Prix de la rénovation d’une chambre de 12 m²

Pour rénover une chambre, différents postes de travaux peuvent être envisagés selon l’état de la pièce notamment et des besoins. Voici toutes les informations à connaître avant de se lancer dans la rénovation de chambre de 12 m².

rénovation appartement

Le prix de la rénovation d’une chambre de 12 m² selon le type de rénovation

Dans un premier temps, le prix de rénovation d’une chambre de 12 m² dépendra avant toute chose de la nature en elle-même de la rénovation à effectuer. Voici quelques indications en termes de prix :

Type de rénovation Prix au m² (fourniture et pose)
rafraîchissement léger (mise en peinture) 20 à 40 €
rénovation intermédiaire (peinture, rénovation des sols, aménagement) 40 à 60 €
rénovation lourde (peinture, sols, isolation, électricité, mobilier…) 100 à 200 €

Prix d’une rénovation de chambre de 12 m² selon les postes de travaux

Le coût de la rénovation d’une chambre de 12 m² est fonction des travaux à y effectuer et des matériaux utilisés. Le tableau qui suit vous donne un certain nombre d’informations sur les prix pour réaliser ces divers postes de travaux.

Postes de travaux Prix (en fourniture et pose)
isolation  murs 25 à 80 € le m²
sols 20 à 100 € le m²
plafonds 40 à 100 € le m²
rénovation électrique pose d’une prise électrique 90 €
pose d’un interrupteur 130 €
pose d’une prise télé 70 €
câble électrique sous goulotte 45 € le ml
câble électrique en saignée 55 € le ml
mise en place d’un radiateur électrique à partir de 200 €
changement des menuiseries en rénovation (ouverture déjà créée) fenêtre classique PVC 2 vantaux à partir de 650 € (dépose de l’ancienne comprise)
fenêtre classique alu 2 vantaux 500 à 1 000 € (dépose de l’ancienne comprise)
velux 350 à 1 400 €
préparation des supports murs et plafonds sains 5 € le m²
murs et plafonds légèrement abîmés 10 € le m²
murs et plafonds très abîmés 25 € le m²
rénovation des plafonds peinture 30 à 40 € le m²
toile de verre  15 à 30 € le m²
rénovation des murs peinture 20 à 30 € le m²
papier peint 15 à 25 € le m²
toile de rénovation  15 à 20 € le m²
lambris PVC 50 € le m²
lambris bois 60 € le m²
enduit décoratif 20 à 50 € le m²
rénovation des sols carrelage 60 à 100 € le m²
parquet massif 50 à 200 € le m²
stratifié 30 à 40 € le m²
contrecollé 20 à 30 € le m²
lino 10 à 50 € le m²
moquette 30 à 80 € le m²
jonc de mer 20 à 80 € le m²

Coûts annexes

Pour rénover une chambre, il faudra aussi prendre en considération des coûts supplémentaires, notamment ceux qui sont liés à la décoration de la chambre et l’aménagement de cette dernière avec du mobilier de rangement par exemple. Nous avons recensé quelques prix en la matière :

Mobilier/élément de décoration Prix
dressing 500 à 1 500 €
placard intégré 1 000 à 2 000 €
lit enfant  150 à 300 €
lit adulte 500 à 800 €
armoire 300 à 500 €
commode 250 €
bureau 150 à 300 €
éclairage 50 à 150 €
rideau 100 € par fenêtre

Les différents types de rénovation de chambre

La rénovation d’une chambre de 12 m² est fonction de l’état des supports de cette dernière, particulièrement des plafonds, murs et sols. 

Il est possible d’observer plusieurs types de rénovation : 

  • le rafraîchissement : il consiste en une simple mise en peinture des plafonds et des murs. C’est une rénovation légère qui n’engendrera pas de travaux de grosse ampleur et les frais seront donc limités. 
  • la rénovation intermédiaire : plus poussé, ce type de rénovation comprend le recouvrement des plafonds, des murs, des sols, mais aussi la décoration de la chambre.
  • la rénovation lourde : les travaux à effectuer sont généralement conséquents et consiste en sus des postes précédemment cités, en une isolation des diverses surfaces, en une rénovation électrique ou encore en la réfection des menuiseries par exemple. Il faudra alors compter une enveloppe budgétaire beaucoup plus conséquente pour ce type de rénovation.

Rénovation d’une chambre de 12 m² : travaux de second œuvre 

Dans une rénovation lourde, il faudra certainement en passer par certains postes de travaux qui sont décrits ici-bas. 

L’isolation de la chambre

Si les supports sont en mauvais état ou si l’isolation est inexistante dans cette pièce, la rénovation de la chambre est le moment idéal pour revoir l’isolation des divers supports de cette dernière. 

Ainsi, il sera possible de faire l’isolation :

  • des murs
  • des plafonds
  • des sols

Une bonne isolation permettra ainsi de limiter les déperditions thermiques et d’améliorer le confort au sein de la pièce. De plus, cela réduira également la facture d’énergie.

Isolation des murs

Les murs donnant vers l’extérieur sont responsables de près de 20 à 25 % des déperditions de chaleur. C’est une surface qu’il est important de bien isoler. Au moment de rénover la chambre, l’isolation des murs peut être une étape intéressante. 

Isoler les murs par l’intérieur peut se faire de différentes manières. En effet, il est possible d’envisager :

  • une pose par double encollage : l’isolant se trouve directement incorporé sur la plaque de plâtre qu’il suffit de coller au mur à l’aide de mortier adhésif. 
  • une isolation sous ossature métallique : un système de rail métallique est mis en place sous lequel prend place un isolant de type laine de verre par exemple et est recouvert de plaques de plâtre, directement vissées dans ces montants. 
  • une isolation par lame d’air : un vide d’air d’environ 2 cm est laissé entre le mur et l’isolant. Ceci est rendu possible grâce à des tasseaux en bois. 

Isolation des plafonds

Si la chambre se trouve à l’étage, dans des combles aménagés, l’isolation des plafonds s’avère indispensable, car c’est par le toit que s’effectue la plus grosse déperdition thermique d’un logement. En effet, il faut savoir que c’est par cette surface que près de 30 % des pertes de chaleur s’effectuent. Réaliser une isolation de cette partie du logement est un incontournable pour faire des économies d’énergie.

La méthode la plus simple pour isoler des combles consiste en la pose d’un isolant minéral, végétal ou synthétique, recouvert de plaques de plâtre. 

Il est aussi recommandé d’isoler un plafond qui sépare deux étages. Pour ce faire, le plus simple sera de mettre en place un plafond suspendu, c’est-à-dire un faux-plafond constitué d’une structure métallique sous laquelle un isolant est mis en place et sur laquelle des plaques de plâtre sont fixées pour recouvrir le tout.  

Isolation des sols

Dans le cadre des sols, si la chambre se trouve à l’étage, une isolation de ces derniers permettra une amélioration de l’isolation phonique notamment et améliorera aussi le confort thermique. Si la chambre se trouve en rez-de-chaussée, l’isolation des planchers bas s’avérera d’autant plus importante, car c’est par cette surface que s’effectue une perte de 7 à 10 % de la chaleur. Bien isoler son sol permet alors d’éviter que la chaleur ne parte vers ce dernier, mais aussi de limiter que le froid ne remonte par ce dernier.

Si le sol est accessible par le dessous (cave, sous-sol, vide sanitaire), l’idéal sera alors de l’isoler ainsi. 

Différentes méthodes d’isolation existent :

  • la pose de panneaux isolants rigides en fibres de bois par exemple, à coller directement sous le sol devant être isolé
  • la création d’un plancher en dalle de béton cellulaire
  • la mise en place d’une planché béton à poutrelles
  • la pose d’un plancher béton à poutrelles avec une isolation sous dalles flottantes

Si le sol se trouve sur un terre-plein et n’est donc pas accessible par le dessous, il sera alors envisageable de mettre en place une chape isolante thermique ou bien une chape flottante avant de refaire le revêtement.

La rénovation électrique

L’électricité peut aussi être un poste à rénover. C’est le bon moment de vérifier si l’électricité de la chambre est aux normes est si tel n’est pas le cas, de la mettre aux normes. 

Pour cela, différents travaux peuvent être envisagés comme :

  • la pose d’une prise électrique
  • la création d’un point lumineux
  • le déplacement d’une prise
  • la pose d’une prise télé
  • la mise en place d’interrupteurs

Tous ces divers éléments devront être raccordés au tableau électrique en respectant les normes en vigueur, notamment la norme NF C 15-100.

Durant ces travaux électriques, il pourra être décidé de mettre tous les câbles électriques sous goulottes ou bien de réaliser des saignées dans les murs. Le mieux reste la seconde option qui consiste à incorporer les câbles dans les murs. C’est une étape plus fastidieuse, mais le résultat est plus esthétique. 

Dans les travaux électriques, il est aussi possible d’y ajouter la réfection du chauffage si ce dernier est peu performant. Le plus simple est la mise en place d’un radiateur électrique.

Changement des menuiseries 

Pour éviter les pièces aveugles, les chambres sont généralement dotées de points de lumière naturelle. En rénovation lourde, si l’état de cette fenêtre le nécessite, il peut être intéressant de voir pour le remplacement de cet équipement qui, à lui seul, est responsable de près de 15 % des déperditions thermiques. 

Il est possible d’opter pour une fenêtre classique en PVC ou en alu. Le bois est un matériau qui est de plus en plus délaissé au profit des deux matières précédemment citées. Généralement dans une chambre, la taille de la fenêtre est standard avec 2 vantaux. Il est aussi possible de trouver des fenêtres de toit à l’instar des velux par exemple.

Rénovation d’une chambre de 12 m² : l’étape de décoration / aménagement

Une fois les grosses étapes réalisées, il est possible de passer à la décoration de la chambre puis à son aménagement. 

La rénovation des murs et plafonds

La décoration d’une chambre passe notamment par la rénovation des plafonds et des murs. Différentes solutions sont possibles selon vos goûts, votre budget, mais aussi l’état des différents supports à rénover. 

Quoi qu’il en soit, il est indispensable de disposer d’un support sain et propre avant de s’attaquer à la décoration en elle-même de ces surfaces. Pour ce faire, il se peut qu’une préparation du support soit nécessaire. 

Dans un premier temps, si les murs et plafonds sont recouverts de papier peint, de lambris ou encore d’un crépi, il faudra en réaliser la dépose. 

Différents niveaux de préparation sont envisageables en fonction de l’état observé :

Etat du support Description Solutions
support sain surface saine, propre, en placo application d’une sous-couche voire d’un enduit de lissage si le revêtement à mettre en place est une peinture
support légèrement abîmé petits trous, aspérités, problème d’humidité traitement anti-humidité, enduit de rebouchage et de lissage puis ponçage
support très abîmé grosses imperfections, trous importants, champignons, humidité traitement anti-fongique, traitement anti-humidité, enduit de rebouchage ou plaques de placo si la surface est trop dégradée

Une fois seulement cette préparation effectuée, il sera possible de passer à la mise en place du revêtement sur vos plafonds et murs.

Pour ce faire, différentes solutions sont possibles. Parmi elles, il est possible de citer :

  • pour le plafond : le choix privilégié reste une peinture blanche, mais il est aussi possible de mettre en place une toile de rénovation, aussi couramment appelée toile de verre qui camoufle les diverses imperfections, qui reste assez simple à poser et qui renforce la solidité de la surface sur laquelle elle est installée.
  • pour les murs : les solutions sont plus nombreuses : 
    • la peinture : le grand classique pour rénover les murs, reste la peinture. Disponible en un panel de couleurs presque infini, il est aussi possible de trouver des peintures à effet ou encore avec une finition spécifique (mate, satinée, brillante). La peinture nécessite toutefois un support totalement dénué d’aspérité pour un esthétisme parfait. 
    • la toile de verre : ce type de revêtement existe avec différents motifs (chevrons, losanges, taloché, effet crépi…) et divers grammages. Plus le support est abîmé et plus le grammage au mètre carré de la fibre de verre doit être élevé afin que le pouvoir couvrant soit optimal. Généralement, la toile de verre peut être peinte plusieurs fois. 
    • le papier peint : esthétique et décoratif, le papier se décline maintenant en divers coloris et motifs. C’est un revêtement parfait pour une chambre. 
    • l’enduit décoratif : très esthétique, il s’agit d’une solution très intéressante, car elle ne nécessite pas une préparation aussi rigoureuse que pour une peinture. Il se décline en divers coloris et finitions (taloché, gratté, écrasé, lisse…). 
    • le lambris : en bois ou en PVC, le lambris peut être une alternative intéressante notamment en présence de supports abîmés qui, même après une préparation minutieuse, ne peuvent pas accueillir une peinture sans que les défauts ne soient visibles. Le lambris se décline, pour la version PVC, en divers modèles, coloris et imitations (bois, pierre, brique…).

Pour connaître la superficie de la surface sur laquelle apposé le revêtement, il peut être intéressant de savoir comment la calculer :

Support à rénover Calcul de la superficie en m²
murs largeur x hauteur
plafonds longueur x largeur

La rénovation pour un sol

Parmi les surfaces à rénover, il est aussi possible de faire une réfection du sol de la chambre. Plusieurs solutions peuvent être envisagées selon vos préférences et le budget alloué à cette opération. 

Voici quelques idées :

  • carrelage : disponible en de nombreux coloris, formes, tailles et aspects, le carrelage reste un intemporel. Facile d’entretien, assez simple à poser, c’est un matériau robuste et durable. Toutefois, il est compliqué de poser un carrelage dans une chambre située à l’étage notamment.
  • parquet : c’est une solution tout à fait adaptée pour une chambre. Il existe le parquet massif en bois qui offre un aspect authentique, le parquet stratifié qui est composé à base de plusieurs couches de bois puis recouvert d’un matériau imitant le bois. Enfin, il existe une dernière version, celle du parquet contrecollé composé de trois couches de bois (contreparement, couche intermédiaire et la couche visible, la couche d’usure en bois). 
  • lino : il s’agit de sol plastique, facile à mettre en place et offrant un bon rapport qualité/prix. Toutefois, le lino peut être facilement troué avec les pieds des meubles notamment.
  • moquette : elle offre un confort optimal et fait office d’isolant. Le choix est grand et il existe maintenant des moquettes antiallergiques. La pose est simple. Toutefois, l’entretien reste contraignant. 
  • jonc de mer : il s’agit d’une variante de moquette en fibre végétale avec un tissage grossier. Très résistant, il est tout à fait possible de l’installer dans une chambre. 

Équiper la chambre en mobilier

Enfin, la dernière étape consistera à équiper et aménager la chambre avec du mobilier et des éléments de décoration.

Lit, armoire, commode, table de chevet, placards intégrés ou encore bureau pourront prendre place dans la chambre. 

Il est aussi possible de l’agrémenter avec quelques équipements de décoration (rideaux, luminaires, tapis, miroirs…).

FAQ

Pour quel type de revêtement de sol opter pour la rénovation d’une chambre ?

Dans une chambre, le parquet est couramment mis en place. Si votre chambre à rénover se trouve en étage, le carrelage sera déconseillé. Le plus simple sera d’avoir recours au parquet, moquette ou au lino. 

Avant de passer à l’application d’un revêtement mural dans ma chambre, j’aimerais savoir quel type de préparation faire sur mon support ?

La préparation du support dépend de l’état de ce dernier dans un premier temps, mais aussi du type de revêtement que vous souhaitez mettre pour le recouvrir. Un lambris, un enduit décoratif ou encore une toile de rénovation ne nécessitent pas une préparation aussi appliquée que pour une peinture. Quoi qu’il en soit, il faudra un mur sain, c’est-à-dire traité contre l’humidité si tel est le cas. Ensuite, il est possible de reboucher les divers trous, fissures et imperfections. 

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire