Quel prix pour remplacer du parquet par du carrelage ?

Passé de mode, vieillissant ou abîmé, votre parquet ne répond plus à vos attentes. Vous envisagez donc naturellement de changer de revêtement de sol. Nos experts vous renseignent sur le prix pour remplacer du parquet par du carrelage afin de vous ouvrir de nouvelles possibilités pour relooker votre intérieur.

pose carrelage double encolage

Les prix pour remplacer du parquet par du carrelage

Il existe deux techniques et donc deux fourchettes de prix pour remplacer du parquet par du carrelage. En effet, selon les cas, il sera possible d’opter pour un remplacement complet, avec dépose du parquet, ou pour une pose du carrelage sur le parquet existant.

Voici les ordres de prix pour chaque option :

Avec dépose de l’ancien parque

Etapes

Prix

Préparation

dépose et enlèvement du parquet

autour de 20 € par m²

ragréage

de 15 à 25 € par m²

Pose du carrelage

fourniture du carrelage

de 10 à 150 € par m²

pose classique du carrelage

de 30 à 50 € par m²

pose à joints décalés du carrelage

de 35 à 60 € par m²

pose en chevrons du carrelage

de 40 à 60 € par m²

réalisations des joints

de 25 à 50 € par m²

Sans dépose de l’ancien parquet

Etapes

Prix

Préparation

ponçage

de 20 à 30 € par m²

réparation

de 25 et 35 € par m²

pose de mastic

de 5 à 10 € par m²

ragréage

de 15 à 25 € par m²

Pose du carrelage

fourniture du carrelage

de 10 à 150 € par m²

pose du carrelage (détail de coût dans le précédent tableau)

de 30 à 60 € par m²

réalisations des joints

de 25 à 50 € par m²

Les étapes

La dépose du parquet

Selon les cas de figure, il faudra procéder à la dépose de l’ancien parquet

Ce sera le cas s’il s’agit d’un parquet incompatible avec une superposition de carrelage notamment. Mais ce sera également nécessaire si la surépaisseur créée par le nouveau carrelage vient bloquer des ouvertures (baies vitrées, portes, etc.) qu’il n’est pas possible de réadapter à la nouvelle configuration. En effet, toutes les ouvertures ne peuvent accepter d’être rabotées. De même, si le parquet est trop abîmé, le déposer sera parfois la meilleure option.

S’en remettre à l’avis d’un expert en la matière permettra alors de choisir la meilleure option.

Le rattrapage des sols

Selon que vous déposez ou non le parquet existant, le travail de préparation des supports ne sera pas le même. Voici les deux options qui s’ouvrent à vous :

Cas de figure

Marche à suivre

Après dépose du parquet

Après une dépose du parquet, il se peut que les sols aient subi quelques légères dégradations. 

Afin de disposer d’une surface plane, lisse et saine, un ragréage pourra être mis en œuvre.

Sur l’ancien parquet

S’il est possible de poser un carrelage sur votre ancien parquet, il faudra réaliser quelques préparatifs en amont :

poncer le parquet : le but est de retirer le vernis ou la cire

réparer le parquet : les lames doivent être parfaitement stables et bien fixées, au besoin, il est possible d’ajouter quelques vis

dépoussiérer le parquet : que ce soit sur les lames ou entre ces dernières, tout doit être débarrassé des poussières et autres résidus, pour ce faire il faut bien aspirer le sol

combler les interstices : un mastic élastomère est placé entre les lames de parquet

Enfin, si le sol n’est pas plan et lisse, un ragréage peut-être ajouté.

La pose du nouveau carrelage

Une fois les opérations de préparations effectuées, la pose d’un nouveau carrelage se fait de manière standard.

Le calepinage

Dans l’idéal, un calepinage préalable aura été fait. Il s’agit d’une opération consistant à établir le dessin de la pièce, à l’échelle, et d’y dessiner l’implantation des futurs carreaux. L’avantage est qu’il est ainsi possible de connaître avec exactitude le nombre de carreaux nécessaires au projet. Ce calepinage sera d’ailleurs indispensable dans le cas d’une création de motif avec différents carreaux (que ce soit par la couleur ou la taille des carreaux utilisés).

L’encollage et la pose

La pose du carrelage suit différentes étapes bien spécifiques.

En premier lieu, il convient de préparer un mortier colle. C’est lui qui permettra de fixer et maintenir les carreaux au sol. Selon la taille des carreaux, un simple ou un double encollage sera à prévoir (se référer aux indications du fabricant).

  • simple encollage : une couche de mortier est posée directement sur le sol
  • double encollage : une couche de mortier est posée directement sur le sol et une autre sur la face antérieure du carreau

Les carreaux sont ensuite posés un à un. Des croisillons permettent de conserver un espace idéal entre les carreaux. Cet espace permettra, plus tard, la réalisation des joints de carrelage.

Au fur et à mesure de l’avancement de la pose des carreaux, il convient de vérifier la planéité du sol à l’aide d’un niveau à bulle.

Pour calculer parfaitement la quantité nécessaire de mortier colle ou de carreaux pour votre pièce, vous pouvez vous référer aux éléments suivants :

Les joints de carrelage

Pour terminer la mise en œuvre de votre nouveau sol, il convient de réaliser le jointoiement.

Le joint de carrelage a différents rôles, décoratifs et protecteurs. En effet, il est possible de jouer sur les couleurs de joints pour contraster et mettre en valeur vos carreaux. Mais ce joint a aussi son rôle à tenir en termes d’étanchéité.

Pour ce qui est de sa pose, il faudra commencer par mélanger la poudre à de l’eau selon le dosage indiqué par le fabricant. Le mortier obtenu est ensuite étalé sur le carrelage de manière à remplir les espaces laissés entre les carreaux. Pour bien lisser chaque joint, il suffira de passer le doigt dessus (comme pour un joint de silicone).

Une fois sec, un nettoyage du sol s’impose afin de retirer les excès de matière sur les carreaux. Dans les pièces humides (cuisine, salle de bains…), il est possible de renforcer la résistance des joints de carrelage en passant un produit hydrofuge.

Les alternatives au carrelage

Dans certains cas, remplacer un parquet par un carrelage peut s’avérer trop complexe ou trop onéreux, voire impossible. Dès lors, il existe des alternatives :

Alternatives

Prix

sol PVC

Avec un prix abordable et une pose simple, le sol PVC permet d’arborer un joli sol pouvant, notamment, imiter un carrelage.

de 25 à 50 € par m²

sol linoléum

Dans le même esprit que le sol PVC, le sol linoléum est plus respectueux de l’environnement.

de 45 à 80 € par m²

Dans les deux cas, il est question de matériaux que l’on déroule sur le sol.

FAQ

Est-ce que je peux poser un carrelage sur n’importe quel type de parquet ?

Non. Le type de parquet existant peut devenir un réel frein à la pose de carrelage. Par exemple, il sera impossible de procéder à la pose de votre carrelage sur un parquet flottant ou sur un parquet posé sur une sous-couche résiliente.

Par ailleurs, il faudra aussi prendre en compte le poids ajouté par le carrelage. Parfois, ce supplément ne pourra pas être accepté par le sol, notamment dans le cas d’un plancher d’étage. 

Demandez conseil à un professionnel avant de vous lancer, cela vous évitera quelques mauvaises surprises.

Un carrelage est-il étanche ?

Par nature, un revêtement de sol en carrelage offre une très bonne étanchéité. En effet, entre les carreaux, le mortier colle et les joints, tout est pensé pour offrir une très bonne protection.

La dépose d’un parquet est-elle obligatoire pour le remplacer par du carrelage ?

La dépose du parquet n’est pas systématique. Elle dépend du parquet lui-même (peut-il accepter un carrelage), de son état et de la configuration des lieux. En effet, parfois, la surépaisseur créée par l’ajout d’un carrelage est trop importante et viendrait gêner les ouvertures du logement. Si un rattrapage des portes (en les rognant par le bas) est possible dans certains cas, ce n’est cependant pas toujours envisageable.

Je voudrais remplacer mon parquet par du carrelage sans perdre l’aspect bois. C’est possible ?

Tout à fait. Il existe des carrelages capables d’imiter parfaitement un parquet bois. Dans une pièce d’eau, vous pouvez même opter pour des joints de carrelage noirs afin d’obtenir un carrelage type parquet pont de bateau du plus bel effet.

Simple ou double encollage : que choisir ?

C’est généralement la dimension de vos carreaux qui répondra à cette question. Dans la pratique, pour des carreaux de plus de 30 par 30 cm, le double encollage est de rigueur. 

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire