Prix de la rénovation d’une maison

Que ce soit pour un logement plus confortable ou simplement remis aux normes, le prix d’une rénovation embarque un nombre conséquent de possibilités de travaux. Dans cet article, nos artisans nous offrent un bel aperçu de ce qui est réalisable ainsi que des prix en lien avec les différentes interventions.

Les prix d’une rénovation de maison

Pour commencer, voici quelques ordres de prix selon certaines opérations de rénovation :

Type de rénovation

Prix

degré de rénovation

de base

de 200 à 600 € le m²

partielle

de 600 à 1 100 € le m²

totale

de 1 000 à plus de 1 500 € le m²

gros œuvre

ouverture d’un mur

de 1000 à 5000 €

charpente : remise en état

de 50 à 250 € le m²

rénovation de toiture (tuiles, ardoises)

de 50 à 200 € le m²

raccordement au tout-à-l’égout

de 200 à 350 € le ml

second œuvre

travaux de plomberie

de 100 à 200 € le m²

travaux d’électricité

pose d’un compteur : de 200 à 300 €

réalisation du tableau électrique : de 600 à 900 €

installation d’un différentiel : de 200 à 300 €

pose d’une prise de courant : environ 50 €

réalisation d’éclairage : de 30 à 100 €

passage de câblage sous gaine : de 50 à 100 € le ml

au total : environ 100 € le m²

pose de menuiseries en double vitrage

environ 80 € le m²

installation de plaque de plâtre

de 20 à 35 € le m²

pose de cloison de doublage avec isolation thermique & phonique

de 25 à 35 € le m²

réalisation d’isolation extérieure

de 100 à 400 € le m²

finitions

application de peinture intérieure

de 20 à 60 € le m²

installation de lambris

de 15 à 50 € le m²

ponçage et vitrification de parquet

de 10 à 25 € le m²

pose de sol pvc

de 20 à 70 € le m²

pose de sol carrelé

de 20 à 150 € le m²

pose de sol parquet

de 30 à  250 € le m²

pose de carrelage de salle de bains

environ 50 € le m²

application de peinture extérieure

de 20 à 40 € le m²

autres travaux de rénovation

traitement du bois de charpente

de 25 à 60 € le m²

retrait d’amiante

de 200 à 600 € la tonne

nettoyage d’un toit

environ 15 € le m²

nettoyage de gouttières

environ 15 € le ml

changement des tuyaux et gouttières

de 30 à 100€ le ml

pose d’un bloc-porte

de 50 à 200€ l’unité

remplacement de lavabo par une vasque

à partir de 250 €

remplacement d’une baignoire par une douche à l’Italienne

dès 1000 €

création de salle de bains

dès 2500 €

changement de WC

environ 300 €

remplacement d’un chauffe-eau

de 150 à 1 000 €

installation de chaudière à gaz 25 kW

de 3000 à 10 000 €

remplacement de radiateurs électriques

à partir de 50 à 100 €

changement de la cuisine

de 2000 à plus de 15 000 €

nettoyage de façade

à partir de 5 € du m²

Les 3 degrés de rénovation

Tout d’abord, il y a rénovation et rénovation. En effet, selon les envies, le budget et la nécessité, il sera possible de penser la rénovation selon différents degrés.

Ainsi, il est possible de différencier trois niveaux de rénovation que sont :

  • la rénovation de base
  • la rénovation partielle
  • la rénovation totale

La rénovation de base

La rénovation de base consiste généralement en un relooking des lieux.

Sont alors concernés les revêtements de sols, de murs et de plafonds qui peuvent bénéficier d’un rafraîchissement que ce soit en peinture, en carrelage en vinyle ou encore en lambris ou tapisserie.

Les meubles peuvent aussi profiter de ce relooking au travers de peintures dédiées ou de kits de rénovation spécifiquement pensés à cet effet.

D’autres petits changements peuvent être faits avec, par exemple, un changement des poignées de portes et de placards, une robinetterie neuve et même quelques petites retouches au niveau de l’électricité, de la plomberie ou de la couverture.

La rénovation partielle

Lorsqu’il est question de rénovation partielle, il faudra alors, en plus des travaux précédents, envisager une remise aux normes de l’électricité ainsi que la reprise partielle de la plomberie.

L’isolation sera également repensée afin d’améliorer les performances énergétiques du logement.

Enfin, selon les cas, un remplacement de certains appareils de gros électroménager ou d’équipements sanitaires pourra être réalisé.

La rénovation complète

Côté rénovation complète, on ajoutera encore d’autres travaux avec une reprise absolument complète de la plomberie et de l’électricité.

Les ouvertures seront changées pour des modèles plus efficaces et/ou design.

La couverture pourra être revue en tout ou partie selon la nécessité et il sera parfois envisagé de redistribuer les espaces intérieurs afin de les adapter aux besoins des occupants du foyer.

Enfin, dans le cadre de cette redistribution pourront être créées une nouvelle salle de bains (ou de douche) et/ou une nouvelle cuisine.

L’ordre de réalisation des travaux

Les travaux seront toujours réalisés selon un ordre établi. Cela permet de ne pas altérer le travail déjà mis en œuvre avec des travaux salissants ou générant certains “dégâts”.

Par exemple, il est d’usage d’ouvrir un mur avant de réaliser les saignées qui permettront le passage de gaines. De même, il faudra peindre le plafond avant de poser le revêtement de sol.

Dès lors, il sera d’usage de commencer par les travaux de gros œuvre, puis d’enchaîner sur le second œuvre et les finitions.

1°) Les rénovations de gros œuvre

Les travaux de gros œuvre concernent les opérations qui viennent toucher à la structure même du bâti. Ce type d’intervention requiert un réel savoir-faire afin de ne pas mettre en péril l’ensemble de la maison.

Parmi les travaux envisageables, il sera possible de voir les éléments suivants :

Type de travaux

Ce qu’il faut savoir

ouverture d’un mur

Une ouverture de mur représente un travail conséquent, notamment lorsqu’il s’agit d’un mur porteur pour lequel différentes précautions devront être prises. En effet, dans ce cas précis, un travail d’étude de charge, d’étayage et de mise en œuvre de poutre (type IPN) seront indispensables afin de garantir le bon maintien des charges placées au-dessus de l’ouverture.

Par ailleurs, cette ouverture de mur porteur implique, s’il s’agit d’un mur de façade, d’obtenir au préalable une autorisation de travaux en raison de la modification de l’aspect extérieur.

Dans le cas d’une simple cloison, le travail sera bien moins complexe.

Dans tous les cas, il faudra également prévoir l’évacuation des gravats et le nettoyage de la pièce.

charpente : remise en état

L’état de la charpente peut également requérir une intervention. C’est le cas, par exemple, lorsqu’il est constaté une usure prononcée des poutres ou en cas d’une attaque de parasites remarquée trop tardivement.

Dès lors, il sera parfois demandé de remplacer certaines pièces de charpente, ce qui demande un travail fastidieux étant donné que la couverture devra être déposée afin de pouvoir travailler sur les parties visées.

Certains travaux d’agrandissement peuvent également venir toucher à la charpente, par exemple dans le cadre d’un agrandissement vertical.

rénovation de toiture (tuiles, ardoises)

Tuile, ardoise ou tout autre type de couverture peut faire l’objet d’une rénovation. Cette opération est incontournable lorsque l’étanchéité est menacée.

Cela se présente dans différents cas : porosité de matériaux ayant mal vieilli, fêlures et autre bris, envol d’une partie de la couverture, etc.

raccordement au tout-à-l’égout

L’assainissement est un autre poste de dépense du gros œuvre qu’il est important de réaliser avant d’autres travaux de second œuvre ou de finition, et ce particulièrement si la rénovation implique de retrouver les canalisations et évacuations au sein même du logement…

Il est à noter que certains des travaux énoncés juste avant peuvent nécessiter d’en passer par une démarche en mairie. Il s’agira alors, selon les cas, d’une autorisation préalable de travaux, voire d’une demande de permis de construire.

2°) Les rénovations de second œuvre

Le second œuvre, quant à lui, touche aux aménagements intérieurs qui permettront de rendre les lieux habitables. Voici quelques exemples de travaux en la matière :

Type de travaux

Ce qu’il faut savoir

travaux de plomberie

De la réparation d’une fuite à la modification ou à l’ajout d’un réseau pour alimenter un nouvel équipement, la plomberie doit être parfaitement réalisée afin de limiter les risques de fuite.

Et si la plomberie concerne l’approvisionnement des sanitaires ainsi que leur évacuation, elle est également sollicitée pour répondre aux besoins de chauffage.

travaux d’électricité

Les travaux d’électricité vont du simple changement de prises ou interrupteurs, à la mise aux normes complètes.

L’ensemble des installations devra être pensé dans le respect de la norme NF C 15-100 qui encadre clairement ces travaux.

Une attention particulière sera d’ailleurs portée sur les installations réalisées au niveau des pièces d’eau afin d’éviter tout contact entre l’électricité et l’eau.

pose de menuiseries en double vitrage

En rénovation, il est d’usage de remplacer le simple vitrage par du double vitrage, voire du triple.

L’objectif est de disposer, ensuite, de menuiseries capables d’apporter une bonne qualité isolante.

Mais cette rénovation peut également être la conséquence d’une vitre brisée par exemple.

installation de plaques de plâtre

Afin de créer les séparations de pièce notamment, il est possible d’en passer par la mise en œuvre de plaques de plâtre. Ces cloisons légères permettent en effet de délimiter les différents espaces.

Mais ces plaques peuvent aussi venir se poser sur les parois murales périphériques de manière à permettre un bel habillage ensuite. Dès lors, les gaines et autres câbles pourront être passés derrière et ainsi devenir invisibles.

pose de cloison de doublage avec isolant

Et lorsque ces mêmes plaques sont assorties d’un isolant, elles permettent alors, en outre, de protéger le logement des variations climatiques pour un confort accru.

réalisation d’isolation extérieure

Mais cette isolation peut aussi être pensée par l’extérieur afin d’éviter la perte de surface habitable.

De plus, une ITE permet de continuer à occuper normalement les espaces au sein de la maison durant toute la durée des travaux.

Le plus souvent, ce sera aussi l’occasion de revoir l’aspect extérieur de la façade si le PLU et/ou l’architecte des Bâtiments de France le permettent.

3°) Les finitions

Pour rendre une maison totalement confortable et agréable, les finitions sont à mettre en œuvre.

Cette partie implique un grand nombre de possibilités de travaux, essentiellement basé sur la mise en œuvre des différents revêtements (intérieurs et extérieurs).

Voici quelques idées de ce qui peut être fait dans un logement lors d’un projet de rénovation :

Type de travaux

Ce qu’il faut savoir

application de peinture intérieure et/ou extérieure

La peinture peut être appliquée dans toutes les pièces d’un logement et sur ses façades.

Avec un vaste choix de teintes et différentes finitions, il faudra simplement penser à opter pour une peinture adaptée aux pièces humides pour la cuisine, la salle de bains ou encore la buanderie. L’extérieur bénéficie, lui aussi, d’une peinture compatible.

installation de lambris

En bois ou en PVC, le lambris se pose aux murs et au plafond.

En bois, il offre un côté chaleureux. Le PVC, lui, sera plus facile à entretenir et pourra se placer dans les pièces humides.

ponçage et vitrification de parquet

Un vieux parquet n’est pas nécessairement perdu lorsqu’il perd de sa superbe. Des traitements permettent en effet de lui offrir une seconde jeunesse.

pose de sol pvc

De plus en plus tendance, le sol PVC se décline en un grand panel de styles et en différentes gammes. Libre à chacun d’opter pour celui qui saura répondre à ses critères.

pose de sol carrelé et pose de carrelage de salle de bains

Indétrônable, le carrelage va aussi bien sur les sols que sur les murs (en version faïence). Il sera idéal dans la cuisine et la salle de bains notamment, mais pourra parfaitement s’intégrer dans les autres pièces.

Les aides

Selon le type de travaux engagé, il est possible de demander certaines aides auprès des collectivités, de l’Etat et de certains fournisseurs d’énergie.

En effet, dans le cadre de l’amélioration des performances énergétiques d’un logement, il devient possible, le plus souvent sous certaines conditions de ressources, de bénéficier des aides suivantes :

  • CITE ou MaPrimeRénov’
  • TVA à 5.5 %
  • subventions de l’Anah
  • obtention de prêt à taux 0 (ECO PTZ)
  • Prime CEE
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire