Prix des travaux sur une peinture au plomb

Vous souhaitez réaliser des travaux de peinture au plomb mais ne savez pas comment vous y prendre ni quelles sont les réglementations à respecter en la matière ? Voici toutes les informations qu’il faut connaître concernant les travaux de peinture au plomb, notamment en termes de prix.

Prix des différents travaux de peinture au plomb

La réalisation de travaux sur des peintures au plomb ne sont pas sans conséquence sur le budget consacré à ce type d’opération. 

En effet, selon le type d’intervention que vous souhaitez réaliser, le coût pour vos travaux de peinture au plomb peut être plus ou moins élevé. Voici un tableau exposant les prix couramment appliqués sur le marché :

Nature des travaux de peinture au plomb

Prix 

réalisation d’un diagnostic plomb

pour un logement de type F1 (studio)

environ 100 €

pour un logement de type F2

100 à 130 €

pour un logement de type F4

180 à 220 €

pour un logement de type F5

250 à 300 €

travaux de recouvrement

avec peinture

30 à 40 € le m²

avec revêtement

45 à 80 € le m²

avec doublage

dès 30 € le m²

travaux de décapage

thermique

dès 20 € le m²

chimique

50 à 80 € le m²

Pourquoi effectuer des travaux sur peinture au plomb ?

Il est important de savoir que le plomb est un matériau dangereux pour la santé de l’homme mais aussi et avant tout pour les enfants ainsi que pour les femmes enceintes. En effet, cela peut avoir des effets néfastes sur le futur bébé.

Il est en effet possible de développer une intoxication au plomb. Cette maladie est plus souvent connue sous le nom de saturnisme.

Les peintures au plomb ont fortement été utilisées au début du 20ème siècle. Son utilisation pour les professionnels du bâtiment a été interdite en 1949. Or, elle a continué d’être employée par bon nombre de particuliers jusque dans les années 70 et à être vendue dans les grandes surfaces de bricolage jusque dans les années 90. Il s’agissait d’une peinture fortement plébiscitée grâce à sa grande résistance face aux problèmes d’humidité notamment.

Au vue des problèmes de santé que ce type de matériau peut engendrer, notamment lorsque la peinture est dégradée, il est important de faire en sorte d’y remédier.  

Comment détecter qu’une peinture contient du plomb ?

Pour détecter qu’une peinture est composée de plomb, il faut savoir qu’il existe un diagnostic plomb. Il est également connu sous le nom de CREP pour Contrat de Risque d’Exposition au Plomb. C’est un examen qui est désormais obligatoire dans le cadre d’une vente ou d’une location d’un bien immobilier.

C’est une étude qui permet de déterminer les différentes sources de plomb présentes au sein d’un logement. Cette étude peut durer entre 30 minutes et près d’une demi-journée. Elle dépend principalement de la taille du logement. Plus le bâtiment à tester est grand et plus le technicien mettra du temps à réaliser ce test.

Toutefois, malgré ce diagnostic, aucun texte législatif n’impose de changer le revêtement au plomb, notamment les peintures. En effet, ce document permet seulement d’informer les futurs acquéreurs ou locataires, mais n’oblige en rien à effectuer des travaux de mise aux normes.

Seules les peintures au plomb dont la teneur dépasse les 1 mg/cm² doivent impérativement être remplacées.

Même si aucune obligation n’existe, il reste toutefois préconisé d’effectuer ces travaux avant d’observer des dégradations trop importantes qui pourraient dès lors devenir nocives pour les occupants du logement.

Il existe plusieurs solutions pour tenter de pallier aux peintures plomb.

Le recouvrement d’une peinture au plomb

Dans un premier temps, il faut savoir qu’un support recouvert par une peinture au plomb ne doit pas être poncé comme peut l’être celui assorti d’une peinture classique.

Recouvrement : définition

Ainsi lorsque la peinture au plomb est en bon état, c’est-à-dire lorsqu’elle ne présente aucun signe d’émaillage, la façon la plus simple de “s’en débarrasser” reste de la recouvrir.

Toutefois, cela est possible seulement dans le cas de figure où la teneur en plomb est inférieure à 1 mg/cm². 

Le mieux reste de faire appel à un professionnel qualifié qui sera en capacité d’évaluer l’ensemble de ces signes et d’adapter la manière de procéder. 

Il ne faut pas oublier que le fait de seulement recouvrir la peinture ne fera pas disparaître le plomb.

Toutefois, il faut savoir qu’un simple recouvrement ne permet pas la disparition totale du plomb. En effet, le nouveau matériau vient seulement, comme son nom l’indique, recouvrir la surface.

Les techniques de recouvrement

Le recouvrement peut se faire selon différentes manières : 

  • avec une peinture : il s’agit d’une technique relativement courante qui ne permet toutefois pas d’éliminer en totalité le plomb composant la peinture initialement posée sur la surface à recouvrir. De plus, l’efficacité est généralement moindre. Il s’agit d’une solution alternative dont il faudra réaliser un suivi régulier afin de contrôler qu’il n’y a pas de dégradation apparente. 
  • avec un revêtement : il peut être de différents types comme le papier peint par exemple ou encore un tissu ou une résine. Cette solution ne permet toujours pas de retirer le plomb qui reste sous cette nouvelle couche mais il n’est pas accessible comme il l’est dans la méthode précédente. Il est également préconisé dans ce cas de figure de contrôler régulièrement vos surfaces recouvertes.
  • avec un doublage : aussi connue sous le nom d’encapsulage, cette technique consiste en réalité en la mise en place de plaques de plâtre, de carreaux de plâtre ou encore de panneaux de bois. Cela ne permet pas de se débarrasser en totalité du plomb, mais cela évite d’y être exposé de manière directe. Si cette solution est choisie, il faudra toutefois veiller aux problèmes d’humidité.

Les différents décapages

D’autres solutions peuvent être effectuées sur un peinture au plomb, pour tenter de limiter les effets de ce type de peinture. 

Il est en effet possible de réaliser un décapage.

Ce dernier peut alors être de différentes natures. Quelle que soit cette variété, un professionnel qualifié pour ce type de tâche sera requis.

Le tableau qui suit expose les différentes techniques de décapages qu’il vous est possible d’exercer sur vos peintures au plomb :

Nature du décapage 

Définition

décapage thermique

Cela consiste à chauffer, à l’aide d’un équipement spécifique, la peinture présentant des traces de plomb.

Il faut toutefois atteindre une certaine température pour que l’opération puisse se faire.

Un tel chantier se doit d’être réalisé dans les règles de l’art, c’est-à-dire avec toutes les protections nécessaires et obligatoires pour le professionnel en charge des travaux, mais aussi de le faire au sein d’une habitation dont les occupants ne sont pas présents sur place.

décapage chimique

Il s’agit d’une solution plus physique que le modèle précédent. En effet, il faudra disposer d’un décapant spécifique, puis une fois apposé et le temps d’attente respecté, à l’aide d’une spatule de peintre, il faudra gratter la surface sur laquelle le produit à été mis en place.

Le rôle de ce traitement est de décomposer la ou les différentes couches de peinture au plomb.

De la même façon que dans la situation précédente, ce cas de figure requiert les équipements de protection individuels ainsi que l’absence des habitants pour pouvoir se dérouler sans encombre. 

Les recommandations pour les travaux de peinture au plomb

Le décapage est une solution qui peut s’avérer dangereuse car les poussières de peinture au plomb qui sont décollées et volatiles peuvent avoir des effets néfastes sur la santé.

Il est donc préférable que les habitants ne soient pas présents durant l’intégralité de ces travaux.

Il faudra bien aérer et ventiler le logement car l’air empli de plomb peut créer un empoisonnement si les teneurs sont importantes.

La protection de l’ensemble du mobilier sera indispensable si l’ameublement ne peut pas être totalement retiré de l’habitation.

De plus, il est conseillé de se laver directement dès lors que la peau se trouve en contact avec de la peinture au plomb.

Il faut nettoyer chaque jour son chantier afin de ramasser les poussières et déchets liés à la peinture au plomb et les mettre dans des contenants hermétiques. Pour ce qui est de l’évacuation des déchets, il faudra se référer aux règles de la déchetterie dont vous dépendez ou bien de votre municipalité car ce sont des déchets toxiques.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire