’aurez pas à déposer d’autorisation spéciale auprès des services de l’urbanisme mais, si vous souhaitez en changer quoi que ce soit et qu’elle vient à modifier l’aspect de votre maison, vous devrez déposer une demande auprès de votre commune. Si vous enlevez une couverture tuiles, ardoises, fibro-ciment ou tôles galvanisées, vous devrez auparavant vous assurer que le PLU vous autorise à ce type de couverture.

Vous devez aussi vérifier s’il n’existe pas des couleurs imposées.

Par ailleurs, ce type de travaux nécessite généralement l’utilisation d’un échafaudage. S’il se trouve sur votre propriété, vous aurez toute liberté mais, pour un échafaudage qui devra empiéter sur la voie publique, une autorisation sera indispensable.

Les aides

Deux types d’aides peuvent intervenir sur des travaux :

  • la première entre uniquement dans le cadre de l’isolation de votre couverture si elle vient apporter une économie d’énergie et repose sur les conditions habituelles, à savoir MaPrimeRénov’, taux de TVA réduit à 5,5 % et possibilité de Prêt à Taux Zéro ;

la seconde concerne l’ensemble des travaux de rénovation et repose sur une TVA réduite à 10 % si votre construction est terminée depuis plus de deux ans.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire